Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 07:31

Le 13 avril 2012

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Accompagner les victimes

MALTRAITANCE - L'association d'aide aux victimes "Anais" tient des permanence d'accueil à Saint-Jean-d'Angély les mardi et vendredi (sur rendez-vous préalables).

20120417-anais-laetitia-coutin-7224.jpg

"Une victime devient fragilisée. Nous sommes là pour l'aider", explique Laetitia Coutin. Photo B. M.

Voici quatre ans, Laetitia Coutin, psychanalyste et écrivain public, Cour des Hospitalières à Niort, a fondé à Niort l'association Anais (Association nationale aide administrative information-orientation juridique soutien psychologique). Son action, d'abord orientée au départ pour aider les victimes de maltraitances, s'est ensuite élargie aux victimes de toutes sortes de litiges, assistant quelqu'un lésé lors d'un héritage, un locataire abusé, un propriétaire, une procédure de divorce, un cas de discrimination...

L'association Anais bénéficie de l'aide d'avocats, de notaires et de psychologues et tient deux permanences hebdomadaires à Niort et à Saint-Jean-d'Angély pour des consultations fixées sur rendez-vous téléphonique (Tél. 06 19 63 55 67 sept jours sur sept de 10  heures à 20 heures).

La cotisation annuelle à Anais est de dix euros. Elle reste gratuite pour les mineurs, les étudiants sans revenus et les bénéficiaires des minima sociaux. Deux avocats, un notaire un psychologue et une psychanalyste interviennent pour le compte de l'association à Saint-Jean-d'Angély, les mardi et vendredi au centre associatif des Bénédictines, sur rendez-vous préalable.

« Après 50 mois d'existence, l'association ne connaît aucun échec pour les avocats concernant les dossiers des adhérents. J'en suis fière et leur adresse mes remerciements pour cette collaboration réussie entre le juridique et le psychologique ! Je suis très satisfaite », commente la présidente, avant d'ajouter : « Il semble cependant que les Angériens aient oublié les services de l'association qui se déplace spécialement à Saint-Jean car ils étaient plus nombreux en 2009 qu'actuellement. Nous avons toujours besoin d'un soutien plus dynamique et de présences physiques à nos permanences ».

Ce qui est dit est dit ! Et si les cas douloureux et les litiges ne semblent pas avoir diminué depuis deux ans, on peut souhaiter que les Angériens utilisent mieux les services qui leur sont proposés par des bénévoles passionnés.

Anais, BP 99112, 79061 Niort Cedex, tél. 06 19 63 55 67 - A.N.A.I.S@gmx.fr

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 17:09

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Jouets et articles de puériculture

La bourse organisée par "Les P'tits Lutins" les 24 et 25 avril 2012. Mais il y beaucoup de vêtements d'été pour les 0-12 ans.

20120424-bourse-ptits-lutins-aff-730420120424-bourse -ptits-lutins-730220120424-bourse--ptits-lutins-7301-depot.jpgDimanche 22 avril, le dépôt des objets était terminé. La vente ne commencera que mardi 24 avril

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 07:00

Le 20 avril 2012

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

"Touché mais pas coulé !"

SOCIAL – Des anciens adhérents du centre socioculturel recréent une association qu'ils ont baptisée «Touché mais pas coulé».

20120419-assoc-touché..Les membres de l'association cherchent maintenant un local pour pouvoir se retrouver plus facilement.

« Touché mais pas coulé ». C'est le nom de la nouvelle association en cours de création par des habitants de Saint-Jean-d'Angély, pour la plupart anciens adhérents du centre socioculturel. « Les statuts sont en cours de dépôt », expliquent Florence Aujoux et Marie-Paule Ménard, fondatrices et coprésidentes de la future association.

Depuis un mois, les membres sont une quinzaine à se réunir chaque jeudi Chaussée de l'Éperon, dans les locaux d'anciens abattoirs qui abritaient encore récemment la Comédie de l'Éperon. Cela leur a permis de commencer à s'organiser. Si tous les anciens membres ne sont pas encore arrivés dans la nouvelle structure, le bureau est déjà formé, avec pour secrétaire Agnès Idez, Jessica Genty étant trésorière et Gaelle Genty trésorière-adjointe.

«  Nous voulons relancer des activités similaires à celles dont nous profitions au sein du centre socioculturel, pour les enfants et pour les adultes, pour ceux qui n'ont pas beaucoup de revenus et ne peuvent pratiquer d'activités dans des clubs existants, faute de moyens suffisants. Certains arrivaient aussi à partir en vacances pour un prix modique, alors que leur budget ne leur aurait pas permis autrement ».

Le premier souhait exprimé consiste à relancer des activités indispensables et peu onéreuses, notamment avec les animations pieds d'immeubles, qui permettaient aux adhérents de se rejoindre dans un quartier déterminé et de se retrouver pour avoir des moments conviviaux d'échanges, faire de la peinture, jouer aux cartes, pique-niquer ensemble... Des moments permettant aux personnes de se retrouver en toute simplicité pour égayer des tranches de vie difficiles à traverser, de trouver du soutien et de l'amitié. « Il faut arriver à tous nous retrouver, car nous étions une grande famille, et des liens s'étaient créés, qui doivent continuer. Mais il faut une entité pour faciliter à nouveau ces rencontres et que chacun ne se retrouve pas isolé dans l'ennui », explique Marie-Paule Ménard.

« Il faut nous faire connaître pour grandir, et aussi trouver des subventions auprès des collectivités locales et régionales, des commerçants, des particuliers », ajoute Jessica Genty, qui a le bon réflexe de la trésorière cherchant des subsides.

Sur le sujet, la coprésidente souhaite que la Caf, les conseils régional et général, tout comme la ville, abondent pour donner des moyens à la structure naissante.

« Nous reprendrons les bonnes idées pour créer des ressources, tel l'emballage des cadeaux pour les fêtes de fin d'année, dans la galerie commerciale du centre Leclerc. Et puis nous organisons un pique-nique pour tous nous retrouver, qui aura lieu le 26 avril au Fief Malmer ».

Florence Aujoux, coprésidente, estime « urgent de trouver un local pour que les membres se retrouvent plus facilement et puissent même y prendre un café », tandis que Gaelle confie « avoir été dès l'âge de six ans dans l'ancien centre (socioculturel, ndlr) » et qu'elle y était restée pendant 20 ans, ajoutant : « J'aimerais que ma fille puisse découvrir les activités dont j'ai profité, grâce aux animateurs qui faisaient régner une bonne entente, tant dans les activités manuelles très variées que dans les randonnées ados en vélo ».

Et Agnès Idez, secrétaire (et ancienne administratrice au centre socioculturel) conclue que « depuis la disparition du centre socioculturel, les gens n'ont plus rien. C'est donc à nous de nous prendre en main, car nous n'avons pas été beaucoup suivi depuis ».

Pour l'heure, les membres qui le peuvent correspondent sur Facebook pour le prochain pique-nique, à défaut de local où trouver l'information.

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 12:31

Le 13 avril 2012

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Se faire aider

MALTRAITANCE - L'association d'aide aux victimes de maltraitance tient des permanence d'accueil au Centre des Bénédictines à Saint-Jean-d'Angély les mardi et vendredi.

Prendre rendez-vous par téléphone au 06 19 63 55 67

ou via Facebook.

A bientôt, la Présidente : Laëtitia Coutin.

20120413-anais-aide-120120413-anais-aide-2http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=427517527275009&id=415440095149419#!/pages/ANAIS-Aide-aux-victimes-La%C3%ABtitia-Coutin/415440095149419

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 17:11

Mardi 10 avril 2012

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

De bonnes affaires

ASSOCIATION L'AMITIÉ - La traditionnelle bourse aux vêtements d'été organisée par l'association L'Amitié angérienne a lieu du 11 au 14 avril dans l’ancien local PTT, boulevard Lair.

20080404 lamitie 9484-blHoraires de la vente

Mercredi 11 avril de 10 heures à 20 heures

Jeudi 12 avril de 14 heures à 19 heures

Vendredi 13 avril de 14 heures à 19 heures

Samedi 14 avril de 14 heures à 18 heures.

La récupération des vêtements non vendus se fera mardi 17 avril de 11 heures à 15 heures

Les bénéfices générés par ces ventes de vêtements seront ensuite distribués par L'Amitié angérienne aux écoles de la ville.

Renseignements au 05 46 32 45 51 ou au 05 46 32 27 48.

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 08:07

Info express - Dimanche 1er avril 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY
Bric-à-brac ce dimanche, au 5, allées d'Aussy, de 9 heures à 18 heures, organisé par L'Arche-Solidarité.
20100411 bric brac arche solidarite 2179-blLa vente des objets est faite au profit de ses oeuvres humanitaires.
Acheter moins cher l'objet que vous avez déniché, c'est aussi l'occasion de faire une bonne action et de montrer de la solidarité pour ceux qui en ont le plus besoin.
Arche-Solidarité = Aide recherche charité humanité entraide-Solidarité
05 46 32 34 17
Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 00:11

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY - 17400

Article paru dans L'Hebdo de Charente-Maritime du 15 mars 2012

20120315-ricochets-hebdoArticle paru dans L'Angérien Libre du 15 mars 2012

20120315-ricochets-angérien-libre

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 09:59

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Une collecte en hausse

RESTOS DU COEUR – La collecte des 9 et 10 mars a permis de récolter 11,3 tonnes de denrées dans le canton de Saint-Jean-d'Angély.

20120310-RESTOSducoeur-0068La collecte des Restos du cœur a eu lieu vendredi 9 et samedi 10 mars. « Nous sommes présents dans les onze magasins à grande surface du canton, à Aulnay, à Saint-Savinien, dans les trois magasins de Matha et dans les six magasins de Saint-Jean-d'Angély. La collecte semble plus avantageuse cette année malgré la crise économique. La solidarité a joué ! », a commenté dès le samedi matin Bernard Grolier, responsable des Restos du cœur à Saint-Jean-d'Angély (à gauche sur la photo).

Pour la troisième année consécutive, les joueurs du Rugby athletic club angérien sont venus aider durant les deux jours dans différents endroits. « Comme au rugby, nous partageons les valeurs de solidarité et le Raca a toute sa place dans les collectes des Restos », a expliqué Dominique Pradet (Doudou), vice-président du Raca.

Lundi soir 12 mars, les bénévoles ont fait le bilan de la collecte dans le canton, qui a récolté 11,3 tonnes de denrées, contre 8,2 tonnes l'an dernier. « Cela va permettre aux Restos du cœur d'ouvrir en 2012 pendant 25 semaines en période estivale, au lieu de 22 semaines en 2011. C'est formidable ! Nous tenons à remercier vivement les donateurs et les bénévoles occasionnels qui nous ont rejoint cette année ! », a précisé Bernard Grolier.

20120310-RESTOSducoeur-0066

Deux dirigeants du Raca en compagnie de quatre juniors et de bénévoles : John Cosier (à gauche) et Dominique Pradet (debout à droite, à côté d'Agnès)

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 07:35

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY (17400)

La collecte augmente

la pauvreté aussi

20120310-RESTOSducoeur-0068La collecte des Restos du cœur a eu lieu vendredi 9 et samedi 10 mars 2012 sur le canton de Saint-Jean-d'Angély. « Nous sommes présents sur les onze points de vente du canton, à Aulnay, à Matha (trois magasins), à Saint-Savinien et dans les six magasins de Saint-Jean-d'Angély. La collecte semble plus avantageuse cette année malgré la crise économique. La solidarité a joué ! », commente Bernard Grollier, responsable des Restos. Les joueurs du Rugby athletic club angérien étaient présents pour la troisième année. « Comme au rugby, nous partageons les valeurs de solidarité et le Raca a toute sa place dans les collectes des Restos », explique Dominique Pradet (Doudou), vice-président du Raca.

20120310-RESTOSducoeur-0066

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 07:03

Précédent article Bientôt un hébergement d'urgence route de Dampierre 

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

93 personnes hébergées en urgence

en 2011

SOCIAL – Maguy Deschamps fait une mise au point pour rappeler le rôle d'Aide et Soutien depuis 20 ans.

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde », disait Albert Camus. Il est vrai qu'en matière d'hébergement et d'urgence, de logement et d'insertion, le vocabulaire ne manque pas. Mal-logés, accueil de jour, hébergement d'urgence, centre d'accueil d'urgence, maison-relais..., le brouillage des mots entraîne la confusion des concepts et des risque de malentendus.

20111220-aide-soutien-6235

Maguy Deschamps (à droite) a reçu la médaille de la ville pour l'association Aide et soutien. Photo Bernard Maingot

Après la publication dans la presse de la création d'un centre d'hébergement d'urgence dans l'ancienne caserne de gendarmerie, route de Dampierre (Sud Ouest du 14 décembre), Maguy Deschamps, présidente de l'association Aide et soutien, a réagi. « J'ai été surprise par les articles publiés dans la presse. Tous les journaux ont repris les propos du conseil municipal précisant que la situation était « insatisfaisante en matière d'hébergement d'urgence » à Saint-Jean-d'Angély. C'est évident, mais nous accueillons en urgence des personnes en grande difficulté depuis bientôt 20 ans avec sept bénévoles et des subventions de 7 800 euros (DDASS 5 000 €, conseil général 2 000 €, ville 800 €). Ajoutons 3 660 € d'aide indirecte (loyer supplétif du local) et 500 € de paiement des lessives que nous faisons, nous ne sommes pas aux 15 000 euros annoncés, mais à 11 960 €. Et puis j'ai lu aussi qu'à la réunion du conseil communautaire, il a été dit qu'il n'y avait aucun centre d'hébergement d'urgence, c'est un peu exagéré ! ».

Maguy a d'autres précisions à formuler : « Ensuite, nous n'avons pas été consultés et travaillé ensemble comme tout le monde l'a écrit. J'ai été informée de cette création le 16 décembre, soit deux jours avant notre assemblée générale du18. Je tenais à faire cette mise au point, car nous oeuvrons depuis longtemps : notre dernier rapport rappelle que nous avons accueilli 93 personnes pendant 441 nuitées ».

La présidente s'inquiète cependant du sort de l'association : « Les bénévoles sont d'accord pour participer à l'accueil de jour, sous l'égide de Tremplin 17 qui gérera ce centre. Nous souhaitons conserver la laverie associative deux jours par semaine, car elle rend bien des services et nous avons du matériel en excellent état. Il y a même des gens de Saint-Jean-d'Angély qui viennent se dépanner à Aide et Soutien ».

Qu'est l'hébergement d'urgence ?

L’hébergement d’urgence est défini comme un accueil inconditionnel, c’est à dire sans sélectivité des publics, et de courte durée. Cette intervention d’urgence sociale doit être une voie d’entrée dans une prise en charge d’insertion. Ce qui va de pair avec l'hébergement d'urgence, c'est une aide à l'insertion, sorte de réadaptation face au défi de l'exclusion.

Depuis 1974, les Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) ont pour mission d'assurer l'accueil, le logement, l'accompagnement et l'insertion sociale des personnes ou familles connaissant de graves difficultés en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale. Il s'agit notamment de victimes de violence, de personnes confrontées à l'alcoolisme et aux toxicomanies ou de personnes sortants de prison. Par rapport aux autres dispositifs d'aide aux sans-abris, les CHRS ont donc une mission de soutien et d'accompagnement social approfondie des personnes. En 2011, il existe 115 000 places en hébergement d'urgence pérennes. Chaque hiver, 10 000 de plus sont ouvertes en moyenne.

Repost 0
Published by Bernard Maingot 2 - dans Solidarité Entraide
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages