Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 07:03

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Médailles du travail et retraités

CENTRE HOSPITALIER – À la cérémonie des vœux du centre hospitalier, une remise de médailles du travail a eu lieu et des cadeaux ont été faits aux retraités.

20120107-CH-voeux-6333-med-orEntrée le 1er octobre 1978, Claudette Maroto-Bonnaud reçoit la médaille du travail échelon or des mains de Paul-Henri Denieuil, président du conseil de surveillance.

Deux médailles du travail échelon or ont été attribuées. La première l'a été à Claudette Maroto-Bonnaud, du service blanchissement, entrée à l'hôpital le 1er octobre 1978 comme ouvrier professionnel, et qui terminé maître-ouvrier principal. Une deuxième médaille d'or a été attribuée à Suzette Proust, qui était absente car hospitalisée. En lui souhaitant une meilleure santé, Alain Debetz, directeur, a rappelé qu'elle était entrée le 1er mars 1974 en tant que dactylographe, et qu'après avoir été adjoint administratif et secrétaire médicale elle avait terminé secrétaire médico-administrative au services de médecine physique et réadaptation.

Les retraités

Catherine Arnoult, entrée le 1er avril 1980, agent hospitalier au service chirurgie, en retraite le 30 juin 2011.

Jeanine Biraud, entrée le 1er avril 1981, maître-ouvrier principal au standard, en retraite le 1er janvier 2011.

Michel Drochon, entré le 3 février 1986, ouvrier professionnel au service UCPA, en retraite le 31 ars 2011.

Michel Giraud, entré le 8 décembre 1980, ouvrier professionnel au service intérieur, en retraite le 30 nov 2011.

Lydie Guérineau, entrée le10 juin 1991, ergothérapeute au service médecine physique et réadaptation, en retraite le 30 juin 2011.

Danielle Leblanc, entrée le 4 mai 1972 , chef de bureau puis attaché au service des admissions, en retraite le 2 janvier 2011.

Christiane Mache, entrée le 19 décembre 1980, infirmière diplômée d'État au service rééducation médicale gériatrique, en retraite le 30 juin 2011.

Marie-France Martin, entrée le 1er décembre 1980, infirmière diplômée d’État au service rééducation médicale gériatrique, en retraite le 31 mars 2011.

Bernard Seguin, entré le 1er mars 1977, technicien supérieur au service cuisine, en retraite le 31 décembre 2011

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Centre hospitalier-Ehpad
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 07:02

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

« Fier de diriger le centre hospitalier »

CENTRE HOSPITALIER – Alain Debetz, directeur des centres hospitaliers de Saintes et Saint-Jean-d'Angély, a présenté ses vœux hier aux personnels et élus, avec le bilan de son premier exercice.

20120107-CH-voeux-6319-Al-DebetzPaul-Henri Denieuil (à gauche), Alain Debetz et Philippe Aucher ont présenté leurs vœux et dressé le bilan 2011 du centre hospitalier. (Photo Bernard Maingot)

Comme à chaque cérémonie de présentation des vœux au centre hospitalier, c'est devant une salle Noirmoutier comble que le directeur a prononcé son allocution*. Cette année cependant, Alain Debetz, qui a pris ses fonctions le 6 décembre 2010, rendait compte d'une année entière à la tête de la direction commune des centres hospitaliers de Saintes et Saint-Jean-d'Angély.

Évoquant la gouvernance et la direction commune sur quatre sites différents (Saintes, Saint-Jean-d'Angély, Saint-Savinien et Matha), il a souligné que cette complémentarité permettait une meilleure prise en charge. « La force de l'hôpital public, c'est d'être capable, au-delà des intérêts, de s'allier pour l'intérêt général et les missions de service public. C'est une valeur-repère à laquelle nous sommes attachés et je crois qu'il faut rester très vigilant sur le respect de cette valeur qui garantit à la population une prise en charge quelles que soient les conditions économiques ou sociétales, leur situation d'âge ou leur situation sociale ».

La carte de la proximité

Une direction commune avec des directions transversales, comportant un directeur sur chaque site et une coordination générale des soins (le coordonnateur Philippe Aucher, président de la CME est basé à Saint-Jean-d'Angély), assure une gestion de proximité. « Toutes ces mutualisations permettent de gagner en temps et en efficacité »

Le directoire commun, instance médicale et directoriale, a été mis en place et fonctionne par visioconférence, permettant aux médecins des échanges, des visions partagées, des évolutions, des organisations médicales et des pratiques.

A Saint-Jean-d'Angély, le Dr Patrice Crépin, qui terminait son deuxième mandat de président à la commission médicale d'établissement, a permuté avec le vice-président Philippe Aucher, inversant leur fonction. « C'est une continuité porteuse dans les valeurs, les intentions et les ambitions pour Saint-Jean-d'Angély et leur rends hommage ».

Alain Debetz a évoqué la situation financière de l'établissement. « Avec deux bonnes nouvelles cette année. Nous maîtrisons les dépenses, par une meilleure organisation, par un contrôle plus strict des engagements et nous avons augmenté les recettes, notamment pas un meilleur repérages des actes et de l'activité ». L'activité a ainsi été plus soutenue, avec, à fin octobre, une augmentation de 8 % sur l'année précédente. Le déficit, qui a été comblé par l'Agence régionale de santé (ARS) en 2010 verra aussi une aide pour l'exercice 2011. « La situation financière restera ma préoccupation en 2012 », a résumé le directeur sur ce chapitre.

La coopération hospitalière, un atout

Alain Debetz et Philippe Aucher ont fait part des nouveautés en matière de coopération hospitalière, avec le groupement de coopération sanitaire pour le laboratoire et l'accueil de Royan ; la réorganisation des activités de médecine et la coopération en radiologie ; la médecine physique et de réadaptation qui n'existe pas ailleurs sur le territoire qu'a Saintes et Saint-Jean et où quatre postes seront pourvus l'an prochain ; la gynécologie obstétrique où l'activité reste bonne avec 380 accouchements à Saint-Jean ; l'hospitalisation à domicile, qui a démarré en octobre et permet des échanges avec Saintes au bénéfice des patients ; la chirurgie de l'obésité où des médecins angériens vont à Saintes. D'autres part, le recrutement médical se poursuit et fait l'objet de réunions avec l'ARS.

Alain Debetz a évoqué le passage de relais au 1er juillet 1991 entre le CCAS et l'hôpital pour le foyer-logement « Résidence d'Angély », qui s'est bien déroulé quant à l'intégration malgré ses inquiétudes. Le foyer-logement devient ainsi un établissement annexe du centre hospitalier. « Nous avons un potentiel pour organiser des filières gériatriques pour accompagner l'état de dépendance des personnes et préparer des transitions ».

Une certification en cours

La certification de qualité du centre hospitalier est en cours pour la prise en charge médicamenteuse avec un travail réalisé sur les pratiques et les procédures par les non-médicaux. Les indicateurs qualité sont en hausse, notamment en Hygiène hospitalière etdans la lutte contre les infections nosocomiales, gage de qualité pour les patients. Enfin, des renforts et recrutements sont en cours pour l'orthopédie, avec un opérateur sur Saint-Jean, sur le bloc opératoire, sur l'obstétrique avec le renfort d'un praticien.

« Pour 2012, c'est beaucoup d'énergie, beaucoup d'ambition, beaucoup de conviction dans le travail et la défense du centre hospitalier et nous nous y employons ».

20120107-CH-voeux-6330-PHDPaul-Henri Denieuil, a conclu en rappelant que « les bases et tous les éléments étaient en place pour une synergie médicale et des progrès considérables », et que « l'ARS avait une vision positive de notre établissement pour se bouger et répondre aux contraintes. Nous devons mettre tous nos efforts pour recruter des praticiens. Sur ce point, je suis raisonnablement optimiste ».

À l'issue des vœux, Alain Debetz et Paul-Henri Denieuil ont décerné deux médailles d'or du travail et des cadeaux de départ aux retraités, qui feront l'objet d'un prochain article.

* Étaient notamment présents Paul-Henri Denieuil, président du conseil de surveillance, le Dr Claude tarin, ancien directeur de l'hôpital, James Rouger, président de la communauté de communes de Matha et ancien conseiller général, Philippe Aucher et Patrice Crépin, respectivement président et vice-président de la commission médicale d'établissement (CME).

Bernard Maingot

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Centre hospitalier-Ehpad
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 07:00

Samedi 22 octobre 2011 » Photos Bernard Maingot

Voir l'album photos Defile-costume-Ehpad

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

En robes à crinoline

ANIMATIONS EN EHPAD Un défilé costumé 18e a eu lieu à l'Ehpad Saint-Louis jeudi 20 octobre 2011

20111020-Ehpad-st-louis-defile-costume-5368.jpgDans le cadre de la semaine bleue, le service animation de l’Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) du centre hospitalier Saint-Louis a organisé un défilé costumé du 18e siècle, jeudi 20 octobre, avec pour thème les quatre saisons.

Céline Fougère, Céline Maissant et Raphaël Chauvet sont les trois animateurs de l'Ehpad du Centre hospitalier Saint-Louis. « C’était aussi un projet intergénérationnel car cinq jeunes du lycée Audouin-Dubreuil participaient au défilé, grâce à un partenariat avec Coralie Vincent, animatrice du lycée, la mairie et le service animation de l’Ehpad. Le défilé, conçu par Annie Tard, était assuré en outre par deux collégiennes, trois personnels soignants, et les deux cadres des Ehpad Saint-Louis et Val de Boutonne », précise Céline Fougère.

« La fin du siècle de Louis XIV avait été tellement triste, que lors de la montée sur le trône de Louis XVI, il a fallu évacuer cet étouffement qui régnait, exprimer une liberté et s'éclater », explique Annie Tard, en préambule à aux explications sur un défilé 18e siècle.

Annie Tard, qui habite Moëze, est en effet une passionnée de costumes qu'elle confectionne depuis des années. « Cent costumes qui n'attendent que d'être montrés tous ensemble, mais il faut un lieu adéquat et autant de figurants », ajoute Pierre, son mari.

Annie est intarissable lorsqu'elle évoque sa passion : « On ne peut pas compter son temps lorsqu'on est passionnée. C'est du grand bonheur et lorsque les costumes sont de sortie, c'est la cerise sur le gâteau. J'ai animé des châteaux, bénévolement, car j'adore le patrimoine, participer à son entretien, et les costumes y participent bien. Je coupe, j'assemble et j'ai des petites mains qui m'aident, comme Michelle Pineau qui défile ici. Je suis ravie de voir ce défilé pour nos anciens aujourd'hui, avec 21 costumes ».

Et la modéliste-patronnière-gradeuse ajoute : « On est transporté sur le siècle des Lumières, le beau, le rococo, l'élégance, et tout ce qu'il y a de charmant ». Pierre, son mari, commente : « J'étais impatient de remettre mon costume, depuis un an... »

Giselle Chabres, une retraitée de l'Ehpad est parmi les spectateurs, émue, un cadre posé sur sa tablette. La photo des années 30 représente une belle jeune fille dans une élégante robe de soirée toute noire : Giselle était alors mannequin chez un couturier (voir photo ci-après).

« Je voudrais maintenant faire l'Empire qui me plaît beaucoup et la Renaissance pour laquelle j'ai quelques costumes », ajoute Annie, qui est déjà passée à autre chose. Il ne reste plus qu'à trouver un lieu prestigieux pour montrer encore plus de luxe et de raffinement dans ses costumes. Annie Tard n'hésite pas à dire qu'elle se fait plaisir en entraînant les autres dans sa « passion et la folie du 18e ». Un plaisir qui a été partagé par tous ce jeudi, à l'Ehpad Saint-Louis.

» Bernard MAINGOT

20111020-Ehpad-st-louis-defile-costume-5373.jpgLes Ehpad de la ville

Ils comprennent l'Ehpad Saint-Louis, 18, rue du Port (centre hospitalier), l'Ehpad Val de Boutonne, 40 rue Comporté (face aux urgences), et Les Collines d'Angély, rue Victor Hugo.

Au centre hospitalier, deux unités composent l'Ehpad Saint-Louis, encadrée par Catherine Vercruysse. Avec 23 lits, Ré est une unité d'hospitalo-requérants (pathologies nécessitant une surveillance 24 h sur 24, avec une dépendance plutôt physique) et Oléron pour des patients avec des troubles du comportement et une dépendance plutôt psychique, qui comporte 23 lits. Il faut ajouter un lit d'hébergement temporaire. Il y cinq personnels le matin et quatre l'aprsès-midi.

L'Ehpad Val de Boutonne, située face aux urgences, est encadrée par Nathalie Lars, cadre de santé. « La maison de retraite compte 83 résidents. Elle n'a pas de secteur fermé. Si elle est ouverte à tous, elle comporte cependant un système anti-fugue, car certains ont tendance à vouloir aller à l'extérieur plus que de raison. Nous avons aussi beaucoup de maladies psychiatriques ou d'Alzheimer à un stade évolué, et beaucoup de dépendances physiques ». Ce qui se conçoit, avec une moyenne d'âge de 86,5 ans. « Deux personnes ont 103 ans, et la majorité des entrants a plus de 90 ans », ajoute Nathalie Lars. Le personnel compte sept personnes le matin, quatre l'après-midi et deux soignants la nuit.

Collines d'Angélyest la troisième des Ehpad. Les travaux de construction ont commencé en 2007 et l'inauguration a eu lieu le 4 juillet 2009. L'établissement comporte 90 lits dont une unité de dix lits pour les patients atteints de la maladie d'Alzheimer. Lire L’Ehpad de Saint-Jean-d’Angély a été inauguré le 4 juillet 2009

20111020-Ehpad-st-louis-defile-costume-5387-giselle-chab.jpgGiselle Chabres, résidente de l'Ehpad Saint-Louis, était mannequin dans les années 30. Repro B. M.

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Centre hospitalier-Ehpad
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages