Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 19:45

Billet du 6 septembre 2011

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Stabilité des effectifs dans le public

pour la rentrée dans les écoles élémentaires

ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES Lundi 5 septembre, 784 écoliers ont fait leur rentrée, dont 599 dans les écoles publiques et 185 à l'école Saint-Sophie. Le point dans les écoles élémentaires Joseph-Lair et Gambetta.

20110905-rentrée-3928-école-joseph-lairL'entrée à l'école Joseph-Lair, située Allées d'Aussy, nécessite une attention de tous les instants à cause d'une circulation importante. PHOTO BERNARD MAINGOT

20110905-rentrée-3939-école-joseph-lairLa rentrée était presque celle des parents. PHOTO BERNARD MAINGOT

Avec 231 élèves répartis dans onze classes allant du CP au CM2 (dont deux classes d'intégration scolaire et une classe gens du voyage), l'école élémentaire Joseph-Lair est l'école publique qui compte le plus d'effectifs à Saint-Jean-d'Angély. Lundi, la cour était pleine de parents et d'enfants.

20110905-rentrée-3956-école-joseph-lairParmi la foule des parents emplissant la cour de l'école Joseph-Lair, le maire Paul-Henri Denieuil et Colette Auguin, directrice générale des services, qui ont fait le tour des quatre écoles publiques. PHOTO BERNARD MAINGOT

Fabienne Rouillon, nouvelle directrice à Joseph-Lair

Une nouvelle directrice, Fabienne Rouillon, succède à Agnès Deslandes, partie en août diriger une école maternelle et élémentaire pour une année à Kano (Nigéria). Elle dirigeait l'école de Villeneuve-la-Comtesse (canton de Loulay), où, rappelons-le, la compétence scolaire appartient à la communauté de communes.

20110905-rentrée-3947-école-joseph-lairFabienne Rouillon, qui dirigeait l'école de Villeneuve-la-Comtesse, succède à Agnès Deslandes. PHOTO BERNARD MAINGOT

Lundi matin, Fabienne Rouillon était très émue de ce nouveau poste : « Je suis également au service des parents et des familles. Mais comme le matin, je suis aussi en charge des enfants du voyage pour les aider dans leurs difficultés, choisissez plutôt l'après-midi pour me rencontrer ».

20110905-rentrée-3948-école-joseph-lairEVS supprimé

Dans son accueil des parents et avant de faire l'appel des présents en CM2, elle a rappelé que l'État avait retiré l'emploi vie scolaire (EVS) qui secondait la précédente directrice dans les tâches administratives, accueillir les familles, recevoir les livreurs... « Il faut donc que vos demandes soient importantes, dans l'attente de régler ce problème ». L'école Joseph-Lair, qui compte onze enseignants, compte aussi quatre agents d'entretien (deux par bâtiment).

20110905-rentrée-3951-école-joseph-lairOlivier Bonnet, officiellement directeur à Gambetta

L'école Gambetta comptait 138 élèves présents sur 142 inscrits à la rentrée, répartis en sept classes (dont une classe médicalisée) de CP à CM2. Olivier Bonnet, directeur l'an passé en succédant à Mme Depin, a été officiellement nommé à son poste.

La restauration

La rentrée, c'est aussi une cuisine centrale et des transports scolaires.

À côté de l'école Joseph-Lair, au 8 Allées d'Aussy, la cuisine centrale prépare l'ensemble des 450 à 500 repas nécessaires aux restaurants scolaires avec trois agents dont deux cuisiniers.

Elle sert le réfectoire de Joseph-Lair (180 repas et cinq personnes au réfectoire) et les trois cuisines satellites de Gambetta (120 repas), Manoir (100 repas) et Régnault (90 repas).

Les repas sont ensuite livrés en liaison chaude dans des conteneurs par camions à 10 h 30 en ces trois endroits, des agents étant affectés au suivi des températures des plats.

Les transports scolaires

Les transports scolaires concernent 46 élèves et comprennent deux ramassages le matin à 7 h 33 et 8 h 33 pour emmener les enfants à 8 h 30 à Joseph-Lair et 9 h à Gambetta.

Les circuits balaient l'ensemble des alentours, de La Touzetterie-Fossemagne à Moulinveau et du Fief Malmer-Les Granges à l'avenue Jacques-Caillaud ou Porte-de-Niort. Le soir un seul ramassage en Iveco (bus municpal) ramène tout le monde à la maison vers 17 h 30, avec un départ à 16 h 30 de Joseph-Lair.

Le tarif est de 3,66 euros pour une carte de 20 voyages à retirer auprès du chauffeur. Le Conseil général a ainsi délégué sa compétence transports scolaires à la commune et prend en charge les frais inhérents.

Les travaux d'été

Antoine Bordas, adjoint chargé des affaires scolaires, détaille les travaux effectués dans les écoles durant l'été : « A l'école Joseph-Lair, les fenêtres du premier étage du couloir ont été changées dans le bâtiment 2, pour respecter des nouvelles normes d'isolation et dans le cadre de notre projet Agenda 21 (80 000 €). Après le bâtiment 1 l'an dernier, le câblage de la salle informatique du bâtiment 2 a été effectué et de nouveaux ordinateurs sont en place (10 000 €) ».

Évoquant l'école Régnault, il précise : « La surface du réfectoire est augmentée (120 à 140 000 €). Cette extension permet de déplacer la bibliothèque dans le courant de l'année sans attendre la rentrée 2013 ».

À l'école du Manoir, la chaudière a été changée, tandis qu'à l'école Gambetta, un préau a été construit (« un grand tivoli au milieu de la cour »). « Les services techniques ont beaucoup aidé dans ces travaux dont la majorité a eu lieu cet été et qui s'élèvent au total à 250 000 euros sur l'année », ajoute Antoine Bordas.

Pas de regroupement

Enfin, Antoine Bordas a précisé que le regroupement évoqué l'an passé entre les écoles Gambetta et Joseph-Lair sur le site de Joseph-Lair n'aura pas lieu : « Les écoles resteront chacune sur leur site, car, avec la prison de Fontenet (le début des travaux a lieu en 2014 et l'inauguration en 2016, NDLR), nous attendons un certain nombre d'enfants dans les rentrées futures ». 

Ces retombées démographiques devraient permettre de balayer les inquiétudes liées aux fermetures de classe, et peut-être de voir l'ouverture de nouvelles classes dans le canton de Saint-Jean-d'Angély à partir de 2017.

Bernard Maingot

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 10:52

Billet du 2 septembre 2011 - Lire aussi 1000 élèves au lycée Audouin-Dubreuil

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY - LYCÉE BLAISE-PASCAL

Une équipe dirigeante heureuse

Une Région qui la soutient

lycee-blaise-pascalSAINT-JEAN-D'ANGÉLY Le lycée Blaise-Pascal accueillera 500 élèves à la rentrée.

20110831-lycee-bp-3762Coralie Marquois, proviseur-adjoint (à gauche), Elie Bonneau, chef des travaux, Françoise Mesnard, conseillère régionale et Stéphane Allioux, proviseur, dans la nouvelle salle de sports. PHOTO BERNARD MAINGOT

Après la rentrée au lycée Audouin-Dubreuil (voir 1000 élèves au lycée Audouin-Dubreuil), celle du lycée Blaise-Pascal a été présentée par Stéphane Allioux, proviseur, Coralie Marquois, proviseur-adjoint et Elie Bonneau, chef des travaux en présence de Françoise Mesnard, vice-présidente du Conseil régional chargée de l'éducation et de la formation.

Coralie Marquois, proviseur adjoint, arrive de l'académie de Versailles où elle était conseillère principale d'éducation. Après avoir présenté l'examen de personnel de direction, elle a demandé sa nomination au lycée Blaise-Pascal : « Je suis originaire des Deux-Sèvres. C'est donc un retour à l'académie d'origine ».

20110831-lycee-bp-3764-coralie-marquoisCoralie Marquois occupe son premier poste de proviseur-adjoint à cette rentrée au lycée Blaise-Pascal. PHOTO BERNARD MAINGOT

Taux de réussite 90 %

Stéphane Allioux est un proviseur satisfait et enjoué de son établissement : « Le lycée Blaise-Pascal fonctionne très bien, puisqu'à la rentrée prochaine, nous allons accueillir 500 élèves. Les sections font le plein. Les résultats ont été excellents à la dernière session d'examens avec 90 % de réussite tous examens confondus. Nous avons des bons taux de passage et une bonne insertion professionnelle. J'ai envie de dire qu'à Blaise-Pascal, tout va bien sur le plan de la scolarité ! ».

Elie Bonneau renchérit : « Tous nos conducteurs d'engins trouvent du travail, notamment avec la LGV ». Le groupe Vinci, qui a la concession pour sa construction et qui fera travailler 5 000 employés sur l'ensemble du projet pendant 4 ou 5 ans, recherche aussi des canalisateurs et conducteurs d'engins de TP. Des contacts sont en cours sur le sujet pour la formation et l'insertion des jeunes après leur diplôme.

Chaque année, 48 jeunes sortent avec leur diplôme de conduite d'engins (24 jeunes sous statut scolaire issus de troisième et 24 en contrat de professionnalisation par le biais du GRETA). « Les conducteurs routiers sont 17 en formation continue GRETA, la maintenance TP compte 20 élèves, la maintenance matériel agricole 20, la maintenance parcs et jardins 10 et la maintenance auto 10 élèves », précise Elie Bonneau. Rappelons aussi qu'en Sécurité prévention, 24 élèves sont sortis avec le CAP, 18 avec le Bac Pro et 10 avec le BTS. « Nous sommes un vrai lycée professionnel avec des élèves en scolarité et d'autres sous statut formation continue ».

Des travaux chaque année

20110831-lycee-bp-3754Des travaux ont eu lieu tout l'été, financés par le Conseil régional. D'abord, dans le cadre du budget participatif des lycées (BPL), la transformation d'un préau en terrain de sports couvert-salle de volley, avec un revêtement constitué d'une pelouse synthétique recouverte de sable (55 000 euros). Jouxtant cette nouvelle salle, l'ancienne salle omnisports-gymnase datant de 1956 a bénéficié d'un traitement acoustique pour en diminuer la résonance (63 000 euros).

L'écoulement des eaux pluviales est en réfection, celles-ci ravinant depuis les ateliers et inondant les garages près de l'entrée du lycée du fait de la pente existante. On en a profité pour aménager également les abords de l'entrée du lycée.

Un autre gros chantier (400 000 euros) est celui de la rénovation des chauffages des ateliers. Le chauffage centralisé avec une production d'eau chaude par chaudière à gaz qui montait péniblement à 7 degrés l'hiver a été remplacé aux trois-quarts par des chauffages radiants, le reste étant une production d'eau chaude assurée par une chaudière à gaz. « Ce n'était pas très confortable de travailler dans ces conditions », commente Elie Bonneau. La commande est centralisée pour déclencher le chauffage en fonction de l'occupation des salles et réduire ainsi la consommation d'énergie et les coûts de fonctionnement. Le nombre des chaudières a été réduit de 13 à 9.

Rue Porte de Niort, pour améliorer la sécurité de la deuxième sortie (lorsque les internats seront construits), le transformateur sera transféré de l'autre côté de la rue.

Le site de Bignay

20110113 mazeray 030-phot coll SHV-blSur le site de Bignay, dans le cadre du BPL et à la demande des élèves, la Région a construit cet été un hangar pour abriter les engins TP et assurer une première maintenance sur le site. Le coût s'élève à 50 000 euros. « C'est un gain de temps considérable et de meilleures conditions de travail pour les enseignants », déclare Stéphane Allioux. Et Françoise Mesnard ajoute : « La Région a changé l'ensemble du matériel agricole et TP depuis 2004 et nous en serons à 20 millions d'euros après les internats ».

20110209 LYCEE-B-P moissonneuse 008 (2)Le lycée loue également du matériel neuf, tel une moissonneuse-batteuse pour la section maintenance des matériels agricoles et une pelle Case 15 tonnes à chenilles pour la section conduite d'engins.

Un internat de 270 places pour 8 054 000 euros

Un autre gros projet est l'étude en cours pour la reconstruction des internats. Avec deux bâtiments nouveaux pour un montant de 8 054 000 euros. La capacité sera augmentée de 50 internes pour être portée à 270 internes. Le début des travaux est prévue en janvier 2012 et la livraison en septembre 2013. Françoise Mesnard conclut : « Nous reverrons aussi la restauration et notamment la plonge et le restaurant scolaire, sans oublier des travaux en cours comme les toilettes dans les salles de sciences et aux ateliers. Nous allons aussi refaire l'externat, mais ce n'est pas encore budgétisé ».

Lire le précédent article sur la rentrée  1000 élèves au lycée Audouin-Dubreuil

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 10:51

Billet du 1er septembre 2011. Voir aussi 500 élèves font la rentrée au lycée Blaise-Pascal

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Des nouveautés pour la rentrée

LYCÉE AUDOUIN-DUBREUIL La rentrée est l'occasion de faire le point sur les deux lycées angériens. Aujourd'hui, le lycée Audouin-Dubreuil, avec de nouvelles formations et des travaux d'amélioration.

20110831-lycee-ad-3743.jpgCorinne Gacel, proviseur-adjoint, Françoise Mesnard, conseillère régional et Claude Baudemont, proviseur, devant le théâtre de verdure. PHOTO BERNARD MAINGOT

Quand les élèves sont en vacances, les lycées angériens Audouin-Dubreuil et Blaise-Pascal sont en pleine effervescence, avec des travaux tous azimuts, dans et hors les bâtiments. Des travaux souvent importants dans un délai relativement court et qui doivent être terminés pour cette rentrée scolaire.

Mercredi, Claude Baudemont, proviseur, Corinne Gacel proviseur-adjoint et Françoise Mesnard, vice-présidente du Conseil régional chargée de l'éducation et de la formation, commentent la rentrée au lycée Audouin-Dubreuil, fort de 120 professeurs et 1 000 élèves répartis dans 40 classes : « Tous les enseignants sont nommés et il y a 25 nouveaux professeurs pour compenser les départs en retraite et les mutations. Les remplaçants seront nommés jeudi 1er septembre », présente Claude Baudemont.

Deux nouveaux Bac Pro

Le lycée professionnel propose deux nouveautés à cette rentrée. D'abord un Bac Pro Accompagnement soins et services à la personne (ASSP) en trois ans qui remplace le BEP Carrières sanitaires et sociales en deux ans. Avec l'option structures qui y est attachée, les élèves pourront ensuite aller travailler en maisons de retraite, établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), crèches... « Nous souhaitons qu'ils puissent accéder directement à un poste d'aide-soignant sans passer par une formation qualifiante supplémentaire et que l'Éducation nationale et le ministère de la santé accordent l'équivalence », complète le proviseur. Avec 80 demandes reçues, quinze élèves inaugureront cette première année.

La seconde nouveauté est, pour compléter le champ professionnel Relations clients usagers proposant déjà l'accueil et la vente, l'adjonction du Bac pro commerce qui manquait jusqu'à présent. « Avec 18 élèves cette année pour cette troisième formation qui complète le champ et pour laquelle nous avions également 80 demandes, nous devrions en avoir 30 l'an prochain ».

Groupes de compétences

Au lycée général et technologique, l'accent est mis sur la réforme des lycées en cours, avec l'accompagnement, le tutorat, les stages de remise à niveau (classes de seconde et première). Claude Baudemont et Corinne Gacel précisent : « La notion de classe n'existe pratiquement plus, car les élèves sont dans des groupes de compétence en maths, physique, SVT et langues. Un groupe c'est une vingtaine d'élèves et une classe, c'est 35 élèves, ce qui pose des problèmes d'organisation, de répartition des salles, de circulation, d'emploi du temps... Je ne pense pas qu'on puisse aller plus loin en matière d'organisation, sauf à travailler le mercredi après-midi et le samedi matin. Mais c'est un des objectifs du Projet d'établissement que d'adapter les formations aux besoins de chacun, avec une individualisation pour des élèves qui sont 70 % du temps dans des groupes de compétence ».

L'internat très demandé

Du côté internat, celui-ci a le vent en poupe et des inscriptions ont été refusées, « tout le contraire des années 90 où on pouvait héberger les sports-études et bien d'autres ». Depuis trois ans, les 140 places sont essentiellement réservées aux pré-bac, originaires de l'arrondissement, les post-bac étant logés ailleurs en partenariat avec « A chacun son toi...t » ou même le camping.

« Nous avons doublé le fonds social régional pour les familles qui ont des difficultés relatives au paiement de l'internat », ajoute Françoise Mesnard. « Ce qu'il faut, c'est qu'il n'y ait pas de rupture dans les études, car s'il est difficile de trouver du travail avec un diplôme, il n'y en a jamais sans diplôme ». D'autant que les Bac pro en trois ans (autrefois en quatre ans) nécessitent un parcours sans faille et de bons résultats pour accéder au BTS, du fait d'une différence de niveau existante. A noter que le lycée propose un BTS comptabilité gestion des organisation (CGO en bac+2) avec 15 élèves et le diplôme comptabilité gestion (DCG) en bac+3 avec 12 places qui permet d'aller vers l'expertise comptable.

20110831-lycee-ad-3741Dans le cadre du budget participatif des lycées (BPL), deux chantiers sont en cours d'achèvement. Le premier est la création d'un espace détente pour les enseignants (110 000 €). Ceux-ci possèdent une salle des professeurs vaste et agréable et de plusieurs petites salles (informatique, conseils d'enseignement, etc.). « Le conseil régional fait tout pour améliorer les conditions de travail. C'est important », ajoute Françoise Mesnard.

Un théâtre de verdure

20110831-lycee-ad-3736Le second chantier du BPL concerne la création d'un théâtre de verdure pour les élèves (150 000 €) qui a commencé le 20 juin et sera terminé pour la rentrée. Construit sur un espace vert qui n'était pas aménagé, il se présente comme une arène ou un amphithéâtre. 20110831-lycee-ad-3734« Ce sera un lieu de spectacle, de manifestations, de cours en plein air, un lieu de vie et d'animation. Il pourra y avoir de la musique, des animations de la maison des lycéens. Nous leur faisons confiance pour qu'il s'approprie pleinement ce lieu pour échanger et se détendre», déclare Corinne Gacel. Ces travaux ont été l'occasion de refaire les circulations et notamment de revoir l'accessibilité aux personnes handicapées en fauteuil roulant. Notons aussi que le Conseil régional finance aussi 183 000 € pour des travaux préconisés dans le cadre des audits énergétiques, 237 000 € pour le remplacement de la plonge et de la sauteuse et 231 000 € pour la réfection de l'étanchéité du bâtiment demi-pension.

Le prochain article sur la rentrée 500 élèves font la rentrée au lycée Blaise-Pascal

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 11:11

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Les bacheliers félicités

ENSEIGNEMENT La municipalité a organisé une cérémonie en l'honneur des bacheliers ayant obtenu une mention "Bien" ou "Très bien" et les lauréates du Concours national de la Résistance et de la Déportation.

20110708_bacheliers_5525.jpg

Le maire Paul-Henri Denieuil, entouré des deux lauréates du concours de la Résistance et de la Déportation et des 22 bacheliers avec mention. Photo Mairie de Saint-Jean-d'Angély

Vendredi 8 juillet, les bacheliers ayant reçu une mention "bien " ou "très bien" ont été mis à l'honneur dans les salons de l'Hôtel de ville. Le maire, Paul-Henri Denieuil, les a vivement félicité : « C'est une tradition chaque année que de féliciter la qualité de votre travail, mais également l'occasion de rappeler que la municipalité est à votre écoute, avec une constante attention pour le bien-être et l'avenir de la jeunesse angérienne ».

Vingt-deux bacheliers ont été ensuite nommés, six d'entre eux ayant reçu la mention "Très bien" et 16 la mention "Bien".

La cérémonie a également été l'occasion de saluer deux lycéennes qui ont participé au Concours scolaire de la Résistance et de la Déportation, organisé chaque année par la préfecture de Charente-Maritime. Les lauréates, Camille Bernardin et Marie-Laure Lejeune, ont obtenu le premier prix départemental dans la catégorie « Mémoire collective ». (voir la liste des bacheliers ci-dessous).

Lycée Louis-Audouin-Dubreuil

Six mentions "Très bien" + treize mentions "Bien"

Série Économique et Social : mention "Très Bien" à Aubin Egreteau et à Mathilde Hervé ; mention "Bien" à Jeanne Guilhem et à Jordan Guionval.

Série Scientifique : Mention "Très Bien" à Antoine Bourgeois, Noémie Iriart, Arthur Laclau et à Laurie Mourozeau ; Mention "Bien" à Laura Bourasseau, Mathieu Brandy, David Charpentier, Dylan Cuffel, Baptiste Dupont, Anthony Gaborit, Benjamin Leroy, Pauline Louis, Julien Maire et Sophie Rousseau.

Bac professionnel Secrétariat : Mention "Bien" à Olivia Dessiriex.

Lycée professionnel Blaise-Pascal

Trois mentions "Bien"

Bac professionnel Maintenance de matériels de travaux publics : Mention "Bien" à Anthony Mesrine.

Bac professionnel Maintenance de matériels de parcs et jardins : Mention "Bien" à Anthony Rambaud.

Bac professionnel Maintenance des véhicules automobiles : Mention "Bien" à Frédérick Teteau.

Lycée Louis-Audouin-Dubreuil

Concours national de la Résistance et de la Déportation : Lauréates Camille Bernardin et Marie-Laure Lejeune

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 07:05
Billet du 24 mai 2011

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – LYCÉE LOUIS-AUDOUIN-DUBREUIL

« Les chemins de la mémoire »

un projet artistique et culturel

SEMAINE CULTURELLE - Le vernissage de l’exposition «  Les Chemins de la mémoire » a eu lieu mardi 17 mai  

20110517 LYCEE 6391 chemins de la mémoireUne exposition dont les traces laissées dans le sable resteront dans la mémoire. PHOTO DR

Le vernissage de l’exposition «  Les Chemins de la mémoire » a eu lieu mardi 17 mai à 18 h 30 au lycée  Louis-Audouin-Dubreuil de Saint-Jean-d’Angély dans le cadre de la semaine culturelle qui s’est déroulée du 12 au 20 mai.

 

Parents, équipe éducative et amis ont assisté dans une ambiance chaleureuse et intéressée à la présentation par chaque élève de son œuvre.

Ce projet artistique et culturel a été réalisé, par les élèves en classe de première Bac pro ARCU (Accueil relation clients usagers), encadrés par Mme Chillotti-Bouchlarhem, professeur d’arts appliqués et Dovi Dom, professeur documentaliste. Véronique Selleret, artiste-plasticienne, a accompagné les élèves dans la réalisation de leur travail sur place, résultat d’un long processus.

Tout a commencé avec la présentation du projet aux élèves, le 15 novembre 2010. L’objectif était d’animer l’espace « lycée » en concevant un parcours initiatique sur le thème « Les Chemins de la  mémoire », en lien avec le personnage et la vie de Louis Audouin Dubreuil.

Une visite au musée de Saint-Jean-d’Angély a permis aux élèves, guidés par Marie Canonne, médiatrice culturelle, de se documenter pour alimenter leur projet grâce aux expositions sur la poterie nègre et la Croisière noire.

Le travail pédagogique réalisé au lycée grâce à une fiche guide a débouché  sur un questionnement, support de leur réalisation artistique : métissage, artisanat, échange culturel, habitat, femme africaine, conditions de vie, découverte, exploration, paysage...

 Le vernissage s’est clôturé par un vin d’honneur au cours duquel les échanges se sont prolongés sur la satisfaction du travail artistique de ses élèves en section d’enseignement professionnel

20110517 LYCEE 6382 chemins de la mémoireParents et amis sont venus au vernissage de l’exposition des lycéens. PHOTO DR .  

Partager cet article
Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 15:55

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY - LYCEE LOUIS-AUDOUIN-DUBREUIL 

Le point d’orgue des projets culturels
CULTURE – Le lycée Louis Audouin-Dubreuil présente la première édition de sa « Semaine culturelle », intitulée « Les chemins de la mémoire ».  

20110511 LYCEE A-D 5181 semaine culturelleLes élèves Ruth Browne et Lorry Renaud préparent l'exposition photo "le lycée détourné". PHOTO DR

Du 12 au 20 mai, les jours seront bien remplis d’une culture tous azimuts au lycée Louis-Audoin-Dubreuil, résultat des travaux effectués dans le cadre du Projet d’établissement qui privilégie une ouverture culturelle.

Claude Baudemont, proviseur, explique : « Il faut profiter du parcours au lycée pour inculquer à tous les élèves une culture qui reste parfois inaccessible à certains. La semaine culturelle, c’est donc l’aboutissement de tous les projets culturels de l’année, un moment fort et un point d’orgue qui s’étalera sur deux semaines. Notre objectif est d’abord de valoriser le travail des élèves en équipe, de montrer leurs productions, d’ouvrir le lycée aux parents et à nos partenaires. Il y aura donc des vernissages, des expositions, des spectacles, des soirées musicales, des projections de films, des remises de prix… ».

Des animations chaque jour

Dès ce jeudi 12 mai, de 13 h 30 à 14 h 30, les élèves de secondes et premières inscrits aux animations participeront à des expositions diverses, scène ouverte musicale, spectacle de hip-hop et même à « L’adoléchiant », un one-man show du comédien Simon Brethenoux. Les cours étant maintenus pour les élèves non-inscrits, on peut gager du succès des animations qui sont ouvertes au public des autres classes.

Le lendemain, se tiendra le forum EEDD (éducation à l’environnement et au développement durable), sur le thème « Pour préserver notre environnement, changeons nos comportements »

Lundi 16 mai, les élèves verront deux films au cinéma Eden, dans le cadre du Festival lycéen du film européen. Le premier film, « Yo tambien » sera projeté de 13 h à 15 h 30 pour tous les élèves. Pour le deuxième film, les élèves seront répartis entre « Nowhere boy » (classes de 1ères de 10 h à 12 h 30) et « Chatroom », le soir de 20 h 30 à 22 h 30, où la séance sera ouverte à tout public. Ce sera aussi l’ouverture officielle de la semaine culturelle, un moment fort avec la remise du Prix « Mieux comprendre l’Europe », en présence du Centre de culture européenne et des auteurs de l’ouvrage « Les institutions européennes après le traité de Lisbonne ».

Mardi 17 mai, outre une animation Printemps des Poètes, une animation spatiale, un petit déjeuner littéraire, une scène ouverte musicale, une initiation au hip-hop avec Julien Marcoux, la rencontre avec Mme Pineau-Valencienne, écrivaine, un goûter littéraire avec la librairie saintaise De la lettre @ la Bulle et une animation « Mieux qu’à la télé » sur le thème de l’Europe, se tiendra le vernissage de l’exposition des 1ères bac pro Accueil relations clients usager.

Mercredi 18 mai verra l’intervention de Mme Gomez, conteuse professionnelle et un atelier d’initiation au yoga avec l’association Hata Yoga.

Jeudi 19 mai sera aussi très fourni, entre une émission de radio en direct (en partenariat avec Gérard Collavecchio, animateur webradio au Clemi (le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information est une ressource pour développer des activités d’éducation aux médias dans les classes), une initiation par Didgeridouest - au Foyer des jeunes travailleurs – au didgeridoo (instrument de musique à vent en bois issu des aborigènes d’Australie) et des Matchs d’improvisations par l’atelier théâtre de la Maison du lycéen et la Compagnie des 3C de Surgères, avec Agnès Brion.

Vendredi 20 mai sera la fin de la semaine culturelle. La journée verra la remise du prix Saintonjeunes au cours d’une rencontre avec Mme Hausfater, écrivaine, la remise du Prix du concours de la critique du Festival lycéen de film européen et sera clôturée avec la projection au cinéma Eden de « Saveur d’Afrique », un film proposé par le club Solidarité Togo, de 19 h à 23  h. Une soirée où le public pourra participer en téléphonant au 05 46 32 29 28

Bernard Maingot

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 07:01

Billet 180 du mardi 15 mars 2011 – » Photo Lycée Blaise-Pascal

Les articles "ENSEIGNEMENT" sont ICI (Blog 1) et (Blog 2)

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

A la découverte du lycée pro

"Portes ouvertes à Blaise-Pascal le 19 mars 2011"

lycee-blaise-pascalENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Le lycée professionnel Blaise-Pascal ouvrira ses portes le samedi 19 mars, de 9 h à  16 h.  

20110113 mazeray 030-phot coll SHV-bl13 janvier 2011 – Les élèves du lycée Blaise-Pascal formés à la conduite des engins TP s’exercent sur le terrain de Mazeray. Photo collège Raymond-Bouyer (Saint-Hilaire-de-Villefranche)

Le lycée Blaise-Pascal, qui scolarisera 420 jeunes à la rentrée prochaine, ouvrira ses portes le samedi 19 mars de 9 h à  16 h en journée continue aux collégiens, à leurs parents et aux angériens désireux de redécouvrir l’établissement. A cette occasion les 700 visiteurs attendus, venant de toute la façade ouest de la France, auront l’opportunité de découvrir les formations et la vie à Blaise-Pascal.

Le lycée professionnel angérien a connu de fortes mutations ces dernières années. L’offre de formation a été entièrement revue avec le développement de la filière prévention-sécurité, la création de la section de conduite d’engins de TP et l’implantation de deux sections d’apprentissage, dont la section de BTS Agroéquipement.  

20110209 LYCEE-B-P moissonneuse 008 (2)Le lycée Blaise-Pascal a été doté d’une moissonneuse-batteuse et d’une pelle hydraulique pour la formation des élèves à la maintenance des matériels. Photo lycée Blaise-Pascal.

Au programme le 19 mars, la découverte des formations  historiques de l’établissement, les sections de maintenance qui préparent les jeunes à quatre spécialités : la maintenance auto, de matériel de travaux publics, de motoculture et de matériels agricoles. « Le lycée dispose pour ces formations d’un parc d’engins conséquent, modernisé  et qui a l’avantage d’être  adapté à l’activité économique régionale.  Proposer un outil de formation moderne est une nécessité absolue pour maintenir l’attractivité, garantir la qualité des formations  et l’insertion professionnelle rapide de nos élèves » précise Stéphane Allioux, proviseur.

20100320 PO-lyc-Blaise-Pascal 1475-blLes enseignants de prévention-sécurité présenteront le bac professionnel, qui prépare aux différents métiers de la sécurité de la fonction publique (police, pompiers, gendarmerie...) ou au sein d’entreprises privées, et le CAP agent de sécurité qui forme les jeunes à la surveillance de marchandises, de locaux et à la protection des personnes. « Pour ces deux  diplômes, les élèves bénéficient de formation aux secours et à l’assistance aux personnes, à la prévention et à la lutte contre les incendies,  les actes de malveillance », complète Bruno Pasquet, proviseur-adjoint. 

Il est à noter que la formation obligatoire en milieu professionnel de 18 semaines en bac professionnel se déroule depuis plusieurs années au SDIS 17 et dans des services de sécurité publique (école nationale de police de Périgueux, école de  gendarmerie de Rochefort…). Depuis septembre 2006 les métiers du TP sont également présents avec le CAP canalisateurs, formation en apprentissage et le très couru CAP de conduite d’engins de TP.

20110113 lycee BP bus decouverte 7455-blDe nombreuses navettes assureront la liaison avec le centre d’évolution pratique à la conduite d’engins, situé sur la commune de Bignay, afin que les visiteurs puissent  échanger aves les professeurs mais surtout  assister à des démonstrations de conduite assurées par des élèves.

Salles de cours, ateliers, Maison des lycéens, centre de documentation et d’information, installations sportives, internats, tables rondes… seront sur le  parcours des familles  qui seront accompagnées dans leurs visites par des enseignants et des assistants d’éducation.

20110113 mazeray 028-phot coll SHV-bl

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 17:10

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

La classe avec une moiss’ batt’ 

ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Le lycée Blaise-Pascal a été doté d’une moissonneuse-batteuse et d’une pelle hydraulique pour la formation des élèves à la maintenance des matériels. 

20110209 LYCEE-B-P moissonneuse 008 (2) 

Le lycée Blaise-Pascal assure, entre autres formations, une formation à la maintenance engins de travaux publics et engins de levage, par un CAP en deux ans et un Bac Pro en trois ans.

« Nous avons été dotés d’une moissonneuse-batteuse neuve(1) – ainsi qu’une pelle hydraulique – provenant des établissements Ballanger (Aigrefeuille), qui va bien compléter le parc des machines à récoltes et correspondre à l’ensemble des spécificités de la région », indiquent en chœur Stéphane Alioux, proviseur, et Bruno Pasquet, proviseur-adjoint.

De fait, les élèves en maintenance des matériels, qui ont déjà une machine à vendanger, une ensileuse et une presse à fourrages, vont pouvoir compléter leur formation sur un nouveau type de matériel utilisé quasiment dans tout l’Hexagone.

« Les jeunes, qui proviennent de tout le territoire, sont 800 à venir de 21 départements à la journée portes ouvertes. Les 270 élèves du lycée doivent pouvoir se former ici à la réalité de l’ensemble des récoltes en France. Notre formation est attractive et facilite une bonne insertion professionnelle dans tous les secteurs », complète le proviseur, avant d’ajouter : «  La pelle à chenilles de 13 tonnes pour terrasser est notre treizième engin de conduite. Elle peut aller sur tous les terrains par tous les temps. Notre parc est devenu maintenant conséquent et peu égalé ».

Les formations nécessitent des matériels récents de grande qualité. Concrètement, le conseil régional achète le matériel qui est affecté en location longue durée (trois ans) au lycée professionnel. « La région renforce nos outils pédagogiques pour mieux préparer l’insertion des jeunes. Nos ateliers sont identiques à ceux des professionnels et c’est un plaisir que d’être proviseur ici. En effet, le lycée reçoit des offres d’emploi pour les conducteurs d’engins (CAP en deux ans) et pour la filière maintenance (bac pro en trois ans).

En maintenance du matériel, le métier demande davantage de technicité. « Il faut avoir un bon bagage technologique quand il y a de l’informatique embarqué. L’année prochaine, la moissonneuse-batteuse sera réglée à distance depuis l’Allemagne, le process étant assisté par ordinateur. Et le plus important, c’est d’établir un bon diagnostic pour la maintenance ou la réparation », complète Stéphane Allioux.

Le lycée Blaise-Pascal est également en pleine rénovation. Un internat pour 270 élèves est en cours : le concours d’architecture est arrivé à son terme, le choix du projet (fin mars) sera connu en avril. Les travaux d’implantation sur l’actuel terrain de sports commenceront en janvier 2012 et s’achèveront en septembre 2013.

Il faudra alors trouver – outre le gymnase assez ancien et devenu petit - un nouveau terrain de sports pour les lycéens. La nouvelle Plaine des sports décidée par la municipalité et jouxtant le lycée pourrait s’avérer être une excellente opportunité pour l’avenir du lycée angérien.

Bernard Maingot

(1) Moissonneuse-batteuse 250 000 euros ; pelle hydraulique 100 000 euros

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 07:00

Billet 171 du 15 mars 2011 – Photo DR

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – LYCÉE LOUIS-AUDOUIN-DUBREUIL

Bordeaux au temps de la traite négrière  

20110307 lycéens L.A Dubreuil tbpcs à bordeauxLes élèves en classe de terminale Bac professionnel comptabilité secrétariat (TBPCS) du Lycée Louis-Audouin-Dubreuil de Saint-Jean-d’Angély ont fait une escapade pour découvrir Bordeaux aux XVIIème et XVIIIème siècles, lundi 7 et mardi 8 mars 2011.

 

Durant deux jours, une vingtaine d’élèves de terminale du Lycée Louis-Audouin-Dubreuil ont visité Bordeaux, accompagnés de leurs professeurs, dont l’organisatrice Mme Heim, professeur de Lettres-Histoire.

Ils se sont notamment imprégnés de la mémoire bordelaise sur le thème de la traite négrière, de l’esclavage et du commerce triangulaire, fil conducteur de ce voyage.

Dès leur arrivée, un guide a retracé l’histoire de Bordeaux aux XVIIème et XVIIIème siècles, à travers la découverte de sa superbe architecture urbaine civile et politique, classique et néo-classique (place Royale, place de la Bourse, Grand théâtre, façades d’hôtels particuliers avec leurs trompes, leurs mascarons, leurs agrafes ou leurs hérissons (1), organisation fonctionnelle des entrepôts sur les quais…)

Puis, pour mieux s’imprégner de cet environnement mental du XVIIIème siècle, ils ont navigué sur un méandre de la Garonne, au port de la Lune (qui tient son nom de la forme du méandre en croissant de lune).

Ils ont poursuivi par la visite du "Musée du vin et du négoce" et terminé la première journée en assistant en soirée à un spectacle de théâtre improvisé.

Le lendemain, ils ont visité le complexe commercial de Bordeaux-Lac, dans le cadre de la formation professionnelle des élèves, accompagnés par Mme Minet-Louerat, leur professeur de communication et bureautique.

Ils se sont ensuite immergés dans l’univers de l’art contemporain, en découvrant des œuvres originales et insolites d’artistes régionaux et internationaux, appuyés par Mme Chilotti-Bouchlarem, professeur d’arts appliqués.

Enfin, ce bref séjour s’est achevé par la visite du "Musée national bordelais des Douanes".

Aux dires des élèves qui sont revenus ravis, cette courte escapade a assurément été très riche au niveau culturel et pédagogique, répondant au projet initial de la découverte de Bordeaux au temps de la traite négrière au XVII et XVIIIème siècle "au gré des courants".

 

(1) Trompe : petite voûte d’encorbellement.

Agrafe : clef d’un arc traitée en bossage mouluré ou sculpté

Mascaron : masque sculpté pouvant décorer l’agrafe d’un arc

Hérisson : assemblage de pointe de fer disposé sur le faîte d’un mur ou sur un balcon pour en empêcher l’escalade

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 20:40

Mercredi 19 janvier 2011 – Billet 18 

Brevet et Bac 2011

les dates des épreuves

ÉDUCATION NATIONALE – Les dates du Bac et du brevet 2011 ont été publiées (Bulletin officiel n°47 du 23 décembre 2010) sur le site de l’Education nationale, ainsi que celles des conseils de classe et des commissions d’appel pour l’orientation et l’affectation des élèves.

 

Diplôme national du brevet

Les épreuves écrites auront lieu les mardi 28 et mercredi 29 juin 2011.

 

Bac général, technologique et professionnel

Les épreuves écrites pour les candidats au bac général et technologique auront lieu :

- le jeudi 16 juin 2011 (philosophie)

- le vendredi 17 juin (histoire-géographie)

- le lundi 20 juin (épreuves anticipées de français)

- le mardi 21 juin (sciences économiques pour le série ES, latin pour la série L et maths pour la série S)

- le mercredi 22 juin (mathématiques pour les séries ES ; L et physique/chimie pour la série S).

 

Les épreuves écrites pour les candidats au bac professionnel auront lieu :

- le lundi 20 juin 2011

- le mardi 21 juin 2011

- le mercredi 22 juin 2011

- le jeudi 23 juin 2011

- le vendredi 24 juin 2011

 

Les conseils de classe

Au collège (6e, 5e, 4e et 3e) les conseils de classe auront lieu à compter du 14 juin 2011.

Au lycée, les conseils de classe pour les élèves de 2de auront lieu à partir du 14 juin 2011.

Pour les élèves de 1ère, à compter du 9 juin 2011.

Pour les élèves de terminale, à compter du 6 juin 2011

 

Les commissions d'appel

Pour les classes de 6e, 4e et 3e, les commissions d'appel auront lieu à compter du 23 juin 2011.

Pour la classe de seconde, la famille ou l'élève majeur pourront faire appel à compter du 23 juin 2011.

 

Voir le détail des épreuves et les dates dans le BO

 

Voir le calendrier (format pdf) des dates des conseils de classe, commissions d’appel, épreuves du brevet et du Bac.

 

Le site de l’Onisep

Après le bac 2011

Le cahier de textes électronique bientôt généralisé

Les métiers de l'environnement

 

Bientôt un article sur l’admission post bac (en bref : à partir du 20 janvier 2011, l’étudiant pourra s’inscrire dans le supérieur via le portail admission-postbac. Il aura jusqu’au 20 mars pour créer son dossier électronique et formuler ses vœux. Le dossier papier définitif doit être envoyé au plus tard le 1er avril. Le classement de ses vœux pourra être modifié jusqu’au 31 mai minuit. Du 10 mai au 12 mai, il doit consulter son dossier de candidature en ligne pour vérifier que ses dossiers de candidature sont bien arrivés).

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages