Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 23:50

Lundi 28 février 2011 – Billet 133 » Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Ils ont rendu hommage

à René et Andrée

Les Angériens ont accompagné les époux Cavier, deux des victimes, à leur dernière demeure  

20110228 obseques rene andree cavier 8448-bl2-1René et Andrée Cavier, victimes de l'explosion, ont été inhumés au cimetière angérien, en présence de 300 personnes venues leur faire un dernier adieu. PHOTO BERNARD MAINGOT

 

Il faisait un temps glacial ce lundi 28 février à 15 heures, et pourtant les Angériens étaient venus nombreux faire un dernier adieu à René et Andrée Cavier, 88 et 89 ans, deux des trois victimes de l’explosion survenue mardi dernier rue des Lilas.

Devant le parvis de l’église Saint-Jean-Baptiste, 300 personnes attendaient en silence l’arrivée des deux cercueils. René Cavier étant athée, la cérémonie religieuse ne vit pénétrer dans l’église que celui d’Andrée. Devant une foule recueillie, Marc Coumont, un voisin des victimes habitant la rue des Rosiers et ancien pasteur protestant à Saintes, a procédé à la première lecture, avant que le prêtre ne développe son sermon sur l’éternelle question de la mort et sur l’attention à porter aux autres durant sa vie. Il a rappelé que « dans le malheur, nous ne vivons pas seuls » illustrant ainsi la vie de M. et Mme Cavier et la présence de leurs amis venus remplir son église.

Une vie consacrée au sport

Un hommage appuyé a ensuite été rendu au cimetière, où près de 300 personnes avait suivi les défunts. D’abord par Francis Vol, ancien président du Nautic-club Angérien, qui a rappelé la carrière sportive de René Cavier au water-polo, lequel devint ensuite dirigeant puis officiel. « Aux matches de water-polo, tu étais toujours mesuré dans tes appréciations, tes encouragement et tes critiques », dit Francis Vol. « Tu étais un dirigeant humaniste et te préoccupais de l’avenir du NCA ». Rappelant ses débuts de joueur où la Boutonne était le lieu de rendez-vous, il a évoqué la création d’un tournoi amical, le « RuBerCav », du nom de trois amis, Pierre Ruffier, Yves Bernard et René Cavier, promettant que « ce trophée allait reprendre une existence ». Et Francis Vol, s’adressant au défunt, y va d’une anecdote : « En 1957, au cours d’un match amical opposant en nocturne le club allemand de Hambourg au NCA, à la piscine Roger Menaud, tu assommas un joueur adverse en dégageant le ballon. Il faut dire qu’à cette époque, le ballon était en cuir et qu’il pesait de plus en plus lourd au fil du match ». Et de rappeler « l’aventure » de René Cavier, arbitrant seul chez les dockers de Sète.

Francis Vol a également rappelé que René Cavier avait été président du club de 1983 à 1992, « sachant déléguer et s’effacer pour les  besoins du club ». Il a continué son vibrant hommage : « Tu resteras à jamais gravé dans nos mémoires : homme d’action, homme attentif à toutes et à tous. Je ne peux m’empêcher de penser, dans cette tragédie qui nous réunit aujourd’hui,  à un symbole que représente la démolition de la piscine Roger Menaud et la terrible photo de ta maison détruite ».

Enfin, il a terminé en lisant un poème de René Cavier, dédié aux présents : « Petit conseil aux visiteurs », un poème prémonitoire à graver sur sa stèle (voir ci-après).

Comme il a été rappelé, René Cavier avait également été président du club JLA Basket et appartenu au club de ping-pong. Une carrière de sportif pour laquelle le maire Paul-Henri Denieuil, dans son allocution au cimetière, a exprimé en direction particulière de sa fille Maud « toute la sympathie des Angériens pour avoir illustré les pages d’histoire de la ville. Humaniste, poète, éducateur, cet artisan peintre aux yeux pétillants, passionné de natation et de water-polo, s’est ensuite consacré au NCA en tant qu’éducateur et entraîneur, entouré de vrais amis avec lesquels lui et son épouse partageaient ces passions communes ».

Paul-Henri Denieuil a conclu par un verset du Talmud : « Un homme n’est pas fait de ce qu’il a reçu, mais de ce qu’il laisse derrière lui… ».

La cérémonie ne comportant pas de condoléances, les amis venus témoigner leur amitié pouvaient l’exprimer sur un registre à l’entrée du cimetière.

 

Poème de René Cavier, pour sa stèle

« Petit conseil aux visiteurs »

 

Vous qui flânez sur cette terre

Et qui laissez passer le temps,

Risquez un œil sur cette pierre

Arrêtez-vous un seul instant.

Avant, j’étais ce que vous êtes

Et puis un jour, ce fût la nuit.

Alors ne perdez pas la tête

Pour oublier tous vos ennuis

N’attendez pas pour faire la fête

C’est encore temps avant la nuit

Profitez de ce que vous êtes

Car vous serez ce que je suis.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 11:47

Jeudi 3 mars 2011 – Billet 132 » Photo DR

Les articles "Entraide Social Humanitaire" sont ICI (Blog 1) et (Blog 2)

AULNAY - MATHA - SAINT-JEAN-D’ANGÉLY - SAINT-SAVINIEN

Ils comptent sur nous

et vous pouvez compter sur eux

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY La collecte nationale des Restos du cœur aura lieu vendredi 4 et samedi 5 mars dans les magasins grande surface.

» B. G. - B. M.   

20100306 collecte-restos-avec-raca 4938A la collecte du 6 mars 2010 : président, entraîneur et joueurs du Raca sont solidaires des Restos du cœur. (Photo DR)

Comme chaque année, à la même époque, l’unique collecte des restos du cœur aura lieu les vendredi 4 et samedi 5 mars dans les magasins à grande surface de Saint-Jean-d’Angély, Aulnay, Matha et Saint-Savinien.

Cette fois encore, la mobilisation de 250 bénévoles sera nécessaire pour mener à bien ces deux journées de solidarité. « A Saint-Jean-d’Angély, deux associations sportives viennent nous aider, comme elles l’ont fait en 2010 », commente Bernard Grolier, animateur aux Restos. Et de citer les deux clubs que sont le Rugby athletic club angérien (Raca) et la Foulée angérienne, qui s’étaient joint aux Restos l’an dernier « pour participer à cet élan humaniste et philanthropique et à ce rendez-vous de générosité ».

La campagne d’hiver s'est terminée et a permis de distribuer 4 200 repas équilibrés par semaine aux 320 familles inscrites aux Restos du cœur.

« Notre challenge pour cette collecte nationale est de récolter plus de 10 tonnes de denrées alimentaires en 2011 quand nous avions récolté 9 200 kilos en 2010 », complète Bernard Grolier, précisant que « cela permettrait d’ouvrir nos locaux aux plus démunis d’entre nous pendant 22 semaines… en période estivale ».

Et Bernard Grolier de conclure en n’oubliant pas le fondateur des Restos : « Sans Coluche, les Restos du cœur n’existeraient pas et sans vous, ils n’existeraient pas. Alors, ensemble, relevons ce défi ! Vous le savez, on compte sur vous ! ».

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 12:00

Mardi 1er mars 2011 – Billet 131 » Photo DR 

Des articles sur "Fontenet" sont ICI (Blog 1) et (Blog 2)

Lire l’article du 18.11.2010 sur le blog 1 "Prison départementale : Fontenet, un dossier béton" 

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Quand les élus font le mur

c’est pour défendre la prison

PRISON DÉPARTEMENTALE  Samedi 12 mars, les élus de l’arrondissement de Saint-Jean-d’Angély appellent la population à manifester pour soutenir le projet d’implantation d’une prison départementale à Fontenet.  

20101025 camp fontenet vestiges046 alain danthonny-blAu camp de Fontenet : les bâtiments au second plan sur la photo ont été détruits. PHOTO ARCHIVES ALAIN DANTHONNY.

Une manifestation réunira l’ensemble des élus de l’arrondissement de Saint-Jean-d’Angély le 12 mars prochain.

En effet, pour démontrer leur cohésion autour du projet de prison départementale à Fontenet et leur volonté de le voir aboutir, pour démontrer aussi que ce projet a le soutien de tous et qu’il est techniquement le meilleur, les élus du Pays des Vals de Saintonge -  toutes tendances confondues - invitent la population, le samedi 12 mars à partir de 11 heures, à participer avec eux à la construction d’un mur symbolique.

Chaque pierre portera le nom d’une commune. Députée, sénateurs, présidents de CdC et élus régionaux et départementaux signeront également l’édifice, installé sur une pelouse proche de la mairie de Fontenet. 

Une visite du camp de Fontenet est aussi prévue, ainsi qu’une exposition dans la salle des fêtes, qui retrace l’histoire des lieux et détaille les très nombreux arguments en faveur de l’implantation de la prison à Fontenet. 

Un grand « buffet républicain », ouvert à tous, clôturera cet événement à la fois convivial, original et porteur d’avenir.

 

Vous aimerez peut-être aussi :

19.06.2010 Prison en Charente-Maritime : ce sera Fontenet

27.07.2010 « Les maisons d’arrêt sont d’un autre siècle »

18.11.2010 Prison départementale : Fontenet, un dossier béton

10.02.2011 Prison : la candidature saintaise est fin prête

21.02.2011 Les élus demandent la prison à Fontenet

26.02.2011 Pourquoi pas deux prisons ?

26.02.2011 Un centre « au cœur de la saintonge »

27.02.2011 Ile de Ré : ils votent pour Dompierre et bloquent le pont

28.02.2011 Ils ont marché pour Dompierre-sur-Mer

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 22:05

Mardi 1er mars 2011 – Billet 130 » Photo Bernard Maingot

Les articles "" sont ICI  (Blog 1) et (Blog 2)

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Le Salon du Livre

tourne une page

SALON DU LIVRE La municipalité, en accord avec Lirela, engage une réflexion sur le positionnement et le rayonnement du salon, qui est ajourné en 2011.

» Bernard Maingot  

20110302 annulation salon livre 100501 2716 michel olivia-bOlivia Oudard, aquarelliste, et Michel Téodosijevic (éditions savinoises Le Passage des Heures) au salon Fleurs de Livres, le 1er mai 2010. PHOTO BERNARD MAINGOT   

Dans le cadre de la refondation de sa politique de soutien aux activités culturelles, particulièrement riches à Saint-Jean-d’Angély, la Ville, en accord avec l’association Lirela, organisatrice du Salon du Livre, a souhaité prendre le temps de la réflexion pour étudier les voies et moyens qui feraient de ce salon un événement doté d’un « véritable rayonnement régional, voire national ».

Dans un communiqué du 1er mars, la Ville rappelle que « l’objectif  est d’évaluer les conditions dans lesquelles ce salon généraliste, concurrencé par des dizaines d’autres, pourrait adopter un positionnement plus ciblé, en prenant en compte des atouts régionaux (histoire, gastronomie, grands sites touristiques et religieux, tourisme…) ».

La municipalité rappelle que le Salon du Livre, au même titre que d’autres événements, sportifs ou culturels organisés à Saint-Jean-d’Angély, tout en attirant une clientèle locale, notamment parmi les jeunes, « doit être aussi l’occasion de faire connaître notre cité bien au-delà de sa zone habituelle d’influence.

Bien que regroupé avec le salon Floralia (mais est-ce un atout ?), l’événement n’avait pas fortement mobilisé les foules en 2010. L’occasion est donc venue pour la municipalité de s’interroger sur les moyens et les objectifs réalisés : « Afin de ne pas poursuivre dans une voie qui ne saurait conduire à un tel résultat, il est apparu souhaitable à Lirela et aux élus de ne pas organiser de Salon du Livre en 2011 ».

Le livre sera néanmoins présent à Saint-Jean-d’Angély, pendant le week-end du 1er mai, sous la forme d’une « librairie » consacrée aux ouvrages sur le jardinage et la nature, envisagée dans le cadre du 16e Salon Floralia.

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 12:31

Mardi 1er mars 2011 – Billet 129 » Photos Bernard Maingot

Les articles "Théâtre" sont ICI (Blog 1) et (Blog 2)

ANTEZANT-LA-CHAPELLE

Deux pièces par an

THÉÂTRE – Depuis 1984, la Compagnie du Clair de Lune a joué sans discontinuer deux pièces par an, dont une comédie de boulevard et une pièce en patois.

» Bernard Maingot  

20110305 clairdelune 039-bl2La compagnie Clair de Lune. PHOTO DR

La Compagnie Clair de Lune est une troupe amateur affiliée aux Foyers ruraux, qui existe depuis 26 ans. En 2010, elle s’est produite au cours d’une vingtaine de représentations publiques données d’Antezant-la-Chapelle à Surgères et de Saint-Denis-du-Pin à Vandré.

La compagnie n’est pas subventionnée et n’existe financièrement que grâce aux entrées. Ce qui n’empêche pas les décorateurs de la troupe de peaufiner tous les ans un décor à la fois luxueux et  démontable pour jouer à l'extérieur.

Clair de Lune va parcourir les routes, avec dix représentations déjà programmées le vendredi, samedi et dimanche, de fin février à fin avril. Dix acteurs (de 18 à 78 ans)  ont répété, deux fois par semaine depuis le 15 octobre dernier, une comédie de boulevard et une pièce en patois.

Il faut compter 120 heures de travail pour que le spectacle soit au point, auxquelles il faut rajouter un temps équivalent consacré à apprendre le texte par les acteurs chez eux. La régie son et lumière est intégrée à la troupe.

Les acteurs, issus d'Antezant, Lozay, Vervant, Bignay, Les Nouillers…, constituent une troupe intercommunale, motivée par le désir de jouer et de faire découvrir un mode d'expression vieux de plus de 2000 ans.

La Compagnie Clair de Lune, dont la devise est « divertir et faire rire », n’oublie jamais de rappeler que ces occasions ne sont pas nombreuses, invitant le public à venir les partager avec elle.

 

Compagnie du Clair de Lune - Foyer Rural - 17400 Antezant-La-Chapelle

Contact : Gérard Jaunas, 12, rue de Meschinet 17400 Antezant-La-Chapelle

moniquejaunas@gmail.com  

Tel/fax : 05 46 32 44 38 - Mobile : 06 87 82 74 61

 

logo clairdeluneSale attente

Comédie en trois actes  de Franck Didier.

Une salle d'attente chez un dentiste peut se transformer en ring de boxe ou en antichambre de la luxure suivant les clients et les moments de la journée. Neuf  personnages en même temps c'est beaucoup, surtout s'ils sont déjantés ! Madame Ramo, pétulante cliente, ne veut pas s'en laisser conter. Elle va, pendant 1 h 30, jeter le discrédit et l'anathème chez ce pauvre Docteur Faustin,

Tout cela pour le plaisir des spectateurs qui ne demandent qu'à en  rire, la situation frisant le burlesque.

Les galants de Nastasie

Patoiserie en deux actes de l'Abbé Esteffe .

Maître Bigrolleau désespère de marier sa fille mais il rencontre deux galants qui viennent d'hériter tous les deux. La belle affaire en vue, avec deux beaux partis. Mais à vouloir trop en faire il va y laisser son honneur. Nastasie trouvera-t-elle un galant digne à ses yeux et qui plaira à son père ?

Vous le saurez en rencontrant la Compagnie du Clair de Lune…

Les représentations déjà programmées

Samedi 5 mars à 20 h 30 - Antezant-la-Chapelle.

Dimanche 6 mars à 14 h 30 - Antezant-la-Chapelle.

Samedi 12 mars à 20 h 30 - Villeneuve-la-Comtesse

Vendredi 18 mars à 20 h 30 - Asnières-La-Giraud

Samedi 19 mars à 20 h 30 - Fontenet

Vendredi 25 mars à 20 h 30 -Breuil-la-Réorte

Samedi 26 mars à 20 h 30 - Puyravault

Samedi 2 avril à 20 h 30 - Saint-Denis-du-Pin

Vendredi 8 avril à 20 h 30 - Loulay

Vendredi 15 avril à 20 h 30 - Saint-Jean-d’Angély

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 10:16

Mardi 1er mars 2011 – Billet 128 » Le site du SCA

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – FOOTBALL – SPORTING CLUB ANGÉRIEN

bandeau haut Les résultats du SCA

26 et 27 février 2011

Equipe A : U.S. Chasseneuil 0 – SCA 3  

C'est logiquement que l’équipe fanion du SCA passe, sans grande difficulté, ce 32e de finale de la Coupe du Centre-Ouest, face à l’US Chasseneuil, pensionnaire de la Promotion de Ligue. Le SCA a en effet disputé cette rencontre avec humilité mais avec  beaucoup de détermination.

Très rapidement, le SCA prend le match en main, faisant reculer l'équipe charentaise. De nombreux débordements sur le flanc gauche angériens mettent en difficulté les adversaires. Quelques frappes lointaines non cadrées ou trop timides n'inquiètent cependant pas le portier visiteur. La première véritable occasion viendra d'un corner rentrant, bien tiré par Thibault Derrien, qui oblige le gardien adverse à réaliser un bel arrêt. « Nous mettons du rythme à cette rencontre et nos adversaires subissent de plus en plus. Ils ne sont dangereux qu’à une seule occasion, lors de cette première période, ou l'attaquant, dans un premier corner sans trop de marquage, réalise une tête qui passe de peu à côté de notre but ». La mi-temps arrive sur un 0 à 0 assez logique malgré la  domination angérienne. « De la bonne volonté mais un manque de justesse et de maîtrise technique dans le jeu nous a empêchés d'être plus dangereux ».

En seconde période le SCA accentue sa domination et commence à réaliser quelques enchaînements techniques intéressants. C'est logiquement qu’il ouvre le score à la 54e, suite à une action menée depuis la défense alliant rapidité et maîtrise technique. Kévin Dapoigny, très bien lancé dans la profondeur, sert admirablement Maxime Ernoul qui, avec beaucoup de maîtrise, trompe le portier adverse d'une belle frappe croisée. La machine angérienne est en marche : la défense domine l'attaque adverse et récupère de plus en plus de ballons ; le milieu trouve de mieux en mieux l’attaquant et les milieux excentrés. Dans plusieurs occasions franches, le SCA peut doubler la mise, mais par précipitation ou manque de lucidité, le gardien adverse bien inspiré est mis en valeur. Chacun à leur tour, Kévin Dapoigny, Maxime Ernoul, Simon Machet et Vincent Bollot ont la balle du deuxième but au bout de leurs pieds. Mais il faudra attendre la 85e minute pour retrouver le duo gagnant du premier but. Dans la surface de réparation Kévin Dapoigny sert Maxime Ernoul qui d'une astucieuse talonnade trompe le gardien adverse. 2 à 0, la messe est dite !

A la 92e, un troisième but après plusieurs tentatives viendra clore le score du match. Vincent Bollot décale Kévin Dapoigny qui d'une frappe au sol trompe la vigilance du gardien.

Il faut féliciter la performance du gardien charentais ainsi que le courage de l'équipe de l'US Chasseneuil. Bravo pour le bon état d'esprit qui a régné tout au long de la rencontre, aidé par la qualité de l’arbitre central et sa bonne approche psychologique. 

En route maintenant pour les 1/16e de finale : le tirage aura lieu à Ruffec (lieu de la finale), le mercredi 9 mars !

Le prochain rendez-vous de l’équipe A aura lieu le samedi 12 mars : elle retrouvera le championnat en affrontant la réserve du FA Rochelais. Souhaitons aussi qu’elle retrouve le chemin de la victoire à domicile, car le bilan sur ses terres est insuffisant en 2011, et que cette qualification pour les 1/16e soit suivie d'une autre performance.  

    

Equipe B : Poursay/Mazeray 2 – SCA 3

    

Prochains matchs

Samedi 05 mars

19 h : Equipe B – Surgères (coupe A.-Métayer)

 

Stage U11/U13

Pendant les vacances du 28 février au 4 mars, de 10 h à 12 h  et de 14 h à 16 h. Inscription au 05 46 32 10 47

 

Site : http://pagesperso-orange.fr/scafoot

Adresse mail : sporting.club-angerien@akeonet.com

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 09:08

Mardi 1er mars 2011 – Billet 127 » Qui possède des photos du match pour bernard.maingot@orange.fr ? 

Les articles sur le Raca sont ICI sur le blog 1

Les articles "Rugby" sont ICI sur le blog 2

Un article à lire dans Sud Ouest du 28 février : « Le leader s’impose sans trembler »

Le site du RACA

Le site du SCS

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY - RUGBY ATHLETIC CLUB ANGÉRIEN

FÉDÉRALE 2 – SECTEUR D - POULE 8 – 18e JOURNÉE (27 FÉVRIER 2011)

Carton plein pour le Raca

le leader s’impose à Surgères 40-6

RUGBY ANGÉRIEN Dimanche 27 février, les pronostics se sont avérés justes. Le Raca, leader de la poule 8 en Fédérale 2, a nettement dominé le SCS à Surgères, sur le score de 40 à 6. Avec le bonus offensif, Saint-Jean-d’Angély est maintenant à 9 points devant Belvès.

» Bernard Prabonnaud et B. M.  

20110227 Fed2 poule8 jour18 resultats du 27 février 2011 iFédérale 2 : les résultats des matchs de la poule 8 à la 18e journée d’après its rugby

20110227 scs raca IMG 0549 P-bl2Les commentaires des matchs de rugby entre Surgères et Saint-Jean-d’Angély seront toujours un peu faussés par la longue histoire des deux clubs, avec d’un côté Surgères qui vivait sur sa longue expérience de club formateur et Saint-Jean qui évoluait alors en honneur. Les chemins se sont souvent croisés entre Fédérale 2 et Fédérale 3 et  les rencontres d’alors se soldaient bien souvent par une incertitude quant au résultat. Il n’en a rien été dimanche 27 février en terre surgérienne, où la supériorité angérienne fut manifeste, tant en équipe première qu’en équipe Espoirs (voir ci-après).

Si l’entame de l’équipe 1 vit Surgères réussir une pénalité pour mener 3 à 0, les joueurs du RACA  remirent rapidement les pendules à l’heure en marquant un essai plein de détermination de Léobet. Avec 7 à 3 au bout de 5 mn de jeu, tout semblait bien parti pour les angériens. Mais quand les consignes demandent de rester humbles, il ne s’agit pas que cela reste lettre morte : une pénalité à 15 m face aux poteaux doit se tenter. C’est le jeu et c’est respecter l’adversaire. Au lieu de cela, une mêlée qui ne donne rien, un retour dans le camp angérien, une pénalité pour Surgères et le score passe à 7 à 6 jusqu’à la 33e minute où le RACA arrive enfin à scorer par deux essais du paquet d’avants après penaltouches (12 puis 14 à 6), suivis des fulgurants contre-pied d’Omondi à la 40e.

Le score à la mi-temps (21-6) reflétait alors mieux la physionomie de la partie.

En seconde mi-temps, avec la descente et le vent, les joueurs du RACA ont mieux géré leur rugby, avec trois essais par Mounic (54e), Omondi (65e) et Léobet, qui signait hier son grand retour.

Même si le score final de 40 à 6 est une lourde addition pour Surgères, il respecte la logique tant la différence de niveau était manifeste.

Attention cependant, lors des prochaines rencontres, à ne pas sombrer dans un rugby “hourra” en oubliant les fondamentaux de ce jeu et que l’adversaire est à l’affût pour contrecarrer le jeu des joueurs du RACA.  

20110227 Fed2-poule8 jour18 classt au27 fev 2011 itsrugbyFédérale 2 : le classement de la poule 8 à la 18e journée d’après its rugby  

20110306 Fed2 poule8 jour19 matchs prévus 6 mars itsrugby-Fédérale 2 poule 8 19e journée : les matchs prévus le 6 mars sur its rugby  

Les espoirs cartonnent aussi

Du fait de repos des équipes juniors, l’équipe espoirs du RACA a pu incorporer plusieurs éléments de cette équipe des moins de 19. Cette arrivée d’éléments plus jeunes a été déterminante pour apporter un plus  : la vivacité fut au rendez-vous et rapidement le score enfla en faveur des bleus et blancs et le score final de 50 à 0 aura incontestablement motivé cette équipe “espoirs” qui a connu cette saison des  résultats en dent de scie.  

20110227 Fed2B poule8 jour18 resultats du 27 février 2011Fédérale 2B : les résultats des matchs de la poule 8 à la 18e journée d’après its rugby    

20110227 Fed2B-poule8 jour18 classt au27 fev 2011 itsrugbyFédérale 2B : le classement de la poule 8 à la 17e journée d’après its rugby

Partager cet article
Repost0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 21:05

Dimanche 27 février 2011 – Billet 126 » Crédit Photos Rotary Club angérien

Remerciements à Serge Hirel

Les articles "Rotary" sont ICI et

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY – ROTARY CLUB ANGÉRIEN

Jean-Claude Pinault

entre musique et bénévolat

DISTINCTION Le Prix « Servir » 2011 du Rotary Club angérien sera remis à Jean-Claude Pinault, jeudi 10 mars à 19 heures, à l’Abbaye royale.  

JC Pinault 3722Jean-Claude Pinault : « La musique est mon fil rouge depuis l’adolescence ».

Pour promouvoir les valeurs morales qu’ils défendent, les Rotary-Clubs décernent chaque année le « Prix "Servir ». Chaque club distingue ainsi, sur son territoire d’action, une personnalité qui, par ses actes et sa relation aux autres, a fait preuve de courage, d’altruisme, de civisme ou de dévouement.

Après Micheline Samuel, présidente de L’Amitié, l’an dernier, les Rotariens ont choisi d’honorer cette fois Jean-Claude Pinault, un Angérien « pur sucre » - comme on dit au Québec. Depuis quarante ans, il est un pilier de la vie associative locale, animé par un seul objectif : rassembler les bonnes volontés autour de projets qui font bouger la cité. Sa plus belle réussite : Radio-Bénèze, qui, dans la décennie 80, était écoutée quotidiennement par des milliers d’Angériens.

Jeudi 10 mars à 19 heures, au cours d’une réception privée à l’Abbaye Royale, Thierry Boussereau, président du Rotary-Club, et Pierre-Charles Raulx, qui anime la commission « Prix Servir », recevront le lauréat, entouré de ses amis et de personnalités locales.

Le bénévolat pour philosophie de la vie

Radio-Bénèze, 1980, époque des radios pirates, qui deviendront  après leur légalisation en 1983, des radios locales. Ce fut, à Saint-Jean d’Angély, pendant plus de dix ans, le ferment de la vie associative, un lieu de rencontre très fréquenté, une source de solidarité de toute la population.

A l’origine de cette station aux milliers d’auditeurs : Jean-Claude Pinault, entouré d’amis déjà très présents dans la vie associative : Claude Marotel, Serge Caillaud, François Haut, Jean-Pierre Lhuissier, de Brizambourg, Jean-Michel Amy, Michel et Jacqueline Delage…

« Nous nous sommes installés dans un grenier des Bénédictines. On nous a offert un émetteur…», se souvient-il. « Très vite, nous avons été une vingtaine de bénévoles… puis une centaine, de 14 à 85 ans. Le programme comprenait du patois, de l’accordéon, des chroniques judiciaires, des interviews, des disques à la demande, et bien sûr des informations sur la vie locale, matin, midi et soir. Et même une chronique Bourse ! Il fallait se lever à cinq heures… Mais nous avions rassemblé beaucoup de  compétences.».

Créateur d’associations…

Le succès immédiat de Radio-Bénèze fut sans doute dû largement à son ancrage dans le terroir, mais aussi à la personnalité de son fondateur, qui avait déjà derrière lui une longue carrière de bénévole associatif, étroitement liée à sa vie professionnelle.

« J’ai fait cinq métiers, à 98% à Saint-Jean-d’Angély », dit-il. D’abord enseignant en mathématiques pendant deux ans au CEG de Tonnay-Boutonne, Jean-Claude Pinault a participé ensuite à l’une des premières expériences d’animation initiées par Jeunesse et Sport. « Payés par le Conseil général, nous avions pour mission de créer des associations sportives et culturelles pour revitaliser les communes rurales dans les cantons de Matha, Saint-Jean et Tonnay-Boutonne ».

Une activité « passionnante » qu’il a pratiquée pendant douze ans, tout en mettant aussi  ses compétences au service des associations angériennes, de la JLA Basket au club de tennis, dont il devint trésorier, en passant par la création du club de canoë-kayak et l’animation de la Maison des Jeunes, alors installée dans les locaux actuels de l’Eden.

… et d’animations

Puis s’ouvre une nouvelle période, avec l’ouverture d’un magasin de sports, au coin de la rue Gambetta et de la place André-Lemoyne. Avec son épouse, Josy, professeur de gymnastique, Jean-Claude organise des week-ends de ski, des stages de voile,… « Grâce à mon précédent métier, j’avais le niveau éducateur. Nous avons emmené des centaines de gosses à la montagne… », se réjouit-il encore aujourd’hui.

Quatre ans dans ce « job », et voilà Jean-Claude recruté par Ivan de Limur comme chargé de mission à la mairie. Il a déjà fréquenté les lieux : à 28 ans, il avait été conseiller municipal dans l’équipe de Jacques Richard, aux côtés du Dr Bernard, responsable des sports. Un fil rouge qui, au fil du temps,  le conduit à participer notamment à la création du camping municipal avec son ami Jean-Claude Bouron, et à celle du plan d’eau. Il y aura aussi le CAVA, le Conseil angérien pour la vie associative, qui regroupait 118 associations, la fête des guinguettes du 14 juillet, en collaboration avec le Comité des Fêtes, le Festival d’Automne et, bien sûr, Radio-Bénèze et ses animations populaires, tel le Son et Lumière monté à l’Abbaye Royale.

« Faire partager ce que je sais… »

« C’était une autre époque. La confiance créait un bon climat entre tout le monde. L’état d’esprit était différent de celui d’aujourd’hui… », dit Jean-Claude Pinault, qui, en une phrase, définit sa conception du bénévolat, son « truc » : « faire partager ce que je sais… modestement ».

Enfin, dernière étape de la vie professionnelle, après la fin de l’aventure radiophonique,  « due à la fois à la lassitude de certains et aux difficultés de financement » qui avaient conduit Radio-Bénèze à accepter la publicité, Jean-Claude Pinault, avec son frère François, pharmacien, se lance dans l’immobilier commercial. Il vend des officines en France entière. Leur bureau est à Bordeaux, seule entorse à la terre saintongeaise…

La musique avec les copains

Aujourd’hui en retraite, il reste intensément actif. Certes, il a peu à peu laissé ses responsabilités au sein des associations angériennes - il est encore adhérent à celle des Anciens du Lycée -, mais conserve le même esprit de bénévolat. Comme quelques copains, avec qui il fait de la musique depuis 1956, Philippe Moinard, Gaston Goubard…, il a accepté l’offre d’un voyagiste de participer gratuitement à l’animation de séjours au Maroc, en Tunisie, au Sénégal. Des pays où il se rend plusieurs fois par an. « En retour, Fram nous héberge, explique-t-il. Nous nous amusons beaucoup… La musique a toujours été très présente dans ma vie… ». Les clients de la Crêperie de l’Abbaye en profitent certains soirs, à moins qu’avec quelques amis, il n’organise un « bœuf » chez lui...

A 69 ans, Jean-Claude Pinault continue de se passionner pour Saint-Jean. Récemment, il est devenu administrateur de l’Office de Tourisme et, à ce titre, réfléchit aux animations qui, l’été venu, pourraient attirer population et vacanciers dans le cœur de ville historique. On ne se refait pas…  

JC et Josy PinaultJean-Claude Pinault et son épouse Josy. PHOTO DR.

Partager cet article
Repost0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:00

Samedi 26 février 2011 – Billet 125 – Photos DR

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

L’école ouvre le 8 mars

PÊCHEURS ANGÉRIENS Les élèves de l’école de pêche obtiennent de bons résultats aux concours réservés aux jeunes.  

20110308 annonce ouverture ecole peche 5498Six cours théoriques s’étaleront du 8 mars au 12 avril. PHOTO DR

L’école de pêche est devenue « Atelier initiation pêche nature » (AIPN). Elle a pour but d’initier les jeunes sur la pêche au coup (pêche à la ligne), en utilisant un matériel simple : une canne, une ligne en fil de nylon munie d’un flotteur - le « bouchon » - et de petits plombs, l’ensemble se terminant par un hameçon. Mais, selon les demandes, d’autres techniques, comme la pêche au feeder, peuvent être étudiées.

Le but de l’AIPN n’est pas de fabriquer des champions, mais d’apprendre des techniques simples, à la portée de tous, qui permettent théoriquement de prendre des poissons et de ne pas revenir trop souvent bredouille, ce qui peut décourager même les plus passionnés. Le résultat en est justifié par les résultats des concours ouverts à tous les jeunes de Saint-Jean-d’Angély ces dernières années, où les élèves de l’école de pêche surclassent systématiquement les autres jeunes participants !

20110308 annonce ouverture ecole peche 4753Au programme, sont abordés le matériel nécessaire pour pêcher, le montage et la fabrication des lignes, la connaissance des poissons, l'étude de la nature et la protection de l’environnement, le respect de la rivière et la protection du milieu aquatique. Toutes ces séances se font dans une ambiance studieuse mais aussi très conviviale (voir encadré).

Après leur initiation, les élèves ont la possibilité de participer à deux concours. Le premier sera  la rencontre des AIPN du département organisé à Saint-Palais-sur-Mer le 21 mai, le second à leur intention se déroulant le samedi 11 juin à Saint-Jean-d’Angély.

Le blog des Pêcheurs angériens : http://les-pecheurs-angeriens.over-blog.fr

Inscriptions

Participation : dix euros à l’inscription. Celle-ci peut se faire le jour de l’ouverture de l’école de pêche, mardi 8 mars à 20 heures, à la maison de la pêche, 52, quai de Bernouët à Saint-Jean-d’Angély, ou par téléphone au 05 46 32 19 54.  

De la théorie à la pratique

La session 2011 comporte d’abord six cours théoriques en salle, le mardi de 20 heures à 21 h 30, du mardi 8 mars au 12 avril. Elles sont, suivies de séances pratiques au bord de l’eau, les mercredis et samedis après-midi, pour appliquer les conseils prodigués en salle et utiliser les lignes montées précédemment. Elles débuteront le mercredi 4 mai pour se terminer le mercredi 8 juin.

L’élève doit posséder une carte de pêche pour les séances qui se dérouleront au bord de l’eau. Tout le matériel pour le montage des lignes sera fourni gracieusement, ainsi que les appâts et les esches (asticots, pinkies…). Des matériels (cannes, piquets...) peuvent être prêtés pour les sorties pratiques au bord de l’eau.  

20110308 annonce ouverture ecole peche 3770Les jeunes sont encadrés aux séances pratiques du 4 mai au 18 juin. PHOTO DR.  

20110308 annonce ouverture ecole peche 3773Les filles sont aussi très attirées par la pêche. PHOTO DR

Partager cet article
Repost0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 00:55

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Explosion à Saint-Jean-d’Angély

des vidéos sur le web

SDIS 17  

video 20110222 explosion video sdis17

 

JT de TF1 wat.tv  

video 20110222 explosion videotf1

 

Mativi News sur YouTube  

 

Youtube

 

JT 19-20 de FR3 du 22 février    video 20110222 explosion videotf1       

Article France 3

Le  bilan s’alourdit

Vidéos France 3

Explosion à Saint-Jean-d’Angély (1’48)    video FR3 explosion-1   

Conférence de presse (1’06)    video FR3 point presse-1

   

Le récit de l’explosion (1’47)    video FR3 récit explosion-2    

Les témoignages (1’45)   video FR3 témoignages-1    

Les habitants relogés (1’46)    video FR3 habitants relogés 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages