Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 11:22

Billet 163 du 10 mars 2011 » Photo Bernard Maingot

 SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Ils sont candidats

"Europe Écologie – Les Verts"

CANTONALES 2011  Gabriel Delicourt et Marie-Claude Chevaillier se présentent aux cantonales pour Europe-Ecologie Les Verts

» Bernard Maingot  

20110307 CANTONALES GDelicourt MCChevaillier 8617Gabriel Delicourt et Marie-Claude Chevaillier : "Nous voulons préserver la vie et ne pas la détruire". PHOTO B. M.

A 66 ans et en retraite, Gabriel Delicourt se présente pour la première fois aux élections cantonales à Saint-Jean-d’Angély, sous l’étiquette "Europe Ecologie-Les Verts", avec pour suppléante Marie-Claude Chevaillier, 47 ans, assistante de vie scolaire auprès d’enfants handicapés, angérienne ayant sillonné le monde durant 25 ans et qui, retournant au pays « veut agir pour protéger la vie plutôt que la détruire ».

Autodidacte et ancien chef d’entreprise « ayant subi les effets de la mondialisation », engagé voici 15 ans aux Verts, Gabriel Delicourt est membre du Conseil politique régional d’Europe-Ecologie. Son militantisme l’a vu sur tous les fronts et dans tous les combats citoyens, depuis le dossier de "La Trézence" pour promouvoir le maraîchage bio à l’opération EAU aux écluses de Bernouët pour la sauvegarde de l’eau dans la Boutonne en passant par l’action "Sur les rails" pour arrêter les trains en gare de Marans…

Quatre priorités

Sa profession de foi traite, en quatre points prioritaires, de l’eau, d’une agriculture respectueuse de l’environnement et de la santé publique avec un pôle bio, de l’emploi et de l’économie solidaire et de la révolution énergétique.

« Bien sûr qu’il faut assurer le respect des milieux aquatiques, réduire les prélèvements d’eau liés à l’irrigation, lutter contre l’assèchement et la contamination des nappes souterraines ou encore remunicipaliser l’eau », affirme-t-il. « Mais il faut aussi éviter la mort lente des territoires, avec l’agrochimie qui prend possession de 90 % des cultures céréalières et viticoles. Les abeilles et les naissains d’huître meurent, les cancers ont doublé en 30 ans, les agriculteurs disparaissent ou tombent malades, les sous-sols sont pollués. D’accord pour cinq fruits et légumes par jour, mais lesquels ? ». Bien connu des irrigants auxquels il s’oppose, Gabriel Delicourt ajoute : « Le "tout-maïs", gourmand en eau, est principalement exporté pour le bétail et ne résout en rien la malnutrition alimentaire. On est loin des 20 % du bio édictés par le Grenelle de l’environnement. D’ailleurs on importe les 6/7e  du bio, ce qui est néfaste au bilan carbone »

Le bio importé aux 6/7e

Concernant le canton, le candidat prône le maraîchage bio sur les terres humides de la Boutonne (« le Pays des Vals de Saintonge doit préempter des terrains ») et le développement d’Amap (1) pour « arriver à une autosuffisance du territoire tout en créant des emplois ». Il veut aussi relancer l’économie solidaire, qui consiste à mettre en présence des porteurs de projets désirant créer leur propre activité, des bénévoles-personnes ressources apportant leurs compétences, des citoyens épargnants associés dans une formule d’épargne de proximité, et un réseau de partenaires composé de représentants du secteur bancaire ou institutionnel et des entreprises, qui offrent les moyens nécessaires et leurs concours aux projets. « Il faut redonner la parole et le pouvoir d’initiative aux citoyens et relancer le « pôle d’économie solidaire » qui existe à Saint-Jean et dont je suis président », ajoute-t-il.

Enfin, il veut un programme ambitieux de réduction des consommations d’énergie (collèges, bâtiments publics, logements sociaux) et soutenir les énergies renouvelables et la production d’énergie locale (bois, éolien, solaire, bio-méthane, géothermie), déclarant : « L’énergie la moins chère est celle que l’on n’a pas consommée ».

Enfin, Gabriel Delicourt confesse que « Si j’étais président du Conseil général, l’une des premières mesures à encourager serait la mise en place de Pôles d’économie solidaire et de Cagnotte solidarité-emploi dans toutes les villes de plus de 5000 habitants du département. L’emploi, c’est la première priorité. Il faut que les citoyens “se réapproprient” l’économie ».

Le candidat et sa suppléante tiendront une réunion publique le jeudi 17 mars à 20 heures 30 à la salle Aliénor-d’Aquitaine.

(1) Association pour le maintien d’une agriculture paysanne

Sa profession de foi www.gabriel-delicourt-cantonales17.fr gabriel.delicourt@orange.fr

Bernard Maingot

 

Les articles sur les cantonales 2011

La candidature de Jacques Castagnet (maj dép)

La candidature de Jean-Yves Martin (PRG)

La candidature de Gabriel Delicourt (Europe-Ecologie Les Verts)

La candidature de Gérard Adam (PC) à venir

Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 11:21

Billet 162 du 10 mars 2011 » Photo Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Ils sont candidats

étiquette majorité départementale

CANTONALES 2011  Jacques Castagnet et sa suppléante Isabelle Boulie sont candidats sous l'étiquette majorité départementale.

» Bernard Maingot  

20101206 cantonales j-Castagnet i-Boulie 6896-soIsabelle Boulie, adjointe au maire de La Vergne, et Jacques Castagnet, adjoint au maire de Saint-Jean-d'Angély. PHOTO B.M.

Candidat aux élections cantonales des 20 et 27 mars prochain, Jacques Castagnet est adjoint au maire de Saint-Jean-d'Angély, Paul-Henri Denieuil, chargé de l'urbanisme et de l'environnement.

À 68 ans, marié, deux enfants, il est à la retraite depuis trois ans. « J'étais géomètre-expert, œuvrant dans l'aménagement et le foncier, avec 10 personnes dans le cabinet. » Conseiller municipal en 1977 sous le mandat d'Ivan de Limur, il est ensuite dans l'opposition sous le maire socialiste Claude Tarin, puis élu à nouveau dans l'opposition sous le deuxième mandat du socialiste Jean Combes avant d'être, en 2008, dans la majorité de Paul-Henri Denieuil, Divers droite. Il est aussi délégué de la Ville au Pays des Vals de Saintonge et à la communauté de communes, où il trouvera d'ailleurs sa suppléante aux cantonales.

Un mandat particulier

« Je me présente aux élections pour que Saint-Jean-d'Angély retrouve un conseiller général appartenant à la majorité départementale, car le Pays et le canton ont été un peu oubliés ces vingt dernières années ; ce que nous avons changé depuis trois ans à la ville. Ce mandat a une particularité : il ne durera que trois ans, les conseillers généraux et régionaux devenant à cette date des conseillers territoriaux. »

Isabelle Boulie, 43 ans, mariée deux enfants, est deuxième adjointe au maire de La Vergne, Pierre Bouloc. Elle est chargée des biens communaux, des affaires scolaires et du fleurissement.

Née à Saint-Jean-d'Angély, elle a tenu un commerce de vêtements d'enfants, place du Pilori, a participé à la création de la photothèque, au développement d'Aquabulle et fait partie de l'association Les P'tits Lutins (garde d'enfants) et du Réseau des assistantes maternelles. Suppléante à la Communauté de communes et vice-présidente du Syndicat intercommunal à vocation scolaire (Sivos) de Saint-Loup, elle a un fil conducteur qui mène sa vie : les enfants.

Pour l'heure, les candidats préparent leur campagne : « Nous monterons notre programme avec les maires qui nous recevront, tiendrons une permanence à l'antenne du Conseil général, rue Audouin-Dubreuil. Élus, nous assurerons une présence auprès des maires pour les aider à monter des dossiers de financement qui correspondent à leurs espérances. »

 

Les articles sur les cantonales 2011

La candidature de Jacques Castagnet (maj dép)

La candidature de Jean-Yves Martin (PRG)

La candidature de Gabriel Delicourt (Europe-Ecologie Les Verts)

La candidature de Gérard Adam (PC) à venir

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 11:23

Mardi 8 mars 2011 – Billet  149 » Photos Bernard Maingot

Les articles Infos-Presse sont ICI sur le blog 1 et ICI sur le blog 2

Lire Sud Ouest Saint-Jean-d’Angély sur le net

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Un article à lire dans Sud Ouest

8 mars 2011 06h00 | Par Dominique Paries

Le radical d'un si bleu Pays

Déjà candidat en 1998 et 2004, l'UMP Jacques Castagnet peut-il, cette fois, offrir à la majorité départementale de droite le seul canton des Vals de Saintonge qui lui manque ?

 

20110308 CANTONALES castagnet martin soJacques Castagnet, ici avec sa suppléante Isabelle Boulie, s'attaque au siège détenu par le radical Jean-Yves Martin, ici avec sa suppléante Annabel Tarin. PHOTOS BERNARD MAINGOT

 

Jamais deux sans trois ! Jacques Castagnet entame sa troisième campagne des cantonales. Tenace, l'adjoint au maire de Saint-Jean-d'Angély veut croire que celle-ci sera la bonne. Sa référence ?

Lire la suite

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages