Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 14:52

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Deux inaugurations à la suite

Béatrice Abollivier, préfète de la Charente-Maritime, sera à Saint-Jean-d'Angély pour l'inauguration des accueils de jour et de nuit et de la nouvelle caserne de gendarmerie, vendredi 3 février 2012.

Accueils de jour et de nuit

20110923-caserne-gendarmerie-4576Béatrice Abollivier, Préfète de la Charente-Maritime, inaugurera les accueils de jour et de nuit de Saint-Jean-d'Angély, vendredi 3 février 2012 à 17 heures, dans les anciens locaux de la gendarmerie, 3 rue de Dampierre.

La structure d'accueil, située dans les locaux du conseil général, est gérée par l'association Tremplin 17. Ce projet est le fruit d'une étroite concertation conduite en 2011 avec l'ensemble des acteurs locaux de l'urgence et de la veille sociale du territoire de Saint-Jean-d'Angély. Il fait l'objet d'un important soutien financier de l'État dans le cadre des actions visant à améliorer la prise en charge des publics sans-abri ou mal logés.

Nouvelle caserne de gendarmerie

20110923-caserne-gendarmerie-4522Béatrice Abollivier présidera ensuite l'inauguration de la nouvelle caserne de gendarmerie de Saint-Jean-d'Angély, vendredi 3 février à 18 heures (62, rue Dampierre), en présence du Colonel Hubert Laligant, commandant du groupement de la Charente-Maritime.

A l'issue de l'inauguration, la Préfète procédera au baptême de la nouvelle caserne « chef d'escadron Michel Ruch », en présence du Général Philippe Le Mouël, commandant la région de gendarmerie de Poitou-Charentes et de membres de la famille du chef d'escadron Ruch.

20120203-inaug-gend-michel-ruch

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 20:02

FONTENET (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

Prison : études en cours

PRISON DÉPARTEMENTALE – Un courrier de Michel Mercier, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés, adressé à Dominique Bussereau, président du Conseil général de la Charente-Maritime, député, ancien ministre, concernant le projet de construction du nouvel établissement pénitentiaire à Fontenet/Saint-Jean-d'Angély. Les études de viabilisation et de faisabilité sont en cours et l'avis d'appel public à concurrence sera lancé au 2e trimestre 2012. L'établissement est toujours prévu pour être livré en 2016.

20120125-Lettre-Michel-Mercier-à-Dominique-Bussereau-120120125-Lettre-Michel-Mercier-à-Dominique-Bussereau-2

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 07:02

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY - VALS DE SAINTONGE

Le territoire horizon 2025

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE – Trois réunions publiques seront organisées en janvier et février pour échanger sur l'avenir du territoire des Vals de Saintonge.

20110520-Forum-SCoT-Abbaye-Royale-2

Lors du forum Scot du 20 mai 2011 à l'Abbaye royale. PHOTO DR

Le Pays des Vals de Saintonge travaille, depuis 2008, à l'élaboration d'un Schéma de cohérence territoriale (Scot). Ce document d'urbanisme doit permettre de programmer l'avenir du territoire à l'horizon 2025 avec pour objectif principal de développer l'emploi, l'habitat et les services sur tout le territoire et au plus proche des habitants. À ce titre, trois réunions publiques seront organisées en janvier et février pour échanger sur le projet.

Le Scot déterminera les grands principes à respecter pour un aménagement du territoire équilibré, cohérent et solidaire à l'échelle des 117 communes du Pays (plus Genouillé et Écoyeux). Les élus des sept communautés de communes ont décidé de confier l'élaboration du Schéma au Syndicat mixte du Pays des Vals de Saintonge, qui sera donc chargé de son approbation et de sa mise en œuvre.

Lancée en 2008, l'élaboration du schéma a d'abord consisté à établir un diagnostic du territoire faisant ressortir les principaux enjeux et à définir les grandes orientations pour l'avenir. Notamment avec le Projet d'aménagement et de développement durable (PADD), validé à l'unanimité par les élus du Pays le 12 septembre 2011, comportant 95 objectifs sur les quatre axes retenus : préserver le climat, les ressources naturelles et les paysages ; fixer la capacité d'accueil à 62 000 habitants pour 2025 (57 000 actuellement) ; mettre en œuvre une nouvelle ambition économique ; aménager un cadre de vie attractif.

« Le Pays est là pour accompagner une prise de conscience », déclarent en cœur Francis gorgeard, vice-président du Pays et David Geneau, chef de projet du ScoT. « Il nous faut avoir une nouvelle ambition économique ».

PVS-scot-armature-territorialeCette démarche innovante, choisie par les élus du Pays, a permis l'obtention de subventions de l'Europe au titre du Fonds européen de développement régional (Feder), de l'Etat (Dotation générale de décentralisation DGD) et de la Région (fonds régional d'excellence environnementale Free) pour soutenir notamment une Approche environnementale de l'urbanisme (AEU) et le volet Énergie-Climat du Scot. (1)

Après les ateliers participatifs de l'automne 2011, qui ont rassemblé près de 200 personnes et ont permis d'affiner certaines thématiques (l'aménagement numérique, le projet commercial, la stratégie d'accueil des entreprises, l'environnement, l'énergie...), le Pays organise trois réunions publiques afin de présenter à la population les grands axes de développement du territoire envisagés pour 2025. « C'est un appel aux partenaires et aux non élus pour partager un projet. Ce Scot rural – c'est le premier Scot Grenelle de la Région Poitou-Charentes - est là pour défendre les équipements et les services sur tous les pôles à l'échelle des cantons et faire évoluer l'ensemble des plans locaux d'urbanisme (Plu) des territoires. Jusqu'à présent ce projet a mobilisé 400 élus, techniciens, chefs d'entreprise, offices de tourisme... Les réunions publiques, une obligation, vont mobiliser la société civile ».

Ces réunions publiques auront lieu aux dates suivantes :

Lundi 30 janvier à 20 h 30, à la salle municipale d'Archingeay (5, rue de la mairie) ;

Lundi13 février à 21 heures, à la salle de la Fondation Robert (13, rue du Professeur Georges-Texier) à Saint-Jean-d'Angély ;

Mardi 21 février à 20 h 30, au cinéma le Forum (rue des Douves) à Matha

(1) Le Feder, au titre de la lutte contre le changement climatique (réduction de 22 % des gaz à effet de serre) contribue avec un taux de subvention des études à 70 %. Celles-ci sont estimées à 130 000 € sur cinq ans.

www.valsdesaintonge.org/scot-du-pays-des-vals-de-saintonge.html

Contact : David Geneau - Directeur adjoint, chef de projet Scot

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 23:06

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Le réseau routier se développe

CONSEIL GÉNÉRAL – La déviation nord-sud, actuellement à l'étude, devrait être mise en service en 2015.

L'étude par les services du Conseil général de la future déviation nord-sud (dit contournement ouest) longue de 5,5 kilomètres, qui reliera l'échangeur autoroutier à la route de Saintes (D150), débouchera dans les prochains mois sur le tracé définitif à l'intérieur de la bande de terrains déjà définie.

Partant de la sortie 34 de l'autoroute A10, la nouvelle voie évitera la zone d'activités de Moulinveau. Elle se dirigera vers l'entrée du parc d'activités Arcadys, passera sous la déviation est-ouest en utilisant l'ouvrage déjà en service, puis franchira la Boutonne en aval des écluses.

Un rond-point est prévu au lieu-dit Croix de la Bergère pour la relier à le route de Rochefort. Enfi la déviation débouchera sur la D150 entre le poste EDF et le garage Saint-Aubert. À cet endroit, un autre rond-point permettra de supprimer le carrefour dangereux de la route de Véron et de desservir le garage Renault.

Le coût de cette déviation est estimé à 15 millions d'euros. La mise en service est prévue en 2015.

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 18:42

16 novembre 2011

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Une nouvelle voie d'accès

20111115-voie-nouvelle-5790Les travaux vont bon train pour réaliser une voie reliant les avenues Jacques-Richard et Jean-Moulin. L'entreprise SEC-TP, adjudicataire pour ce marché de 215 000 euros TTC, a évacué plus de 5 000 m3 de déblais et coulait les bordures de trottoir le 16 novembre. La mise en service de cette nouvelle voie aura lieu avant Noël.

20111115-voie-nouvelle-5794

20111115-assainisst-577920111115-assainisst-578320111115-voie-nouvelle-5795

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 23:14

26.10.2011

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Une nouvelle voie

pour pénétrer en ville

20111026-percée-vers-rue-jean-moulin-5429Des travaux spectaculaires ont commencé lundi 23 octobre, avec le percement d'une voie qui reliera l'avenue Jacques-Richard à l'avenue Jean-Moulin. Ainsi la circulation permettra d'aller du rond-point de la zone de l'Aumônerie au complexe sportif du Coi et en centre-ville sans avoir à faire un grand détour comme actuellement.

Avec la rue Georges-Texier venant en sens unique depuis le collège, cela permettra de retourner en centre-ville sans avoir à prendre la rue du Faubourg-d'Aunis, ou - pire encore ! - d'avoir à reprendre la rocade jusqu'aux châteaux d'eau en haut du faubourg Porte de Niort et de redescendre par la rue Lachevalle si l'on veut aller vers la cité Grattemoine, la future résidence des Fontaines du Coi ou tout simplement au cinéma Rue Pasteur, au cimetière ou au complexe sportif du Coi.

20111026-percée-vers-rue-jean-moulin-5427J'applaudis des deux mains sans avoir calculé les rejets de CO2 en moins et le temps gagné. Peut-être pensera-t-on aussi à stocker la terre végétale enlevée pour améliorer celle des futurs jardins potagers prévus dans les "Fontaines du Coi", dont le sol contient beaucoup de pierres provenant des déblais du creusement de la rocade nord qui jouxte le futur lotissement au niveau de la voie ferrée qui la surplombe.

D'une manière générale, j'ai trouvé que les accès et les sorties aux zones de l'Aumônerie (Intermarché, McDo, etc.) et de la Sacristinerie (Leclerc) ont été fort mal étudiés, notamment quand il faut traverser le parking Leclerc pour aller dans certains magasins situés juste en  contrebas de la station carburant. Mais je ne peux certifier si l'architecte ou les responsables de ces voies étaient ceux qui ont inventé jadis le principe du labyrinthe. On dirait des rajouts au fur et à mesure des extensions et des opportunités, mais pas une réflexion globale pour les 15 ou 20 ans à venir dans une agglomération.

Ceci dit, la critique est facile et le bon sens bien plus difficile.

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 10:16

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Inauguration dans cinq semaines

ARCADYS – Les silos à grains bio de la Corab et l'hôtel d'entreprises devraient être inaugurés jeudi 17 novembre.

20110926-Arcadys-4740Après les routes d'accès terminées cet été, ce sont les espaces verts qui prennent forme au parc d'activités Arcadys.

L'hôtel d'entreprises, bâtiment basse consommation dont la livraison avait été décalée à fin octobre, a fait l'objet d'avenants pour le câblage vidéo et divers travaux de plomberie. Mais le retard provient surtout de la défaillance d'une entreprise qui était la moins-disante sur l'escalier intérieur. Le marché a été confié à une autre entreprise, avec un prix revu en conséquence.

Une double inauguration est maintenant prévue jeudi 17 novembre à 15 h 30, avec, en premier lieu, celle des silos à grains bio de la Corab, suivie de celle de l'hôtel d'entreprises. D'ici là, du gazon aura poussé et des arbres devraient être plantés. PHOTO BERNARD MAINGOT

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 07:00

Billet du 24 septembre 2011 » Photos Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Une nouvelle caserne

de gendarmerie

GENDARMERIE La nouvelle caserne de gendarmerie, opérationnelle depuis le 21 septembre, héberge en un seul lieu tous les gendarmes de la ville et unités d'intervention sur Saint-Jean-d'Angély : commandement de la compagnie, communauté de brigades, brigade de proximité, peloton de surveillance et d'intervention (PSIG), brigade de recherches et service cynophile.

» Bernard MAINGOT

20100112-premiere-pierre-gendarmerie-045-3

La maquette de la nouvelle caserne présentée en 2010

20110923-caserne-gendarmerie-4576

L'ancienne caserne au 3, rue de dampierre appartient au Conseil général. Quelle sera la nouvelle affectation de ces bâtiments ?

Tous les gendarmes et services qui étaient en place dans l'ancienne caserne de gendarmerie au 3, rue de Dampierre et à la brigade de proximité située face à la salle Aliénor-d'Aquitaine ont maintenant pris possession de la nouvelle caserne, quelques centaines de mètres plus haut, au 62 rue de Dampierre.

Départ de l'ancienne caserne

20110922-caserne-gendarmerie-4501

Dernière descente des couleurs sur la place d'armes de l'ancienne caserne, jeudi 22 septembre.

Jeudi 22 septembre, à 18 h 30, la descente des couleurs a été faite en présence de 23 gendarmes, dans l'enceinte de l'ancienne caserne. « Nous faisons une cérémonie interne au moment de libérer cette belle construction qui date de 1897 et qui appartient au Conseil général », commente le lieutenant-colonel Perrot, chef d'escadron commandant la compagnie de gendarmerie, accompagné du capitaine Deroche, son adjoint au groupe de commandement (voir organigramme ci-après).

Après la fin du bail entre la Société nationale immobilière (SNI) et le département (SEMDAS), le devenir des bâtiments est donc à l'ordre du jour au Conseil général.

20110922-caserne-gendarmerie-4509

Le premier étage était affecté au logement de gendarmes.

« Nous avions ici le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG), avec 14 gendarmes, la brigade de recherches, avec cinq gendarmes, le groupe de commandement (GC) compagnie, avec deux officiers et quatre gendarmes, et le logement des familles, notamment pour ceux qui étaient à l'ancien commissariat devenu gendarmerie, lequel ne comportait pas de logement », précise le commandant de compagnie.

20110923-caserne-gendarmerie-4560

Après la suppression du commissariat de police, les bâtiments - qui ne comportent pas de logements - avaient été occupés par la brigade de proximité de Saint-Jean-d'Angély.

La nouvelle caserne

20110923-caserne-gendarmerie-4514Dès le lendemain matin, vendredi 23 septembre à 8 h 30, une autre cérémonie de levée des couleurs a eu lieu à la nouvelle caserne, sur une place d'armes plus restreinte. Le  bitume que l'on aperçoit est celui de la voie d'accès aux logements des gendarmes. Dans la journée, le portail d'entrée étant ouvert, il peut arriver que des visiteurs en quête de renseignements la confondent avec un parking... 

20110923-caserne-gendarmerie-4523

Le lieutenant-colonel Perrot, commandant de compagnie, et son adjoint le capitaine Deroche.

La nouvelle caserne, qui accueille 50 gendarmes, abrite la compagnie, la communauté de brigades, la brigade de proximité, le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG), la brigade de recherches (BR) et l'état-major du commandant d'arrondissement.

Le soir, l'entrée de la caserne est sécurisée par un code d'accès. À l'intérieur du bâtiment d'administration, trois pièces ne comportent pas de fenêtre : une pièce sert aux auditions , marquée "accueil police judiciaire", deux autres servent aux auditions plus "poussées" (telle la garde à vue) et sont équipées de glaces sans tain permettant l'identification de personnes par des témoins.

20110923-caserne-gendarmerie-4534Une cellule.

20110923-caserne-gendarmerie-4535Trois cellules servent au dégrisement ou à enfermer les suspects pendant 24 h (plus prolongation éventuelle de 24 h du procureur). Des toilettes spécifiques sont conçues pour les détenus et d'autres, appelées "militaires", sont réservées aux gendarmes.

20110923-caserne-gendarmerie-4528.jpgDans le bâtiment principal qui est tout en longueur, le PSIG et la BR sont des unités séparées des autres services par des portes au fond du couloir central. L'accès en est réservé.

20110923-caserne-gendarmerie-4536À l'extérieur du bâtiment principal, un chenil pour "Outche", le chien du maréchal des logis-chef Semelane, maître-chien qui arrive du centre national d'instruction cynophile (CNICG) de Gramat où il a fait de nombreuses spécialisations.

20110923-caserne-gendarmerie-4538Jouxtant le chenil, plusieurs garages sont prévus pour les véhicules de gendarmerie.

20110416 TRAVAUX 9795 caserne gendarmerie-bl

Les logements en cours de construction (16 avril 2011)

Les familles de gendarmes sont logés dans 37 pavillons et 13 studios hébergent les gendarmes-adjoints volontaires. Le logement du commandant de compagnie est plus grand que les autres, car la fonction engendrant des mutations plus fréquentes, il faut pouvoir loger une famille avec cinq enfants.

L'ensemble du site est entouré et sécurisé avec un code d'accès le soir pour entrer à la caserne ou accéder à la résidence.

À quand l'inauguration ?

20100112-premiere-pierre-gendarmerie-prefet-016-2Une cérémonie de pose de la première pierre avait eu lieu le 12 janvier 2010, à laquelle participaient, entre autres, Henri Masse, le préfet en fonction à l'époque, Jean-Louis Frot, vice-président du conseil général, le colonel Courtet, commandant le groupement de gendarmerie (département), le commandant Perrot, devenu lieutenant-colonel...

Mais on ne sait pas pour l'instant si une inauguration de la caserne est prévue. Après la pose de la première pierre qui annonçait le début de la construction, et où chacun avait pu s'exercer au maniement de la truelle, il paraîtrait opportun d'en marquer l'achèvement par une cérémonie officielle où chacun s'exercerait au micro, en rappelant le rôle de la gendarmerie en Charente-Maritime et dans l'arrondissement...

Organigramme : une histoire de brigades

20110923-caserne-gendarmerie-4547 2

Le lieutenant-colonel Perrot, chef d'escadron, commande la compagnie (l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély).

20110923-caserne-gendarmerie-4553

Le capitaine Deroche, adjoint au commandant de compagnie.

La compagnie concerne l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély. Elle comporte trois communautés de brigades qui regroupent des brigades, dites de proximité. Le commandant de compagnie est le lieutenant-colonel Perrot, qui a pour adjoint le capitaine Deroche. L'état-major comprend au total cinq gendarmes.

20110923-caserne-gendarmerie-4532

Le capitaine Renoux commande la communauté de brigades de Saint-Jean-d'Angély.

La communauté de brigades de Saint-Jean-d'Angély est commandée par le capitaine Renoux. Il dirige trois brigades :

- La brigade de Tonnay-Boutonne, commandée par l'adjudante Fontagne (elle a pour adjoint la maréchale des logis-chef Baudry), avec quatre gendarmes. Lire Christelle Castros, une femme d'honneur

- La brigade de Saint-Savinien (six gendarmes, dont le gendarme Depecker, récemment arrivé de Verdun) ;

- La brigade de Saint-Jean-d'Angély (major Bougouin, vingt sous-officiers et quatre gendarmes-adjoints volontaires).

La communauté de brigades d'Aulnay, dirigée par le major Ginguenaud (lire Le retour du major Jean-Claude Ginguenaud), comporte :

La brigade d'Aulnay(adjudant Durroty, revient d'Afghanistan, cinq gendarmes) ; lire aussi l'arrivée du gendarme Dheilly : Mouvement à la gendarmerie  

La brigade de Loulay(adjudant Bonneau, venant de Frontenay Rohan-Rohan, avec six gendarmes). Lire L'adjudant-chef David Phélippeau s'en va à Matha 

La communauté de brigades de Matha(dix gendarmes), commandée par le major Tournois - Lire L'au revoir au lieutenant Sauvey -, comprend :

La brigade de Matha(adjudant-chef Phelippeau et adjudant Guérin, son adjoint)

La brigade de Saint-Hilaire de-Villefranche.

La brigade de recherches est dirigée par l'adjudant-chef Doizy. La BR comporte cinq gendarmes (dont le maréchal des logis-chef Bruder, récemment arrivé), qui sont des spécialistes de la police judiciaire.

Le peloton de surveillance et d'intervention (PSIG, 14 gendarmes) : surveillance dans des zones particulières, interventions en milieux sensibles ou pour des individus particulièrement dangereux.

20110923-caserne-gendarmerie-4555

Le maréchal des logis-chef Semeulane, maître-chien, avec sa chienne Outche. L'obéissance et la dévotion au maître sont totales, comme un boarder-collie avec son maître. "Outche est un chien militaire qui a son matricule et son chenil et qui appartient à la gendarmerie. Mais elle travaille pour son maître. C'est un lien affectif", explique le maître-chien.

Cynophilie : à Saint-Jean-d'Angély, la compagnie dispose d'un chien, une femelle berger belge malinois de trois ans qui répond au nom de Outche. Son maître, le maréchal des logis-chef Semelane, vient d'être affecté au PSIG. Elle a été formée à la recherche de personnes disparues et de stupéfiants et à la défense (neutraliser une personne). Le maître-chien Semelane, qui a 15 ans de cynophilie derrière lui, arrive du centre national d'instruction cynophile (CNICG) de Gramat où il a fait de nombreuses spécialisations après sa formation initiale à la recherche de stupéfiants : recherche des corps, recherche des traces de sang, piste avalanches, patrouille, chien d'intervention, recherche d'accélérateurs de combustion... Le chef Semelane a fait quatre ans de formation et quatre ans dans un groupe particlier.

Des gendarmes méritants

20110923-caserne-gendarmerie-4541Féru d'histoire, le lieutenant-colonel Perrot cite quelques noms de gendarmes méritants : Michel Ruch, qui a commandé la compagnie en 1875-1880 et qui avait fait la guerre du Mexique. Jean Vérines, gendarme résistant, qui a commandé la compagnie gendarmerie de Saint-Jean-d'Angély en 1919. Henri-Ernest Duverdier et André Duqueroix, fusillés par les Allemands le 16 août 1944 (commémorés à Château-Gaillard). Louis Bastard, de Saint-Hilaire de Villefranche, à qui les honneurs de libérer Saint-Jean-d'Angély auraient dû revenir, et qui est à l'origine du monument de Château-Gaillard : il avait pris la suite de Georges-Texier, abattu devant chez lui par les Allemands. Landry, dont le père était inspecteur de police et avait participé aux événements de Château-Gaillard, a également commandé la compagnie en 1970.

20110923-caserne-gendarmerie-4542Le statut de la Gendarmerie nationale

Rappelons que les gendarmes sont des militaires, rattachés depuis 2009 au ministère de l'Intérieur (dont dépendait la police nationale). Le statut militaire de la gendarmerie, passée sous l'autorité budgétaire et opérationnelle de ce ministère, est celui de "force armée", au même titre que l'Armée de l'air, l'Armée de terre ou la Marine nationale. Par ailleurs, le ministère de la Défense demeure compétent au titre de la tutelle statutaire, les gendarmes étant sous statut militaire, notamment en ce qui concerne la formation initiale, la gestion des ressources humaines, la discipline, les gendarmeries spécialisées.

La gendarmerie est chargée de missions de police parmi les populations civiles. En outre, elle exerce des fonctions de prévôté au sein des armées sur les théâtres d'opérations extérieurs .

Les gendarmes sont habituellement chargés de la sécurité dans les zones rurales et périurbaines, alors que la police nationale est chargée des zones urbaines.

La gendarmerie assure des missions diverses qui font sa spécificité :

Missions judiciaires : constatation des infractions, recherche et interpellation des auteurs d'infractions à la loi pénale, enquêtes judiciaires.

Missions administratives : sécurité publique, maintien de l'ordre, assistance et secours, circulation routière.

Missions militaires : police militaire, prévôté et opérations extérieures.

Source Wikipédia

Site officiel de la gendarmerie (ministère de l'Intérieur)

Site officiel de la gendarmerie (ministère de la Défense)

 

Les articles les plus lus sur la Sécurité routière

3.10.2010 Neuf cyclos sur dix roulaient en infraction : le contrôle du 1er octobre 2010 à Saint-Jean-d’Angély

22.11.2009 Rotary-club : campagne « Plus cool sans alcool »

22.06.2009 Un accident spectaculaire sans gravité ! (22 juin 2009 - La Vergne)

22.10.2008 Sécurité routière : Trop d'accidents mortels ! Le contrôle du 17/10/08

Autres articles sur la caserne

12.01.2010 Une nouvelle caserne de gendarmerie dans 18 mois (St-Jean-d’Angély, 12.01.2010)

11.01.2010 Nouvelle gendarmerie à Saint-Jean-d’Angély : pose première pierre mardi 12 janvier 2010

velle

20110923-caserne-gendarmerie-4557L'accueil des personnes. Ici avec le gendarme Martin.

20110923-caserne-gendarmerie-4530Le gendarme Perry intervient aussi dans les écoles primaires pour former les enfants au permis piéton. En ce premier jour d'emménagement dans de nouveaux locaux, les cartons et les dossiers vont faire l'objet d'un important travail de rangement.

20110923-caserne-gendarmerie-4574À l'ancienne caserne, la pierre est gravée au-dessus de la porte qui était autrefois l'entrée principale.

20110923-caserne-gendarmerie-4578Un changement en engendre d'autres : les panneaux indicateurs devront également être revus en ville.

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 22:46

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

La fin du bâtiment C

20110628 HLMCoi 2412 2 demolitionLa déconstruction du bâtiment C des HLM du Coi, commencée voici un mois par l'entreprise Palardy, en est maintenant arrivée au stade de la démolition. Mardi 28 juin, le bâtiment présentait une large brèche qui coupait les 60 logements par le milieu. En 2012, le bâtiment B (20 logements) sera à son tour démoli. PHOTO BERNARD MAINGOT

20110329 HLMCoi 9498 batC 60lgts20110329 HLMCoi 9496 batc 60logementsLe bâtiment C le 29 mars 2011.

20110329 HLMCoi 9497 batB 20logementsLe bâtiment B sera démoli en 2012

Lire le dernier article sur le sujet :

HLM du Coi : La démolition approche (Saint-Jean-d'Angély 08.04.2011)

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 07:02

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

À vos crayons

et dessinez vos idées

ATELIER URBAIN –« Imaginez le quartier Voyer en 2020 » sera le thème du premier atelier urbain organisé par la ville, mardi 28 juin à partir de 17 h 30.

En fin d’après midi les Angériens pourront visiter l’ancienne caserne Voyer, avant de participer à un atelier de création. L'idée consiste à imaginer le développement du quartier Voyer en étudiant, dans chaque petit groupe constitué, l'un des divers thèmes proposés : déplacements, espaces verts, énergies, habitat, activités...

20110628 affiche workshopProgramme
17 h 30 - 18 h 30 : visite du quartier Voyer avec la population. Certains habitants, élus et professionnels ne connaissent pas le site. La visite sera encadrée par des agents de la ville pour une découverte des lieux qui permettra à chacun de développer son imagination.

18 h 30 - 19 h : présentation du projet quartier Voyer avec visionnage du film dans l’ancien gymnase de la caserne. Il s’agit de donner les grandes lignes du projet afin d’orienter la production des dessins et d’assurer la faisabilité des propositions formulées. Le film du projet clôturera la présentation.

19 h - 20 h : atelier urbain dans l’ancien gymnase de la caserne. Un animateur et quatre participants prendront place à chaque table. Les cinq participants choisiront le type de plan sur lequel ils souhaitent dessiner (coupe, aérien, feuille vierge) ainsi que leur sous-thématique principale qu’ils inscriront en haut du plan choisi. Toutes les sous-thématiques pourront être traitées mais une seule devra être mise en avant. Un seul dessin collectif sera remis par table. Des feutres et crayons de couleurs seront mis à disposition.

A partir 20 h - 20 h 30 : pot de l’amitié sur le jardin public avec concert de jazz.

www.angely.net/suite.php?art_id=1000297

 
Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Urbanisme Projets Réalisations
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages