Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 23:38

Publié le 22 mai 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Un nouveau véhicule

pour la police municipale

SÉCURITÉ – La police municipale va être dotée d'un nouveau véhicule, aménagé par le carossier angérien Saint-Aubert.

20120523-véhic-pol-munic-033Mercredi 23 mai, la police municipale recevra un nouveau véhicule, un Renault Kangoo, dont l’aménagement permettra à l’équipe de mieux répondre aux missions confiées par les élus.

Le nouveau véhicule est notamment équipé d’un espace de détention, modulable en fonction des besoins, pour recevoir soit une personne interpellée, soit un animal en conditions de sécurité, tout en assurant la protection des policiers.

Ce concept, unique en France, a été mis au point par l’entreprise angérienne Saint-Aubert (1), spécialisée dans la transformation de véhicules professionnels, notamment ceux destinés aux collectivités territoriales, aux hôpitaux et aux services de l’Etat.

Mercredi 23 mai à onze heures, au siège de l’entreprise, Paul-Henri Denieuil, entouré d’élus et des policiers municipaux, recevra les clés du nouveau véhicule des mains du P-DG de l’entreprise, Didier Saint-Aubert.

« Cet événement est symbolique de la volonté de la municipalité en deux domaines : assurer la protection des Angériens, leur qualité de vie, et soutenir les entreprises locales à chaque fois que cela est possible », a commenté le maire.

(1) Créé en 1921, le carrossier-constructeur Saint-Aubert, installé route de Saintes sur un site de près de 20 000m2 est doté d’un bureau d’études et emploie 23personnes.

La police municipale

Sous le commandement de Christophe Ternay, les cinq policiers municipaux sont chargés de prévenir l’atteinte aux personnes et aux biens, de participer à l’amélioration de la qualité de la vie, de sécuriser les bâtiments communaux et les espaces publics. Depuis mars 2012, ils interviennent dans ces domaines en collaboration avec la Gendarmerie nationale, dans le cadre d’une convention signée entre la ville et l’État.

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 15:52

Le 29 mars 2012

SÉCHERESSE

Article à lire dans L'Hebdo de Charente-Maritime du jeudi 29 mars 2012

20120329-hebdo-usine-glaçons-9620120329-hebdo-usine-glaçons-94www.lhebdo17.com/    

Adjonction du 2 avril : bien sûr, c'était un poisson d'avril, d'autant qu'à Saint-Savinien, c'est la Charente qui passe et pas la Boutonne...

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 15:16

À propos de pêche, je mets cet article en ligne.

Dans Sud Ouest du 31 mars 2012

20120331-18C-p16-1er-avril-sarkozy

Sur Twitter le 30 mars 2012

20120330-Twitter-bussereau-NS-à-St-Georges-

Adjonction du 2 avril : bien sûr, c'était un poisson d'avril...

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 07:00

29 mars 2012

Le Printemps est là

Avec des poèmes et quelques photos prises le 28 mars 2012

Printemps

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d'une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d'amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l'ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini.

Victor Hugo (1802-1885)

20120328-pecher-6947

20120329-aubépin-0216L'hirondelle au printemps

L'hirondelle au printemps cherche les vieilles tours,
Débris où n'est plus l'homme, où la vie est toujours ;
La fauvette en avril cherche, ô ma bien-aimée,
La forêt sombre et fraîche et l'épaisse ramée,
La mousse, et, dans les nœuds des branches, les doux toits
Qu'en se superposant font les feuilles des bois.
Ainsi fait l'oiseau. Nous, nous cherchons, dans la ville,
Le coin désert, l'abri solitaire et tranquille,
Le seuil qui n'a pas d'yeux obliques et méchants,
La rue où les volets sont fermés ; dans les champs,
Nous cherchons le sentier du pâtre et du poète ;
Dans les bois, la clairière inconnue et muette
Où le silence éteint les bruits lointains et sourds.
L'oiseau cache son nid, nous cachons nos amours.

Victor Hugo ("Les contemplations")

20120328-tulipe-694920120328-arbre-en-fleur-694320120329-aubépin-0214Voir aussi sur le blog de Marius  http://0z.fr/BqJW9    

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 00:52

Le 28 mars 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Un communiqué de la

Caisse d'allocations familiales

« Suite à la liquidation judiciaire entraînant la fermeture du centre social de Saint-Jean-d'Angély, nous n'avons plus la possibilité d'accueillir les allocataires dans notre point d'accueil à partir du 29 mars.

Une solution est actuellement recherchée avec l'appui des partenaires des Vals de Saintonge.

Dans l'attente, les allocataires peuvent retrouver les informations de la caf sur le site internet www.caf.fr sur lequel ils peuvent effectuer les démarches les plus courantes concernant leur compte (suivi des paiements, attestation, accès aux formulaires, simulations de droits, ...) ».

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 07:00

Le 25 mars 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Il n'amuse pas la galerie

MÉTIERS – Michel Derosier est taupier professionnel, un métier qui l'amène à travailler sur quatre départements. Je l'ai rencontré jeudi 22 mars chez un de ses clients, au faubourg Saint-Eutrope, à Saint-Jean-d'Angély. Voici ses conseils.

201200322-taupier-mDerosier-6840"Il faut ne pas laisser d'odeur, porter des gants et éviter la lotion après-rasage..." commente Michel Derosier, taupier professionnel

Il est des métiers peu communs, qui interpellent sur leur existence même. Comme celui de Michel Derosier. Un métier qu'il exerce souvent à genoux dans l'herbe, dans toutes sortes d'endroits, comme un jardin ou dans le pré attenant, sur un terrain de golf ou de football, penché sur le sol et concentré en silence comme un indien examinant de mystérieuses traces. Un métier qui n'amuse pas la galerie, surtout celle des taupes, car Michel Derosier est taupier professionnel. Entendez par-là qu'il n'est pas éleveur de taupes mais bien au contraire un piégeur de taupes, qui réussit là où nous pestons, quand les maudites bestioles ont ravagé le gazon dont nous étions si fier ou bien les semis dans le jardin potager.

Michel Derosier explique la technique : « Je pose des pièces comme on le faisait jadis. Avec le piège modèle Putanges fabriqués en Normandie. Il avait été inventé par le jardinier du roi Louis XIV. Ce piège très efficace est le plus utilisé par les piégeurs, une sorte de tapette à souris adaptée pour les galeries. Lorsqu'il se déclenche au passage de la taupe, deux pinces écartées coincent la taupe derrière les oreilles aux vertèbres cervicales et la mort est instantanée. Le piège se place aisément dans les galeries grâce à sa forme très longiligne. Il faut du matériel qui ne soit pas neuf, voire oxydé pendant trois mois car l'acier dégage une odeur. On trouve dans les jardineries des pièges asiatiques qui ne sont pas efficaces, avec un acier qui ne rouille pas et la taupe, si elle voit mal, va le détecter, car elle a un odorat et une ouïe très performants ! Elle entend un ver immobile à six cm sous terre ! »

201200322-taupier-mDerosier-6852La taupe marche à un mètre par seconde et vient s'encastrer dans le piège posé en long dans sa galerie.

Intarissable et passionné, le professionnel explique que la taupe n'hiberne pas, ne fait pas de réserve de graisse, mange, trois à quatre fois par jour, son poids en vers, soit 30 kg par an. « On peut donc les chasser toute l'année. Chaque jour, elle gratte et déplace 30 fois son poids. Si elle peut vivre dix ans, elle va cependant mourir de faim vers quatre ans, car ses griffes sont usées et deviennent inopérantes. C'est une mort terrible car elle doit connaître des douleurs avant de dépérir. Si cela peut rassurer les défenseurs des animaux, la plupart des taupes que les piégeurs attrapent ont entre deux et trois ans et ne connaîtront pas cette fin-là ».

201200322-taupier-mDerosier-6847Si la taupe vit en solitaire toute l'année, elle s'accouple au printemps et une portée au bout de quatre à cinq semaines voit naître de quatre à six petits. Au bout d'un mois, les jeunes taupes quittent le nid familial. « Ce sont elles qui font toutes les galeries de surface dans les terrains, et nous ne pouvons pas piéger ces galeries qui ne sont pas en profondeur. Il faut attendre huit à douze mois ».

Michel Derosier appartient au réseau TaupGreen, créé par Jérôme Dormion, après que les vers empoissonnés aient été interdits à la commercialisation. Fils d'agriculteur et petit-fils de taupier qui lui a transmis son savoir-faire, il est devenu taupier au château de Versailles. « Nous sommes 25 taupiers à TaupGreen, qui ont suivi une formation et bénéficient d'une assistance ». Michel Derosier exerce en Charente, Charente-Maritime, Vendée et Deux-Sèvres, sans intervenir dans les îles où il n'y a pas de taupes, avec un temps fort au printemps, lorsque les taupes sont plus en surface.

201200322-taupier-mDerosier-6850Alors la question est posée sur les chances que le particulier a de prendre des taupes dans son jardin. Michel Derosier a un avis bien tranché : « La taupe n'est pas hémophile. Il ne sert à rien de mettre des tiges de rosier qui vont la faire aller chez le voisin si elle se pique, des tessons de verre, des substances répulsives, des fumigènes ou des pièges à feu qui sont dangereux, tout comme le poison, ou d'inonder les galeries. Elle va éviter tous ces stratagèmes que l'on croit merveilleux, en bouchant les galeries impraticables ou polluées, avant de reprendre ses occupations. Seul le piège traditionnel que nous utilisons est efficace ! ».

Qu'on se le dise, la taupe se rit de nous et continuera de construire ses taupinières pour évacuer la terre et renouveler l'air de ses appartements.

Bernard Maingot

 

Michel Derosier 5, impasse de la grande pièce 17600 Saujon 06 60 45 19 56

contact-17@taupgreen.com

Michel Derosier participera au Salon de l'horticulture et de l'habitat de La Rochelle, Parc des expositions, du 30 mars au 1er avril

201200322-taupier-mDerosier-0169

Après la pose du piège, bien remettre en place la motte de terre. La taupe viendra voir la cause de cette prise d'air inhabituelle.

Des moyens inefficaces (lu sur taupier.net)

Plantes : L'Épurge (ou Grande Euphorbe), l'Hellébore Fétide et le Datura ont la réputation de faire fuir les taupes. Mais elles n'ont aucun effet.

Répulsifs : Naphtaline, urine, poils de chien, carbure, créosote, moules avariées, poisson pourri, … La taupe bouche le couloir impraticable et reprend ses occupations.

Objets piquants ou tranchants :tessons de verre, clous, fil de fer barbelé, lames de rasoir, ronces, tiges de rosiers... La taupe n'est pas hémophile et se méfie de tout objet inconnu. Elle contournera l'intrus en creusant une nouvelle galerie ...

Bruit : bouteille en plastique enfilée sur une tige de bois, appareil produisant des ultra-sons... La taupe n'aime pas les bruits d'autant qu'elle a l'oreille fine, mais s'habitue à tout...

Fusées fumigènes : les "fusées à taupes" sont des bâtonnets remplis d'une substance inflammable dégageant une épaisse fumée censée asphyxier la taupe. Ces fusées ne font du mal qu'au porte-monnaie.

Pièges à feu : pétard ou cartouche se déclenchant au passage de la taupe pour la tuer. Ces enginssont dangereux pour les doigts et les tympans en cas de mauvaise manipulation. A ne jamais laisser à portée des enfants et des animaux (comme dans le jardin)

Poison : poison à incorporer à des vers de terre. Technique fastidieuse à mettre en oeuvre (capturer des vers de terre vivants, mélanger le poison aux vers et placer ces appâts empoisonnés dans une galerie sans trop la déranger, la taupe étant méfiante). Attention, une taupe morte empoisonnée, consommée par un chien ou un chat empoisonnera également vos animaux.

Gaz : L'utilisation du phosphure d'hydrogène (PH3) est réservée à des personnes agréées. La dangerosité de ce gaz oblige la déclaration des sites "gazés" en préfecture, et à l'interdiction de ces sites durant 48 heures. Technique efficace dans certaines conditions (sols non poreux) et très dangereuse pour tout ce qui vit !

Inondation : Brancher un tuyau d'arrosage sur la galerie d'une taupe pour la noyer ne sert qu'à mal irriguer son jardin : la terre poreuse des galeries absorbe l'eau quelle que soit la quantité apportée.

Affût : Armé d'un croc à fumier, certains taupiers sont capables d'extraire la taupe de la terre d'un seul coup au moment où celle-ci pousse la terre hors de sa galerie pour créer une taupinière. Cette technique totalement écologique demande de la patience, un sacré coup d'oeil et une certaine habileté. Technique aussi spectaculaire qu'efficace : la taupe est souvent prise indemne. Le taupier a le choix entre l'occire ou la relâcher en terrain neutre (forêt), où elle ne dérangera personne.

Piégeage traditionnel : Totalement respectueuse de l'environnement et sans danger pour les autres animaux, ni les êtres humains, cette technique extrêmement efficace convient à toutes les superficies. L'utilisation de pièges mécaniques simples et peu onéreux de type "putanges" demande un apprentissage. Un piège "putanges" bien posé tue "proprement" la taupe. Un autre avantage est de visualiser les prises.

Quelques vidéos sur les taupes

par Jacques Dormion, taupier au château de Versailles

Une taupe en action : http://www.youtube.com/watch?v=9vYf3oHKi8c

Se débarrasser des taupes : http://www.youtube.com/watch?v=fpp4x9aOQ4o

Le taupier avec Jean-Pierre Coffe : http://www.youtube.com/watch?v=L1wa9rRdYDs

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 07:03

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

La délinquance, l'affaire de tous

SÉCURITÉ – Une convention entre la ville et l'État a été signée le 19 mars à l'hôtel de ville. Son but : coordonner les interventions entre police municipale et gendarmerie.

20120319-convention-0138.jpgDe gauche à droite, le sous-préfet Frédéric Brassac, Bruno Cassette, directeur de cabinet de Béatrice Abollivier, Préfet de la Charente-Maritime, Paul-Henri Denieuil, maire de Saint-Jean-d'Anégly et Philippe Coindreau, procureur de la République à Saintes.

Lundi 19 mars, à 17 h 30, dans le salon d’honneur de l’hôtel de ville, Paul-Henri Denieuil, maire de Saint-Jean-d’Angély, et Bruno Cassette, directeur de cabinet de Béatrice Abollivier, Préfet de la Charente-Maritime, ont signé une convention de coordination de la police municipale et de la Gendarmerie nationale, en présence de Philippe Coindreau, procureur de la République, de Frédéric Brassac, sous-préfet, du lieutenant-colonel Patrick Perrot et du capitaine Deroche, représentant de la Gendarmerie nationale et des membres du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).

Cette convention, approuvée à l’unanimité par le conseil municipal le 9 février dernier, précise la nature des interventions des agents de la police municipale. Elle détermine les modalités de coordination des interventions entre police municipale et gendarmerie. Elle ouvre ainsi la voie à une coopération opérationnelle renforcée en matière de sécurité routière, de lutte contre la toxicomanie, de sécurisation des centres commerciaux, de lutte contre les pollutions, nuisances et incivilités. Elle a aussi pour objectif la prévention et la lutte contre la consommation d’alcool sur la voie publique.

20120319-convention-0141« Depuis trois ans la ville a pris des mesures pour mieux appréhender la délinquance sur le territoire », présente Paul-Henri Denieuil. Et de rappeler la création du CLSPD, le renforcement de la police municipale qui a vu passer l'effectif de trois à cinq policiers plus une adjointe administrative, la mise en place « avec beaucoup de turbulences » d'une vidéosurveillance dans la ville (qui va voir cinq nouvelles caméras), pour aboutir à la formalisation d'une coopération police municipale et gendarmerie qui en était à ses débuts.

Le maire commente : « Nous avons des problèmes en commun et il faut améliorer les outils de cette coopération qui existait déjà, comme l'arrestation de voleur de voiture la semaine dernière. Il faut aussi prévenir les situations dramatiques avant qu'elles ne se produisent et agir en bonne intelligence auprès de la justice ».

Bruno Cassette a insisté sur l'amélioration de la sécurité apportée par ce partenariat de trois ans (au lieu de cinq) permettant un meilleur diagnostic de la délinquance, un suivi des évaluations et des résultats et l'ajustement des dispositifs pour lutter contre cette délinquance. « Le préfet veut que les dispositifs et les actions soient montés en accord avec les maires, premier représentant de la collectivité territoriale. Ces accords sont la reconnaissance de deux entités qui ont des missions différentes mais qui ont des effets sur la délinquance ».

Rappelant ses réunions régulières de travail sur la sécurité avec Mme le préfet, le procureur a dit être « un partenaire intéressé, quand tous travaillent la main dans la main à tous les stades sur ce département, et que l'exécutif et le judiciaire se complètent et partagent pour apporter la meilleure réponse qui soit. La délinquance c'est l'affaire de tous ».

À la suite de quoi, chacun a apposé sa signature pour valider ce partenariat devenu officiel.

Bernard Maingot

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 07:01

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

20120324-defile-mode-0094Un défilé de mode aura lieu aujourd'hui à 20 h 30 à l'Abbaye royale. Un partenariat entre l'association des commerçants C2A, le Lions club, le lycée Audouin-Dubreuil, l'office de tourisme et la ville. Tombola avec un week-end à gagner. Ouverture des portes à 20 heures. Restauration et boissons sur place. Entrée 5 €. Billets en vente à l'office de tourisme 05 46 32 04 72 et chez les commerçants participants.

20120322-defile-mode

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 01:13

Sud Ouest Dimanche du 4 mars 2012

Ils veulent que le bio prenne toute sa place

Les agriculteurs bio s'invitent dans la campagne électorale. Ce sera évoqué lors de l'assemblée générale de la Maison de l'agriculture biologique, le 7 mars.

20120304-18CHM-p20

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 00:36
Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Divers articles non classés
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages