Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 07:03

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Des atouts pour les Vals de Saintonge

DÉVELOPPEMENT DURABLE – Le parc d'activités Arcadys et l'hôtel d'entreprises ont été inaugurés jeudi 17 novembre 2011.

20111117-arcadys-inaug-5825

De gauche à droite : Colette Mâchefert (déléguée d'Asnières-La-Giraud à la communauté de communes), Frédéric Brassac (sous-préfet de Saint-Jean-d'Angély), Dominique Bussereau (président du conseil général de la Charente-Maritime), Francis Forgeard, (président de la communauté de communes), Paul-Henri Denieuil (maire de Saint-Jean-d'Angély), et Corinne Imbert (conseillère générale du canton de Matha).

Après l'inauguration des silos de la Coopérative régionale des agriculteurs biologiques (Corab, notre édition d'hier) où Edouard Rousseau a été félicité pour avoir créé un pôle de collecte et de transformation des graines bio avec de nombreux partenaires, ce fut au tour de Francis Forgeard, président de communauté de communes, de recevoir de nombreuses félicitations dans les discours prononcés pour l'inauguration du parc d'activités innovant Arcadys et de l'hôtel d'entreprises conçu par l'architecte Nathalie Lambert de Burie. Le maire, Paul-Henri Denieuil a rappelé que « sans lui, je peux vous dire que cet hôtel d'entreprises et le parc Arcadys n'auraient jamais pu voir le jour ! ». Propos élogieux repris par Dominique Bussereau, président du conseil général, par Françoise Mesnard, vice-présidente du Conseil régional très axée sur la « croissance verte » et par le sous-préfet Frédéric Brassac.

« C'est la réussite d'élus ruraux qui ont le courage de développer le concept d'un parc innovant spécialisé dans le développement durable pour y accueillir des entreprises », ont ils résumé.

20111117-arcadys-inaug-5837

De gauche à droite : Paul-Henri Denieuil (maire de Saint-Jean-d'Angély), Francis Forgeard, (président de la communauté de communes) Dominique Bussereau (président du conseil général de la Charente-Maritime), Frédéric Brassac (sous-préfet de Saint-Jean-d'Angély) et Françoise Mesnard (vice-présidente du conseil régional Poitou-Charentes). PHOTO BERNARD MAINGOT

Francis Forgeard a rappelé que l'idée avait ses racines à Fribourg et que trois idées avaient guidé les élus et techniciens dans ce projet depuis 2001 : « avoir du foncier, présenter une zone d'activité plaisante à l'oeil et la situer à quatre minutes maximum de la sortie A34 de l'autoroute », avant d'ajouter « Avec cette position exceptionnelle, nous devons faire aussi bien que les Vendéens quand ils n'avaient pas encore d'autoroute ».

Le parc Arcadys développe une surface commercialisable de 70 000 mètres carrés, dont 30 000 seront déduits pour le développement durable (infiltrations, cheminements doux, etc.). En enlevant 15 000 mètres carrés vendus à la Corab et l'empreinte de l'hôtel d'entreprises, ce sont environ 50 000 mètres carrés qui restent disponibles à la vente, pour lesquels des contact sont en cours. Le coût global ressort à 1 316 000 euros. La dotation pour le développement rural (DDR) a permis de recevoir 392 000 euros, le fonds départemental à l'aide immobilier d'entreprises du conseil général 309 000 euros. « Sans ces subventions, ce projet n'était pas réalisable à un coût acceptable pour les entreprises quand actuellement on sort des coût de terrains entre 18 et 22 euros le mètre carré, ce qui est relativement cher mais dans la fourchette des prix du marché. C'est une empreinte dynamique sur le territoire », a commenté Francis Forgeard.

20111117-arcadys-inaug-5831

À l'intérieur du bâtiment, la production d'électricité des panneaux photovoltaïques est indiquée en permanence. PHOTO BERNARD MAINGOT

L'hôtel d'entreprises a une surface de 650 mètres carrés au plancher (deux salles de 45 mètres carrés avec vidéoprojecteur, dix modules de bureau de 12 à 30 mètres carrés, et au dernier étage, salle de réunion et bureaux d'accueil). Quatre modules sont loués et seront occupés le 1er décembre, chacun étant responsable de sa consommation énergétique. Des panneaux photovoltaïques rendent le bâtiment positif en électricité.

Le coût ressort à 1 367 000 euros. La DDR a subventionné 225 000 euros, le fonds national d'aménagement et de développement du territoire a versé 165 000 euros, le conseil général 200 000 euros et la Région Poitou-Charentes, avec le fonds régional d'excellence environnemental, 47 000 euros (subvention allouée au mètre carré développé pour les bâtiments basse consommation). « Je ne suis pas facile avec les architectes, mais je remercie Nathalie Lambert pour la bonne entente que nous avons eue dans ce projet fait ensemble, et en bonne intelligence durant un an ».

Par ailleurs, Dominique Bussereau a annoncé la création d'une aire de covoiturage sur le parc « Elle sera l'une des 35 aires de covoiturage que nous souhaitons mettre en place », a-t-il précisé.

20111109-arcadys-hotel-ent-568920111119-arcadys-5872.jpg20111119-arcadys-5875.jpg

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 17:11

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Santé et environnement

au programme

AGENDA 21 – La troisième réunion publique « Agenda 21 » se tiendra lundi 5 décembre à 19 heures, salle Aliénor-d’Aquitaine. Elle aura cette fois pour thème la santé et l’environnement.

20111116-agenda21-2e-reunion-publ.jpg

À la deuxième réunion publique du 16 novembre 2011. PHOTO VILLE DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Répartis en groupes de discussion, les participants aborderont des sujets aussi importants que la prévention des risques, les nuisances, l’alimentation, les ressources, la propreté et la gestion de nos déchets, les espaces naturels ou encore la biodiversité. En résumé, les Angériens seront invités à s’interroger sur le « comment vivre dans un environnement sain à Saint-Jean-d’Angély ».

Cette réunion autour de l’Agenda 21 ne sera pas la dernière. Le programme pour 2012 est déjà bien établi. Après cette phase de diagnostic, les Angériens devront répondre de façon concrète aux enjeux du développement durable dans leur cité.

En savoir plus

Renseignements auprès de la mairie de Saint‐Jean d’Angély

au 05 46 59 56 56 ou sur 

www.agenda21angely.over-blog.com

Précédent article :

Agenda 21 : la 2e réunion publique a lieu mercredi 16 novembre 2011 (Saint-Jean-d'Angély)

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 11:29

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

À la Sainte-Catherine

tout bois...

SEMAINE RÉGIONALE DE L'ARBRE – Les 24 et 25 novembre, la Ville de Saint-Jean-d'Angély réalise, en partenariat avec les écoles primaires, une action de sensibilisation dans le cadre de la semaine régionale de l'arbre et de la haie et de la mise en place de l'agenda 21 local.

Au programme, des jeux faisant appel aux sens des enfants pour apprendre les différentes espèces d'arbres, une démonstration de broyage et de paillage naturel et la découverte de la biodiversité et du milieu naturel.

Avec les agents des espaces verts, les élèves réaliseront la plantation de 20 arbres sur le site du plan d’eau, le 24 novembre de 9 h à 11 heures, du parc Villeneau, le 24 novembre de 14 heures à 16 heures et sur le site de l'arboretum, le 25 novembre de 14 heures à 16 heures.

La Ville souhaite ainsi porter des actions de sensibilisation à l'environnement et plus généralement au développement durable, en priorité envers les jeunes générations.

Renseignements auprès de la mairie de Saint-Jean-d’Angély au 05 46 59 56 56

Près de 1,5 million d'arbres et arbustes

plantés avec le soutien de la Région

Pour sensibiliser et associer les habitants de Poitou-Charentes, la Région organise autour de la date symbolique de la Sainte-Catherine (25 novembre) la « Semaine régionale de l'arbre et de la haie 2011 » : un temps fort associant étroitement les habitants pour informer, partager autour des questions du Paysage et des différents rôles et fonctions écologiques,  sociales et économiques de l'arbre et de la haie.

Près de 100 communes participent à cette édition 2011 avec des projets qui permettent de redécouvrir des variétés fruitières anciennes avec des projets de plantations de fruitiers en alignement ou en vergers et contribuent à préserver la ressource en eau par la plantation d'arbres aux abords des zones de captage pour l'alimentation en eau potable.

Plus globalement, ces actions améliorent le cadre de vie des citoyens et sensibilisent les plus jeunes avec des projets de plantations en accompagnement de cheminements piétons, des projets d'insertion paysagère de bâtiments, ou encore des plantations à vocation « pédagogique » au sein des écoles (haies, fruitiers...).

Chaque projet de plantation comprend des animations spécifiques pour les habitants et les enfants. Elles permettent d'offrir un temps d'échange privilégié pour que chaque citoyen participe à la reconquête paysagère, trouve des informations sur les nombreux rôles de l'arbre et de la haie ou sur les techniques d'entretien et participe lui-même à l'excellence environnementale.

Ces trois dernières années, plus de 400 opérations ont été accompagnées et soutenues par la Région Poitou-Charentes dans le cadre des Semaines régionales de l'arbre et de la haie.

En savoir plus sur les dates, les lieux, les animations :
www.poitou-charentes.fr

Émeline Deslandes

Chargée de mission

Direction de la Communication

Région Poitou-Charentes

05 49 38 47 75

06 29 15 02 95

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 07:00

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Agenda 21

la deuxième réunion publique

AGENDA 21 – La deuxième réunion publique de préparation de l’Agenda 21 aura lieu ce mercredi 16 novembre à 19 heures, salle Aliénor‐d’Aquitaine.

20111107-agenda21-1ere-reunion-7837-BAÀ la première réunion publique du 7 novembre 2011. Photo Ville de Saint-Jean-d'Angély

Développement économique, emploi, compétitivité territoriale, production et consommation responsables, solidarité, éducation et jeunesse étaient au programme du premier débat, le 7 novembre. Environ 80 personnes y ont participé.

Cette fois, il sera question de la maîtrise des énergies, de l’empreinte écologique, du développement durable. Les ateliers traiteront de l’urbanisme et du cadre de vie, des transports, de l’habitat, du climat... Les Angériens sont attendus nombreux pour discuter d’un thème qui concerne leur vie de tous les jours.

« Lors de la première réunion publique, j’ai croisé beaucoup de chefs d’entreprises, des présidents d’associations et des Angériens venus partager leur point de vue sur nos réalités économiques et sociales, indiquer leurs ambitions en matière d’amélioration de notre cadre de vie. Les échanges ont permis de nous rendre compte que Saint‐Jean-d’Angély ne manquait pas d’atouts, qu’il nous faut mettre en avant. J’espère que la prochaine réunion connaîtra le même succès. », a déclaré le maire, Paul‐Henri Denieuil.

Par ailleurs, les services de la mairie ont reçu les premières réponses au questionnaire sur l’Agenda 21 qui accompagnait le bulletin municipal de novembre. Il est toujours disponible en ligne sur le blog dédié www.agenda21angely.over‐blog.com. Il est important que le plus grand nombre possible d’Angériens le remplisse afin que les élus connaissent l’opinion des uns et des autres sur ce grand projet fédérateur.

En savoir plus

Renseignements auprès de la mairie de Saint‐Jean d’Angély

au 05 46 59 56 56 ou sur 

www.agenda21angely.over-blog.com

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 07:02

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

L'agenda du XXIe siècle

DÉVELOPPEMENT DURABLE – La Ville met en place un « Agenda 21 » local et organise trois réunions publiques.

20111102-Dev-dur-emballages-enfants-photmairie-3741

Photo Ville de Saint-Jean-d'Angély.

La ville veut mettre en place un Agenda 21 : il s'agit de se doter d’un document de référence permettant de concevoir des projets et de réaliser des opérations respectant le développement durable en tous domaines (urbanistique, environnemental, économique, social, culturel…). Durant les prochaines années, il servira de ligne de conduite aux actions engagées par la Ville.

« Nous voulons une ville attractive pour les entreprises, agréable pour ses habitants et soucieuse de son environnement et des ressources naturelles. Cette démarche, qui permettra de mettre en oeuvre progressivement et de manière pérenne le développement durable sur notre territoire, doit être le fruit de débats et d’échanges avec la population. Nous devons donc construire tous ensemble un Agenda 21 qui nous ressemble », explique le maire, Paul-Henri Denieuil.

Afin que cette « boîte à outils » soit au plus proche des besoins et des attentes de la population, les Angériens sont invités, dans une première étape, à participer au diagnostic qui lui servira de base.

Trois réunions sont ainsi prévues salle Aliénor-d’Aquitaine, sur trois thèmes différents.

La première, le lundi 7 novembre à 19 heures, traitera du développement économique et de l’emploi.

La deuxième, le mercredi 16 novembre, aura pour sujet la maîtrise des énergies et l’empreinte écologique.

Quant à la dernière, le lundi 5 décembre, elle abordera les questions de santé et d’environnement.

Ces trois premiers moments d’échanges, qui permettront de recueillir la vision des Angériens sur leur vie, ne sont qu’un début. Cette démarche de concertation se poursuivra durant toute l’année 2012. Au total, neuf réunions publiques seront organisées, à travers lesquelles l’Agenda 21 se construira petit à petit.

Afin de participer à une réflexion globale sur l’avenir de Saint-Jean-d’Angély, les Angériens sont aussi invités à remplir un formulaire disponible sur le blog créé à cet effet.

Renseignements au 05 46 59 56 56 ou sur le www.agenda21angely.over-blog.com

L 'Agenda 21 local

C'est en 1992, à Rio, lors de la conférence mondiale sur l'environnement et le développement, que les pays participants engagés en faveur du développement durable ont décidé d'inviter les pays à concevoir, à leur échelle, un programme d'actions transversales pour le XXIème siècle : l'Agenda 21 local.

L’Agenda 21 est bâti à partir d'un diagnostic du territoire, prenant en compte les forces et faiblesses du territoire en matière de développement durable. Le diagnostic technique est complété par un diagnostic « vécu », qui prend en compte les perceptions et les attentes des habitants et acteurs locaux. Une stratégie décrit alors les objectifs à court, moyen et long termes, les méthodes et les moyens d'actions proposés pour répondre aux objectifs. Un programme d'actions prioritaires est ensuite mis en œuvre sur le territoire.

Le développement durable, qu’est-ce que c’est ?

Paul-Henri Denieuil en donne une définition : « Un mode de développement qui répond aux besoins des générations présentes, en commençant par les plus démunies, sans compromettre la capacité des générations futures. Une nouvelle conception de l’intérêt public fondé sur trois piliers qui doivent s’équilibrer pour atteindre l’idéal du développement durable : environnement, social, économie. On ajoute à ces trois piliers fondamentaux, le pilier culture ».

20111102-propreté-8893-bouteilles-20080212-bl

Photo Bernard Maingot

20111102-panneaux-solaires-photo-sunnco

Photo Sunnco

Partager cet article
Repost0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 07:28

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

A chacun son composteur...

...et les déchets seront bien gardés

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY – Mardi 7 juin, à la salle Aliénor-d'Aquitaine, le Smictom a informé les habitants sur le tri des déchets, le recyclage et le compostage à domicile.

20110608 smictom reunion 1588 2 composteurLes habitants du canton étaient venus à une centaine à la salle Aliénor-d'Aquitaine, hier mardi, pour s'informer du compostage à domicile. Une réunion publique de sensibilisation au tri, au compostage à domicile et à la réduction des déchets organisée par le Smictom Val Aunis (Syndicat mixte intercommunal de traitement des ordures ménagères) et présentée par Thomas Royer en présence du maire-adjoint Didier Martineau.

20110608 smictom reunion 1578 2 composteurCertes, il était prévu qu'une distribution gratuite de composteurs (dans la limite d’un composteur par foyer) serait effectuée en fin de séance moyennant un justificatif de domicile. Mais l'intérêt du public a été manifeste, face aux explications de l'intervenant qui a été des plus convaincant sur la nécessité de réduire le nombre des « sacs noirs » (déchets ménagers et de cuisine) et d'en utiliser la presque totalité du contenu pour en faire soi-même du compost, ainsi que sur la nécessité de trier les matériaux recyclables « Trier c'est économiser ! », a entamé Thomas Royer. « Une tonne de papier triée, collectée et vendue rapporte 15 euros. Une tonne de verre collectée et triée coûte 15 euros. Une tonne de sacs jaunes (emballages à recycler) coûte 30 euros... Mais c'est bien moins qu'une tonne de sacs noirs collectée qui coûte 150 euros lorsqu'il faut brûler le contenu à l'incinérateur alors qu'il pourrait être trié en recyclable et compost ». Et d'ajouter pour conforter la démonstration : « Et une tonne de compost, ça coûte zéro ».

Thomas Royer a ensuite expliqué en détail tout ce qu'il fallait savoir sur le compost, sa composition, la transformation des déchets biodégradables par les micro organismes en présence d'eau et d'oxygène, les déchets à y mettre, l'alternance des déchets « verts mous azotés » et des déchets « noirs secs durs » carbonés, les soins et la surveillance à apporter au cours des mois où se fait la transformation, pour finalement terminer sur l'utilisation. « Vous pouvez même y ajouter du « broyat » de déchets verts et de bois, fourni par le Smictom, et vous organiser entre voisins pour l'utilisation d'un broyeur ».

Ce qui a engendré des questions dans la salle, faisant ressortir que le compost protège du gel l'hiver, qu'il capte et retient l'humidité, aère le sol, permet de réduire l'arrosage et enrichit le sol...

20110608 smictom reunion 1595 2 composteurEn fin de séance, les présents ont fait la queue pour retirer un composteur vert nouvelle génération (les anciens étaient noirs, moins pratiques et moins solides), prêts à commencer une nouvelle activité, celle de compostage à domicile.

Bernard Maingot

Renseignements au Smictom Val Aunis 05 46 07 16 66 ou sur compostage@vals-aunis.com

www.vals-aunis.com/

Quelques chiffres

20110608 smictom reunion 1582 2 composteurLe Smictom emploie 100 personnes et fait un chiffre d'affaires annuel de 45 millions d'euros. Il collecte sur un territoire allant de Marans à Matha.

Depuis trois ans, début de l'opération « Magicien composteur », 30 % de la population est équipée de composteurs à domicile. « Nous voulons nous rapprocher de 50 % », a précisé Thomas Royer.

Le Smictom collecte sur 12 communautés de communes et quatre communes (Ardillières, Ballon, Ciré et Chaniers), soit 180 communes et 140 000 habitants. Quand la communauté d'agglomération de Saintes rejoindra le Smictom, la collecte concernera près de 200 000 habitants.

Deux usines traitent les déchets : l'incinérateur de Paillé (30 000 tonnes/an) et celui de Surgères (16 500 tonnes/an). Il existe 23 déchetteries principales pour les matériaux non collectés.


Les dates des réunions :

Lundi 6 juin à 18 h 30 à la salle des fêtes de Genouillé

Mardi 7 juin à 18 h 30 à la salle Aliénor-d'Aquitaine de Saint-Jean-d'Angély

Mercredi 8 juin à 18h30 à la salle des vignes de Saint-Sauveur-d'Aunis

Jeudi 9 juin à 18h30 à la salle des fêtes de Virson

Mercredi 15 juin à 18h30 à la salle des fêtes de Chives

Lundi 20 juin à 18h30 à la salle des fêtes les Michots à Saint-Pierre-de-Juillers

Mardi 21 juin à 18h30 à la salle des fêtes de Bignay

Mercredi 22 juin à 18h30 à la salle des fêtes de Gibourne

Samedi 9 juillet entre 9h30 et 12h30 permanence de distribution place Bellevue à Saint-Savinien

(même lieu que la distribution des sacs jaunes et sacs noirs)

Samedi 8 octobre à 10h à la salle du marché de Courçon-d'Aunis

Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 18:28
Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 23:02
Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 21:05
SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

20110522 3e salon developt durable-logo2A lire dans Sud Ouest du jeudi 19 mai 2011 

19 mai 2011 06h00 par Jean-François Weill dit Morey

Le développement durable fait salon

Le Salon du développement durable ouvrira ses portes, dès demain, dans l'enceinte de l'abbaye Royale. Un marché bio y sera installé

Lire la suite  

20110520 annonce 3esalon dev dur 4523-20090328-blProgramme des temps forts

Vendredi 20 mai 2011

Inauguration du Salon à 11 h 30

9 h -16 h : Forum Scot, par David Geneau

14 h -16 h : « Job Dating », par Pôle Emploi et la Mission Locale

16 h 30 -18 h : « La Région Poitou-Charentes et la Croissance Verte », par Françoise Mesnard.

Samedi 21 mai 2011

10 h -11 h : « L'Ecologie Pratique », par Terre Habitat

11 h -12 h : « Construction d'un four solaire », par Econexiones Unidas

14 h -15 h : « Le tri des déchets », par le Smictom

15 h -17 h : Présentation d'Arcadys et visite sur site, par Nathalie Lambert et Francis Forgeard-Grignon

 

Autres articles en rapport avec le salon et le développement durable

Du 4 avril 2011 :

Lycéens : une dynamique pour le salon du développement durable du 20-22 mai 2011

Du 4 avril 2011 :

Le développement durable expliqué aux enfants, mercredi 6 avril 2011 (Saint-Jean-d’Angély)

Du 2 avril 2011 :

Le 3e salon du développement durable : du 20 au 22 mai 2011 à Saint-Jean-d’Angély

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 22:56

Billet du 31 mars 2011 » Photo Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Les lycéens, une dynamique pour le salon

du développement durable

PARTENARIAT Les élèves du lycée Audouin-Dubreuil et la Maison de l’entreprise et de l’emploi préparent ensemble le prochain Salon du développement durable.

» Bernard Maingot  

20110331 LYCEE M2E salon dev dur 9553-blLes élèves du lycée Louis Audouin-Dubreuil entourés des partenaires du projet et de leurs professeurs. PHOTO BERNARD MAINGOT

Le troisième salon du développement durable se tiendra du 20 au 22 mai à l’Abbaye Royale. Un partenariat s’est établi entre la Maison de l’entreprise et de l’emploi et les élèves du Lycée Audouin-Dubreuil en classe de 1ère qui préparent en trois ans le Bac pro « Accueil relations clients et usagers ».

Jeudi dernier, avec Séverine Ardouin, leur professeur en communication et ventes et Aloysia Conte, animatrice marketing commercial à la M2E du Pays des vals de Saintonge, les lycéens ont présenté leur projet à la presse, en présence de Claude Baudemont, proviseur, Michel Laporterie, coordinateur tertiaire, Stéphane Nivetout, professeur de ventes, Nicolas Ferrayon, professeur principal (anglais), Delphine Brisset-Defois, chargée de communication et développement économique à la communauté de communes, accompagnée de Johanna, stagiaire.

« Ce partenariat sur le salon de développement durable est aussi le moyen pour les 17 élèves de se préparer à l’examen annuel qui portera sur l’événementiel. Ils ont d’abord créé plusieurs groupes de travail : recherche d’exposants, recherche de sponsors, accueil, livret du salon, tombola, tenue professionnelle et logistique… », explique Séverine Ardouin.

Mission exposants et sponsors

« La difficulté est d’abord de trouver des exposants », confie Aloysia Conte. « Le deuxième salon a vu 57 exposants. Nous en sommes actuellement à 35, avec un objectif au moins égal à 2010. L’idéal serait d’avoir 80 inscrits… Ce qui manque aussi, c’est du maraîchage bio, mais il est difficile d’être présent dans l’exploitation et au salon ».

Pour l’heure, les élèves font du mailing et se perfectionnent à la relance par téléphone et par courriels pour trouver exposants et sponsors. Ils ont aussi lancé une tombola de 1 100 billets à un euro pour financer un déplacement de trois jours qu’ils désirent faire à Paris pour compléter leur formation scolaire.

Du 20 au 22 mai, le salon va voir s’installer une nouveauté, avec un marché bio, occasion de découvrir des exposants sur un thème où il leur reste cependant difficile de s’absenter de leur activité, le plus souvent de petite structure. Plusieurs temps forts sont prévus : forum sur le Scot (schéma de cohérence territoriale), intervention de Françoise Mesnard, vice-présidente du Conseil régional sur les aides régionales dans le cadre de la croissance verte, conférence sur l’habitat écologique, tri des déchets, construction d’un four solaire… Des navettes emmèneront les visiteurs au parc d’activités Arcadys, où sont actuellement en construction l’hôtel d’entreprises et l’ensemble de la Corab « Silo Bio Ouest ».

Entre temps, les élèves et la Maison de l’entreprise et de l’emploi seront présents sur un stand qu’ils tiendront ensemble lors du salon Floralia, du 30 avril au 1er mai. Tout en présentant le salon du développement durable, ce sera l’occasion de mettre en avant leurs compétences tout en créant des contacts. « C’est aussi une autre façon de valoriser le travail des élèves du lycée Audouin-Dubreuil, qui connaît déjà de très bons résultats au bac, tels que relatés dans la presse ce jeudi », a conclu Claude Baudemont.

Bernard Maingot

 

Le programme des temps forts

Vendredi 20 mai 2011

Inauguration du Salon à 11 h 30

9 h -16 h : Forum Scot, par David Geneau

14 h -16 h : « Job Dating », par Pôle Emploi et la Mission Locale

16 h 30 -18 h : « La Région Poitou-Charentes et la Croissance Verte », par Françoise Mesnard.

Samedi 21 mai 2011

10 h -11 h : « L'Ecologie Pratique », par Terre Habitat

11 h -12 h : « Construction d'un four solaire », par Econexiones Unidas

14 h -15 h : « Le tri des déchets », par le Smictom Vals Aunis

15 h -17 h : Présentation d'Arcadys et visite sur site, par Nathalie Lambert, architecte et Francis Forgeard-Grignon, président de la communauté de communes

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages