Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 13:00

» Dans cent ans qu'aimeriez-vous que l'on dise de vous ? - J'aimerais que l'on dise : "il se porte bien pour son âge !". [Woody Allen]

» Il vaut mieux avoir l’âge de ses artères que l’âge de César Franck. [Jean Gouyé, dit Jean Yanne]

» Les gens peuvent choisir n'importe quelle couleur pour la Ford T, du moment que c'est noir. [Henry Ford]

Lundi 31 janvier 2011 – Billet 53 » Texte et Photo Bernard Maingot

LANDES (CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY)

Elle est née avant la Ford T

mais à 103 ans, Suzanne a bon pied bon oeil  

20110131_suzanne_pajot_7844-bl2.jpgSuzanne Pajot a fêté ses 103 ans au centre hospitalier de Saint-Jean-d’Angély. PHOTO BERNARD MAINGOT

Elle ne savait pas encore que Simone-de-Beauvoir ou Jean-Delannoy avaient déjà quelques jours de plus qu’elle en ce monde. Ou encore que cette année-là verrait naître Edgar-Faure, James-Stewart, Ian-Fleming et Salvador-Allende. C’était en 1908, à Mazeray, là où est née Suzanne Picot, un mercredi 29 janvier. Le froid régnait alors partout en France et d’abondantes chutes de neige allaient bientôt se produire en Algérie et au Maroc du 1er au 6 février. Mais, en 1908, le souci de Suzanne Picot devait être d'avoir chaud en doramant et de prendre la tétée à son heure, et non pas la sortie prochaine de la célèbre Ford T ou le rachat du Congo par l’État belge…

Et comme on n’a pas tous les jours vingt ans, elle se marie à 20 a ns, en 1928, le 3 septembre,  avec Rémi Pajot, cultivateur à Villeneuve-de-Mazeray. De cette union naissent deux filles, Yvette en 1930 et Marguerite en 1932. Et Suzanne travaillera toute sa vie à la terre.

En 1939, son mari est mobilisé. Parti "à la guerre", il est fait prisonnier et restera cinq ans en Allemagne. Suzanne élève seule ses deux filles. Elle perdra son mari le 15 novembre 1977. Elle vit alors en alternance chez ses deux filles jusqu’en 1996, où elle décide de rester chez Yvette, à Landes.

Suzanne Pajot a une descendance qui la rajeunit quelque peu : quatre petits-enfants, dix arrière-petits-enfants et douze arrière-arrière-petits-enfants!

Hospitalisée récemment à La Rochelle, puis en convalescence postopératoire à Saint-Jean-d’Angély, Suzanne y a fêté son 103e anniversaire samedi dernier. Sa famille est venue la voir, mais Suzanne n’avait le lendemain qu’une pensée en tête : « Après le plaisir de toutes ces visites qui m’ont "un peu marquée", j’aimerais bien maintenant rentrer à Landes ».

Partager cet article
Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 12:31

Mardi 1er février 2011 – Billet 52 » Crédit photos François Mourens-Provensal

www.theatregyptis.com

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Le médecin malgré lui

le mécanisme de la farce chère à Molière  

medecin_malgre_lui_francois_mouren_provensal-001.JPGCrédit photo François Mourens-Provensal

THÉÂTRE : L’association A4 présente « Le médecin malgré lui », mercredi 2 février à 20 h 30, salle Aliénor-d’Aquitaine. Une création de Gyptis Compagnie Chatôt-Voyoucas en tournée. www.theatregyptis.com  

L’histoire

20110202_Le-medecin-malgre-lui---Credit-Francois-Mouren.jpgL’action est basée sur un système de retournement de situation. La pièce se déroule à la campagne - à l’époque même de Molière -  et s’ouvre sur une dispute entre Sganarelle, un faiseur de fagots, et sa femme Martine. Cette femme battue par son mari va le faire battre à son tour pour se venger de lui, en le faisant passer pour un médecin prodigieux qu'il faudrait rouer de coups afin de lui faire avouer sa profession.

Le stratagème de Martine fonctionne et Sganarelle devient alors un faux médecin dont la première patiente est une jeune fille tombée soudainement dans le mutisme.

La satire du Médecin malgré lui est bon enfant, qu'elle concerne les médecins ou les femmes. La leçon rappelle, sans outrance, que la vanité humaine est incommensurable et que l'amour est roi. Elle offre une anecdote simple et connue, beaucoup de propos gras, des coups de bâton à répétition, une chanson à boire, un pendu pour rire, un mariage très moral... et aussi la relation du couple, la domination du père, l’avarice, la jalousie, la vulgarité de l'argent... autant de thèmes chers à l’auteur.  

medecin_malgre_lui_francois_mouren_provensal-017.JPGCrédit photo François Mourens-Provensal

Les ressorts de la farce

L’intrigue imaginée par Molière présente des personnages qui, issus de milieux différents, n’auraient a priori jamais dû se rencontrer et les placent dans une situation particulièrement  ridicule. Des jeux de mots, des plaisanteries, un langage déformé ou inventé suscitent le rire.

L'auteur se moque d'un trait de caractère (la jalousie, l'avarice) ou d'une profession (les médecins).

Les didascalies de l'auteur et les inventions du metteur en scène imposent aux acteurs des mouvements comiques. Le lecteur ne peut que les imaginer, alors que le spectateur a la chance de les voir.

Les cocasseries de Sganarelle, devenu médecin « malgré lui », sont renforcées par l'utilisation des mécanismes de la farce, auxquels Molière est rompu, autorisant le spectateur à rire des situations burlesques.

Entre la parodie médicale et les histoires de couples, Molière crée des rencontres incongrues et des coups de théâtre qui donnent à cette pièce une résonance particulière sur fond de joie de vivre.

Certes, Molière ne montre sur la scène qu'un faux médecin, Sganarelle : le spectateur n'a donc pas en face de lui un portrait réaliste, mais un reflet grotesque, dans le monde de la farce.

Cependant, derrière les traits délibérément grossis - telle est la loi du comique au théâtre - il est aisé de reconnaître une série de critiques qui visent la médecine du XVIIe siècle... et sans doute les charlatans de toutes les époques.

Durée du spectacle 1 h 10

Ce spectacle est aussi présenté en séance scolaire.  

medecin_malgre_lui_francois_mouren_provensal-044.JPGCrédit photo François Mourens-Provensal

Tarifs : Abonnement ou 23 € / 19 € / 12 € / 7 €

Renseignements / Billetterie : 05 46 59 41 56

Réservations au bureau de l’A4, Abbaye Royale (cour d’honneur), du mardi au vendredi de 14 h à 17 h 30, ou à l’espace culturel du centre Leclerc.  

medecin_malgre_lui_francois_mouren_provensal-052.JPGCrédit photo François Mourens-Provensal

Distribution

Arnaud Appréderis : Lucas, mari de Jacqueline

Agnès Audiffren : Lucinde, fille de Géronte

François Champeau : M.Robert, voisin de Sganarelle et Thibaut, père de Perrin

Christine Gaya : Jacqueline, nourrice chez Géronte

Martin Kamoun : Perrin, paysan et Valère, domestique de Géronte

Hervé Lavigne : Sganarelle, mari de Martine

Nancy Madiou : Martine

Jacques Germain : Géronte

Sébastien Todesco : Léandre, amant de Lucinde  

20110202_medecin_malgre_lui.JPGCrédit photo François Mourens-Provensal

Andonis Vouyoucas – metteur en scène

Né à Athènes - Grèce - en 1939.

Après des études de Droit à la Faculté d'Athènes puis une formation au Nouveau Théâtre d'Athènes (direction Vassilis Diamantopoulos), il travaille au cinéma de 1959 à 1966 comme assistant opérateur, assistant réalisateur, scénariste et réalisateur.

A partir de 1966 il étudie à l'Institut d'Etudes Théâtrales de Paris et constitue une première équipe de travail avec Françoise Chatôt.

En 1969, il devient Directeur du Centre Dramatique de Garges-lès-Gonesse. Il crée Antigone de Sophocle. Avec Françoise Chatôt, ils sont appelés à Marseille par Antoine Bourseiller. Ils forment alors la Compagnie Permanente du Centre Dramatique National et co-dirigent l'Ecole Nationale Supérieure de Formation du Comédien et ils créent Requiem, invité au Théâtre des Nations. Ils entreprennent en 1976 la réfection du Théâtre Espace Massalia.

En septembre 1987, leur est confiée la direction du Théâtre Gyptis. Andonis Vouyoucas a participé à une dizaine de films en tant que comédien et a joué dans plusieurs pièces de théâtre. Il a formé des acteurs de 1966 jusqu'à aujourd'hui et a mis en scène plus de quarante de spectacles.

— Association A4 –

L’A4 organise la saison culturelle à Saint-Jeand’Angély pour la 21e année et le festival de théâtre « Théâtre en l’Abbaye » en été depuis sept ans.

Elle propose, comme chaque année, un temps fort Jeune Public, premier trimestre 2011, qui permet d’accueillir écoliers, collégiens et lycéens de l’ensemble du Pays Vals de Saintonge.

Cette saison encore l’A4 programme à la salle Aliénord’Aquitaine de Saint-Jean-d’Angély ainsi qu’au restaurant le Mareyeur. L’A4 renouvelle les décentralisations à Matha, Tonnay-Boutonne et Saint-Savinien-sur-Charente.

Partager cet article
Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 11:11

Janvier 2011 – Billet 51 » Texte et Photos François Nastorg

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – ÉCOLE DE RUGBY DU RACA

Dans la gadoue et la bonne humeur

« on dirait qu’ça t’gêne de marcher dans la boue… »

Samedi 8 janvier  

20110108 raca edr à maransAprès deux mois de trêve hivernale, le championnat des écoles de rugby reprenait ses droits,  samedi 8 janvier.

Les – de 7, - de 9 et – de 11 ans se déplaçaient à Marans, tandis que les plus grands se rendaient à Chauray pour rattraper la journée qui n’avait pu avoir lieu le 4 décembre.

Les résultats pour toutes les équipes furent globalement très positifs, mais on notera surtout une grande mobilisation des jeunes joueurs : ils ont montré beaucoup d’envie et d’engagement, malgré des conditions difficiles. Avec toute l’eau tombée ces derniers temps et le jour même, les terrains étaient très gras et pas propices au jeu de passe et aux grandes envolées.

Finalement les joueurs ont pataugé dans la boue, mais pour leur plus grand bonheur !

Les – de 13 et – de 15 ans auront leur prochain rendez-vous le 29 janvier à la Tremblade, le lieu pour les – de 7, - de 9 et – de 11 ans n’étant pas encore fixé ce samedi 8.

 

Samedi 29 janvier  

20110129_RUGBY_ecole-1.jpgComme souvent à cette période de l’année, les rencontres qui opposaient l’école de Rugby du RACA (catégories – de 7, - de 9 et – de 11 ans) à celles de La Rochelle et Pons/Jonzac ce samedi 29 janvier, au stade municipal de Saint-Jean-d’Angély, se sont déroulées dans des conditions très difficiles. Avec la pluie tombée dans la nuit et le matin même, les terrains étaient transformés en vraie pataugeoire. Cependant, il n’a pas fallu trop pousser les jeunes joueurs pour en découdre : quand il s’agit de se rouler dans la boue, il y a toujours des clients.

On a pu voir de belles oppositions des jeunes rugbymen, notamment face à La Rochelle qui n’était pas venu pour faire de la figuration. Les résultats de cette après-midi, sont dans l’ensemble positifs, mais on notera surtout le plaisir qu’ont pu prendre les différents protagonistes, qui reste essentiel dans ces catégories.  

20110129_RUGBY_ecole-2.jpgPendant ce temps, les – de 13 et – de 15 ans se sont rendus à La Tremblade pour y affronter les joueurs locaux ainsi que le club d’Aytré. Les deux catégories reviennent à la maison avec deux victoires.  

20110129_RUGBY_ecole-4.jpgProchains rendez vous pour l’école de rugby du RACA :

       12 février à Rochefort : – de 7, - de 9 et – de 11 ans

       12 février à Saint-Jean-d’Angély : – de 13 et – de 15 ans

Partager cet article
Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 06:30

Lundi 31 janvier 2011 – Billet 50 » Texte et Photos JFL

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Janvier au NCA  

20101227_NCA_remise_lots_tombola_6014_com20-bl2.jpgLe lundi 27 décembre avait lieu la remise des clefs des papiers de la moto, du scooter et du quad de la super tombola à la maison du water-polo par le vice-président  Cyril Sacrél. Mme Metereau et Mme Compagnon sont reparties au guidon de leurs engins.  

20101227_NCA_remise_lots_6022_com20-bl2.jpg 

Samedi 9 janvier

Water-polo

Noisy privé de piscine, c'est à l'INSEP que le match opposant les deux premiers du classement de N1 se déroule.

Jouera, jouera pas !  La grève des arbitres rend le déroulement de la rencontre incertain jusqu'au dernier moment.

Alors que les joueurs s'échauffent comme à l'habitude, un seul homme en blanc se présente au bord du bassin. Le match aura bien lieu.

A l'engagement les Angériens gagnent le ballon, mais cet enthousiasme sera de courte durée. Noisy faisant un pressing très haut empêchant Saint-Jean-d’Angély de se rapprocher des buts, gagne ses contre-attaques 3-0 au premier quart-temps.

Deuxième période identique Saint-Jean ne parvient pas à organiser son jeu 2-0. Score sévère à la mi-temps 5-0.

Pendant la pause le coach remotive son équipe. A la reprise les joueurs ont montré une belle résistance ne laissant plus Noisy faire le jeu, mais au cours des deux dernières périodes seuls 2 buts seront marqués face à un gardien intraitable 1-1 et 0-1. Les buteurs angériens: Houacine et Lanau. Score final 6 à 2. Le NCA s’incline pour la deuxième fois 6-2.  

20110109_florian_houacine.jpgFlorian Houacine  

20110109_Corentin-Lanau.jpgCorentin Lanau

L’entraîneur : Jean Luc Brondeau

« Début de match difficile, bonne défense mais de grosses difficultés en attaque. Une deuxième période où l'on fait un peu n'importe quoi. Puis sur cette période on se reprend bien avec des occasions en attaque arrêtées par le gardien de Noisy. Bonne défense.

En  dernière période où l'on gagne 2/0, on produit du jeu comme j'aurais voulu le voir des le début de match »

 

Le capitaine : Brandon Sabeau

« Nous avons mal commencé le match par des attaques très médiocres. Mais avec tout de même une défense bien en place. L’arbitrage nous a un peu déconcertés ».  

20110109_Gaelle_Bouquet.jpgGaelle Bouquet

TOULOUSE-NCA

N1 filles : Un très beau match avec un jeu très collectif, Toutes les joueuses ont marqué. Dès le premier quart temps, elles ont pris l’avantage 6-1 ; La seconde période fut à l’identique 5-1. Gestion du score 3-0 , le match se termine comme il a été entamé 5-2.Victoire : 19-4

La capitaine Amandine Paillat : « Bonne motivation de toute l’équipe. Excellent investissement de toutes les joueuses ».

 

N3 garçons : La cohésion des deux générations porte toujours ses fruits. Malgré une entame de match de mise en place, (2-1) le NCA prend le large dès la second période(6-1). Le troisième quart-temps, Toulouse voit le score se creuser (6-3).Eddy fait jouer les jeunes pour travailler, et maintiennent le score(3-1). Encore un match gagné : 17-6

 

Natation

Assemblée générale du CD 17, Vanessa Maroleau a été élue membre du comité directeur à l’unanimité, le NCA y sera donc à nouveau représenté.

 

Le même, jour étaient récompensés « espoir 2010 » Aurick Madeux et Quentin Bon « meilleure performance finale natathlon » à Rochefort.  

20110109_Quentin_Bon.jpgQuentin Bon

Soirée galette des rois samedi 15 janvier à 18h30 pour l’école de natation.

Suivi du match de N1 garçons qui reçoit Senlis à Atlantys match à 21h pour la deuxième place du championnat.  

20110109_NCA_classement.JPG 

Samedi 15 janvier

Une leçon de water-polo  

20110115_defense-du-NCA.jpgSamedi 15 janvier le NCA recevait SENLIS pour disputer la place de deuxième du championnat de National 1. La rencontre s’annonçait tendue. Les tribunes étaient pleines de spectateurs venant soutenir leur équipe préférée.

Le début de match était très serré, mais les jeunes de Saint Jean ne lâchaient rien  et répondaient dent pour dent aux professionnels de Senlis qui marquaient le premier but. Mais aussitôt NCA riposta avec Florian puis Marton .                  

Score : 2-2

Second quart temps fut à l’image du premier, l’envie ne faiblissait pas chez les Angériens. But de Corentin

Score : 1-1

Le troisième quart temps vit l’emballement du match provoqué par  Senlis qui ne voyait pas comment prendre le dessus du match, et l’aggravement du score en faveur de Saint Jean,. Avec les buts de Arnaud, Ronan, Quentin, Marton, Damien. Mais c’était sans compter sur l’école de water-polo du NCA, et sur le problème de l’arbitre unique qui ne peut tout voir et ne siffle que les fautes flagrantes, et ce fut aux dépends de l’adversaire qui prit une EDA (exclusion sans changement) pour 4 minutes suite à un coup de poing donné à Damien. Avantage aux locaux : 5-2

En fin du match, l’adversaire ne se contrôlait plus, joueurs et entraîneurs, venant intimider l’unique arbitre, et la table pilotée par Jacquot dut s’interposer plusieurs fois. Toutes ces démonstrations de forces n’empêchèrent pas Mathieu et Arnaud de conforter le score pour le NCA : 2-0

Très belle prestation de l’équipe du NCA, malgré quelques erreurs de jeunesse, qui a donné une belle leçon de water-polo aux mercenaires de Senlis. 10-5  

20110115_NCA_sortie_des_champions.jpgLa sortie des champions

 

Samedi 15 avant le match se déroulait la galette du NCA précédé par un tournoi de sprint et de passeport de sauv’nage remporté par Aurélien et Emeric.

 

Dimanche 16 polo-nat à Angoulême

 

20110115_NCA_polonat_angouleme.jpgLes poussins confirment leur supériorité en remportant le tournoi face aux joueurs de Angoulême en finale, Melle, Bordeaux et La Rochelle étaient présents.

Les benjamins eux s’inclinent en finale face à La rochelle qui gagne le tournoi. L’équipe 2 fini  2e et l’équipe 1 termine 4e. Les équipes étaient encadrées par Mathieu et Cécile.

Bordeaux, l’équipe de water-polo moins de quinze ans gagne le tournoi.

Match contre Toulouse gagné : 23-1  puis contre La Rochelle : 12-7  dirigé par Brandon.

 

20110115_NCA_gilles_aubry_gagnant_moto.jpgGilles Aubry, de Buncey (21 Côte-d’Or), gagnant de la moto, a récupéré son bien, en remerciant le NCA pour la bonne organisation de la tombola. Bravo à lui.

Le 22 janvier meeting régional natation à Poitiers.

Le 23 natathlon à Royan.

La N3 se rend à Toulouse pour le match retour.  

20110122_NCA_capitaine-N3-Alex.jpgAlex capitaine N3

Samedi 22 janvier

Natation 

Meeting régional samedi 22/01 à Poitiers en bassin de 50 m

Première compétition en grand bassin, qualificative pour les championnats interrégionaux.

Cinq nageurs présents: Axel et Aurick Madeux, Samuel et Laura Clarke, Léa Wilcinsky.

Compétition difficile pour l'ensemble des nageurs. Le passage du petit bain au 50 mètres a posé problème pour tous. De plus, les nageurs qui viennent s'entraîner correctement sont actuellement dans une période de travail importante, ils ont les bras lourds. Tous restent loin de leur temps et des temps de qualification.

 

Natathlon, 1ère étape, Royan bassin de 25 m

Compétition réservée aux benjamins. Il y a 3 étapes durant lesquelles les nageurs doivent réaliser 6 courses : 800 Nage Libre, 400 4 Nages, 100 Nage Libre, 50 Papillon, 50 Dos et 50 Brasse.

A l'issu de ces 3 étapes, un classement individuel national et régional se fera en additionnant le total des points engrangés sur les 6 courses.

En fonction de ce classement, les meilleurs nageurs se qualifieront pour la finale nationale (160 premiers français filles et garçons) ou régionale.

 

7 nageurs représentaient le NCA (3 absents pour maladie):

Adeline SACRE, Marion MAROLEAU, Margot LAHONTAN et Manon DO NASCIMENTO en filles, Louison CAILLE, Tanguy BOISLIVEAU et Marvin ETIEN en garçons.

 

Très bons résultats pour le groupe. Tous les jeunes améliorent leurs temps:

 

Marvin ETIEN se classe 1er du 800 NL en 11'26''05 et 3° du 100 NL en 1'12''76

Margot LAHONTAN se classe 5° et 1° 99 du 800 NL en 11'37''26, 2° du 50 B en 42''39

Adeline SACRE se classe 1° du 50 B en 42''29.

 

Le natathlon démarre donc sur de bonnes bases pour nos jeunes. A suivre. Prochaine étape le 13 février.

 

Lors de cette compétition 2 nouveaux membres du club ont passés avec succès l’examen  d’officiel B, Do Nascimento Adelino, Pascualini Florence.

Samedi 15 Janvier deux nageurs du NCA étaient récompensés pour leurs performances Léa Do Nascimento, et Aurick Madeux.  

20110122_NCA_Katia_Bassens.jpgKatia Bassens

 

Plus d’infos sur le site du NCA à l’adresse : http://www.ncangerien.fr

 

Nautic Club Angérien, 40 Chemin des portes 17400 Saint-Jean-d’Angély

Tél : 05 46 32 30 32  

Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 23:45

Mardi 1er février 2011 – Billet 49 » Photo SCA

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – FOOTBALL – SPORTING CLUB ANGÉRIEN  

Les résultats du SCA

29-30 janvier 2011  

20110130_sca_resultats.JPGRésultats  

20110130 dhr classt sca 5e 29ptsLe classement DHR au 30 janvier 2011

Equipe A : SCA 1 – Nouaillé 2

Ce fût un match entre deux équipes qui se suivent et celle qui gagnerait la partie prendrait un léger avantage sur l’autre. Par malchance, le SCA a échoué. Pourtant en première mi-temps, aucun des deux clubs ne prit l’ascendant sur le second, et c’est sans réelle domination que Nouaille parvient à scorer juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, les Sang et Or vont reprendre le dessus et Kévin Dapoigny, après une longue course, trouve le fond du filet. Mais le résultat nul ne durera que quelques minutes puisque l’adversaire, profitant d’une erreur de Ibrahima Diagouraga, s’enfonce dans la défense, parvient à faire sortir le goal angérien de son but et prend l’avantage. La fin de la partie sera moins agréable, Nouaille ne jouant pas toujours le fair-play et les scaistes ne réussiront pas à revenir au score.

 

Equipe B : Burie 2 – SCA 4

 

U17 : SCA 5 – Plaine d’Aunis 0

La victoire est logique contre le dernier du classement, mais ce fût long à se dessiner. La faiblesse de notre jeu collectif et le manque de réalisme ont permis à notre adversaire de rester dans le match et de nous contrer jusqu'à la dernière demi-heure du match. C'est Paul Jacquit qui va ouvrir le score de la tête et ensuite, les buts vont s'enchaîner contre un adversaire complètement dépassé physiquement.

 

U15 : Pays Mellois 1 – SCA 1

Deuxième match retour face à Melle pour les scaistes. Résultat positif puisque les scaistes n'ont pas perdu mais les joueurs peuvent avoir quelques regrets sur la première mi-temps pour avoir eu de grosses occasions qui n'ont pu être concrétisées. Puis Melle, sur une erreur de marquage, a su ouvrir le score sur corner. Les scaistes n'ont pas baissé la tête et ont égalisé quelques minutes après. La deuxième mi-temps verra les deux équipes se neutraliser et les scaistes auraient pu perdre le match sur un penalty, mais Baptiste Bernucci détournera le tir au but. Match intéressant dans l'investissement et l'état d'esprit mais l'équipe doit faire mieux dans l'utilisation du ballon en phase offensive.

 

U13 A: GJ Pays Marennais 4 – SCA 0

   

U13 B : Chaniers 3 – SCA 2

 

U11: Matha 3 – SCA 1

 

U7 : Initiation futsal

 

Ce samedi les catégories U6-U7 se sont retrouvées au gymnase du Coi pour une initiation au futsal, toujours dans une ambiance agréable et chaleureuse. L’après-midi s’est terminée par un goûter généreusement préparé par les parents. Un remerciement au club de Néré pour avoir fait le déplacement, et une pensée pour le club de Beauvais qui a dû se désister pour cause de malades.  

 

Prochains matchs  

20110206_sca_matchs_prevus.JPGSamedi 5 février

10 h 30 : U11 – Bussac/Charente

10 h 30 : U13A – Ecoyeux

10 h 30 : U13B – Marsais/St Félix/Boisseuil

15 h : U15 – Cap Aunis

15 h : Pays Mellois – U17

18 h : Equipe A – Jarnac (coupe du Centre-Ouest)

Dimanche 6 février

14 h 30: Trézence – Equipe B (coupe Aristide-Métayer)

14 h 30 : Equipe C – Les Eglises d’Argenteuil (challenge des réserves)

 

Informations

Tournoi Roger-Césari : pour de troisième tournoi, prévu le 1er mai, le SCA recherche des bénévoles souhaitant aider à l’organisation (arbitrage, intendance,…)

Contactez le bureau du club au 05 46 32 10 47

Karaoké du SCA : il aura lieu samedi 5 février, après le match de Coupe du Centre-Ouest opposant Saint-Jean-d'Angély (DHR) à Jarnac (PH). Le coup d'envoi du match étant prévu à 18 heures, la soirée Karaoké débutera après la rencontre et aura pour thème "Créole". Cette soirée étant ouverte à tous les licenciés du SCA, nous espérons une présence nombreuse.

 

Site : http://pagesperso-orange.fr/scafoot

Adresse mail : sporting.club-angerien@akeonet.com

Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 18:50

Le 31 Janvier 2011 – Billet 48 » Photos Raca et USC

Les articles sur le Raca sont ICI sur le blog 1

Les articles "Rugby" sont ICI sur le blog 2

Le site du RACA voir la photothèque

Le site de l’USC Voir la galerie de photos

Le boulet est passé près dans Sud Ouest 

Un bonus mais des regrets dans La Charente Libre  

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY - RUGBY ATHLETIC CLUB ANGÉRIEN

FÉDÉRALE 2 – SECTEUR D - POULE 8 – 15e JOURNÉE (30 JANVIER 2011)

Saint-Jean/Cognac : 16-9

14e victoire du Raca, leader de la poule 8

Le Raca, qui jouait à domicile dimanche 30 janvier, a reçu un avertissement de Cognac : score de 7-9 à une minute de la pause). Avec un buteur moins malchanceux, Cognac, qui remporte le point de bonus défensif, aurait remporté la victoire. Le Raca gagne finalement la rencontre sur le score de 16 à 9. Il est toujours en tête de la poule 8 (à 6 points devant Belvès qui a remporté le bonus offensif sur Surgères),

» Bernard PRABONNAUD   

20101003 cognac raca 26-38 9925-DR-blPHOTO RACA  

20110130 raca-16 usc-9Photo USC  

20110130 Fed2-B poule8 jour15 resultats du 30 jan 2011 itsrFédérale 2 : résultats des matchs de la poule 8 à la 15e journée d’après its rugby

Raca/USC : un derby dans la tradition 

Malgré le froid et un vent glacial qui incitaient plus à rester près de la cheminée au lieu d’affronter un temps vraiment hivernal, ce match a vu un nombreux public ! 

L’entame laissait augurer un bon match, avec, d’un côté, des cognaçais qui montraient d’entrée vouloir prendre leur revanche du match aller et, de l’autre, des Angériens un peu paralysés mais désireux de rester dans la partie.

Une bonne penaltouche avec lancer de Batilana, relais, et ce sera l’argentin qui sera à la conclusion du mouvement pour cet essai d’anthologie permettant au RACA de mener 7 à 0 grâce à la transformation de Fourcade.

Las ! Le spectateur n’eut pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent ! D’un côté, des cognaçais qui ne lâchaient rien et qui sont revenus au score pour mener 9 à 7 et de l’autre des angériens qui accumulaient fautes de mains et mauvais choix. Une fois encore la botte de l’ouvreur fut déterminante pour tenir à distance les joueurs de la Salamandre tout contents de ne pas être distancés par le leader.

Les avants, malgré l’absence de Maka, blessé en n° 8 et remplacé par Nugent en net regain de forme, ainsi que le retour du capitaine Vacheret, ont su développer leur jeu sans trop de problèmes, avec des touches bien assurées et des groupés-pénétrants qui firent souvent la différence. Bref, on l’aura compris : le temps glacial n’a pas favorisé le jeu des lignes arrières avec des doigts gourds qui handicape le jeu à la main. Vivement le printemps pour revoir les fringantes lignes arrières angériennes qui savent si bien ravir les supporters !

Au final, avec 16 à 9 pour les Angériens et le bonus défensif pour les Cognaçais, les deux  équipes étaient satisfaites, notamment les hommes de Gourdon qui, même sans avoir livré un grand match, continuent leur impressionnante saison avec 14 victoires pour 15 matchs disputés.

L’objectif de ce mois de janvier a donc été parfaitement rempli avec ces quatre victoires d’affilée : Rochefort, Puilboreau, Parthenay et Cognac. Repos, dimanche prochain avant que le RACA n’aborde la dernière série des six matchs qui restent à disputer avant  les phases finales du championnat de France, perspective dont la réalité se précise au fil de la saison ! 

Le 13 février, lointain déplacement des deux équipes à Cénac, qui a ramené le bonus défensif (23 à 19), de Rochefort. 

20110130 Fed2 poule8 jour15 classt au30 jan 2011 itsrugbyFédérale 2 : le classement de la poule 8 à la 15e journée d’après its rugby  

20110213 Fed2 poule8 jour16 matchs prévus 13 février itsrFédérale 2 poule 8 16e journée : les matchs prévus le 13 février sur its rugby

Fédérale 2 B

Nouvelle victoire des espoirs qui prennent leur revanche sur le match aller en gagnant 17 à 14 dimanche 30 janvier.  

20110130 Fed2-B poule8 jour15 resultats du 30 jan 2011 itsr20110130 Fed2-B poule8 jour15 classt au30 jan 2011 itsrugby 

Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 16:15

La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée.

[Platon] Extrait du poème La Musique

Le son de la trompette est si délicieux,

Dans ces soirs solennels de célestes vendanges,

Qu’il s’infiltre comme une extase dans tous ceux

Dont elle chante les louanges.

[Charles Baudelaire] - Extrait de Les Fleurs du mal

le 28 Janvier 2011 – Billet 47 » Photos ©Bernard Maingot

Les articles "Musique" : sur le blog 1 - sur le blog 2

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Des trompettes sous les voûtes

ÉCOLE DE MUSIQUE Une audition de cuivres a été donnée par les élèves de l’école de musique, jeudi 27 janvier, à la chapelle des Bénédictines.

» Bernard MAINGOT.   

20110127_audition_de_cuivres_7752-bl2.jpgAlexandre Sinic, Pascal Dassé et le jeune Hugo souquet ont joué « Le lever de rideau ». PHOTO BERNARD MAINGOT

Sous l’œil attentif et ravi de leurs parents qui avaient prévu le caméscope, une dizaine d’élèves de l’école de musique se sont produits, jeudi 27 janvier à 18 h 30, à la chapelle des Bénédictines, sous la houlette de Pascal Lacombe et de Pascal Dassé.  

20110127_pascal_lacombe_7750-bl2.jpgPascal Lacombe, nouveau directeur de l’école de musique, est professeur  de trombone, de tuba et de solfège. PHOTO BERNARD MAINGOT 

Pascal Lacombe est le nouveau directeur de l’école de musique. Il enseigne le trombone et le tuba - pour lesquels deux nouvelles classes ont été ouvertes cette année -, ainsi que dans une classe de solfège pour adultes. « Nous espérons que ces classes vont se développer. En solfège les adultes apprennent la lecture de notes, la lecture rythmique, la dictée de notes, afin d’obtenir une culture musicale générale assez complète. Le solfège, c’est la base de la musique, le but étant de jouer en orchestre.  

20110127_pascal_dasse_7759-bl2.jpgPascal Dassé est professeur de trompette et de cor d’harmonie. PHOTO BERNARD MAINGOT

Pascal Dassé est professeur de trompette et de cor d’harmonie. « Ce soir, nous avons regroupé les trompettes, trombones et tubas pour faires des ensembles de cuivres très différents les uns des autres. La sonorité d’une église correspond bien à nos instruments. Nous allons profiter de la chapelle pour les faire résonner », confie-t-il.  

20110127_audition_de_cuivres_7764-bl2.jpgPascal Lacombe et Claude Guichard. PHOTO BERNARD MAINGOT

Après un double chœur trompettes, des pièces pour tuba et trombone seuls ont suivi. Un duo de baryton jouant Haendel a précédé un trio de trompettes. Les saxophones et trompettes ont enchaîné et l’audition a pris fin sur une ensemble de trompettes et un ensemble de cuivres qui a interprété « Everybody needs somebody », rendu célèbre par le film « Blues Brothers ».

« La municipalité a mis en route une véritable politique culturelle. Je souhaite que les enfants viennent courir dans nos couloirs et remplir nos classes »

La prochaine audition sera celle des clarinettes, jeudi 7 février à 18 h 30, au musée municipal.  

20110127_audition_de_cuivres_7776-bl2.jpgDominique Petit et Pascal Lacombe. PHOTO BERNARD MAINGOT  

20110127_audition_de_cuivres_7755_public-bl2.jpgDes parents enchantés d’écouter leurs enfants. PHOTO BERNARD MAINGOT

école de musique dates auditions 2011

Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 16:00

27 Janvier 2011 – Billet 46 » Photo Bernard Maingot

Les articles "Vie Municipale" BLOG 1 BLOG 2

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Le social sera intercommunal

avec la création d’un CIAS

CONSEIL MUNICIPAL Le conseil municipal du jeudi 27 janvier a entériné la création d’un centre intercommunal d’action sociale.

» Bernard MAINGOT.   

20110127_CONSEIL_municipal_sylvie_salade_7792.jpgSylvie Salade sera vice-présidente du CIAS. PHOTO BERNARD MAINGOT

Après l’adoption par les élus communautaires du principe de la création d’un Centre intercommunal d'action sociale (CIAS), à leur réunion du 21 décembre, c’était au tour des élus angériens de décider de cette même adoption, lors du conseil municipal du 27 janvier (lire l'article Sud Ouest du 25 janvier). Un conseil ultra-court qui a cependant permis de prendre nombre de décisions.

« Il s’agit de transférer la compétence action sociale à la communauté de communes et de voter le changement statutaire qui en découle. Il ne s’agit pas d’un désengagement mais d’une mutualisation des moyens existants avec les autres communes. Un Centre d'action sociale, c'est le bras armé de la politique sociale de la Ville aujourd'hui, et celui de la communauté de communes demain », précise le maire Paul-Henri Denieuil, avant de donner la parole à Sylvie Salade, adjointe au maire déléguée affaires sociales.

 

L’adjointe a rappelé quelques principes et donné des précisions : « Le Centre communal d'action sociale (CCAS) de Saint-Jean-d'Angély reçoit, régulièrement, des personnes domiciliées dans les communes voisines pour lesquelles il ne peut intervenir. D’un autre côté, des personnes ne vont pas exposer leurs problèmes aux personnes qu’elles connaissent trop bien. Le CIAS permettra de préserver une certaine discrétion, sans éliminer les rapports entre le CIAS et les communes lorsque les renseignements doivent être vérifiés ».

Un budget transféré

Concrètement, les cinq agents du centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville seront transférés à la CdC, qui, en matière de politique sociale, a déjà un agent pour gérer les gens du voyage. Un poste supplémentaire sera créé, ce qui permettra « d’assurer des permanences ». Le budget actuellement affecté par la ville à l’action sociale du CCAS sera désormais affecté au CIAS (230 000 euros en 2010. La CdC n’aura pas compétence pour les repas annuels servis aux personnes âgées ni pour la gestion des établissements les hébergeant. Il n'interviendra pas non plus dans le portage de repas. « Les associations comme l'ADMR ou l'Adar font cela très bien », précise le premier magistrat angérien.



Et Paul-Henri Denieuil de conclure « Après la demande de la CAF sur un diagnostic social et le déménagement du CCAS, nous allons repartir avec une nouvelle organisation. Le président du CIAS sera Francis Forgeard-Grignon, président de la CdC et Sylvie Salade en sera la vice-présidente ».

Cette dernière ajoute : « La question a également été posée de savoir si le CIAS n’allait pas générer des besoins nouveaux. Ces besoins existent déjà, mais ils seront plus révélés par l’anonymat. Cependant, nous conserverons la proximité dans cette action sociale au niveau de la commune ».



Michèle Toucas-Bouteau, qui siège au CCAS au titre de l’opposition (PS), s’inquiète alors de savoir si elle continuera de siéger au CIAS. « Elle a le courage de poser certaines questions et j’ai besoin d’elle », a répondu Sylvie Salade.

Les Conseils municipaux des communes composant la CdC devront, chacune à leur tour, entériner cette création.

Bernard Maingot

 

Le conseil en bref

Police municipale : les astreintes seront étendues à la semaine complète, de façon à intervenir à tout moment dans un délai de 30 minutes, y compris le week-end. Leurs domaines d’interventions : police funéraire ; gestion du contrôle d’acès au cœur de ville (bornes d’accès en panne), assistance à l’élu de permanence, assistance à la gendarmerie et aux services techniques ; déclenchement d’un plan d’et aux services techniques ; déclenchement d’un plan d’urgence (plan d’alerte préfectoral) ; manifestations municipales et cérémonies.

Cinéma Eden : renouvellement de la convention tripartite avec la Sarl « Les cinémas du Rouergue » pour l’exploitation de la salle de cinéma, la CdC ayant la compétence cinéma et la ville mettant les locaux à disposition.

Bâtiments scolaires : La deuxième partie du câblage informatique et Internet de l’école Joseph-Lair nécessite des travaux d’un montant de 15 150 euros HT (18 120 euros TTC). Une subvention sera demandée au conseil général (20 % du montant HT).

Ecoles : le mobilier vétuste dans les quatre écoles maternelles et élémentaires sera renouvelé. Il sera déclassé et cédé à titre gratuit aux associations angériennes qui devront faire une demande écrite.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 12:30

29 Janvier 2011 – Billet 45 » Photos Bernard Maingot

ARRONDISSEMENT DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Priorité à l’emploi

l'intercommunalité sur les rails  

SERVICES DE L’ÉTAT Le sous-préfet Frédéric Brassac a présenté ses vœux aux forces vives vendredi dernier. L’année 2011 verra des « simplifications et des rationalisations dans les communautés de communes, la commune restant l’unité de base des institutions »

» Bernard MAINGOT.   

20110128_voeux_sous-prefet_7816-bl2.jpgDe gauche à droite : Catherine Quéré, députée, le sous-préfet Frédéric Brassac et son épouse.  PHOTO BERNARD MAINGOT

Le préfet Henri Masse étant empêché, c’est devant un nombreux parterre d’élus, de dirigeants d’entreprise et de responsables d’associations que le sous-préfet Frédéric Brassac, accompagné de son épouse, a exprimé ses vœux, vendredi 28 janvier, à sa résidence, 28, chaussée du Calvaire.

Remerciant les présents (1), le sous-préfet a rappelé que 2010 avait été une année de grande réforme dans les services de l’État, avec la création des directions départementales interministérielles. « L’année dernière, je vous avais présenté les trois directeurs départementaux interministériels qui ont été confirmés (2). Nous avons maintenant trois interlocuteurs privilégiés, ce qui est plus efficace pour mener des réunions pour les projets complexes, là où nous avions une dizaine de services de l’État. Le préfet a également des troupes plus resserrées ».

Enchaînant sur l’économie, il a précisé quelques points : « Nous avons eu beaucoup à travailler sur les suites de la crise économique, à nous intéresser aux entreprises locales dans l’arrondissement. Elles ont traversé ces difficultés grâce à la qualité de leurs ressources humaines et ont réussi à faire que le chômage induit par cette crise ne soit pas trop important ».

Saluant les associations, Frédéric Brassac a qualifié le Moto club angérien de « phare », évoquant les compétitions à venir en juin et septembre qui érigeraient la ville en « capitale mondiale du motocross », une ville dont « l’audience internationale » allait être rehaussée.

« La commune, unité de base »

Sur l’intercommunalité, évoquant d’une façon sous-jacente les récents difficultés du regroupement des communautés de communes de l’arrondissement, il a précisé : « Nous avons des enjeux très importants cette année, que le préfet va présenter officiellement à la commission départementale de coopération intercommunale qui se réunira le 3 février. Nous aurons des changements très importants dans le fonctionnement de nos institutions, avec des simplifications et des rationalisations au niveau des communautés de communes ? Ce qui est affirmé, c’est le maintien de la commune en tant qu’unité de base de nos institutions. Ce sera le sujet de l’année et le schéma sera finalisé fin 2011  ».  

20110128_voeux_sous-prefet_7815-bl2.jpgCatherine Quéré, députée, aux côtés du sous-préfet Frédéric Brassac. PHOTO BERNARD MAINGOT

Hommage aux secours

Il a ensuite rendu hommage à tous ceux qui avaient travaillé dans des conditions d’urgence en matière de sécurité. S’adressant aux services de secours et d’incendie présents, à la gendarmerie et aux collectivités locales touchées par Xynthia : « Cela a été une mobilisation sans précédent dans le département et je remercie ceux qui ont aidé par le prêt de matériels et de moyens humains ».

L'emploi des jeunes  

Frédéric Brassac a abordé la lutte contre le chômage, qualifiée dans la durée de « marathon », suivant les propos du préfet de région Bernard Tomasini. « L’emploi des jeunes est une priorité nationale, et les politiques mises en œuvre ont produit des effets non négligeables, avec une baisse significative sur le chômage des jeunes de 8,5 %  qui a été constatée. Tous les partenaires de l’Etat doivent continuer en ce sens. C’est aussi une priorité à la Région, au Département et dans ses services sociaux. Je salue tous ceux qui travaillent dans ce domaine sur le territoire, à la mairie et à Pôle-emploi, issu du regroupement des Assedic et de l’Anpe. Pôle-emploi a été regroupé dans les bâtiments du Pays des Vals de Saintonge, avec d’autres services du même secteur. C’est une bonne configuration, car il y a aussi la Maison de l’emploi et de l’entreprise qui a fusionné de manière satisfaisante avec le Comité de bassin d’emploi alors que la Mission locale a fusionné avec celle de Saintes. Tout ceci favorise la lutte pour le maintien et la création de l’emploi pour les jeunes dans l’arrondissement ».

Le centre hospitalier n’a pas été oublié : « Il a un potentiel et des soucis et il est apprécié des habitants. La direction commune avec Saintes est un appui. Avec le recrutement de médecins, l’hôpital reste un atout pour s’installer ».

Bernard Maingot 

 

(1) Etaient notamment présents Henri Duhaldeborde, sous-préfet de Rochefort, Catherine Quéré, députée, Françoise Mesnard, vice-présidente du conseil régional, Paul-Henri Denieuil, maire de Saint-Jean-d’Angély, le commandant Patrick Pérot de la compagnie de Saint-Jean-d’Angély, son adjoint le capitaine Deroche, le lieutenant Patrick Renou, commandant la communauté de brigades de saint-Jean, le colonel Calvo, commandant le Groupement centre de Saintes du SDIS, le capitaine Yannick Fougeret, commandant le centre de secours et d’incendie de Saint-Jean, Francis Forgeard-Grignon, président du Pays des Vals de Saintonge, des présidents de communautés de communes, des conseillers généraux, de nombreux maires, élus, conseillers municipaux, des présidents d’associations, des dirigeants d’entreprises…

 

(2) Gilles Servanton, Jean-Michel Emerique et Thierry Péridy.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 12:00

31 Janvier 2011 – Billet 44 » Photo DR 

Les articles "Enfance Jeunesse" sont ICI

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Les activités à Beaufief

aux vacances de février

ANIMATIONS Le centre de loisirs de Beaufief propose des activités aux vacances de février.

20110221_CLSH_vacances_fevrier.png

Pour les vacances d’hiver, les activités au centre de loisirs de Beaufief vont se dérouler du 21 février au 4 mars. Elles seront placées sous le thème principal du « Printemps des Poètes », manifestation nationale qui met à l’honneur les poètes et les artistes.

Durant la première semaine, les enfants à partir de 7 ans participeront à la création d’une fresque sous forme de puzzle constitué d’un « calligramme » (mariage du mot et de l’image) en métal et en mosaïque.

La semaine suivante, toujours dans ce même cadre, un atelier théâtre et poésie sera proposé aux enfants à partir de 8 ans. Ces ateliers, encadrés par Jean-Marie Bréhier (théâtre), Patrick Chappet (sculpteur sur métal) et Géraldine Ethève (mosaïste), auront lieu le matin. Les après-midi seront consacrés aux activités traditionnelles de centre de loisirs : grands jeux, activités manuelles, piscine...

La restitution de l’œuvre et du travail de poésie aura lieu  le vendredi 4 mars à 17 h30 au centre de loisirs.

Renseignements

Centre de Loisirs de Beaufief

8 A allées d’Aussy – BP 63

17400 Saint-Jean-d’Angély

Tel : 05 46 32 78 14

centre-loisir788@orange.fr

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages