Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 02:17

Le 24 avril 2012

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Des paysans pour une

répartition équitable de l'eau

RESSOURCE EN EAU - Deux journées de formation ont été organisées sur le thème « mieux gérer l'eau sur son exploitation et contribuer à une répartition équitable de la ressource en eau ».

20120423-reunion-eau-1020412Deux journées de formation ont été organisées les 16 et 23 avril à l'hôtel d'entreprises du parc Arcadys à Saint-Jean-d'Angély par l’Association pour le développement de l'emploi agricole et rural ARDEAR (1) et le Groupement des agriculteurs biologiques (GAB 17). Elles ont réuni 23 agriculteurs, exploitants et utilisateurs de l'eau du département, avec pour thème : mieux gérer l'eau sur son exploitation et contribuer à une répartition équitable de la ressource en eau en Charente-Maritime.

Alors que les arrêtés de restriction d’eau ont récemment été publiés, ces exploitants de Charente-Maritime ont participé à ce temps de formation et d’échanges animé par par Pascal Biteau, de la Confédération paysanne 17, qui vise à favoriser une gestion et une utilisation saine, équitable et responsable de la ressource en eau.

« L'eau est une ressource précieuse pour l'agriculture en Charente-Maritime. Cette ressource est menacée et son usage de plus en plus disputé. Comment préserver cette ressource menacée ? Comment garantir une équitable répartition ? » questionne Pascal Biteau.

20120423-reunion-eau-1020405Le cadre réglementaire

Une première journée a eu lieu lundi 16 avril permettant de mieux connaître le cadre administratif et réglementaire lié à l’eau, ses enjeux et ses évolutions. Cette première réunion a permis d'aborder le contexte départemental de la ressource en eau et de l’irrigation (déficit structurel chronique, gestion des eaux par bassin, mesures dérogatoires, obligations et sanctions, restrictions, évolution des volumes d'irrigation autorisés et consommés en Charente-Maritime, différentes réglementations sur prélèvements et stockage).

Ont été présentés les missions de l’Observatoire régional de l’environnement Section Eau, l’état qualitatif et quantitatif de la ressource en eau à l’échelle du Poitou-Charentes, le panorama des différents utilisateurs d’un bassin et de leurs impacts sur la ressource en eau) et différentes techniques permettent de limiter les besoins et les prélèvements en eau en agriculture : choix et sélection variétale, paillages, intercultures...

20120423-reunion-eau-1020420Les enjeux

La deuxième journée de formation a eu lieu lundi 23 avril, avec des usagers de la ressource en eau (conchyliculture, SAGE…) pour mieux comprendre les enjeux socio-économiques et environnementaux liés à l'utilisation de l'eau dans notre département.

Parmi les intervenants, citons Karine Bonacina, directrice du service de l’eau à la DDTM17, Carine Fortin, de l'observatoire régional de l'environnement, Marc Pottier, de la Chambre d’agriculture 17, Benoît Biteau, du Conseil régional Poitou-Charentes, Guillaume Riou, de la Cellule eau Agrobio Poitou-Charentes, Patrick Mocquay, président du SAGE 17 (fleuve Charente) et Jacques Baron, membre du Comité régional conchylicole.

L’eau est une ressource pour l’agriculture de Charente Maritime autour de laquelle se cristallise des enjeux forts. Cette ressource menacée est très disputée et nécessite de garantir une équitable répartition. Il existe cependant une volonté citoyenne pour une catégorie d’agriculteurs d’adapter encore plus leurs pratiques agricoles pour une gestion et une utilisation saine, équitable et responsable de la ressource en eau.

Pascal Biteau rappelle les enjeux : « Il s’agit également de s’informer pour mieux connaître la réglementation et les enjeux environnementaux et socio-économiques qui pèsent sur cette ressource en Poitou-Charentes, les différentes problématiques concernant l’utilisation de l’eau sur notre territoire (nécessité pour l’agriculture mais aussi la pêche, l’ostréiculture, les villes, les loisirs et tourisme…), et d'avoir des éléments de réponse non structurels pour adapter durablement les exploitations, ceci afin de pouvoir s’organiser et prendre des décisions sur la gestion de cette ressource en eau sur l’année agricole à l’échelle de l’exploitation, contribuer et défendre une répartition équitable de la ressource en eau. »

Débat et propositions

20120423-reunion-eau-1020419Cette deuxième réunion a vu intervenir Benoît Biteau sur les relations entre le territoire et le littoral, le positionnement du conseil régional par rapport à la ressource en eau, le SAGE Charente, le témoignage d’un irrigant, agriculteur biologique et responsable de la question de l’eau à Agrobio PC (comment assurer l’autonomie alimentaire en utilisant de moins en moins d’eau pour irriguer ses cultures), la présentation des « bassines » et leur fonctionnement, le témoignage d’un ostréiculteur sur les effets sur le milieu marin des usages de l’eau en amont, enjeux des apports en eau douce pour la profession conchylicole, et l’Agence de l’eau Adour-Garonne.

Un débat et des propositions ont suivi pour être capable de défendre un point de vue dans les instances de l’eau (réunions de bassins, comités de pilotages…).

Et Pascal Biteau de conclure : « Nous allons maintenant nous réunir le 15 mai pour rédiger une charte avec un objectif commun qui convienne au collèges des utilisateurs, agriculteurs, irrigants, pêcheurs, monde de la vie environnementale, paysans... Du point de vue politique, il y a nécessité de connaître les problèmes des autres, de dialoguer et de le faire savoir. »

(1) L'ARDEAR, dans le sillage de la Confédération paysanne, travaille sur l'installation, la transmission et la formation des paysans. Elle est membre du réseau INPACT (Initiatives pour une agriculture citoyenne et territoriale)

ARDEAR Poitou-Charentes - Antenne de Charente-Maritime - Chambre d'agriculture
3 boulevard de Vladimir – 17100 Saintes - 05 46 91 41 56
ardear17@orange.fr

GAB 17 : Groupement d'agriculteurs biologiques - Hôtel d'entreprises, 1 rue Gustave Eiffel, Parc d'activités Arcadys (A10 sortie 34- 17400 Saint-Jean-d'Angély

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Bassin de la Boutonne
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 07:25

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Un agrément salutaire

EAU - SOS Rivières et Environnement vient d'être agréée "association de protection de la nature".

20120304-20100708 st-julien pose echelles 4156-blPose d'une échelle limnimétique au moulin Brun, sur la commune de Saint-Julien de l’Escap, le 8 juillet 2010. Une opération portée par le Symbo (Syndicat mixte pour la gestion et l'aménagement de la Boutonne). Sur la photo (de gauche à droite) Jean-Louis Demarcq (2e), jean-Yves Martin (3e), Françoise Mesnard (5e) et Jean-Louis Remuzeau. Tenant l'échelle dans le lit de La Nie : Frédéric Émard, maire de Saint-Julien-de-l'Escap et président du Symbo. 

« SOS Rivières et Environnement », association déclarée de type loi 1901 créée à l'automne 1989 a pour président Bernard Sabourault. Ses buts sont de promouvoir « une politique de l’eau cohérente, soucieuse avant tout de l’intérêt général et des équilibres naturels et de rétablir le niveau réglementaire, le débit ainsi que la qualité de l’eau dans les rivières ». Et pour réaliser ceci, influencer les décideurs en vue de retrouver un bon état quantitatif et qualitatif de l'eau dans les cours d'eau.

Un combat pour l'eau

Les responsables déclarent que « L’eau est un bien commun » et que « l’intérêt généraldoit l’emporter sur l’intérêt d’une minorité ». Et d'expliciter que SOS Rivières rassemble « des personnes d’horizons divers préoccupées par le pillage des ressources en eau et la destruction des rivières et des ruisseaux par les aménagements à vocation agricole ».

Dès sa craation, SOS Rivières Environnement a agi dans le but de réorienter la PAC (politique agricole commune) du pilier “aide à la production” vers le pilier “aide au développement rural et aux mesures agro-environnementales”. Elle a mené des actions de sensibilisation, d'information, participant à l'Observatoire départemental de l'eau (comme son homologue deux-sévrien Apieee), à la Commission locale de l'eau (Cle) du Sage Boutonne (schéma d'aménagement et de gestion de l'eau), aux manifestations de défense pour la ressource en eau qui ont lieu aux écluses de Bernouët...  20120304-20100904-bernouet-manif-4095

Manifestation pour la ressource en eau, aux écluses de Bernouët, le 4 septembre 2010.

Elle a même intenté des actions en justice, comme celle contre le barrage de la Trézence ou encore la plainte déposée en août 2010 auprès du procureur de Saintes pour "atteinte au milieu aquatique et à la biodiversité" de la rivière Boutonne, à propos « d'une prolifération d'algues vertes sur plusieurs centaines de mètres linéaires, d'une pellicule blanchâtre sur plusieurs centaines de mètres carrés, d'une odeur pestilentielle, d'une ''eau morte'' et de poissons morts». Pollution par déversement ou emploi de produits interdits ou conséquence d'une eutrophisation accélérée par manque d'eau ? SOS Rivières n'émet pas de jugement, mais constate et fait des prélèvements au niveau de Ternant... « Le bassin de la Boutonne est très déficitaire et la situation catastrophique continue de se dégrader malgré les actions entreprises. Ce qui nous inquiète aussi, ce sont les réserves de substitution (les « bassines ») qui demandent de pomper l'eau dans les nappes d'accompagnement des rivières et qui vont faire avancer encore plus tôt les assecs de l'été en faisant d'abord le niveau des rivières avant celui des nappes, qui sont plus profondes ».

L'association obtient un agrément

Dans un communiqué, Jean-Louis Demarcq, chargé de la communication, informe que l'association vient d'être agréée au titre de l'environnement en tant que « association de protection de la nature » par un arrêté préfectoral en date du 24 janvier 2012, signé par Mme le préfet de Charente-Maritime, après avis de plusieurs autorités, dont le procureur général près de la Cour d'Appel de Poitiers.

« Cette reconnaissance montre donc que notre association remplit tous les critères nécessaires, montrant ainsi le sérieux, l'engagement et la compétence dont notre association fait preuve depuis sa création ».

Et Jean-Louis Demarcq d'ajouter que « des craintes se précisent quant à l'eau potable, les déficits s'aggravent d'année en année, et cette année encore s'annonce mal, les nappes et les cours d'eau étant encore plus déficitaires qu'en février 2011. Nous allons également alerter les autorités sur le problème des autorisations délivrées sans études pour l'épandage dans la nature des vidanges de fosses d'aisance sur Cherbonnières et Saint-Mandé-sur-Brédoire, du fait que la station d'épuration de Saint-Jean est saturée ! Ces deux sites sont situées sur la zone de la Brédoire et de la Nie. Ceci n'est pas dans le respect de la loi sur l'eau, alors qu'un particulier doit s'y conformer. C'est pourquoi nous comptons sur une mobilisation de la population pour faire évoluer favorablement l'état de nos cours d'eau et pour ne plus connaître les situations de crise récurrentes ».

Le bon débit de l'eau

20120304-20100904-jl-demarcq-bernouet-manif-5187

Jean-Louis Demarcq lors de la manifestation pour la ressource en eau, aux écluses de Bernouët

« Il faut se battre pour obtenir des débits dignes de ce nom », déclare Jean-Louis Demarcq. Le débit normal moyen sur l'année s'établit à 5 m3/s « un minimum pour assurer une vie normale dans la rivière, car à 1 m3 il n'y a plus d'eau dans les affluents de la Boutonne, comme en mai-juin. Autrefois nous avions 10 à 20 m3 l'hiver ! ». Et d'ajouter qu'en 1991, année déficitaire, le débit était le 28 février de 5 465 l/s. « Un an après, nous n'avons plus que 3 495 l/s, soit presque 2 m3 de moins ! ».

Le débit objectif d'étiage (DOE) de la Boutonne, qui était de 800 l/s est considéré comme insuffisant par SOS Rivières. « C'est de la théorie dont personne ne s'occupe. Et comme il n'a pu être tenu, la Cle l'a d'ailleurs descendu à 680 l/s ! ».

Le seuil de débit de crise fixé par le préfet est de 400 litres/s et il est mesuré, au quotidien, au Moulin de la Châtre, situé à Saint-Séverin-sur-Boutonne. Il existe aussi un seuil de coupure, en période de prélèvements importants l'été, qui a été remonté de 435 l/s à 470 l/s, et qui fait cesser tout prélèvement. « Le débit est descendu à 358 l/s le 26 août 1990 et à 341 l/s le 30 août. Nous avions déjà alerté la Direction départementale des territoires et de la mer. À nos yeux cette situation ne peut qu'être le résultat de négligences ou d'actions délibérées ».

 

SOS Rivières et Environnement 32 Rue Tour Ronde 17400 Saint-Jean-d'Angély

05 46 26 38 65bernard.sabourault@wanadoo.fr

Articles divers sur l'eau, la Boutonne et la sécheresse

Commission locale de l'eau : la réunion plénière du 29 janvier 2009

L'eau dans l'agriculture : un film-débat jeudi 7 mai 2009 à st-jean

Canal saint-eutrope : une "vie d’ange" dans la nature (27 novembre 2009)

Les mesures de l'eau sur le bassin aval de la boutonne (7.12.2009)

La Boutonne sur mesures : mise en place de stations limnimétriques (7 décembre 2009)

"le bon débit de l’eau" : la commission locale de l’eau est en séance plénière jeudi 6 mai à…

La pose d’une échelle limnimétrique à saint-julien-de-l’escap (8.07.2010)

à lire sans sud ouest : "un large débat sur l’eau" (3 septembre 2010)

Ils manifestent pour la ressource en eau (saint-jean-d’angély 4 septembre 2010)

à lire dans sud ouest : "ils nous bassinent " (5 septembre 2010 – saint-jean-d’angély)

à lire dans sud ouest : "le débat n’est pas clos " (6 septembre 2010 saint-jean-d'angély)

Le canal saint-eutrope ? C'est celui où on déverse du fuel ? (la vergne 20.11.2010)

30 mai 2011 Sécheresse : Poitou-Charentes débloque 1.000 euros par éleveur en difficulté

30 mai 2011Sécheresse en Charente-Maritime : Bussereau suit Saint-Thomas-de-Cônac

30 mai 2011 Rivières : « Un vrai désastre »

28 mai 2011 Restrictions d'eau dans (presque) tout le Sud-Ouest

28 mai 2011 Fourrage : l'alerte

28 mai 2011 Vers de nouvelles méthodes d'irrigation pour économiser l'eau ?

28 mai 2011 Les regards se tournent vers les céréaliers

28 mai 2011 La cagouille a soif

27 mai 2011 Un record de précocité en Aunis

27 mai 2011 La Trézence au centre du débat

21 mai 2011 Bussereau relance un projet de retenue d'eau sur la Trézence

20 mai 2011 Trezence : une importante retenue d'eau va être créée, annonce Bussereau

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Bassin de la Boutonne
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 19:02

Précédent article Ils manifesteront pour la ressource en eau

Autres articles : Bassin de la Boutonne (blog 2) – Bassin de la Boutonne (blog 1)

Voir l'album photos du 24.09.2011 Rassemblement défense...

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY – ÉCLUSES DE BERNOUËT

Pour la défense la ressource en eau

DSCF4633 2ÉCLUSES DE BERNOUËT – Pour la troisième année, les écologistes, pêcheurs et agriculteurs bio se sont mobilisés autour des écluses de Bernouët pour défendre la ressource en eau. Les intervenants ont dénoncé la politique d'irrigation et la FNSEA et prôné d'autres méthodes de culture assurant un meilleur partage de la ressource en eau.

Parmi les intervenants à ce rassemblement de 130 personnes, citons Francis Bichot, directeur du Bureau régional de recherches géologiques et minières et Jean-Luc Guerbois, technicien diplômé d'État en gestion de l'eau (Europe Écologie-Les Verts).

Noël Mamère, député-maire Europe Écologie-Les Verts de Bègles (Gironde) est venu apporter son soutien à ce rassemblement, de même que Serge Morin et Françoise Coutant, élus des Verts et vice-présidents au Conseil régional Poitou-Charentes.

À lire : article du 25 septembre 2011 « L'eau nécessite une réponse politique »

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Bassin de la Boutonne
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 17:12

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Elle tournait le cabestan

et la drague passait

20110924-éclusier-gobin-4600En 1940, Hélène Dupuy (74 ans), habitait aux écluses de Bernouët, où son père était alors éclusier. « Tout se faisait à la main. Nous tournions le cabestan pour faire passer la drague qui nettoyait la Boutonne. Parfois il fallait se lever la nuit ». Elle épouse Pierre Gobin en 1959 et quitte la maison de l'éclusier. Pierre Gobin, 76 ans, se souvient : « Tout a bien changé en 50 ans. Le long du camping, il y avait autrefois un chemin de terre large comme une charrette, qui longeait la Boutonne. C'était plus sauvage, avec beaucoup moins de monde ».

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Bassin de la Boutonne
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 10:32

Vendredi 23 septembre 2011 – Billet 537 

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Voir les articles "Bassin de la Boutonne" (blog 1) et "Environnement"(Blog 2)

Article connexe Ils manifestent pour la ressource en eau (4 septembre 2010)

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Mobilisation pour la ressource en eau

EAU Pour la troisième année, une manifestation pour la ressource en eau est organisée aux écluses de Bernouët, samedi prochain.

20110924-ann-manif-Bernouet-gabriel-delicourt-2010827-2-bl2« En Poitou-Charentes, 1 650 km de cours d'eau sont à sec ou en rupture d'écoulement sur les 3 780 km suivis en Poitou-Charentes », commente Gabriel Delicourt, d'Europe Écologie-Les Verts Saint-Jean-d'Angély.

Chacun a en mémoire le printemps 2011, exceptionnellement ensoleillé, chaud et sec, où une sécheresse précoce et sans précédent, combinée au déficit pluviométrique de 75% du mois de mai en Poitou-Charentes, sévissait dans 42 autres départements, obligeant à porter secours en juin aux agriculteurs manquant de fourrages. L'automne 2010, saison où les nappes phréatiques se rechargent le plus efficacement, avait également été sec.

Nappes phréatiques non reconstituées

En 2011, les précipitations du mois d'août et les orages ponctuels, qui déversent la majorité de leurs précipitations en ruissellement, n'inversent pas la tendance. Les pluies arrivent, mais le mal est déjà fait. « Elles ruissellent et s'écoulent sans reconstituer les ressources souterraines et nappes phréatiques dont les caractéristiques sont très en-dessous des données saisonnières », explique Gabriel Delicourt, d'Europe Écologie-Les Verts.

Manifestation régionale

« Francis Bichot, directeur du Bureau régional de recherches géologiques et minières (BRGM) est très alarmiste sur le sujet. Il sera d'ailleurs présent à manifestation que nous organisons samedi à partir de 15 heures, aux Écluses de Bernouët. Cela ne concerne pas spécialement la Boutonne car c'est une manifestation régionale ». Des écluses qui deviennent le lieu de la « revendication citoyenne, associative et politique pour le respect de la ressource en eau » et qui avaient déjà vu de telles manifestations en 2009 et 2010.

20100904-bernouet-manif-5161-bl2La manifestation du 4 septembre 2010

Débits inférieurs aux valeurs saisonnières

« Le débit a beau être de 700 litres/seconde au moulin de Châtre, si les services préfectoraux ont pris un arrêté de restriction le 25 août - ce qui est un peu tard -, cela confirme bien que les nappes n'ont pas été reconstituées et que la situation est plus grave que l'on pense. Ainsi, 59,5 % des piézomètres indiquent des niveaux inférieurs à la moyenne annuelle fin août contre 80,9 % fin juillet ! Les débits des cours d'eau ont été augmentés par les fortes précipitations, mais ils restent inférieurs aux valeurs saisonnières ».

20110924-bernouët-12092011-4251Gabriel Delicourt évoque aussi les forages artésiens : « Nous demandons d'en fermer certains : ceux qui siphonnent les nappes parce qu'ils sont plus bas ou les perforent et les forages « sauvages » ou de mauvaise qualité qui font tomber du calcaire dans les nappes, rendant l'eau impropre à la consommation. C'est ce qui s'est passé à Royan où on a distribué des bouteilles d'eau  en plein week-end du 15 août »

Parmi les intervenants à cette manifestation, citons aussi Jean-Luc Guerbois, technicien diplômé d'État en gestion de l'eau (Europe Écologie-Les Verts), Serge Morin, vice-président de la Région Poitou-Charentes et Noël Mamère, député-maire de Bègles.

20110924-Tract-action-eau-bernouët-120110924-Tract-action-eau-bernouët-2

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Bassin de la Boutonne
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages