Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 15:17

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

La CDC approuve le SDCI

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Le périmètre du schéma départemental de coopération intercommunale a été voté à l'unanimité en conseil communautaire, lundi 11 juillet.

20110711 CDC vote SDCI 2659Le président de la communauté de communes, Francis Forgeard-Grignon, a rappelé le projet du SDCI dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales et du périmètre proposé par le préfet pour la fusion des sept CDC de l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély afin de constituer une communauté de communes unique.

La commune d'Écoyeux, actuellement membre de la CDC de Saint-Hilaire-de-Villefranche, rejoindrait la communauté d'agglomération du Pays Santon, portant ainsi à 116 le nombre des communes restantes.

Il a rappelé les motivations du projet, la cohérence territoriale des sept entités associées au sein d'un même Schéma de cohérence territoriale, la tradition de coopération entre les CDC au sein du syndicat mixte de pays (le syndicat mixte du Pays des Vals de Saintonge est appelé à disparaître après la fusion), les réflexions engagées dès 2002 entre élus pour entamer un rapprochement et les compétences pour la plupart communes.

« La population du nouvel établissement public de coopération intercommunale (EPCI) passerait ainsi à 55 126 habitants. La mutualisation des moyens existants permettrait des économies d'échelle, réinvesties dans les actions d'équipement de ce territoire et la CDC unique permettra de renforcer la solidarité financière entre les communes du nouvel ensemble ». Ajoutons à cela la rationalisation de la carte intercommunale, avec la réduction de 7 à 1 du nombre d'EPCI à fiscalité propre.

A l'issue de trois réunions, dont deux entre élus et une en présence du secrétaire général de la préfecture, il s'avère que la question des compétences s'avère aussi importante que le périmètre. En effet, il peut y avoir un risque de « remunicipalisation » de compétences aujourd'hui mutualisées, notamment pour la compétence scolaire. Des cas particuliers existent, telles les deux communes d'Aulnay et de Loulay qui ont conservé la compétence scolaire. Ou Saint-Savinien, qui possède la compétence voirie communautaire. La compétence sociale n'est pas généralisée, bien que la création d'un centre intercommunal d'action sociale ait été décidée le 21 décembre, mais certaines CDC y pensent.

« Nous avons demandé que ces compétences soient gérées de manière spatiale, ce qui nous é été confirmé par la préfecture ». En clair, Loulay et Aulnay garderaient la compétence scolaire, le nouvel EPCI continuant de la gérer pour les autres communes.

« Nous avons aussi demandé de reconnaître la gestion de proximité, en partenariat avec les maires », lesquels restent l'unité de base avec la commune.

Des questions et observations ont été émises. Avec Pierre Bouloc, désireux de savoir quelle serait la liberté d'action qui resterait aux communes et le coût de l'opération pour réorganiser cette « accumulation de structures ». « J'approuve le SDCI sous deux réserves : que l'intérêt communautaire soit redéfini et adapté aux situations locales. On nous bâtit une maison, mais il faut qu'on ait le droit d'arranger les pièces ».

Paul-Henri Denieuil a assuré « qu'il n'y avait rien de changé, sauf dans le scolaire. (...) Il n'est pas question d'empiéter sur le pouvoir des maires ou de toucher à l'échelon de proximité qu'est le maire. En revanche, vous ne pourrez défendre un grand projet de prison, d'hôpital... que si vous êtes suffisamment fort et regroupé ».

Yolande Ducournau s'est inquiétée du devenir des fonctionnaires territoriaux, Michel Paillé précisant qu'il n'y aurait plus qu'un directeur-général au lieu de huit (sept aux CDC et un au Pays) et que la trentaine de présidents et vice-présidents passerait à une dizaine « avec des indemnités à payer moins ». Michel Paillé a également précisé que trois CDC étaient actuellement sous le régime de la Contribution économique territoriale unique (la CETU fait suite à la suppression de la taxe professionnelle) et que les autres étaient en taxe additionnelle : « Dans l'avenir, les sept seront en CETU ».

Après l'adoption du périmètre les élus auront deux ans pour étudier ensemble les compétences, la gouvernance, la gestion et les grands projets, ce qui permettra de faire des simulations plus exactes.

Après débat, les conseillers communautaires ont adopté le périmètre du SDCI à l'unanimité. Le président Forgeard et le vice-président Denieuil n'en reviennent encore pas...

La logique devrait-elle créer la surprise ?

20110711 CDC vote SDCI 2662Le reste du conseil communautaire

Centre intercommunal d'action sociale : La création du CIAS a été décidée le 21 décembre en conseil communautaire, pour mutualiser les moyens en matière d'action sociale entre les communes. La ville de Saint-Jean-d'Angély avait décidé du transfert de la compétence sociale Le conseil d'administration sera composé du président de la CDC, Francis Forgeard-Grignon, et de 18 autres administrateurs, dont neuf membres issus du conseil communautaire. Trois représentent la ville de Saint-Jean-d'Angély : Sylvie Salade, vice-présidente, Paul-Henri Denieuil et Thierry Boussereau ; six élus représentent les autres communes : Michel André (Vervant), Henri Auger (Saint-Denis-du-Pin), Pierre Bouloc (La Vergne), Philippe Harmegnies (Courcelles), Colette Mâchefer (Asnières) et Jean-Louis Remuzeau (Varaize). Neuf autres membres seront nommés par le président de la CDC.

Commission intercommunale des impôts directs : désormais obligatoire, elle sera composée de 11 membres titulaires (dont le président) et de dix membres suppléants.

SMICTOM Vals-Aunis : Pierre Bouloc, vice-président, a commenté le rapport 2010. Le Smictom a traité 71 689 tonnes, dont 51 % ont été valorisées ; les déchets sont tombés à 38,6 kh/habitant, résultat du compostage ; 477 000 entrées ont été constatées en déchetteries, mais les végétaux représentent encore 37 %. Le coût est de 69 €/habitant (107 € en Charente-Maritime et 89 € en Poitou-Charentes). Le Smictom concerne 12 CDC et 180 commune (141 000 habitants). Sont programmées les entrées de Saintes et de Burie au 1er janvier. Les dépenses de fonctionnement s'élèvent à 12 768 000 €. L'aide éco-emballage est 1 424 000 € et la récupération du recyclable est de 1 262 000 €.

Biscuiterie bio : La société Léa Nature (640 employés à Périgny), qui fait partie du groupe Corab (Coopérative régionale d'agriculture biologique) projette l'implantation d'une biscuiterie bio dans les anciens bâtiments Fransfruits à Fossemagne (14 461 m2 et 1 632 000 € HT de coût). Sont prévus 10 emplois et 25 à 30 à cinq ans. La CDC attribue 50 000 € à la SEMDAS (conseil général) qui intervient dans ce projet.

Hôtel d'entreprises Arcadys : les loyers des bureaux sont fixés et le délai de réalisation des travaux est prorogé au 30 septembre.

Saint-Denis-du-Pin : Un garage de 342 m2 va être construit sur la zone Fief du Pin. La construction est estimée à 382 510 € HT, avec l'aire de lavage et l'assainissement.

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 15:17

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

La ferme de Capucine

une animation pour les plus de trois ans

LUDOTHÈQUE INTERCOMMUNALE – La ludothèque de la CDC, dédiée à l'univers des jeux et jouets pour tous, propose des activités manuelles pour les enfants à partir de trois ans. Mercredi 15 juin, "La ferme de Capucine" sera la dernière animation de la saison.

20110615 ludotheque animation 2793-1 3L'intérêt pédagogique des activités manuelles repose sur deux principes : la sensibilisation au respect de l'environnement et le développement de l'imaginaire des enfants en utilisant des matériaux simples.

Ainsi, les enfants disposent d'éléments de récupération (bouchons, boîtes, bouteilles, pots de yaourt, canettes, opercules, carton, tissu, fil de laine, coquillage, feuilles, branches, cailloux, sable, etc.), les petites mains faisant le reste. Depuis septembre 2010, plusieurs thèmes ont été développés : la basse cour, la famille écureuil, sapin doré-sapin argenté, picoti-picota, mes blancs moutons, le jardin fleuri...

Mercredi 15 juin, "La ferme de Capucine" sera la dernière animation de la saison.

Ludothèque - 9 rue Jean moulin, 17400 Saint-Jean-d'Angély

Tél. : 05 46 59 96 27 - e-mail : info@cdcangely.fr

20110615 ludothèque animation mercredi 126120110615 ludothèque animation mercredi 125120110615 ludothèque animation mercredi20110615 ludothèque animation mercredi-pot

Partager cet article
Repost0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 21:10

Billet du 28 mai 2011

VALS DE SAINTONGE

A4, SIG et Trézence au menu

PAYS DES VALS DE SAINTONGE : Le comité syndical du Pays s'est réuni mardi 24 mai et propose de relancer le projet de La Trézence.

Au cours de la réunion du comité syndical du Pays des Vals de Saintonge, Jean-Claude Godineau, conseiller général de Saint-Savinien, a fait part de la « situation de sécheresse qui aura des répercussions dramatiques pour les exploitants et la population », ajoutant qu'il convenait de relancer le programme du bassin de la Trézence, lequel avait été retoqué et mis sur la touche voici plusieurs années.

Francis Boizumault, vice-président, a renchéri que le projet « serait également utile à l'ensemble de la population » et tous les élus ont abondé en ce sens.

Paul-Henri Denieuil, le président, a déclaré que « seule une grande communauté de communes aurait la dimension pour soutenir un projet de cette envergure » et que cette idée serait remise à l'ordre du jour et étudiée en bureau au Pays, « en liaison avec le Conseil général ».

Deux interventions ont précédé cette réunion de mardi dernier, avec la présentation du programme de l'A4 cet été et celle du Service d'information géographique.

L'été sera culturel

20110526_Pays_presentA4-medecin_malgre_lui2fev11.jpgLe médecin malgré lui avait été présenté par l'A4 en février. PHOTO DR

Céline Bohère, directrice de l'Association angérienne d'action artistique, a présenté le programme de l'été. L'A4 organise la saison culturelle à Saint-Jean-d’Angély pour la 21e année et pour la huitième année le festival « Théâtre en l’Abbaye » labellisé « Sites en scène » par le Conseil général, le seul sur le territoire. Au total, ce sont plus de 60 spectacles prévus sur 19 sites remarquables tout au long de l'année. En ville, cette huitième édition Sites en scènes sera concentrée sur trois jours, du 2 au 4 août, et investira davantage l'Abbaye royale, avec des spectacles dans les trois cours et à l'intérieur de l'abbaye. Des animations seront gratuites et d'autres payantes. Citons des minithéâtres (Compagnie La Malette), le trio de jazz manouche et swing Paris-Paname (guitares, chants contrebasse), L'école des Maris de Molière, Oedipe de Voltaire, la Nuit de rois de Shakespeare (Commedia dell'arte). Le Conseil général mettra des bus à disposition au départ de La Rochelle et Saintes.

Des plans et des cartes

20110526 Pays SIG-cadastreLe cadastre du SIG

Le système d'information géographique (SIG) a ensuite été présenté par Franck Dufau, du Pays des Vals de Saintonge. Commencé en 2004, ce système est capable d'organiser et de présenter des données alpha numériques spatialement référencées et de produire des plans et des cartes. Incluant le matériel, l'immatériel, les acteurs, les objets et l’environnement, l’espace et la spatialité, le logiciel offre les fonctions utiles à l'exploitation d'un système d'information géographique, d'où son nom. Cinq cartes sont actuellement disponibles, présentant et superposant le cadastre, l'urbanisme (Plu et cartes communales, les logements vacants, les réseaux routriers, les zones naturelles protégées et le relief. Un outil performant réservé aux utilisateurs agréés : ils sont 456 qui ont effectué 3 000 connexions de mai à décembre 2010 (accès par un mot de passe). Prochainement les réseaux d'eau seront ajoutés, de même que les itinéraires de randonnée, l'inventaire du patrimoine (un clic sur un bâtiment permettra d'avoir des informations) et peut-être la voirie d'intérêt communautaire.

20110526 Pays SIG-urbanismeL'urbanisme

sig environnementL'environnement

sig reliefLe relief

20110526 Pays SIG-urbanismeL'urbanisme

sig eauL'eau

sig patrimoineLe patrimoine

Partager cet article
Repost0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 12:14

Billet du 7 avril 2011  

Les articles "CDC" sont ICI (Blog 1) et (Blog 2)

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Un nouveau pôle

habitat-jeunes & enfance-jeunesse

PROJETS STRUCTURANTS Le conseil communautaire du 5 avril a validé l’avant projet sommaire de l’Espace Porte de Niort

» Bernard Maingot 

20110401_espace_porte_de_niort_APS.JPGLa vue en 3D du projet Espace Porte de Niort au 1er avril 2011. Photo Cabinet Aerts & Planas (Rochefort) 

20101221_cdc_7232_espace_porte_niort_perpect-bl.jpgLe projet tel qu’il était au 21 décembre 2010. Photo Cabinet Aerts & Planas 

L’espace Porte de Niort regroupera la résidence habitat des jeunes, le pôle animation jeunesse, le Bureau information jeunesse (BIJ) et la ludothèque. Un projet qui va donc regrouper sur le terrain communautaire de 3 634 m² sis 37-39, rue Porte de Niort, le Foyer des jeunes travailleurs de la rue Pasteur, le BIJ du canton des Forges et la ludothèque située dans l’enceinte du multi-accueil Croque Soleil de la rue Jean-Moulin.

Le concours d’architecture lance le 5 juillet 2010 pour un montant de l'enveloppe financière allouée aux travaux, fixé dans un premier temps à 3 730 000 € HT puis arrêté à 3 930 000 € HT.

Le 21 décembre 2010, l'assemblée communautaire a validé le choix du jury de concours, en retenant, en qualité de lauréat du concours de maîtrise d'œuvre, le Cabinet Aerts & Planas de Rochefort, pour un coût estimatif global de 4 130 000 € HT (valeur juin 2010) se décomposant en espaces bâtis - clos et couverts (2 049 000 € HT), espaces extérieurs aménagés (376 000 € HT), second œuvre / finitions (920 000 € HT) et fluides (785 000 € HT).

Dans le budget CDC 2011, les dépenses sont chiffrées à 5 550 000 euros TTC et à 2 450 000 euros pour les recettes, soit un solde de l’opération de 3 050 000 €. Côté dépenses, 58 367 € ont déjà été engagées. Le programme pluri annuel d’investissement propose 285 000 € sur 2011.

L'avant-projet sommaire présenté au conseil du 5 avril s'établit à 3 990 000 € HT (valeur juin 2010), se décomposant en espaces bâtis/clos et couverts pour 1 971 000 € HT, espaces extérieurs aménagés pour 376 000 € HT, second œuvre/finitions pour 887 000 € HT et fluides pour 756 000 € HT. Deux options sont en plus-value non chiffrées dans l’offre de base, à savoir une solution alternative PAC eau/eau avec sondes (87 500 € HT) et une solution alternative chaufferie bois avec génie civil pour 45 500 € HT.

Finalement, le conseil a adopté la proposition d'avant-projet sommaire du Cabinet Aerts & Planas chiffrée à 3 990 000 € HT (soit 4 772 040 € TTC, valeur juin 2010), assortie de deux options non chiffrée en offre de base, le choix éventuel de l'une des options se faisant au stade de la phase avant-projet définitif (APD).

Il a également voté le montant initial des honoraires pour l'exercice des missions du maître d'œuvre pour 448 020 € HT (535 831,92 € TTC) représentant un taux de rémunération de 11,40 % du coût du programme arrêté à 3 930 000 € HT.

La CDC sollicitera des subventions auprès de tous les partenaires financiers concernés, à savoir l'Europe, l'État au titre de la DETR, la Région, l'ADEME, le département, le Pays des Vals de Saintonge, la CAF et la MSA. 

FJT_en_2008_69808-bl.jpgLe Foyer des jeunes travailleurs de la rue Pasteur en 2008. Photo Bernard Maingot. 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 14:07

Billet du 7 avril 2011 » Photo Bernard Maingot

Les articles "CDC" sont ICI (Blog 1) et  (Blog 2)

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Un budget dans la prudence

pour la nouvelle fiscalité

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Au conseil communautaire du mardi 5 avril, les communes ont voté le budget général primitif 2011 et validé l’avant-projet sommaire de l’espace Porte de Niort.

» Bernard Maingot 

20110328 ARCADYS hotel entreprises 9443-bl2Au parc d'activités Arcadys, l'hôtel d'entreprises commence à prendre forme et devrait être terminé fin juin. PHOTO BERNARD MAINGOT photo prise le 28 mars 2011

Les conseils communautaires de printemps voient éclore les chiffres en abondance. Celui du 21 mars avait adopté le compte administratif 2010, tous ses budgets annexes et le compte de gestion.

Le nouveau menu du conseil communautaire du 5 avril était également très copieux sur les chiffres, avec le vote du budget général 2011 et ses huit budgets annexes : Atlantys, Snati, zone artisanale Fief du Pin, bâtiment-relais fief du Pin, parc d’activités Arcadys, hôtel d’entreprises Arcadys, panneaux photovoltaïques de l’hôtel d’entreprises et bâtiment SIE de Bignay. Dans la foulée, le dessert a permis de valider l’avant-projet sommaire de l’Espace Porte de Niort pour un montant de 4 772 000 euros, un avenant de travaux au marché de travaux Sogea du Parc d’activités Arcadys (16 415 €) et un dernier au marché menuiseries extérieures de l’hôtel d’entreprises, portant le montant initial de 143 840 € à 172 000 euros TTC.

Au budget 2011

Le budget primitif 2011 a vu affecter les résultats 2010 suivants, à savoir un déficit d’investissement de 60 433 € et un excédent de fonctionnement de 607 363 € (dont 407 363 sont capitalisés et 200 000 sont reportés).

En autofinancement, sont prévus un excédent brut de fonctionnement de 463 519 € (379 123 en 2010), qui, diminué de la CAF (capacité d’autofinancement) brute de 386 519 € (épargne brute de fonctionnement moins frais financiers), engendre une CAF nette de 135 899 euros.

Michel Paillé, dans son rapport financier, commentera : « Un euro gagné en fonctionnement engendre dix euros d’investissement, en se basant sur un emprunt de 5 à 6 % sur 15 ans. Même si on est dans une tendance de 2 à 3% sur 20 ans, cela permettrait de financer 1,5 million d’euros d’investissement ».

Des taux « rebasés » et des bases, selon l’État

Le conseil a ensuite voté ses ressources, c’est-à-dire les taux de taxes découlant de la nouvelle fiscalité, laquelle bouleverse notoirement les montants habituels. Ainsi, la cotisation foncière des entreprises qui était de 17,84 % en 2010 (taxe professionnelle) passera à 25,95 % en CFE, du fait de l’abandon de la taxe professionnelle du département et de l’adoption du régime en TPU (taxe professionnelle unique). La ressource escomptée par ce taux appliqué à une base de 4 259 000 € donne un montant de 1 105 211 €

A ce produit, s’ajoutera la taxe d’habitation (TH), la part du département, dont le taux est rebasé à 7,75 %, qui appliqué sur une base de 16 656 000 € créée une recette de 1 290 840 €.

S’ajoute enfin la taxe foncière non bâtie (FNB), la part du Conseil régional s’établissant à 2,52 %, pour un montant de 21 871 €.

Ainsi, les ressources escomptées s’élèvent à 2 417 921 euros. « On attend la feuille d’impôts pour voir ! », a assuré Jacques Castagnet.

Des contributions stables…

La CdC a également voté les contributions 2011 suivantes : 300 000 € au Pays des Vals de Saintonge (298 000 € en 2010 avec 17,41 € par habitant) et 1 575 560 € (1 447 553 € en 2010) au Smictom Vals Aunis (Syndicat mixte intercommunal de traitement des ordures ménagères). Le taux de la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères) est voté à 10,30 %,

…et des subventions sous conditions

L’affectation et le versement de subventions aux associations sera rigoureusement conditionné par la présentation des rapports d’activité, du compte de résultat et du bilan de chaque association. Celles-ci sont fixées à 444 795 €.

Les subventions au titre de service rattaché Atlantys (gratuités, scolaires, clubs) sont de 320 100 €, celle pour le Plan éducatif local (PEL) de 34 000 €, tandis que 15 156 € sont consacrés à divers organismes.

Francis Forgeard-Grignon, président de la CdC a précisé qu’une réunion de travail se tiendrait le 3 mai concernant le centre socioculturel. Il a également évoqué les difficultés rencontrées par le Refuge de Fontorbe et le maintien de cette structure également assurée par des bénévoles, des propositions qui vont être étudiées incessamment en commission.

Paul-Henri Denieuil, vice-président de la CdC et maire de Saint-Jean-d’Angély, a déclaré : « La Ville (à laquelle appartient le terrain)  souhaite maintenir le refuge et va faire un effort important. C’est un service public où les maires sont tenus d’apporter une solution ».

Une vue pluriannuelle des investissements

Le budget investissement a maintenant une vue pluriannuelle jusqu’en 1993. A signaler des recettes nécessaires de 1 469 334 € (dont 407 363 € d’autofinancement et 1 061 971 €) pour couvrir le programme de dépenses 2011 : signalons notamment 500 000 € de réserves foncières et bâtiments industriels (100 000 € de vente sont déjà réalisés aux abattoirs de Verneuil), 285 000 € pour l’espace Porte de Niort (résidence habitat des jeunes, pôle animation jeunesse, Bureau information jeunesse BIJ et ludothèque), 180 000 € pour l’aire d’accueil des gens du voyage et 52 000 € pour la numérisation du cinéma Eden.

Un prochain article traitera de l’Espace Porte de Niort ;

Bernard Maingot

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 11:14

Billet du 5 avril 2011 » Photos DR

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Seniors, attention aux chutes !

PRÉVENTION Deux actions de prévention contre les chutes sont organisées les 12 et 14 avril par le CLIC du Pays des Vals de Saintonge  

20110412 SIEL bleu chutes cours19 photoDRPhoto http://sielbleu.org

20110412 SIEL bleu chutes cours20 photoDRPrincipales victimes des accidents domestiques, les personnes âgées pourraient limiter une grande part des risques de chute en suivant quelques recommandations. En effet, la chute entraîne très souvent des hospitalisations en urgence, une perte d'autonomie et de confiance en soi et par là un maintien à domicile fragilisé.

Le CLIC (centre local d’information et de coordination) du Pays des Vals de Saintonge a mené cette réflexion avec plusieurs partenaires sur cette problématique des chutes accidentelles à domicile. Plusieurs actions de prévention ont été mises en place durant l'année 2010 pour les seniors et leurs aidants.. D’abord avec une formation du centre hospitalier de Saint-Jean-d'Angély ouverte à douze aidants professionnels des services d'aide à domicile du territoire. Ensuite avec une après-midi « Attention à la chute ! », le 14 septembre 2010 à Saint-Jean-d'Angély, une session de 15 ateliers équilibre financés par la CARSAT centre-ouest* de Saint-Jean-d'Angély et l'animation d'un jeu de société sur inscription.   20110412 SIEL bleu chutes cours24 photoDR

En 2011, les actions de sensibilisation se poursuivent sur les autres secteurs.

• Une première action aura lieu à Matha, mardi 12 avril de 15 h à 17 h 30. Il s’agit d’animations consacrées aux troubles de l’équilibre, avec du théâtre interactif et un atelier « gestes et postures », qui permettent d’avoir des réponses et des conseils évitant ces accidents traumatisants.

Après ce temps d'échanges sera proposé un goûter gourmand offert par le CLIC et l’inscription à 15 ateliers-équilibre animés par des professionnels de l’association Sport initiatives et loisirs SIEL Bleu qui se dérouleront sur Matha, financés par la CARSAT.

Pour permettre aux personnes âgées isolées de se déplacer vers les animations proposées, un transport gratuit est possible sur réservation. Renseignements auprès de l’ADMR de Beauvais/Matha au 05 46 58 20 78 ou  de l’ADMR de Matha au 05 46 58 65 84

• Une deuxième action est prévue jeudi 14 avril de 14 h 30 à 17 h à Tonnay-Boutonne, pour le secteur intéressant également Saint-Savinien, avec les mêmes animations. Renseignements auprès de l’AFI (Association familiale intercommunale) au 05 46 32 23 16, qui, avec l’Ehpad « Les Jardins de Voltonia », offriront le goûter.

* CARSAT centre-ouest : caisse d’assurance retraite et de la santé au travail, anciennement Cramco.

Siel bleu http://sielbleu.org

 

Les risques de chutes

72% des accidents de la vie courante,

Une intervention d’urgence pour 1/4 des situations,

Un risque de rechute dans la même année multiplié par 20,

Plus de 9 000 décès/an chez les 65 ans et plus.

20110412 JEU PVS perkichute photoDRLe jeu de société pé­dagogique et ludique, appelé Perkichute, né d’une concertation entre professionnels de la gériatrie et personnes âgées, aborde tous les facteurs de risque de chute connus : ostéoporose, nutrition, vigilance dans la prise des médicaments, ergonomie des lieux de vie. PHOTO DR 

 

bandeau-clicLe CLIC

Le Centre local d'information et de coordination pour les seniors, inscrit dans un dispositif piloté par le Conseil général, est un lieu ressource ayant pour mission accueil, information, conseil personnalisé et soutien aux personnes âgées de 60 ans et plus, à leur famille, ainsi qu'à toute personne concernée par le vieillissement.

CLIC du Pays des Vals de Saintonge - 55 rue Michel Texier, 17413 Saint-Jean-d'Angély - Tél : 05 46 33 24 77

Contact direct : Catherine Groleau au 05 46 33 39 77

E-mail : clic@valsdesaintonge.org

Site : www.valsdesaintonge.org/clic  

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 22:36

Billet 185 du mardi 15 mars 2011

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

La médiation culturelle fait débat

PAYS DES VALS DE SAINTONGE La suppression du poste de médiatrice culturelle à temps plein a été l’occasion d’une passe d’armes au comité syndical du mardi 15 mars

» Bernard Maingot  

20110315 20091022 PVS-stand-economique 8619Françoise Mesnard, vice-présidente de la Région Poitou-Charentes et Francis-Forgeard Grignon, vice-président du Syndicat mixte du Pays des Vals de saintonge, lors de la présentation du stand "Entreprendre en Vals de Saintonge". PHOTO DR

Tout a commencé avec une déclaration de Jean-Claude Godineau, maire de Saint-Savinien et conseiller général, déclarant en préambule à la réunion du Comité syndical : « Je veux rectifier ce qui a été repris dans la presse à mon sujet. Je n’ai pas voté la suppression du poste de médiatrice culturelle au Pays des Vals de Saintonge. J’ai voté une économie de 400 000 euros qui avait été proposée ».

Courte déclaration qui allait mettre le feu aux poudres et relancer un débat qui semblait être attendu depuis le départ de Fanny Lamin, dont le poste de médiatrice culturelle (elle s’est notamment investie dans Le Printemps des Poètes) avait été « supprimé ». Ceci avait engendré l’étonnement et des critiques parmi des élus de l’opposition et des associations.

Paul-Henri Denieuil, président du Pays, reprend alors la main alors que Françoise Mesnard, viec-présidente du Conseil régional, s’élève contre la suppression du poste concerné : « Ce poste culturel est maintenant occupé à mi-temps par Cécilia Guiberteau, qui était à temps plein sur le patrimoine. En 2007, nous avons signé un contrat avec la Région, traitant des projets structurants, du développement durable…, où une enveloppe est destinée au fonctionnement du volet ingénierie quant aux frais de personnel. Nos deux engagements concernaient le recrutement d’une personne pour l’animation du contrat et nous avons ensuite recruté une médiatrice culturelle à temps plein ».

Francis Forgeard-Grignon vient à la rescousse : « J’ai signé ce contrat, où nous devons mettre les moyens en place pour cette mission. Il n’est pas dit d’embaucher une médiatrice culturelle ». Il ajouta que la mission avait été commencée pendant deux ans avec Anne-Guérin-Larribaud et que le Pays « avait subi des pressions » pour recruter un personnel pour la médiation culturelle.                                                                                        

Françoise Mesnard développe ses arguments et donne le point de vue régional : « Les engagements n’ont pas été respectés. Vous n’avez pas déchargé le temps affecté au service patrimoine. Nous enlevons donc de l’enveloppe ingénierie le montant consacré à cette mission et au poste de médiatrice culturelle. Vous ne m’avez pas écouté car je vous ai alerté sur le sujet. Nous ne voulons pas faire d’économie et affectons donc ces 57 000 euros sur les trois ans à venir aux projets structurants ».

Paul-Henri Denieuil, rappelant que le Pays des Vals de Saintonge « n’est pas géré par la Région » intervient alors sur les subventions perçues, citant les 950 000 euros de la CdC, environ 500 000 euros du Conseil général et les 137 000 euros de la Région pour accompagner les projets des CdC. « Madame Mesnard, il n’y a pas lieu d’intervenir dans la façon dont nous gérons le personnel et il y a d’autres Pays qui ont supprimé le poste de médiation culturelle ».

Ce long préambule n’ayant pas l’air de satisfaire toutes les parties, la réunion a commencé  et abordé les points prévus à l’ordre du jour : la stratégie de développement du Pays, le compte administratif 2010, et le vote du budget 2011, composé du budget principal et de trois budgets annexes (Maisons des Formations, Centre accueil entreprises et CLIC).

« Le Pays est la boîte à outils des CdC. Il faut maintenir les savoir-faire et l'expertise technique du syndicat mixte, réinvestir le terrain en accompagnant les CdC dans leurs projets phares et œuvrer pour favoriser la mutualisation des moyens » s’est exprimé Paul-Henri Denieuil.

 

20110315 PVS comité 8966-1Des précisions sur les subventions perçues par le Pays des Vals de Saintonge 

- CDC 973 000 euros (17,58 € x 55 346 habitants)

- Conseil général 430.400 € (fonctionnement, 17 000 euros Revenu de solidarité active, 60 000 euros Clic Centre local d’information et de coordination)

- Conseil régional 172.300 € (dont 137 300 euros pour l’animation et l’ingénierie du CRDD, Contrat régional de développement durable ; 35 000 euros pour l’inventaire du patrimoine*).

- Autres subventions : 111.863 € (Etat, communes et autres organismes).

* Le Pays des Vals de Saintonge a une convention triennale avec la Région et travaille avec le Service Régional de l'Inventaire. Le Pays a lancé son inventaire de 1997 jusqu'en 2002, et l'a relancé en 2004.

Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 07:00

Le 11 février 2011

CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

CLIC des Vals de Saintonge

Permanences en février 2011 

Gratuit et confidentiel, le CLIC du Pays des Vals de Saintonge (Centre Local d'Information et de Coordination) en faveur des seniors, est à votre disposition pour tout renseignement concernant les services de maintien à domicile, les hébergements pour personnes âgées, les aides financières, les activités de loisirs et de détente...

Permanence  libre, le vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17  h,  au Syndicat mixte du Pays des Vals de Saintonge, 55 rue Michel-Texier, 17400 Saint-Jean d'Angély.

Contact téléphonique : 05 46 33 39 77. Mail : clic@valsdesaintonge.org

Partager cet article
Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 12:21

Jeudi 8 février2011 – Billet 79 » Texte et Photos Bernard Maingot

Les articles "CDC" sont ICI

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY  

Retrouver la capacité d’autofinancement

pour investir en 2011

ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2011  Le résultat prévisionnel de clôture de l’année 2010 va réamorcer la capacité d’autofinancement de la collectivité.  

20110208_CDC_reunion_dob_7904.jpgAu conseil communautaire du 8 février. PHOTO BERNARD MAINGOT

Même s’il a duré peu de temps, le conseil communautaire d’hier (mardi 8 février) a traité d’un sujet important : les résultats 2010 et les orientations budgétaires pour l’année en cours.

A la section investissements, la clôture de l’exercice 2010 laisse apparaître un excédent de 206 320 euros qui gomme le déficit reporté de 2009 (186 830 euros) et engendre un résultat net de 19 500 euros.

En fonctionnement, l’excédent de 1 009 730 euros, diminué des frais d’Atlantys (749 370) et de la voirie (18 880), engendre un résultat de 241 480 €, qui s’ajoute à l’excédent reporté de 2009 (315 965) et laisse apparaître un résultat de 557 445 euros, à valider par la Trésorerie.

La capacité d’autofinancement, qui était de -301 150 euros en 2008 et de -212 580 € en 2009 est donc passée à la fin 2010 à -13 050 euros. Une belle remontée, malgré des postes qui ont grevé le budget. Citons au chapitre des investissements des dépenses engagées avant 2011, avec  l’abandon du pôle d’excellence rurale de Fontenet -120 000 €, le cinéma Eden et le centre aquatique Atlantys pour 160 060 €, l’acquisition de bâtiments pour le SIE(1) de Bignay pour 105 470 €, l’hôtel d’entreprises pour 218 530 €…  

20110209_ARCADYS_hotel_entreprises_7907-so.jpgAu parc d’activités Arcadys, l’hôtel d’entreprises en est à la phase des revêtements en bois. Les aménagements du parc vont commencer incessamment. PHOTO BERNARD MAINGOT

Les investissements productifs

Au budget général, le solde des investissements productifs à financer pour 2011 s’élève à 1 172 600 €. Ce total comprend, entre autre dépenses, 500 000 € pour des réserves foncières et des bâtiments au terrain de Moulinveau (Arcadys), 285 800 € pour la Porte de Niort (Foyer de jeunes travailleurs et Pôle enfance jeunesse), 75 000 € pour un nouvelle salle de cinéma et 185 000 € pour l’aire d’accueil des gens du voyage. « Le cinéma pourrait être un projet à implanter sur le quartier Voyer. Nous tiendrons deux réunions publiques d’ici quatre mois », a ajouté Paul-Hebnri Denieuil, maire de Saint-Jean-d’Angély et vice-président de la CdC.

Aux budgets annexes, les propositions de dépenses restant à financer pour les investissements productifs d’élèvent à 1 425 215 euros. Citons, parmi elles, 241 000 € pour des travaux d’aménagement et l’acquisition d’un bâtiment pour le SIE, le parc d’activités Arcadys pour 1 362 720 €, l’hôtel d’entreprises pour 1 264 403 € et des panneaux photovoltaïques pour 67 600 euros.

Les investissements non productifs

Les propositions de dépenses 2011 s’élèvent à 600 060 euros. Elles comprennent notamment : une étude de ZDE (zone de développement éolien, 25 000 €) ; 392 400 € pour l’office de tourisme (bâtiment, travaux, mobilier) ; 107 000 € pour le cinéma Eden (dont 96 300 € pour la numérisation) ; 30 000 € pour un diagnostic d’accessibilité des personnes à mobilité réduite ; 77 000 € pour des postes enterrés à Saint-Jean, Varaize et une autre commune.

Atlantys en 2010

Le total des dépenses de fonctionnement (1 064 570 €) avoisine celui de 2009 (1 056 290 €), compte tenu des intérêts d’emprunt qui ont diminué et des amortissements du capital qui ont augmenté. Les entrées qui avaient été en progression au premier semestre ont chuté en juillet/août à cause du mauvais temps (511 420 €).

Les investissements 2010 se sont élevés à 32 190 €, avec un reste à réaliser de 24 500 €.

La dette

La dette globale s’élève à 4 371 350 euros sur une durée résiduelle de onze ans auprès de quatre organismes prêteurs. Elle est répartie à 62, 29 % en taux fixe (10 emprunts pour 2 723 112 € au taux moyen de 4,34 %) et à 37,71 % en taux variable (6 emprunts pour 1 6468 240 € au taux moyen de 1,41 %)

En fin de séance, le président Francis Forgeard-Grignon a commenté : « Le résultat prévisionnel de clôture de l’année 2010 va permettre de réamorcer la capacité d’autofinancement de la collectivité. Mais nous devons rester vigilant et rigoureux dans notre gestion pour maintenir nos taux de fiscalité en 2012 ».

Bernard Maingot

(1) SIE Service d’insertion et d’environnement

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 10:40

26 janvier 2011 – Billet 37 » Photos CdC

Les articles "CDC" sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Des jeux pour tous

ANIMATIONS La Ludothèque de la CDC du canton de Saint Jean d'Angély propose une  soirée jeux de société à Varaize, samedi 29 janvier à 20 heures.

» Bernard MAINGOT.   

20110121_CDC_jeux_saint_pardoult_3010-bl2.jpgA Saint-Pardoult, vendredi 21 janvier, les grands n'étaient pas les derniers à découvrir les nouveaux jeux proposés par la CdC. PHOTO CdC 

 Cinq ou six fois par an, des animations jeux de société proposées par la communauté de communes permettent aux familles de se retrouver sur un temps convivial pour partager des moments d'échanges intergénérationnels et de redécouvrir le plaisir de jouer.

Au programme, de nombreux styles de jeux : jeux de société, de stratégie et de réflexion, jeux de patience et d'habileté, jeux en bois et grands jeux surdimensionnés (billard japonais ou hollandais)... De quoi tester ses capacités, défier ses amis et s'amuser en famille ! C’est gratuit, ouvert à tous et sans réservation.

En outre, des bénévoles formés aux règles des jeux accompagnent les joueurs, qu’ils soient petits ou grands, dans le déroulement de la soirée. À noter qu’un espace petite enfance est pour les tout-petits et qu’une buvette sera sur place.

Samedi 29 janvier à 20 heures, les jeux auront lieu dans la salle des fêtes de Varaize, en partenariat avec les associations "Les bambins", " L’Amicale loisirs  et culture", et la mairie de Varaize.

Les prochains jeux auront ensuite lieu le vendredi 11 février à La Vergne et le samedi 7 mai à Mazeray. 

20110121_CDC_jeux_saint_pardoult_3020-bl2.jpg

A Saint-Pardoult, vendredi 21 janvier. PHOTO CdC 

20101211 cdc jeux courcelles 2902A Courcelles le 11 décembre 2010. Photo Sylvette Legeay

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages