Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 18:28

Billet du 14 août 2011

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Un chapiteau à Beaufief

pour de nombreuses activités

ENFANCE-JEUNESSE Du 16 août au 3 septembre, le centre de loisirs de Beaufief propose de nombreuses activités sur le thème du cirque, sous le chapiteau de la Cie Aire de Cirque.

20110813-beaufief-chapiteau-3322Situé au cœur de la campagne et des bois, à deux kilomètres de Saint-Jean-d’Angély, le parc de Beaufief offre un endroit apprécié des familles pour son calme, sa végétation et ses nombreuses zones ombragées : huit hectares de clairières et de bosquets d'arbres, où est situé le centre de loisirs, structure d'accueil collectif de mineurs sans hébergement avec une capacité quotidienne d'une centaine d'enfants.

20110813-beaufief-chapiteau-3302« L'activité cirque était très demandée mais coûteuse et nécessitant une logistique importante », explique Hugo Picot, directeur du centre. « Après plusieurs partenariats, nous reprenons à notre charge l'implantation d'un chapiteau, pour en faire un lieu proposant des activités pour les enfants qui fréquenteront le centre, mais également un lieu de diffusion et de création artistique en soirée, pour les familles ». Ce week-end, la Cie « Aire de cirque » vient d'installer son chapiteau de 20 m de diamètre pouvant contenir 300 personnes.

Ainsi, du 16 août au 3 septembre, trois types d’approches seront proposés aux enfants du centre de loisirs. D'abord, pour 150 enfants de trois à treize ans, une initiation en journée aux activités du cirque par des animateurs salariés.

Ensuite, pour une douzaine d'ados de 12 à 17 ans, un stage de découverte d'activités artistiques et sportives (cinq demi-journées). Cette année, le stage cirque sera à mettre en résonance avec l’atelier « Arts du Cirque » qui s’inscrit dans le cadre des Activités physique sportives et srtistiques (APSA) pratiquées à l’association sportive « le Muguet » du Collège Georges-Texier, avec la troupe « Les citrons givrés » de Franck Rolando. La découverte concernera aussi l'art roman, le musée de Saint-Jean dans le cadre des « Portes du Temps », action nationale, l'art africain avec des percussions et le tissage de pagnes Bogolan, la rencontre avec des artistes, comme le peintre Benoît Hapiot, l'initiation au water-polo avec le Nautic club angérien, le ski nautique à Taillebourg, la voile en Optimist à Saint-Savinien, le canoë...

20110813-beaufief-chapiteau-3306Enfin des séjours à thème sous toile de tente pour les 6-9 ans et les 6-14 ans (six jours en camping à côté du chapiteau pour deux fois 15 enfants), avec au moins quatre heures de pratique de l’activité par jour. Ce séjour cirque donnera lieu à un spectacle qui sera présenté aux familles. Le séjour cirque est également organisé par un autre centre de loisirs implanté en Pays Vals de Saintonge pour15 enfants âgés de 8 à 12 ans.

Des rencontres avec les artistes sont prévues et notamment avec les intermittents et les bénévoles de la Cie « Aire de cirque », qui vient d'installer son chapiteau ce week-end. Un chapiteau de 20 m de diamètre pouvant contenir 300 personnes.

Mais le chapiteau servira aussi à d'autres collectivités ou spectacles. Notamment à un spectacle programmé mercredi 31 août à 18 h : « Départ dans 5 minutes », ouvert à toutes les familles, adhérentes ou non du Centre de loisirs.

www.myspace.com/departdans5minutes

Un autre spectacle cirque-cabaret, « Rock à Lili », sera donné samedi 3 septembre à 16 h 30 et ouvert à toutes les familles.

www.rockalilicabaret.com

www.myspace.com/rockalilicabaret

N'oublions pas enfin le spectacle de clown donné mardi 23 août par Agnès Brion, de la Cie 3C théâtre, pour la dernière des onze journées des Scènes de Jardins.

Pendant la journée, deux initiatives s’entremêleront donc. En plus des enfants et parents adhérents du centre de loisirs, l’accès au chapiteau est proposé à d’autres structures d’accueil, telles les centres de loisirs du Pays Val de Saintonge pour un séjour « cirque » d’une semaine à leurs adhérents, ou encore aux instituts spécialisés dans l’enfance inadaptée en début d’après-midi ; ou encore à l’EHPAD de Saint-Jean-d’Angély et à l’ESAT de Loulay pour que les résidents puissent profiter des lieux, de l’ambiance particulière du chapiteau, de la présence des enfants, pour voir se créer les spectacles ou assister aux représentations.

20110813-beaufief-chapiteau-3324« Ce type de résidence (le cirque, ndlr) sur notre territoire est assez rare », déclare Hugo Picot. J'espère que ce projet nouveau saura trouver sa place dans le paysage local et entrer dans le cadre du Plan éducatif local 2010/2013, où des besoins d'offres culturelles ont été diagnostiqués. Le chapiteau dans le parc de Beaufief peut permettre d’atteindre ces deux objectifs en un seul projet. Au-delà de ces objectifs de territoire, nous souhaitons que la logistique liée à cet événement soit tournée vers le développement durable et les économies d’énergies. Le parc de Beaufief ne dispose pas de sanitaires en nombre suffisant pour répondre aux exigences d’hébergement. Pour mener à bien notre projet, nous devons faire installer des toilettes et des douches mobiles. Nous souhaitons que cela soit l’occasion de voir arriver sur notre site, des toilettes sèches ainsi que des douches solaires ».

Centre de loisirs sans hébergement de Beaufief

8A allées d’Aussy - BP 63 - 05 46 32 78 14

www.centre-loisirs-beaufief.org

centre-loisir788@orange.fr

Partager cet article
Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 11:41

Billet du 15 août 2011

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

50 stagiaires avec Venance Fortunat

chantent Hildegard von Bingen et Monteverdi

CONCERT Lundi 15 août à Saint-Jean-d'Angély, aura lieu l'audition des participants (52 stagiaires) au stage de chant qui a été organisé par l'ensemble Venance Fortunat et sa directrice Anne-Marie Deschamps au Centre de culture européenne. Ce concert aura lieu à 16 h à la Chapelle des Bénédictines. Participation libre.

20110806-venance-fortunatLire le précédent article Stage de chant et concerts de Venance Fortunat du 6 au 15 août 2011

avec la biographie de Hildegard von Bingen et celle de Claudio Monteverdi.

Renseignements : Centre de culture européenne 05 46 32 60 60

Partager cet article
Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 15:13

Billet du 13 août 2011

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

L'indispensable et chère autoroute

la voie qui, de l'ennui, vous déroute

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY Voici la circulation, samedi 13 août vers 11 heures 15, vue du pont au-dessus de l'autoroute A10, au km 413, vers la sortie 34 à Saint-Jean-d'Angély. Photo reçue de Robert Bordier, que je remercie. J'ai rajouté, en bas de l'article la situation à 18 h 30. Pas beaucoup de changement !

20110813-A10-S34

Ceux qui arrivent face à vous viennent de Bordeaux. Samedi 13 août 2011 à 11 h 15. Photo Robert Bordier.

Robert Bordier précise : « J'ai dénombré, dans le sens Bordeaux-Paris (sur trois comptages), environ 70 véhicules à la minute. Il était 11 h 15. La circulation était ralentie mais fluide ».

Mon commentaire (sans y être allé) : « Roulerait-on mieux sur les voies de gauche, car les véhicules y semblent plus nombreux ?... Et que font-ils tous rassemblés ici, faisant la queue comme aux Francolies ou à un concert des Enfoirés ? : il y a plein de routes où je ne vois personne ! Heureusement, dans 413 kilomètres, certains seront arrivés (dans les Pyrénées) et d'autres à Notre-Dame de Paris. Alors, pour changer un peu, ces derniers retrouveront les embouteillages... Pour l'instant, ça va encore, les gens n'achètent que des voitures. Ciel ! Pourvu que l'idée ne leur vienne pas d'acheter des avions...».

20110812-pleine-lune-3247Et c'est quoi aujourd'hui ? La Pleine Lune. D'ailleurs, il n'est pas recommandé d'être dans la lune si on veut porter de l'attention à une conduite de nuit. Photo prise dans la nuit du 12 au 13 août 2011. Photo B. M.

Un souhait : Chaque semaine, un lecteur pourrait m'envoyer une photo que je pourrais publier (indiquer date, heure et lieu précis concernant la prise de vue). Mon adresse : bernard.maingot(@)orange.fr(ça va mieux quand on enlève les parenthèses).

20110813-18h30-A10-S34-3332Toujours en venant de Bordeaux. Les voies qui remontent vers l'Île-de-Frane sont toujours encombrées. Samedi 13 août 2011 à 18 h 30. Photo Bernard Maingot

20110813-18h30-A10-S34-3328De l'autre côté du pont. Direction Niort Poitiers Paris. Qu'est-ce qui peut ralentir à ce point au niveau de Saint-Jean-d'Angély, à part un accident ? Samedi 13.08.2011 à 18 h 30.

20110813-18h30-A10-S34-3329La même vue au zoom. Direction Paris. Samedi 13.08.2011 à 18 h 30

Partager cet article
Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 10:03

MARSAIS (CANTON DE SURGÈRES)

C'était un homme estimé

MARSAIS Robert Sochet est décédé à Marsais le 9 août, à l'âge de 80 ans, après trois ans d'une longue maladie.

Il était bien connu dans la commune, où il avait été artisan menuisier, et où il habitait… rue de la menuiserie.

20110811-robert-sochet-3195Né le 5 juin 1931 à Surgères où il passe son enfance, il fait son apprentissage dans l'entreprise de M Merceron, artisan menuisier. Il travaille ensuite chez M Marchadier, artisan menuisier à Marsais. Surgères est tout proche : il y rencontre Monique Andrieux, qui deviendra son épouse le 24 janvier 1951. En 1955, le couple part travailler à Yaoundé, au Cameroun. Les émeutes de 1957 et l'intervention française suite à l'autonomie partielle du pays les obligent à partir vers l'Est, à Bangui, dans l'Oubangui-Chari (République centrafricaine). Après le coup d'Etat de 1965 et dix ans d'Afrique, ils sont de retour en France et s'établissent à Marsais, où ils prennent la suite de M Marchadier.

Menuisier ébéniste, il est considéré comme un artisan hors pair. « Il avait une conscience professionnelle à toute épreuve et une compétence exceptionnelle », assurent des clients. « Il aimait le travail bien fait et le souci de bien servir ses clients passait avant la recherche du plus grand bénéfice », déclarent ses proches. « Nous sommes unanimes à reconnaître que Robert avait des grandes qualités de cœur, d'amitié et d'affection pour tous ceux qui l'approchaient. Il nous manquera ! », concluent ses amis.

Robert Sochet a été inhumé à Marsais jeudi 11 août. Nombreux étaient ceux venus lui témoigner leur amitié.

B. M.

Partager cet article
Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 07:15

Billet du 12 août 2011

SCÈNES DE JARDINS (2) - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

La Louisiane à Saint-Jean-d'Angély

SCÈNES DE JARDINS Le groupe Cajun « Hadley Castille & friends » donnera un concert de musique dimanche 14 août, chez Jack Biteau, à la Villa des Roses, au 7, rue des 3 Frères Gautreau. Voir le premier article Hadley Castille & friends en concert le 14 août 2011 à Saint-Jean-d'Angély

Des compositions de Hadley J. Castille sur You Tube :

www.youtube.com/results?search_query=hadley+j+castille&aq=4&oq=hadley

Son site www.hadleyjcastille.com

www.comedie-eperon.com

20110814-SDJ-hadley-j-castille-100 9961Hadley J. Castille avec sa petite-fille Sarah Williams Jayde et deux autres musiciens contrebassiste et guitariste. PHOTO DR

Avant que La Rochelle ne se mette aux couleurs de la Louisiane, l’association Val de Boutonne-Louisiane-Québec organise à Saint-Jean-d'Angély, dans le cadre des Scènes de Jardin, un concert avec le groupe musical Cajun « Hadley Castille & friends », dimanche 14 août.

À l’occasion de sa tournée française, Hadley J. Castille fait donc suite à son passage lors du dernier Festival interceltique de Lorient. Il est l'un des meilleurs représentants de l’authentique musique cadienne (cajun en anglais) du sud de la Louisiane. Son incroyable don d'expression au violon et ses interprétations musicales des chansons du début du 20e siècle, avec un son d’influence « swing », captive à la fois l’âme et le corps et donne un mélange enivrant de traditionnel et de contemporain.

Qui est Hadley J. Castille ?

20110814-SDJ-hadley-j-castille-1000pixHadley J. Castille, violoniste cajun de renommée mondiale et interprète de films, est né à Saint-Landry, en Louisiane. Castille a été immergé dans la musique de sa culture dès le berceau. Son oncle, Cyprien Castille, lui a appris à jouer du violon quand il était encore un jeune garçon. Hadley a commencé sur CBS dans le « Early Show » avec son vieil ami le chef Paul Prudhomme. Depuis, il a joué de son violon à des festivals, comme le New Orleans Jazz Heritage Festival et le Festival International de Lafayette. Et cette année, en 2011, au Festival interceltique de Lorient.

Son incroyable don d'expression et ses interprétations musicales des chansons du début du 20ème siècle, avec une influence swing, captive à la fois l’âme et le corps et donne un mélange enivrant de traditionnel et de contemporain. Avec ses two-steps rythmés, ses valses d'antan et ses compositions originales récompensées, écrites par lui et son fils Blake, ce mélange musical a séduit et électrisé le public à travers le monde. Castille a une présence sur scène chaleureuse et enthousiaste, illustrant la célèbrejoie de vivre des gens cajuns. il captive le public avec ses anecdotes personnelles, faisant que ses prestations semblent être moins un concert qu’une rencontre amicale sous le porche par une chaude soirée louisianaise.

20110814-Hadley-JCastille-Pensacola7Les Canadiens sont enthousiastes à entendre la musique de ceux qui vivaient autrefois dans leur pays, aux confins de la Nouvelle-Écosse. Les Européens ne peuvent s'empêcher de danser sur la musique joyeuse, qui a même trouvé son chemin sur des musiques de film.

Le violon de Castille peut être entendu dans « Un monde parfait » de Dirty Rice et Clint Eastwood. Castille a fait de nombreuses apparitions dans des émissions de télévision et a joué dans le documentaire « Un homme et son chien » de George Rodrique.

Une des plus belles réussites de Castille est la collaboration de son groupe avec l'Orchestre Symphonique acadienne. Ensemble, ils ont effectué un concerto en trois mouvements basé sur les chansons folkloriques cajun qui parlent de la migration acadienne du Canada.

Castille a enregistré de nombreux CD : le long de la Tèche Bayou (1997), La Musique des Castilles (1995), cajun marais Fiddler (1993), et, en 19991, « 200 lignes : je ne dois pas parler français » ("200 lines : I must not speak French"), qui est une référence à la punition infligée aux enfants quand ils parlaient cajun, leur langue maternelle, dans les écoles de la Louisiane. Son dernier CD, "Refait", est une rétrospective d'une vingtaine de ses chansons les plus populaires, réenregistrée en numérique avec son groupe les Sharecroppers et qui vient d'être publié chez Swallow.

20110823-SDJ1220110823-SDJ13La deuxième Scène de Jardins se déroule à Saint-Jean-d'Angély dimanche 14 août.

La Villa aux roses

20110812-SDJ-villa-aux-roses-3215En septembre 1831, Victor Saint-Blanchard, juge d’instruction à Poitiers, et ses 2 enfants, vendent à Joseph-Symphorien Robert, un immeuble comportant un bâtiment principal et un jardin.

En mars 1865, la veuve de Auguste-Charles-Gustave Robert, fils unique du précédent, et ses trois enfants, vendent la Villa aux Roses à Aristide de Reboul. Cette vente comporte le bâtiment principal et les bâtiments annexes au levant, mitoyen avec la famille Audouin-Dubreuil. Les jardins vont alors à l’Est, jusqu’à la Chaussée de l’Éperon.

Le 26 mars 1915, décès d’Aristide de Reboul. C’est le fils Maurice qui hérite de la Villa aux Roses et y habite à partir de décembre 1915.

En 1918, il acquiert une bande de terrain allant du canal Saint-Eutrope à la rue du Temple (actuellement, rue des 3 Frères Gautreau), comprenant une grotte-lavoir et l’orangerie.

Maurice de Reboul décède le 7 janvier 1931. Ses deux enfants n’habitant pas la maison, celle-ci est louée.

1946 : la propriété est mise en vente et vendue à Joseph Beaumont le 7 mai de cette année.

Ce dernier transfère les divers ateliers de fabrication de chaussures qu’il possédait en une fabrique de chaussures. Cette fabrique a fonctionné jusqu’en 1964.

1999 : les bâtiments sont endommagés par la tempête de décembre.

Les héritiers Beaumont ont vendu La Villa aux Roses à Jack Biteau en 2003.

20110812-SDJ-villa-aux-roses-3221

Partager cet article
Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 07:14

Billet du 12 août 2011

SCÈNES DE JARDINS (1) - PUY-DU-LAC – CANTON DE TONNAY-BOUTONNE

Jours de lessive

SCÈNES DE JARDINS Deux conteuses-chanteuses de la Cie des Arceaux, accompagnées par un guitariste comédien malicieux, racontent la vie des femmes tout au long du 20e siècle. Avec la complicité de Georges Brassens, Georges Moustaki, Serge Gainsbourg, Boris Vian...

Samedi 13 août à 21 heures, chez Josette Docet, à La Grainerie, Puy-du-Lac (17380 Tonnay-Boutonne).

20110813-SDJ120110823-SDJ1220110823-SDJ13La première Scène de Jardins se déroule à Puy-du-Lac, entre Tonnay-Boutonne et Rochefort.

www.comedie-eperon.com

Télécharger le programme 2011 en PDF

Partager cet article
Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 07:13

Billet du 12 août 2011

VALS DE SAINTONGE

Les jardins deviennent magiques

et s'ouvrent au public

SCÈNES DE JARDINS Du 13 au 23 août, les Scènes de jardins présenteront onze spectacles. Rencontre avec les organisateurs à la Villa des Roses à Saint-Jean-d'Angély.

20110812-SDJ-villa-aux-roses-3206Corinne Fournier (Office du tourisme à Saint-Jean-d'Angély) et Jean-Marie Bréhier (Comédie de l'Éperon), ouvrent la porte de la Villa des Roses, à Saint-Jean-d'Angély, chez Jack Biteau, où "Hadley J. Castille and Friends" donnera un concert de musique cajun dimanche soir 14 août. Photo Bernard Maingot

Pour sa neuvième édition, les « Scènes de Jardins » vont inviter le public à onze spectacles, dans le cadre exceptionnel de jardins habituellement fermés au public, de maisons viticoles ou de châteaux.

« Tous les lieux sont nouveaux, même si l'esprit de curiosité est celui de voyager tout près de chez soi », déclarent Jean-Marie Bréhier, de la Comédie de l'Éperon, et Corinne Fornier, de l'office de tourisme à Saint-Jean-d'Angély. « Les Scènes de jardins, c'est d'ouvrir les portes du voisin et de vivre un moment assez magique dans un spectacle qui n'est pas dans un lieu ordinaire » .

Depuis leur création, la découverte et la rencontre constituent l'esprit même des Scènes de Jardins qui reposent sur un partenariat très solide entre la Comédie de l'Éperon et les offices de tourisme des Vals de Saintonge, mais aussi avec les municipalités et, surtout, les propriétaires... Un partenariat qui nécessite de se renouveler sans cesse. Explications de Jean-Marie Bréhier : « Les offices de tourisme choisissent les lieux. La Comédie de l'Éperon choisit les spectacles. Chacun à son rôle à jouer dans un renouvellement, mais quand un lieu est particulièrement merveilleux, nous pouvons y revenir. Cette année, le programme est assez féminin, avec des comédiennes, des acrobates, des chanteuses, des conteuses, des clowns... ».

Où sont les hommes ?

Et de préciser que la part féminine est très importante dans le domaine culturel et artistique et qu'elle forme les deux tiers du public. « Nous tenions cette année à leur rendre hommage. Elles sont à la pointe de la défense du spectacle et de la transmission des choses culturelles. Les hommes sont des courageux, des vaillants, des sportifs. Les femmes, (qui sont) un monde grâce et de beauté, sont un peu plus le monde l'art. Comme c'est aussi l'univers des jardins », précise Jean-Marie Bréhier.

De fait, « ne ratez pas les spectacles avec des hommes, car il y en a peu cette année ».

Les lieux sont repérés par les offices de tourisme ou issus du hasard et des relations avec

les habitants désireux d'animations en Vals de Saintonge. « Il y a toujours de nouveaux lieux insoupçonnés dans nos villes ou nos campagnes », déclare Corinne Fournier. « Cela va de cette belle demeure où nous sommes (La Villa des Roses, rue des 3 Frères Gautreau, NDLR), qui était notre idée depuis longtemps, à une maison viticole à Sainte-Même, à des lieux originaux comme le spectacle de théâtre gestuel avec des vaches dans une étable à Sainte-Même ou des chansons dans un château à Villeneuve-la-Comtesse, en passant par un spectacle de clown sous un chapiteau à Beaufief. Il faut toujours s'ouvrir à un nouveau public. Chaque spectacle est adapté au lieu. Mais sans la générosité et l'esprit des propriétaires, rien ne se ferait dans ce collectif multiple ».

20110812-SDJ-villa-aux-roses-3224

Jean-Marie Bréhier (Comédie de l'Éperon), Cyrille Grandcamp (Association Val de Boutonne-Louisiane-Québec, Corinne Fournier et Michel Mazouin (Office de tourisme de Saint-Jean-d'Angély) devant la Villa des Roses, chez Jack Biteau, où sera donné, dimanche soir 14 août, le concert de musique cajun avec "Hadley J. Castille & Friends".

De fait, les partenaires et bénévoles sont nombreux, des techniciens du Pays Vals de Saintonge ou de la Comédie de l'Éperon au soutien des conseils général et régional et à celui des communautés de communes. « C'est une manifestation qui ne vit que par une œuvre collective et par le bénévolat, sans oublier le public qui participe par son esprit de rencontre ».

De fait, proposer chanson, musique, théâtre, danse ou contes dans des jardins n'est pas chose courante. C'est l'occasion de rentrer dans la magie de lieux merveilleux et enchanteurs, qui ne laissent pas l'esprit et le cœur dans l'indifférence tout en rencontrant des artistes tout proches de nous.

Pratique

Plein tarif 10 € ; demi-tarif : 5 € (étudiant, demandeur d’emploi, allocataire RSA) ; pass trois spectacles : 24€ ; au-delà du pass : 8 € ; pass tous spectacles : 50 €. Gratuit jusqu’à 6 ans

Contacts et réservations

Offices de tourisme : Matha (05 46 58 50 68), Saint-Jean-d’Angély & Saint-Hilaire de Villefranche (05.46.32.04.72), Saint-Savinien (05 46 90 21 07), Tonnay-Boutonne (05 46 33 22 35) ; Maison du tourisme de Loulay (05 46 33 92 50).

Site Web : www.comedie-eperon.com 

Prochainement

Samedi 13 août à 21 h : Théâtre et chansons « Jours de lessive », Cie des Arceaux, à La Grainerie, Puy-du-Lac, chez Josette Docet.

Dimanche 14 août à 21 h : Musique du monde, avec le groupe Hadley J. Castille (voir notre édition de lundi) au 7 rue des 3 Frères Gautreau, Saint-Jean-d’Angély, chez Jack Biteau.

Lundi 15 août à 21 h : Théâtre Spectacle tout public à partir de 9 ans « Les mille et une nuit tous les jours », Cie Bazar Bazar, Au domaine du Parc 348, av Jarnac, Sainte-Même, chez Simone Thuault.

 

Télécharger le programme 2011 en PDF

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 20:28

Billet du 11 août 2011

VALS DE SAINTONGE

Derrière les murs sont les jardins

et aussi des spectacles

SCÈNES DE JARDINS Du 13 au 23 août, les Scènes de jardins présenteront onze spectacles.

20110812-SDJ-villa-aux-roses-3205

Corinne Fournier (Office du tourisme à Saint-Jean-d'Angély) et Jean-Marie Bréhier (Comédie de l'Éperon), ouvrent la porte de la Villa des Roses, à Saint-Jean-d'Angély, chez Jack Biteau, où "Hadley J. Castille and Friends" donnera un concert de musique cajun dimanche soir 14 août. Photo Bernard Maingot

Pour sa neuvième édition, les « Scènes de Jardins » vont inviter le public à l'émerveillement, dans le cadre exceptionnel de jardins habituellement fermés au public, de maisons viticoles ou de châteaux.

Cet été, du 13 au 23 août 2011, pas moins de onze spectacles aux genres artistiques variés proposeront chanson, musique, théâtre, danse, conte.... L'ensemble permettra de toucher cinq cantons des Vals de Saintonge et d'apprécier pleinement les émotions artistiques et la douceur de vivre saintongeaise.

Le principe de chaque soirée consiste en un spectacle, à la tombée de la nuit, dans l’intimité d’un jardin privé, suivi d’un temps convivial où public, artistes et propriétaires de la maison se rencontrent pour échanger.

Onze communes concernées

Les Scènes de jardins sont organisés par la Comédie de l’Éperon, en partenariat avec les Offices de tourisme de Matha, Saint-Jean-d’Angély et Saint-Hilaire de Villefranche, Saint-Savinien, Tonnay-Boutonne et de la Maison du tourisme de Loulay.

Elles se dérouleront dans les communes de Puy-du-Lac, Saint-Jean-d’Angély, Sainte-Même, Mons, Aumagne, Villeneuve-la-Comtesse, Saint-Savinien-sur-Charente, Tonnay-Boutonne, Blanzac-Les-Matha, Saint-Denis-du-Pin et Mazeray.

Le festival a reçu le soutien de la Région Poitou-Charentes, du Conseil Général, du Pays des Vals de Saintonge, des cinq communautés de communes concernées, de l’Angérien Libre, de l'Optique Desjardins et du Crédit Mutel Océan.

Pratique

Plein tarif 10 € ; demi-tarif : 5 € (étudiant, demandeur d’emploi, allocataire RSA) ; pass trois spectacles : 24€ ; au-delà du pass : 8 € ; pass tous spectacles : 50 €. Gratuit jusqu’à 6 ans

Contact et réservations

Offices de tourisme : Matha (05 46 58 50 68), Saint-Jean-d’Angély & Saint-Hilaire de Villefranche (05 46 32 04 72), Saint-Savinien (05 46 90 21 07), Tonnay-Boutonne (05 46 33 22 35) ; la Maison du tourisme de Loulay (05 46 33 92 50).

Site Web : www.comedie-eperon.com

Email : comedie.eperon@wanadoo.fr

Au programme

Samedi 13 août à 21 h : Théâtre et chansons « Jours de lessive », Cie des Arceaux, à La Grainerie, Puy-du-Lac, chez Josette Docet.

Dimanche 14 août à 21 h : Musique du monde, avec le groupe Hadley J. Castille (voir notre édition de lundi) au 7 rue des 3 Frères Gautreau, Saint-Jean-d’Angély, chez Jack Biteau.

Lundi 15 août à 21 h : Théâtre Spectacle tout public à partir de 9 ans « Les mille et une nuit tous les jours », Cie Bazar Bazar, Au domaine du Parc 348, av Jarnac, Sainte-Même, chez Simone Thuault.

Mardi 16 août à 21 h : chansons, avec Zed Van Traumat, au 1 Logis de Mons, à Mons, chez Bernard et Fabienne Duchamp.

Mercredi 17 août à 21 h : Théâtre gestuel « Au sein des vaches », par Laure Thomas, Cie Les Journaliers et voltige aérienne Danse de corde avec Coq, Le Champ des Toiles

à la Ferme des Platanes 45 rue d'Aumagne, le Pignaud, Aumagne, chez Alain et Nadia Richard.

Jeudi 18 août à 21 h : chansons Mam'zelle Lily, au Château, route départementale 150, Villeneuve-la-Comtesse.

Vendredi 19 août à 21 h : récital de piano Bach, Bartok, Rachmaninov, Brahms, par Alice Rosset, au Château de la Cave, Saint-Savinien, chez Hubert et Mme de Clédat.

Samedi 20 août à 21 h : chansons du Cameroun, par Fusion africaine Eitel Trio, au 6, rue des Greniers, Tonnay-Boutonne, chez Thierry et Lydie Giroire.

Dimanche 21 août à 21 h : récital lyrique Lara, Bellini, Offenbach, Liszt, Gounod, Puccini, Verdi, par le Duo Oreb Fabienne et Arnaud Oreb, au 4 route de Saint-Jean-d’Angély, à Blanzac-les-Matha, chez Alain et Mme Spirita-Tribot.

Lundi 22 août à 21 h : contes Nuit facétieuse, par Nina Gomez, au Jardin de Pomone, la Fayolle, Saint-Denis-du-Pin, chez Catherine Girault et Jean-Yves Maisonneuve.

Mardi 23 août à 21 h : spectacle de clown « Nom de Dieu », par Agnès Brion, sous chapiteau, au centre de loisirs de Beaufief, Parc de Beaufief, à Mazeray.

La programmation détaillée

20110813-SDJ-jour-de-lessive-1000pixSamedi 13 août à 21 h : Théâtre et chansons « Jours de lessive », Cie des Arceaux, à La Grainerie, Puy-du-Lac, chez Josette Docet.

Des lavoirs aux lavomatiques, deux conteuses chanteuses racontent la vie, les désirs, les luttes, les rêves des femmes tout au long du 20esiècle...

Accompagnées par un guitariste comédien malicieux, elles nous emmènent de refrains en paroles, d’histoires en Histoire...

20110814-SDJ-hadley-j-castille-1000pixDimanche 14 août à 21 h : Musique du monde, avec le groupe Hadley J. Castille, au 7 rue des 3 Frères Gautreau, Saint-Jean-d’Angély, chez Jack Biteau. Plus d'infos :

Hadley Castille & friends en concert le 14 août 2011 à Saint-Jean-d'Angély

Organisé par l’Association Val de Boutonne - Louisiane – Québec (jumelage de Saint-Jean-d’Angély avec la New Iberia (Louisiane) et Saint-Sulpice (Québec).

Un voyage en sud Louisiane, rondement mené par un maître du violon cajun : Hadley J.Castille. Honoré, reconnu, "living legend", son archet swingue compositions classiques ou contemporaines. Sa tournée de printemps est passée notamment par La Fayette, New Orleans, Pennsacola...

20110815-SDJ-mille-et-une-nuit-2-1000pixLundi 15 août à 21 h : Théâtre Spectacle tout public à partir de 9 ans « Les mille et une nuit tous les jours », par la Cie Bazar Bazar,

Au domaine du Parc 348, av Jarnac, Sainte-Même, chez Simone Thuault.

Il était une Shéhérazade dont les histoires étaient trop longues pour être dites en une seule nuit, trop brutes pour être dites sans musique, trop sensuelles pour être dites sans pénombre, trop bouffonnes pour être dites sans masques, mais si envoûtantes qu’elles réussiront peut-être à adoucir l’âme ténébreuse du sultan Shahriar.

20110816-SDJ-zed-van-traumat-1000pixMardi 16 août à 21 h : chansons, avec Zed Van Traumat, au 1 Logis de Mons, à Mons, chez Bernard et Fabienne Duchamp.

Il a donné une foule de concerts, fait les premières parties de Jacques Higelin, Thomas Fersen...

Ce chanteur libre aime la révolte, la scène est son arène, son humour acide et narquois virevolte telle la muleta, tandis qu'il se déchaîne en scène comme dix braves novillos. “

Belge andalou”, métissage détonant.

20110817-SDJ-au-sein-des-vaches-1000pixMercredi 17 août à 21 h : Théâtre gestuel et voltige aérienne « Au sein des vaches », par Laure Thomas, Cie Les Journaliers

à la Ferme des Platanes 45 rue d'Aumagne, le Pignaud, Aumagne, chez Alain et Nadia Richard

Déesses de la fertilité, des femmes, de la danse, de la joie. Il était temps de rendre aux vaches l'hommage qu'on leur doit. Laure Thomas célèbre, des noces au sacrifice, la vie de cette reine oubliée. Le spectacle a lieu devant les yeux et sous les cornes protectrices de nos aimables nourrices.

Après la déesse de la terre, nous célébrerons en musique la fée des airs.

20110817-SDJ-champ-des-toiles-1000pixDanse de corde avec Coq - ou "Filigrane" - , Le Champ des Toiles 

Une équilibriste sur une corde lisse, un musicien, des gallinacés.

Des drôles d’oiseaux qui jouent à mettre les pieds à la place des mains, à grimper plus haut, tête en bas ou tête en haut.

 

 

 

20110818-SDJ-mamzelle-lily-1000pixJeudi 18 août à 21 h : chansons, avec Mam'zelle Lily, au Château, route départementale 150, Villeneuve-la-Comtesse.

Audacieuse, tendre, parfois espiègle, Mam’zelle Lily distille des parfums satyriques et revigorants. Avec deux musiciens ce petit bout de femme métisse ses influences musicales : folk, tsigane, jazz. Son timbre souple et son léger vibrato dévoilent le territoire de ses émotions avec une générosité communicative.

20110819-SDJ-alice-rosset-1-1000pixVendredi 19 août à 21 h : récital de piano Bach, Bartok, Rachmaninov, Brahms, par Alice Rosset, au Château de la Cave, Saint-Savinien, chez Hubert et Mme de Clédat.

Ses parents musiciens lui ont fait très tôt découvrir la musique. Ses études l’ont menée du Conservatoire de Poitiers au Conservatoire royal de Bruxelles, elle se produit régulièrement en récital solo, en musique de chambre ou en orchestre. Elle a choisi, de Bach à Bartok, de mettre ce concert sous le signe de la danse.

20110820-SDJ-eitel-trio-1-1000pixSamedi 20 août à 21 h : chansons du Cameroun, par Fusion africaine Eitel Trio, au 6, rue des Greniers, Tonnay-Boutonne, chez Thierry et Lydie Giroire.

Le chant subtil et pénétrant d'un jeune Camerounais. Eitel raconte le pays natal, la famille, le grand-père qui lui donne un nom... Il chante la nature, les marchés colorés, leurs senteurs, sa joie d'être au monde, d'une voix perchée qui nous emmène très loin, par les allées du rêve. Il a la simplicité, la fraîcheur de l'enfance.

20110821-SDJ-duo-oreb-1000pixDimanche 21 août à 21 h : récital lyrique Lara, Bellini, Offenbach, Liszt, Gounod, Puccini, Verdi, par le Duo Oreb Fabienne et Arnaud Oreb, au 4 route de Saint-Jean-d’Angély, à Blanzac-les-Matha, chez Alain et Mme Spirita-Tribot.

Frère et sœur de cœur et de musique, Arnaud, talentueux pianiste et Fabienne, brillante cantatrice soprano lyrico spinto, interprètent airs d’opéra et d’opérette de France et d’Italie. Promenade lumineuse, nostalgie et gaîté au pays des grandes mélodies...

20110822-SDJ-nina-gomez-2-1000pixLundi 22 août à 21 h : contes Nuit facétieuse ou "Les Ailes du plaisir", par Nina Gomez, au Jardin de Pomone, la Fayolle, Saint-Denis-du-Pin, chez Catherine Girault et Jean-Yves Maisonneuve.

Voici venu le temps des histoires coquines, où se mêlent passion, possession, serments éternels !... En quête d’absolu, l’amour suit mille détours, traverse mille tourments et prend mille visages selon l’humeur des jours. Et au bout du conte... le miracle de la toute première fois ! Mais le fruit de la passion n’est pas celui qu’on croit !...

20110823-SDJ-agnes-brion-2-1000pixMardi 23 août à 21 h : spectacle de clown « Nom de Dieu », par Agnès Brion, sous chapiteau, au centre de loisirs de Beaufief, Parc de Beaufief, à Mazeray.

Elle s'appelle Céleste. Elle voudrait marcher sur les eaux. Elle aime les prodiges, les exploits, les grandes amours au cinéma... mais elle pointe à Pôle Emploi. Elle trouve que Dieu n'a pas très bien réussi son affaire... Agnès Brion, " La Désireuse" nous revient avec un désir encore plus grand de faire pousser l'amour avec ses rires, sa tendresse, ses superbes insolences...

Partager cet article
Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 10:11

Billet du 8 août 2011

TERNANT (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

Collision à Ternant

un blessé léger

TERNANT - ACCIDENT DE LA CIRCULATION Lundi 8 août, le véhicule de la gendarmerie a percuté un monospace dans lequel se trouvait une famille. Un gendarme a été blessé.

20110808-accident-2Lundi 8 août, un accident de la circulation est survenu à 16 h 30, au « carrefour de la Bergère », à l'intersection de la RD 739E1 et de la RD 18, sur la commune de Ternant.

Le véhicule Trafic de la gendarmerie, qui était arrêtée au stop, a percuté en redémarrant  un monospace Opel Zafira qui arrivait à sa droite, dans lequel se trouvait la famille Rousseau, avec quatre adultes et trois enfants. Dans le choc de côté à faible vitesse, les airbags ne se sont pas déclenchés. Cependant le gendarme passager a été blessé aux côtes. Les passagers du monospace ont été emmenés par les sapeurs-pompiers au centre hospitalier de Saint-Jean-d'Angély pour examen, d'où ils sont ressortis le soir même, après avoir reçu la visite du commandant de compagnie et du gendarme blessé. Les véhicules, rendus inutilisables ont été évacués. Le dépistage d'alcoolémie s'est avéré négatif.

20110808-accident-277« Je n'ai pas de chance cette année », confie Yann Rousseau, le patron du bar tabac presse Le Narval, situé au faubourg d'Aunis. « Le 3 mai, une BMW fracasse la vitrine et s'encastre dans le rayon presse en faisant beaucoup de dégâts. Comme la vitrine est toujours non étanche en panneaux de contreplaqué, l'orage et les pluies torrentielles du 2 août ont envahi et inondé le magasin. Aujourd'hui, c'est la Zafira où je n'avais que 100 000 km qui est à la casse. Je me demande encore si je dois sortir demain... »

Partager cet article
Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 10:10

Billet du 9 août 2011 - Remerciements à Alexandre Vilain. Photos A. V.

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY – VALS DE SAINTONGE

Castration du maïs :

les coupeurs de tête sont dans les champs !

AGRICULTURE La coopérative Terre Atlantique veut développer les multiplicateurs de semences et développer les ateliers de transformation de ces produits pour créer des emplois.

20110800-castration-maïs-8188Afin de développer sa station de semences et d’offrir des alternatives à ses adhérents, la coopérative Terre Atlantique recherche des multiplicateurs de semences, notamment de maïs. Une opération qui a déjà été menée sur le secteur de Chambon (canton d'Aigrefeuille). Sept exploitations du secteur de Saint-Jean-d'Angély, dont certaines multiplient déjà des semences de blés, ont répondu à la demande.

20110800-castration-maïs-8187Ces agriculteurs se sont ainsi déplacés plusieurs fois chez des producteurs de semences du sud de la France. Ils se sont organisés en CUMA (coopérative d'utilisation de matériel agricole) pour acquérir le matériel nécessaire. S’improvisant soudeurs, mécaniciens, peintres, ils se sont affairés pendant plus de 600 heures durant tout le printemps dans les ateliers de leurs exploitations, transformant d’anciennes machines à vendanger en rutilantes « castreuses ».

Une nouvelle activité prend ainsi vie. Les obtenteurs fournissent des contrats de productions, les agriculteurs la terre, le savoir-faire et le matériel, AIDER-17 la main d’œuvre, Terre Atlantique le soutien technique et la transformation, le tout restant local.

Si les sept exploitations réunies représentent 15 emplois plein temps, entre les associés et les salariés dont la moitié à moins de 35 ans, cela ne suffit pas pour autant à relever le défi mis en place.

Courant juillet, 115 « coupeurs de têtes » ont été employés à castrer les rangs femelles. Une majorité de jeunes issus de la région, heureux de trouver un job d’été pendant quelques jours à proximité de leur domicile, qui se sont présentés pour effectuer ce travail.

20110800-castration-maïs-8186La production de maïs semence en détail

D’abord il faut semer quatre ou six sillons « femelles » pour produire les grains destinés à la semence. Ensuite, souvent en trois passages, il faut semer les sillons « mâles » ceux qui viendront féconder les femelles. Puis, en juillet, il faut « castrer les femelles » d’abord avec les machines et ensuite plante par plante, contrôler, vérifier et enlever les inflorescences laissées par les machines. Ce travail est effectué manuellement. C’est à ces opérations précises et exigeantes en rigueur que les 115 saisonniers ont été affectés.

Le recrutement effectué au printemps s’est bien passé, montrant qu'un grand nombre de personnes cherchent du travail localement. Les candidats ont été présents, appliqués, rigoureux et impliqués.

Cette nouvelle activité prouve encore une fois encore que l’agriculture saintongeaise peut développer de nombreux emplois dés qu’il y a des idées et des activités novatrices.

Si les obtenteurs semenciers ont souhaité un développement sur ce secteur c’est qu’ils savent que le sol, le climat, l’ensoleillement, la technicité des producteurs et des organismes stockeurs sont propices à la production de semences de qualité. D’autres productions génératrices d’emplois peuvent ainsi être développées. Preuve en est faite.

Comme toutes les cultures, fourragères, céréalières, potagères, horticoles et autres qui pourraient générer des centaines d’emplois permanents ou saisonniers, la maîtrise de l’eau est vitale.

20110800-castration-maïs-0556Pour des réserves de substitution

Tout ceci ne fait que conforter ceux qui se sont engagés dans des projets de réserves d’eau captée l’hiver. « Cette eau collectée pourrait être utilisée au printemps et en été pour des productions agricoles diverses et variées. Ainsi, le développement d’ateliers de transformation de ces productions créerait de nombreux emplois indispensables sur l’Est du département », assure Alexandre Villain, du Cuma Olph'active à Ternant, qui ajoute : « Les agriculteurs étant prêts à s’engager dans cette démarche, les études de retenues d’eau étant réalisées, la suite n’est qu’une volonté politique locale ».

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages