Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 10:49

FONTENET (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

Pascal sagy élu maire

FONTENET - Le nouveau conseil municipal a élu Pascal Sagy maire et Alain Danthonny premier adjoint, vendredi 14 octobre 2011.

20111014-fontenet-5009-conseil.jpg

De gauche à droite, les nouveaux élus : Pascal Sagy (maire), Alain Danthonny (1er adjoint), Nathalie Mercier (2e adjoint), Hubert Matthieu (3e adjoint), et les conseillers municipaux. PHOTO BERNARD MAINGOT

Depuis la disparition de son maire, Michel Villain, décédé le 22 juillet, et la démission d'un autre conseiller, le conseil municipal de Fontenet s'était trouvé réduit à neuf membres, le premier adjoint Pascal Sagy faisant fonction de maire. Le deux octobre, une première élection avait permis d'élire Francis Bruneteau comme 10e conseiller. Celle du 9 octobre, le même jour que les primaires socialistes, avait élu Sandra Hureau.

Antérieurement à ces élections, le projet d'une nouvelle mairie dans l'ancien presbytère avait fait polémique et divisé la population quant à l'incertitude d'obtenir des subventions pour un montant de travaux de réhabilitation et d'aménagement inconnu mais important pour les finances de la commune. Ce projet, initié en conseil municipal avant l'annonce par le garde des Sceaux de l'implantation du centre pénitentiaire départemental avait été adopté. Et puis, début août, une mauvaise nouvelle était tombée : l'église était devenue dangereuse, avec une poutre à changer et des premiers travaux de sécurisation pour un montant de 75 000 euros. Les murs du bâtiment s'écartaient et l'église a été fermée. Une étude va d'ailleurs être lancée pour chiffrer le montant exact des travaux de réhabilitation et de sécurisation. Ainsi, le projet de nouvelle mairie, agité comme un épouvantail mettant en danger les finances de la commune, a-t-il été gelé.

Mais, au moment d'élire un nouveau maire, ces péripéties avaient marqué les esprits : être pour ou contre une nouvelle mairie. « Le nouveau conseil municipal qui sera élu et son maire définiront alors leurs priorités, puisque ce projet est gelé », avait déclaré Pascal Sagy. « Nous devons accompagner l'implantation de la nouvelle prison, qui devrait augmenter la population, et trouver des solutions pour l'église en péril ».

Vendredi 14 octobre, le public était venu remplir la petite salle du conseil car deux candidats postulaient à l'élection du maire : Pascal Sagy et Alain Danthonny.

Le vote à bulletin secret a donné son verdict : Pascal Sagy a été élu maire (6 voix sur 11) et Alain Danthonny a été élu premier adjoint (6 voix sur 11).

Des votes ont également été faits à bulletin secret pour les adjoints : celui de deuxième adjoint est dévolu à Nathalie Mercier, Hubert Mathieu étant troisième adjoint.

Le conseil a ensuite désigné ses délégués aux divers syndicats (CDC, SDEER, SIBA, SIVOS,...) et nommé les membres des différentes commissions municipales.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 10:00

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Recueillir le patrimoine ethnologique

PATRIMOINE – La SEFCO a tenu son colloque les 8 et 9 octobre à l'abbaye Royale.

20111009-colloque-sefco-groupeEn ouvrant le 13e colloque d’ethnologie et de dialectologie du Centre-Ouest, Jacqueline Fortin, présidente de la Société d'études folkloriques du centre-ouest (SEFCO), a rappelé que l'association avait pour mission de recueillir, conserver, défendre et promouvoir le patrimoine ethnologique, linguistique et culturel des anciennes provinces du Poitou - Aunis - Saintonge et Angoumois.

La SEFCO a toujours fait une part belle aux usages et représentations de l’écrit : cahiers de chansons, de cuisine, journal intime, cahiers de raisons, traditions, rituels, à la langue, à la convivialité en milieu rural, aux savoir-faire et cette année aux contes ruraux et aux légendes urbaines.

Daus contes...

Frédéric Dumerchat et Claude, animateurs et modérateurs ont laissé la place à un programme chargé où de nombreux intervenants ont fait état de leurs travaux. Qu'on en juge ! M Bailly a su créer un conte du futur à partir de l’agriculture. Anne Tricaud a éclairci le mystère des tricoteuses et des pétroleuses, de ces femmes dangereuses sous la Révolution française ou des femmes tricotaient en suivant la guillotine…

Jacqueline Fortin a replongé l’auditoire dans la guerre de Cent ans avec Charles-le-Sage et la légende de la Fontaine des Veuves, insistant sur certaines versions qui conduisent vers la légende populaire et le pèlerinage de Saint-Côme à d’autres époques. Guy Puaud, dans le Sud du Poitou, suit à la trace des druides et des fées dans différents lieux. Frédéric Dumerchart part à la chasse des légendes sur le loup et recueille de nombreux témoignages dans le Poitou et dans les Deux-Sèvres.

... pis daus histoueres

Éric Nowak a su motiver l’auditoire par le titre choisi « l’amante lesbienne de la femme du diable et l’amant de la Sainte Vierge » et de nous donner les noms patois de la mante religieuse : ch’vau dau diablle et dau gueurlet le ch’vau dau bon Dieu recueillis dans la région.

Liliane Jagueneau et Lucie Mousset ont mis en DVD les voyages du demi-jhau qui se fait aider par des amis qu’il peut transporter… Michel Gauthier, avec une vidéo sur un conteur vendéen, a empli tout l’écran par sa façon de raconter une histoire, montrant que le conte est particulier mais aussi universel.

et pis enfin daus chansons

La conteuse Maryvonne Barillot a captivé l’auditoire par un conte contemporain et Pierre Chevrier, en donnant des exemples de dessinateurs, de journalistes qui relatent des rumeurs sur les voleurs a repris en chanson le vocabulaire de ce personnage voleur célèbre qui a fini au bagne. Enfin, Claude Ribouillault est revenu sur un sujet très présent dans le folklore « Les menteries qui peuvent prendre différents visages ».

« Que d’histoires passionnantes, où nous passons souvent à côté de plein de détails intéressants sans nous y arrêter. Les contes de chez nous ne sont pas faits que pour les enfants, ils nous renseignent sur les faits de société, les personnes et objets à risque. Que de moments de convivialité entre les différents intervenants et l’auditoire ! Ces rencontres sont irremplaçables pour les échanges entre chercheurs et auditeurs », a conclu Jacqueline Fortin.

Ces communications seront publiées dans la revue de la SEFCO (Aguiaine-le Subiet) à partir de 2012.

Maison de Jeannette 51 rue de la Garousserie – Les Granges - Tél-Fax : 05 46 32 03 20 -

Courriel : sefco17@wanadoo.fr www.sefco-subiet-eu

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 22:38

Voir l'album photos Incendie à La Coudre 16 octobre 2011

DOEUIL-SUR-LE-MIGNON (CANTON DE LOULAY)

150 tonnes de foin incendiées

INCENDIE – Un incendie a ravagé un hangar où étaient stockées 150 tonnes de foin et du matériel agricole, dimanche après-midi 16 octobre 2011, à La Coudre (commune de Doeuil-sur-le-Mignon)

20111016-incendie-la-coudre-5093Un incendie d'origine inconnue s'est déclaré hier dimanche vers 13 h 45, au 9 rue des Chenaies, lieu-dit La Coudre (D111, commune de Doeuil-sur-le-Mignon), dans un hangar appartenant à Denis Blusseau. Le feu a détruit 150 tonnes de foin et de paille, stockées sous ce hangar. L'agriculteur est effondré : «  350 bottes de 450 kg, c'est la consommation annuelle que nous étions enfin arrivés à stocker cette année. Pour nos bêtes, il faut une botte par jour et là, c'est la catastrophe maintenant pour les nourrir ! », déclare Denis Blusseau.

Dans un hangar attenant se trouvaient également du matériel agricole, dont une moissonneuse-batteuse, 10 tonnes d'engrais bio à 40 % et 4 tonnes de soufre. À proximité une botteleuse a été entièrement détruite par le feu.

D'importants moyens ont été mis en place. Le capitaine Faivre, du Groupement centre de secours incendie, basé à Saintes, chef du PC des opérations (PC de colonne) précise qu'une quinzaine de véhicules incendie de tous types sont intervenus, ainsi qu'une quarantaine de pompiers venant des casernes de Loulay, Saint-Jean-d'Angély, Surgères, Aigrefeuille, Rochefort, Beauvoir, Saint-Savinien, Courçon, Mauzé et du Groupement centre. A noter trois fourgons de lutte contre l'incendie dont un « dévidoir automobile » avec 1 600 m de tuyau diamètre 22 cm afin de puiser l'eau d'un étang situé à 500 mètres. Un appui avec soutien ambulance et un ambulancier sapeur-pompier était prévu pour assurer la veille sanitaire et les conséquences d'éventuelles émanations de soufre.

Le capitaine Faivre précise : « Notre premier objectif, après l'embrasement complet du hangar de 500 m2 et des 150 tonnes de paille et foin, c'est de protéger les 10 tonnes d'engrais avoisinantes par une lance et d'éviter les émanations de soufre. Le deuxième, c'est de protéger par une autre lance la stabulation à proximité avec 50 veaux et génisses à l'intérieur. En troisième lieu, c'est d'alimenter la permanence de l'eau à partir de l'étang situé à 500 mètres ».

Le capitaine Deroche, adjoint au commandant de la compagnie de gendarmerie de Saint-Jean-d'Angély, venu sur les lieux, a demandé la mise en place d'une déviation pour la nuit et la journée de lundi. Une enquête sera diligentée par la communauté de brigades d'Aulnay, dont dépend la brigade de Loulay.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 23:02

Voir aussi l'album photos Incendie à La Coudre16 octobre 2011  

20111016-incendie-la-coudre-5093Un incendie s'est déclaré dimanche 16 octobre 2011 à La Coudre (commune de Doeuil-sur-le-Mignon, Charente-Maritime) détruisant 350 bottes de foins et de paille de 450 kg dans un hangar agricole situé en bordure de la D111. Outre ces 150 tonnes de fourrage destiné à nourrir le bétail de Denis Blusseau cet hiver, du matériel agricole a été détruit. La suite est à lire lundi 17 octobre dans Sud Ouest édition 18C (Saintes-Saint-Jean-d'Angély), pages départementales.

Je connais personnellement cet agriculteur qui est maintenant confronté au problème de trouver une solution pour nourrir son bétail (50 vaches, 50 veaux et génisses). Il lui fallait une botte par jour pour la totalité des bêtes. "C'est la catastrophe", m'a-il confié, effondré de voir tous ses efforts anéantis par ce qui résulte peut-être d'une négligence (il n'y avait pas l'électricité dans ce hangar qui est situé tout en bordure d'une route départementale). Alors, un mégot jeté par la fenêtre d'une voiture ?

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 17:11

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Keiko Shichijo au pianoforte

CONCERT – Keiko Shichijo donnera un concert de pianoforte dimanche 16 octobre à 17 heures, à l'église Saint-Jean-Baptiste.

20111016-Keiko-Shichijo-2

Keiko Shichijo. Photo Birgitta Arts

Birgitta Arts est néerlandaise. Elle est aussi charentaise, habitant le canton de Saint-Hilaire -de-Villefranche depuis deux ans. Collectionneuse d'instruments anciens à clavier, les pièces qu'elle possède datent des années 1800-1856. Aux Pays-Bas, elle avait rencontré Keiko Schichijo, pianiste japonaise qui vit à Amsterdam et étudiait au Conservatoire royal. Une amitié était alors née.

Pianiste et fortepianiste internationale, Keiko Shichijo traverse le monde pour donner des concerts en soliste ainsi qu'en formation de musique de chambre, en interprétation historique ou en répertoire contemporain. Sa connaissance approfondie du son, des techniques pianistiques et de l'histoire des instruments à clavier se retrouvent pour peaufiner la qualité de son jeu. Rompue à de multiples techniques, Keiko Shichijo utilise le piano, notamment le pianoforte sous toutes ses facettes et sait en faire ressortir les nuances avec talent.

Le piano-forte est un instrument à cordes frappées, intermédiaire entre le clavicorde et le piano du XIXe siècle, qui a une sonorité assez différente du piano moderne. Des auditeurs non avertis l'entendant à l'aveugle pensent à la harpe ou au clavecin. Et les œuvres de Haydn, Mozart ou les œuvres de jeunesse de Beethoven sont beaucoup plus adaptées à cet instrument, pour lequel elles ont été écrites.

20111016-Keiko-Shichijo-120Accueillie pendant 15 jours chez Birgitta Arts, Keiko Shichijo a donné, vendredi matin, un concert pour les écoliers d'Aumagne et le soir même pour la commune. Elle sera à Saint-Jean d’Angély dimanche 16 octobre à 17 heures, à l’église Saint-Jean-Baptiste.

Là, elle utilisera deux instruments. Le premier est un pianoforte du facteur John Heichele, datant de 1822, sur lequel elle interprétera Franz Schubert : Impromptus Opus 90 (n°1 en ut mineur ; n°2 en mi bémol majeur ; n°3 en sol bémol majeur ; n°4 en la bémol majeur).

Après la pause, sur le deuxième piano forte, du facteur Julius Blüthner à Leipzig, datant de 1856, elle interprétera Claude Debussy (Prélude : Feux d'artifice) et Johann Sebastian Bach, avec la Suite française n°5 en sol majeur BWV 816.

Pratique

Dimanche 16 octobre à 17 heures, église Saint-Jean-Baptiste. Entrée 10 euros.

 

www.keikoshichijo.com

www.youtube.com/watch?v=6rvhEkIYNgI

http://youtu.be/6rvhEkIYNgI

 

Keiko Shichijo

20111016-Keiko-Shichijo-2440Sa formation

Keiko Shichijo a commencé ses études de piano forte en 2002, au Conservatoire royal d'Amsterdam, sous la direction du professeur Stanley Hoogland. Elle y étudie également l'orgue avec Pieter Van Dijk. Après son masters en pianoforte, en 2008, elle poursuit ses études au conservatoire de Gand (Belgique) avec le professeur Daan Vandewalle. Elle s'y spécialise en musique contemporaine et obtient son diplôme d'études supérieures en 2010.

Ses prix

En 2004, elle est la gagnante du Early Music Competition à Bruges (Belgique) et du prix des Éditions Minkoff. En 2006, elle remporte le premier prix prix du Early Music Competition à Bruges. Dans la catégorie Ensemble Mozart, avec la violoniste Yukie Yamaguchi. En 2009, elle remporte le Early Music Competition à Trossingen (Allemagne) avec le trio Otono, composé de la violoniste Yukie Yamaguchi et du violoncelliste Gideon Den Herder.

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 15:24

20111015-repas-cochonnailles

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 23:28

FENIOUX

Les chiens de traîneau vont courir

pour la sélection au championnat d'Europe

20111015-16-annonce course 2011Le club Crocs Blancs des Charentes, dont le siège est à La Vergne, avec pour président Michel Goguet, présente la 10e édition de sa course de chiens de traîneau, organisée sous l'égide de la FFPTC (Fédération française de pulka et traîneau à chiens). Elle aura lieu samedi 15 et dimanche 16 octobre au lieu-dit "Chez Voisin", sur la commune de Fenioux et comptera pour la sélection du championnat d’Europe.

On pourra y admirer des attelages de un à huit chien, regroupés en différentes catégories. Entrée gratuite et restauration rapide sur place.

Plus d'infos au 05 46 32 49 59 ou 06 73 18 74 25

Pratique

Le samedi : premier départ à 15 heures (l'horaire peut changer suivant la météo) ; démonstration de country 18 heures.

Le dimanche : premier départ à 10 heures. Une démonstration sera effectuée et dédiée en hommage à Sandrine Colard, musher et passionnée de chiens de traîneau, disparue le 11 septembre à l’âge de 38 ans.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 16:47

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Jeux pour tous

Un après-midi ludique pour tous

SEMAINE BLEUE - La ville de Saint-Jean-d'Angély organisera ses traditionnels « Jeux pour tous » mercredi 19 octobre.

20111019-jeux-pour-tous-ville-7450.jpgPlus de 150 personnes étaient venues passer leur après-midi aux Jeux pour tous le 20 octobre 2010. PHOTO VILLE DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

La semaine nationale de la solidarité intergénérationnelle, se déroulera du 17 au 21 octobre 2011. Ce sera l'occasion pour les jeunes comme pour les familles et les seniors de se retrouver pour passer ensemble un moment de convivialité.

La ville participe à cet événement en donnant rendez-vous mercredi 19 octobre, à partir de 14 heures, à la salle Aliénor-d'Aquitaine pour... jouer.

Une cinquantaine de jeux seront mis à disposition, des jeux de dames au scrabble, de la belote au tarot ou au bridge et de A à Z à Tabou et d'autres encore, en passant par les jeux vidéo et par les jeux pédagogiques sur le développement durable. Plusieurs associations ou collectivités seront présentes ou représentées, tel la Ludothèque communautaire, les P'tits Lutins et son espace petite enfance, le Tarot club angérien et même La Prévention Routière avec un simulateur de conduite qui devrait connaître un grand succès.

L'an passé, plus de 150 personnes étaient venues participer aux Jeux pour tous. Si le centre aéré avait permis que les enfants soient plus nombreux que les adultes, les parents accompagnant leurs chérubins étaient venus en nombre et s'étaient également beaucoup amusés. C'est aussi une façon de rester jeune que de retrouver les jeux de son enfance en même temps que ses enfants les découvrent... Enfin rappelons que l'entrée est gratuite, qu'un goûter est donné à 16 h 30 avant de se remettre jusqu'à 18 heures aux jeux et que chacun peut apporter ses idées et ses jeux pour en faire profiter les autres.


Renseignements au service Animation au 05 46 59 02 01 ou sur
www.angely.net 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 10:40

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Ils vont en voir de toutes les saveurs

SEMAINE DU GOÛT – Les restaurants scolaires publics de la ville fêteront la semaine du goût du 17 au 21 octobre sur le thème "Les saveurs des Charentes". Photo ville de Saint-Jean-d'Angély

20111017-semaine-gout-photo-villeLa Ville, dans sa commission des menus scolaires tenue le 20 septembre, a proposé de faire découvrir des plats de la région aux écoliers. Citons le melon charentais, le farci poitevin, les mojettes à la charentaise, la galette charentaise ou encore le fromage de chèvre..., ces différents aliments ou plats étant répartis sur les quatre menus de la semaine.

Pour cette 22eédition, Anne-Elisabeth Migeon, diététicienne qui travaille en partenariat avec la ville, a choisi pour thème : « Les saveurs des Charentes ».

Chaque jour, les agents de la cuisine centrale mettront donc un plat régional au menu des restaurants scolaires des écoles maternelles et élémentaires. Les jeunes Angériens pourront ainsi savourer des betteraves à la poitevine, des mojettes, des bonbons au chabichou et autres galettes charentaises ». Le maire, Paul-Henri Denieuil, ira d'ailleurs déguster le menu du vendredi 21 octobre à la table des élèves de l’école Joseph-Lair.

« J’ai eu envie de participer à cette animation qui s’inscrit parfaitement dans le cadre de notre politique en faveur du développement durable. Cette semaine du goût est l’occasion d’y sensibiliser nos petits Angériens », explique le maire.

A la fin de la semaine, chaque écolier recevra un livret de recettes qu’il pourra utiliser pour reproduire ce qu’il aura dégusté. Il trouvera aussi dans ce recueil des conseils sur le « comment bien manger ».

Renseignements auprès du service scolaire de la Ville au 05 46 59 02 01

ou sur le site www.angely.net

 

Les recommandations d'Anne-Elisabeth Migeon, diététicienne 

« Les enfants vont déguster des plats charentais, parce que la semaine du goût c’est aussi connaître le bon goût de sa Région. A travers ces plats, je les invite à découvrir un peu d’équilibre alimentaire », explique Anne-Élizabeth Migeon.

Elle donne explications et conseils dans un recueil à l'attention des enfants. Ainsi ils apprennent que le fromage de chèvre fait partie des produits laitiers, indispensables à la croissance et à la solidité des os, mais qu'il faut varier leur consommation en en mangeant au moins trois par jour.

Ou encore que les mojettes appartiennent à la famille des féculents, sources de glucides complexes qui fournissent une énergie qui se libère doucement dans le corps et qu'il faut en manger à chaque repas.

Elle rappelle que les betteraves appartiennent à la famille des légumes verts, apportent de l’eau, des vitamines, des minéraux et des fibres, indispensables au bon fonctionnement du corps.

À chaque légume ou fruit, elle recommande d'en manger un certain nombre de fois par jour, et n'oublie pas de dire que « Bouger chaque jour c’est aussi bon pour la santé ! »

Chaque page est aussi une sorte de quizz qui pose des questions sur les primes (pommes de terre primeurs de l’île de Ré, "gralées au diable", c’est à dire "rôties", en charentais), sur la betterave crapaudine (de forme allongée), sur l'origine du chabichou (les deux tiers du fromage de chèvres sont fabriqués en Poitou-Charentes), sur la galette charentaise, le gâteau de Surgères ou le broyé du Poitou... et demande aussi de citer trois autres produits de la même famille de féculents, de produits laitiers, de légumes ou de fruits.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 07:44

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Le cinquantenaire des donneurs de sang

DON DU SANG – L'association des donneurs de sang bénévoles vient de fêter ses cinquante ans d'existence.

20111010-50ans-donneurs-sang-2009

Lors des lâchers de ballons de l'Établissement français du sang, Henri Mériau (à qui a été remis une médaille et un diplôme), Jean-Pierre Padrosa et Patricia Baillarguet ont également envoyé le leur. PHOTO MARIE-NOËLLE SACRÉ

Lundi 10 octobre, à la salle Aliénor-d'Aquitaine, les donneurs de sang avaient prévu de marquer la journée en fêtant le cinquantenaire de l'association qui les réunit sur le canton de Saint-Jean-d'Angély. Dès neuf heures, on pouvait y trouver une exposition sur le don du sang. Les élèves de l'école Sainte-Sophie se sont associés à la manifestation. D'abord dans un film plutôt rigolo sur le don du sang avec la voix de Claude Piéplu et ses célèbres Shadocks, à la fin duquel Jean-Pierre Padrosa, président de l'Union départementale des donneurs de sang, a répondu aux interrogations des élèves de primaire. Ensuite avec un autre film DVD à destination des collégiens entraînant d'autres questions posées par la classe de troisième. La matinée prévoyait également un quizz, jeu où les enfants sont toujours de bons participants.

Pour clôturer leur visite, les écoliers comme les collégiens ont eu chacun leur lâcher de ballons aux abords de l'hôtel de ville : un à onze heures pour les primaires, le second à midi.

20111010-50ans-donneurs-sang-2034Jean-Pierre Padrosa a ensuite remis la médaille et le diplôme de la reconnaissance à Henri Mériau, un des fondateurs de l'association. S'étaient joints à l'événement le maire Paul-Henri Denieuil, Catherine Quéré, députée, Serge Caillaud, adjoint, Yves Baubrand (président d’honneur) et Mme, Paul Gratiot, président d’honneur, M Chavet, trésorier de l’union départementale, et Jean-Marie Paulin, ancien infirmier de l'Établissement français du sang (EFS). Jean-Pierre Padrosa a également remis au maire, Paul-Henri Denieuil, un trophée de partenariat entre la ville et l'association.

Contact

bassociationdesdonneursdesang@sfr.fr

Tél 05 16 51 71 81

Les donneurs de sang du canton

Sur le canton, l'association regroupe plus de 1 100 donneurs de sang bénévoles qui viennent régulièrement donner. Les collectes sont passées de 12 à 15 par an. Patricia Baillarguet, présidente de l'association, rappelle que pour donner son sang « il faut avoir entre 18 et 70 ans, peser plus de 50 kilos, être en forme physique et ne pas venir à jeun ».

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages