Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 11:40

Événement du vendredi 10 juin 2011

ASNIÈRES-LA-GIRAUD (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

Rénover le patrimoine

en maîtrisant les dépenses d'énergies

ASNIÈRES-LA-GIRAUD – La commune d'Asnières a rénové une maison dans le cadre de la maîtrise d'énergie.

20110610 ASNIERES rénovation maison 1747 2

La maison située au 66 avenue de Saint-Jean-d'Angély a fait l'objet d'une rénovation qui a coûté au total 112 000 euros, subventionnée à 33 518 euros. Sur la toiture, deux panneaux photovoltaïques  orientés plein sud alimentent le chauffe-eau en électricité. PHOTO BERNARD MAINGOT

En 1984, à la suite du legs Manfredi pour une maison située au Puits d'Asnières que la commune d'Asnières a revendu en respectant les contraintes, celle-ci achète en 1985 la maison Ceaux, située dans le bourg, au 66, avenue de Saint-Jean-d'Angély. Elle en loue une partie et réserve trois pièces du rez-de-chaussée aux aînés de la commune, dont le club est alors baptisé "Club Manfredi". La maison devenant vétuste après 25 ans d'occupation, la commune a fait rénover le bâtiment, en privilégiant le contexte de maîtrise d'énergie.

20110610 ASNIERES rénovation maison 1735 2

Michel Paillé (CDC, à gauche), Le maire Guy Madé, Jean-Yves Quéré et Michel Pelletier (CDC) interrogent Thierry Burin des Rosiers sur les caractéristiques techniques de la chaudière à granulés bois. PHOTO BERNARD MAINGOT

Vendredi dernier, le maire Guy Madé, entouré de ses adjoints, avait invité des élus (1) pour leur présenter la maison une fois la rénovation terminée. Ainsi, outre les ouvertures refaites en PVC, une isolation complète est effectuée : en exemple, les murs ont maintenant 80 centimètres d'épaisseur. La maison est équipée d'une ventilation double flux, d'un chauffe-eau solaire alimenté prioritairement en électricité par des panneaux photovoltaïques exposés au sud, chauffage secondé par une chaudière à granulés bois et en secours par une résistance électrique. « Avec les granulés bois, cette chaudière est 100% énergie renouvelable », a commenté Thierry Burin des Rosiers, directeur de l'entreprise Binaud thermique. « Cela fait travailler la filière bois locale. Le fonctionnement est d'un coût le plus économique, assimilable au système géothermie. Le silo de 3,5 tonnes ( 5,4 mètres cube de granulés pesant 650 kg au mètre cube et coûtant 200 euros la tonne) permet une autonomie d'une saison et demie ».

20110610 ASNIERES rénovation maison 1741 2Le coût global des travaux est de 112 000 euros, dont 33 518 euros proviennent de subventions, le reste étant financé par un emprunt à 3,10 % auprès de la Caisse d'épargne. Dans son allocution, le maire a vivement remercié les partenaires qui ont soutenu le projet : le conseil régional a financé la chaudière pour 15 862 euros et le chauffe-eau pour 4 416 euros. Le département de Charente-Maritime a soutenu la réhabilitation pour 10 000 euros et la chaudière à bois pour 3 240 euros. La maîtrise d'oeuvre a été assurée gratuitement par la communauté de communes. Ses remerciements sont allés au personnel communal pour le travail administratif et la réalisation de certains travaux en régie (10 000 euros). Enfin, après avoir adressé ses compliments aux entreprises « pour le sérieux et le professionnalisme apporté dans les travaux », il a spécialement remercié Audrey Desport, de l'antenne du Conseil général basé à Jonzac, chargée des conseils en matière d'énergie aux collectivités et aux particuliers et Thierry Burin des Rosiers, directeur de l'entreprise Binaud thermique, pour les explications apportées aux présents.

20110610 ASNIERES rénovation maison 1749 2

De gauche à droite : Claude Mérigaud, Jean-Yves Quéré, Guy Madé, Françoise Mesnard et Colette Mâchefert. PHOTO BERNARD MAINGOT.

« Vous êtes de vrais castors-juniors et votre dynamisme m'étonne toujours.  », a déclaré Françoise Mesnard, qui a rappelé les aides du Conseil régional dans le cadre du Fonds régional d'initiatives locales et du Fonds régional d'excellence environnementale et félicité la commune pour la préservation de l'environnement et une consommation moindre d'énergie. « C'est agréable de voir les élus investir pour rendre leurs villages dynamiques et vous êtes un exemple parfait. (…) L'écologie ne doit pas être une punition mais un atout. Avec cette chaudière, vous faites travailler les entreprises locales. Les occupants de la maison paieront moins cher de chauffage, environ 600 euros maximum par an. Vous préservez l'environnement en diminuant votre dépendance au pétrole. (…) À la prochaine pour de nouvelles aventures... »

Asnières-La-Giraud possède actuellement une boulangerie, une épicerie (Vival), un restaurant-bar (Chez Matthieu), un salon de coiffure, une station-service et une zone artisanale. Au total, cela représente une trentaine d'entreprises.

La commune a maintenant un projet de réhabilitation d'une boucherie charcuterie traiteur, le dernier exploitant Jacky Robier étant parti en retraite voici trois ans.

(1) Étaient notamment présents Françoise Mesnard, vice-présidente du Conseil régional ; Jean-Yves Quéré conseiller général ; Michel Paillé et Michel Pelletier, chargés respectivement à la communauté de communes des finances et d'apporter une aide dans le suivi de chantier et le contrôle des travaux, assisté de Viviane Drahonnet ; Colette Mâchefert, Claude Mérigot et Christian Ferru, adjoints au maire d'Asnières.

Bernard Maingot

Les entreprises ayant participé : Gillot-Chabot pour le gros œuvre ; Saintonge romane pour la menuiserie et l'isolation ; Binaud pour le chauffage et le sanitaire ; l'Angérienne de carrelage ; Rosenthal pour l'électricité ; Marquisard pour la peinture.

20110610 ASNIERES rénovation maison 1726 2Le chauffe-eau solaire, alimenté par les panneaux photovoltaïques. On aperçoit les gaines de ventilation double flux. PHOTO BERNARD MAINGOT.

Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 07:30

ASNIÈRES-LA-GIRAUD – Flash infos n° 20

Dites-le avec des fleurs

20110613 ASNIERES maisons fleuries 5816 2Concours des maisons fleuries – Un concours des maisons fleuries est organisé sur la commune par la commission des fêtes et cérémonies. Si vous n’avez pas trouvé le règlement dans votre boîte aux lettres, n’hésitez pas à venir le retirer en mairie.

Dans tous les villages, les talents de jardinier existent. Ne doutez pas de votre main verte et de votre savoir-faire horticole et venez vous inscrire en mairie.

Le concours des maisons fleuries est avant tout un jeu et non une compétition.

A bientôt dans vos jardins…

La commission information

La commission Fêtes et cérémonies

Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 07:30

ASNIÈRES-LA-GIRAUD (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

Frairie : le bilan est mitigé

« Mais où était le public dimanche ? »

ASNIÈRES-LA-GIRAUD – Les frairies ne recueilleraient-elles plus l'agrément du public ? Celle des 28 et 29 mai à Asnières a vu peu de monde le dimanche après-midi. Malgré toutes les festivités prévues, les organisateurs, bénévoles et exposants restent dubitatifs.

Photos Christian Ferru

20110529_ASNIERES_frairie_repas_entrecotes_1201_2.jpgLes élus et les membres du foyer rural avaient regroupé toutes leurs énergies pour que la frairie soit une pleine réussite et que le week-end du 28 et 29 mai soit festif et agréable durant deux jours entiers.

Qu'on en juge par le programme ! Dès le samedi après midi, manèges, tir à la carabine, queue du Mickey, chichi, barbe à papa et tours de quads étaient en action sur la place du foyer rural.

20110529_ASNIERES_frairie_musiq_SHdV_6236_2.jpgLe samedi soir, comme chaque année, le public est venu en nombre pour la retraite aux flambeaux et le feu d’artifice. Vers 22 h 30 le cortège, lampions à la main, s’était formé derrière les musiciens de l’école de musique de Saint-Hilaire-de-Villefranche pour défiler dans le bourg d’Asnières et réveiller en musique ceux qui avaient oublié de venir, tandis que les petites lumières scintillaient dans les yeux des enfants émerveillés. Après une demi-heure de marche, la foule se retrouva sur le stade pour admirer la belle bleue ou la belle rouge du feu d’artifice. Après le bouquet final, tout le public devait se diriger vers la frairie où les manèges attendaient les enfants et les joueurs d’un soir, et la buvette qui permettrait aux hommes de causer autour d’un verre.

Le dimanche matin, une marche de 8 ou 15 kilomètres était proposée : quelques courageux prirent le départ, « bien trop peu » aux dires des organisateurs.

Vers 13 heures, les tables sous tivoli ont accueilli plus d’une centaine de convives qui restèrent à table jusqu’à 16 h. Le « ventre plein », ils eurent la chance d’apercevoir le 9e tour de cycliste du Val de Saintonge, au carrefour près de la station-service.

En revanche, dans l’après midi, les organisateurs s'interrogèrent : « Mais où est donc passé le public ? », entendait-on alentours. Et si quelques personnes étaient bien venus écouter le groupe musical « Limeur TEutche », l'affluence était loin d'égaler celle des années précédentes.

Pourtant, la fête d’Asnières-La-Giraud dure depuis longtemps. En 1984-1985, cette manifestation avait été mise en place par le maire et David Gilbert, alors président du foyer Rural. A l'époque c’était la cohue et on venait à la frairie pour faire la fête et se plonger dans une ambiance de musique, de sons et de lumières, une sortie que l’on réservait. Bref c'était la fête !

Les forains et organisateurs restent inquiets du manque de public le dimanche après-midi et les bénévoles voient leur motivation s'émousser.

Même à l'époque des grands parcs d’attraction et de leurs nouveautés, il est important de conserver les frairies dans les petites bourgades et la vie dans la commune.

Demain, ou après demain, comme les petits commerces qui n'existent plus, on regrettera la disparition de cette manifestation. C'est un peu de patrimoine qui sera disparu.

Christian Ferru, service communication.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 07:00
ASNIÈRES-LA-GIRAUD (CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY
Bientôt la frairie

rando, repas, rock et feu d’artifice !  

Limeur TEutche 2 - CopieLimeur TEutche : au premier plan, Jon, batteur (chapeau de fou) et Tchoulino, guitariste. Au second plan : Adrien, guitariste (en noir), Bastien, chanteur (béret) et Raphi, bassiste (cravate bleue). PHOTO DR 

Soirée jeune du 6 mai

Comme chaque année, la municipalité  a organisé un rendez-vous avec tous les jeunes de la commune âgés de 11 ans à 16 ans. Cette soirée a eu lieu le vendredi 6 mai, un instant fort sympathique.

La mission des élus est de les accueillir et de les encadrer discrètement mais avec sérieux. C’est aussi faire comprendre à la jeunesse que les élus ont une pensée à leur égard.

Les parents ont confié les adolescents de 19 h à 24 h. Une quarantaine d’adolescents se sont retrouvés autour d’une table bien garnie. Ce moment est toujours aussi apprécié : pour certains d’entre eux, c’est leur première sortie sans papa et maman. Ils se sont bien « éclatés » jusqu’à minuit, heure à laquelle ils sont rentrés.

 

Arrosage interdit

Le Préfet vient de signer un arrêté applicable à compter du 19 mai 2011 à 8 heures.

Interdiction totale d’irrigation sur les bassins : Curé-Sèvre Niortaise, Sèvre Niorataise DPF, Gères-Devise, Mignon, Boutonne, Antenne-Rouzille, Seudre, Aume-Couture, Charente (dont marais de Rochefort Nord et Sud), Seugne, Arnoult, Lary Palais.

Ne sont pas soumis à cette interdiction les cultures dérogatoires suivantes :

Sans condition

. Cultures ornementales (florales, horticoles)

. Plantes aromatiques et médicinales

. Cultures maraîchères

. Cultures arboricoles

. Pépinières

. Tabac si mise en place d’un système de goutte à goutte

. Cultures légumières de plein champ y compris melon si mise en place d’un système de goutte à goutte

Avec interdiction d’irrigation entre 10 h et 19 h

. Prairies et cultures fourragères (excepté le maïs ensilage)

. Cultures légumières de plein champ y compris melon

. Tabac

. Production de semences

. Îlots d’expérimentation signalés par des panneaux visibles depuis les voies de circulation

 

- Restrictions horaires : Dronne et fleuves côtiers de Gironde : interdiction entre 10 h et 19 h

- prélèvements domestiques interdits entre 10 h et 19 h : arrosage des espaces verts et des jardins d’agrément publics et privés, arrosage des terrains de sport

La commission information

 

Frairie annuelle

Asnières La Giraud en fête !

Samedi 28 mai

15 h 30 :Bourse aux timbres et exposition ; maquillage enfants (gratuit) ; jeux collectifs (gratuit)

21 h : Retraite aux flambeaux, suivie du feu d’artifice

Dimanche 29 mai

8 h 30 : Randonnée pédestre ( 8 et 15 Km) Marche 3 € avec ravitaillement sur le circuit.

12 h 30 : Repas « Entrecôte »  20 € adulte, 10 € de 10 à 16 ans

- Apéritif - assiette crudités charcuterie - entrecôte - haricots blancs – fromage – glace - vins rosé, rouge et café

16 h : Concert de Rock (gratuit) avec le groupe « Limeur TEutche

Pendant tout le week-end

Fête foraine avec tir, manèges, pêche aux canards, buvette…

Renseignement et réservation

05 46 59 03 22 ou 06 66 66 86 82

Si l’on souhaite perdurer les petites fêtes locales, donner de la vie dans nos petites communes, votre présence est attendue et  sera très appréciée.

Un geste qui fera énormément plaisir aux bénévoles pour ces deux journées.

Merci à tous.

Le foyer rural

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 23:17
ASNIÈRES-LA-GIRAUD
Simone Tardy a eu cent ans  

20110420_ASNIERES_centenaire_simone_tardy.JPGMardi 20 avril, en fin d'après-midi, les élus sont venus souhaiter un bon anniversaire à Simone Tardy, la sixième centenaire d'Asnières-La-Giraud. PHOTO DR

Simone Tardy est née le 12 avril 1911, dans la petite commune de la Frédière (canton de Saint-Hilaire-de-Villefranche). Ses parents se sont installés quelques années après à Asnières-La-Giraud. Son père, un homme très dur, fut d’abord commis-boulanger, avant de devenir cultivateur et de travailler la terre avec labeur.

Une vie laborieuse

Simone, qui avait trois sœurs, maintenant décédées, a eu deux enfants, une fille Jacqueline qui est toujours restée auprès d’elle à la maison familiale et un fils René, décédé ces dernières années. Gérard, son petit-fils, est son seul descendant. Simone, qui a connu deux guerres, a mené une vie rude, laborieuse et difficile, d’abord femme de ménage, puis cultivatrice. Pour survivre et gagner deux sous, elle fait aussi des fromages de chèvre. Elle a su amplement donner aux autres, notamment à Sylvette et Annie, deux filles qu’elle a pris sous son aile comme une maman poule, pendant une quinzaine d’années, « en garde », disait-on à l’époque. Elle fait tout son possible pour les rendre joyeuses comme ses deux enfants. Depuis, Sylvette et Annie viennent toujours la voir. Simone a toujours été une femme de caractère, exigeante, combattive, qui sait ce qu’elle veut, même encore aujourd’hui. Passionnée par les animaux, elle a élevé des chèvres, des vaches, des poules, des lapins, des chats, des chiens, des volailles, des pigeons… Maintenant, son chat ronronne toujours à ses côtés. Aujourd’hui, même si elle est fatiguée physiquement, elle a toujours  bon moral.

« Quel est donc le remède pour devenir centenaire ? ».  Un petit sourire est sa réponse qui restera un secret. Est-ce comme Simone, d’avoir mangé beaucoup de pain et d’avoir bu un bon verre de vin à chaque repas ?

Asnières : six centenaires

Asnières, commune rurale, compte maintenant six centenaires. Dont Irène Vachon, camarade d’enfance de Simone, qui aura 103 ans le 28 octobre prochain. L’un des premiers centenaires du département résidait au « Moulin de la Laigne » d’Asnières : c’était Jean Bossé. Il est décédé « de mort subite » le 23 février 1792, âgé de 102 ans, ce qui était très rare à cette époque.

Pour les cent ans de Simone, le maire Guy Madé, son épouse et quelques conseillers municipaaux, se sont rendus chez Madame Tardy avec fleurs, gâteau  et champagne à la main. Jean-Yves Martin, conseiller général, et Catherine Quéré, députée, sont également venus à  cette petite fête. Dans son discours, Guy Madé n’a pas manqué de dire de Simone « qu’elle a sauvé deux filles », Sylvette et Annie, lesquelles étaient présentes, les yeux brillants lors des éloges faits par le maire. Et Jean-Yves Martin, avec humour (il est médecin généraliste), de confier « qu’elle avait un bon médecin ! », tandis que Catherine Quéré confiait « que ce moment la laissait  rêveuse ».

Simone a bien compris qu’elle était la star du coin en ce jour. Elle n’en perd pas pour autant la raison, car séchant les larmes aux yeux devant tant d’éloges et remerciant tout l’entourage, elle a mangé son gâteau et bu son verre de champagne comme à vingt ans !

Bon et heureux anniversaire Simone, de la part des membres de la commission information.

« Le plus important, ce n’est pas de donner des années à la vie, mais de la vie aux années ».

Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 07:03

20110501 asnieres rando 072

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 23:50

Billet du 27 mars 2011 – Christian Ferru

ASNIÈRES-LA-GIRAUD (CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY°

La sécurité d’abord  

20110301_ASNIERES_nacelle_6179.jpgC’est chose faite ! Les élus d’Asnières qui avaient voté l’acquisition d’un véhicule à  nacelle ont été exaucés. Certes, un comité d’hygiène et de sécurité n’était pas obligatoire dans la commune, compte tenu du petit nombre d’agents municipaux. Certes, ce matériel a un coût onéreux, mais les élus toujours inquiets de possibles accidents n’ont pas lésiné pour que la sécurité soit assurée dans des conditions optimum pour les employés municipaux. Finies les échelles plus ou moins bien disposées dans des accès parfois difficiles et les risques de chute qui étaient à craindre ; la taille de arbres et la pose des décorations de Noël n’en seront que facilitées en toute sécurité.

Toujours au chapitre sécurité, le service Email d’urgence / alertes compte déjà plusieurs dizaines d’adhérents. La liste semble cependant insuffisante par rapport à la population Asniéroise qui dispose d’une connexion Internet. La municipalité recommande d’adhérer à ce service gratuit qui permet de recevoir une alerte par courriel. Il a été mis en place à la suite des enseignements qui ont découlé de la tempête Xynthia pour prévenir les Asniérois d’une éventuelle alerte, l’époque n’étant plus au garde-champêtre qui passait avec son tambour.

Une seule chose à faire : adressez votre adresse émail à mairieinfo@aol.com. Elle sera enregistrée et d’un seul clic (en Cci, copie conforme invisible)  vous serez informés des catastrophes naturelles, des urgences…sur la commune d’Asnières.

Nous ne sommes jamais à l’abri d’une tempête, d’un orage violent ou autre événement important à signaler à tous, pour agir rapidement en vue de notre sécurité.

Voir l’article déjà publié le 20 janvier 2011 : Asnières-La-Giraud : un logo et une messagerie d’infos

Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 23:57

Mardi 22 février 2011 – Billet 105 » Crédit Photo : Christian Ferru

Les 80 articles du blog 1 sur "Asnières" sont ICI

ASNIÈRES-LA-GIRAUD (CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY)

Un coup de cœur

pour le chœur de Chalendray  

20110205 ASNIERES choeur chalendray 6166-DRFlorian et Catherine Gérard, chef de chœur, chantent en duo. Photo DR  

20110205 ASNIERES choeur chalendray 6157-DRPour fêter la Chandeleur, le foyer rural avait invité les Asniérois à venir déguster des crêpes et découvrir le Chœur de Chalendray, samedi 5 février à 20 h 30. Devant le public installé à de petites tables, comme au  cabaret, les 40 choristes du Chœur de Chalendray se sont produits sur scène, créant une ambiance chaleureuse et enchantant des spectateurs émerveillés. Durant trois heures, le groupe, conduit de main de maître par Catherine Gérard dans un répertoire diversifié, les a littéralement conquis, communiquant à tous leur enthousiasme sans faille. www.lecoeurchalendray.com

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:57

Mardi 15 février 2011 – Billet 91 » Crédit photo  Christian Ferru

Les 80 articles du blog 1 sur "Asnières" sont ICI

ASNIÈRES-LA-GIRAUD (CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY)

Les aînés se mettent à table  

20110123_ASNIERES_repas_aines_251.jpgUne centaine d’aînés sont venus partager le repas offert par la commune. PHOTO DR

Au repas offert aux aînés par la municipalité, cent personnes étaient au rendez- vous, dimanche 23 janvier. Les élus ont été enchantés de les recevoir et de partager avec eux un après midi festif, où la bonne ambiance a été assurée par… les aînés. Après un instant dédié aux disparus en 2010, le maire Guy Madé, suivant son habitude, a offert l’apéritif et les adjoints le crémant en fin de repas. Le service a été assuré par les élus sous l’œil du grand chef Jacques. La fête a été un mélange de bavardages, de rigolades mais aussi de propos sérieux. La doyenne est venue se joindre l’assemblée : Irène Vachon, 102 ans, l’œil pétillant, s’est mise à table pour participer au dessert et goûter le crémant. Après les embrassades des amis et un après-midi qui annonçait ses 18 heures, elle n’a pas manqué, à son départ, de dire à l’assemblée « A l’année prochaine ! ».  

20110123_ASNIERES_repas_aines_6154_irene_vachon-bl2.jpgIrène Vachon, 102 ans, et l’œil vif. PHOTO DR

Irène Portier (épouse Vachon) est née le 28 octobre 1908 à "La Rue", hameau de la commune d’Asnières-La Giraud. Lire l’article « Asniéroise depuis cent ans »

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:23

Les noms (gentilés) des habitants des 445 communes de Charente-Maritime

Mardi 15 février 2011 – Billet 90 » Crédit Photo : Christian Ferru

Les 80 articles du blog 1 sur "Asnières" sont ICI

ASNIÈRES-LA-GIRAUD  (CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY)

Concours des maisons fleuries

"le premier prix à Arlette Genat"  

20110106_ASNIERES_recompenses_maisons_fleuries_1027-bl2.jpgLa municipalité d’Asnières-La-Giraud a remercié les personnes qui ont participé au concours des maisons fleuries, où huit foyers ont concouru en 2010. Pendant l’été, un jury composé de Colette Machefert, Christian Ferru, Annick Campe et Marylène Texier est passé à plusieurs reprises pour observer et admirer les jardins.

Le premier prix revient à Arlette Genat, du Plonget (notre photo, au centre) ; le second prix à Mme et M. Serge  Ingrand, de La Rue ; le troisième revient à M. et Mme Caillaud, rue Geline ; le quatrième prix est attribué à M. et Mme  Chevalier, de la Tranche. Les autres participants sont tous ex æquo. Chacun d’entre eux a reçu une récompense bien méritée : des fleurs. PHOTO DR

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages