Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 23:06

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Le réseau routier se développe

CONSEIL GÉNÉRAL – La déviation nord-sud, actuellement à l'étude, devrait être mise en service en 2015.

L'étude par les services du Conseil général de la future déviation nord-sud (dit contournement ouest) longue de 5,5 kilomètres, qui reliera l'échangeur autoroutier à la route de Saintes (D150), débouchera dans les prochains mois sur le tracé définitif à l'intérieur de la bande de terrains déjà définie.

Partant de la sortie 34 de l'autoroute A10, la nouvelle voie évitera la zone d'activités de Moulinveau. Elle se dirigera vers l'entrée du parc d'activités Arcadys, passera sous la déviation est-ouest en utilisant l'ouvrage déjà en service, puis franchira la Boutonne en aval des écluses.

Un rond-point est prévu au lieu-dit Croix de la Bergère pour la relier à le route de Rochefort. Enfi la déviation débouchera sur la D150 entre le poste EDF et le garage Saint-Aubert. À cet endroit, un autre rond-point permettra de supprimer le carrefour dangereux de la route de Véron et de desservir le garage Renault.

Le coût de cette déviation est estimé à 15 millions d'euros. La mise en service est prévue en 2015.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 07:04

SAINT-JULIEN-DE-L'ESCAP (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

Les anciens composent

20111227-mathis-décoflorBonne ambiance et bonne humeur à la boutique Décoflor, mardi dernier : Virginie Pertus avait organisé, à l'occasion des fêtes de fin d'année, un atelier art floral avec les résidents du foyer logement de Saint-Julien de l'Escap. Bien installés au milieu des plantes et des fleurs, ils ont apprécié découvrir cet univers en composant quelque chose de beau à partir d'un simple morceau de mousse. Cet exercice, qui demande patience et dextérité, est particulièrement adapté aux personnes âgées en faisant travailler leurs mains. De retour aux Jardins de Mathis, les résidents ont présenté avec joie et fierté leurs créations aux autres résidents, avant de les emporter dans leurs appartements. (Photo DR)

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 07:03

Précédent article Bientôt un hébergement d'urgence route de Dampierre 

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

93 personnes hébergées en urgence

en 2011

SOCIAL – Maguy Deschamps fait une mise au point pour rappeler le rôle d'Aide et Soutien depuis 20 ans.

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde », disait Albert Camus. Il est vrai qu'en matière d'hébergement et d'urgence, de logement et d'insertion, le vocabulaire ne manque pas. Mal-logés, accueil de jour, hébergement d'urgence, centre d'accueil d'urgence, maison-relais..., le brouillage des mots entraîne la confusion des concepts et des risque de malentendus.

20111220-aide-soutien-6235

Maguy Deschamps (à droite) a reçu la médaille de la ville pour l'association Aide et soutien. Photo Bernard Maingot

Après la publication dans la presse de la création d'un centre d'hébergement d'urgence dans l'ancienne caserne de gendarmerie, route de Dampierre (Sud Ouest du 14 décembre), Maguy Deschamps, présidente de l'association Aide et soutien, a réagi. « J'ai été surprise par les articles publiés dans la presse. Tous les journaux ont repris les propos du conseil municipal précisant que la situation était « insatisfaisante en matière d'hébergement d'urgence » à Saint-Jean-d'Angély. C'est évident, mais nous accueillons en urgence des personnes en grande difficulté depuis bientôt 20 ans avec sept bénévoles et des subventions de 7 800 euros (DDASS 5 000 €, conseil général 2 000 €, ville 800 €). Ajoutons 3 660 € d'aide indirecte (loyer supplétif du local) et 500 € de paiement des lessives que nous faisons, nous ne sommes pas aux 15 000 euros annoncés, mais à 11 960 €. Et puis j'ai lu aussi qu'à la réunion du conseil communautaire, il a été dit qu'il n'y avait aucun centre d'hébergement d'urgence, c'est un peu exagéré ! ».

Maguy a d'autres précisions à formuler : « Ensuite, nous n'avons pas été consultés et travaillé ensemble comme tout le monde l'a écrit. J'ai été informée de cette création le 16 décembre, soit deux jours avant notre assemblée générale du18. Je tenais à faire cette mise au point, car nous oeuvrons depuis longtemps : notre dernier rapport rappelle que nous avons accueilli 93 personnes pendant 441 nuitées ».

La présidente s'inquiète cependant du sort de l'association : « Les bénévoles sont d'accord pour participer à l'accueil de jour, sous l'égide de Tremplin 17 qui gérera ce centre. Nous souhaitons conserver la laverie associative deux jours par semaine, car elle rend bien des services et nous avons du matériel en excellent état. Il y a même des gens de Saint-Jean-d'Angély qui viennent se dépanner à Aide et Soutien ».

Qu'est l'hébergement d'urgence ?

L’hébergement d’urgence est défini comme un accueil inconditionnel, c’est à dire sans sélectivité des publics, et de courte durée. Cette intervention d’urgence sociale doit être une voie d’entrée dans une prise en charge d’insertion. Ce qui va de pair avec l'hébergement d'urgence, c'est une aide à l'insertion, sorte de réadaptation face au défi de l'exclusion.

Depuis 1974, les Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) ont pour mission d'assurer l'accueil, le logement, l'accompagnement et l'insertion sociale des personnes ou familles connaissant de graves difficultés en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale. Il s'agit notamment de victimes de violence, de personnes confrontées à l'alcoolisme et aux toxicomanies ou de personnes sortants de prison. Par rapport aux autres dispositifs d'aide aux sans-abris, les CHRS ont donc une mission de soutien et d'accompagnement social approfondie des personnes. En 2011, il existe 115 000 places en hébergement d'urgence pérennes. Chaque hiver, 10 000 de plus sont ouvertes en moyenne.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 07:02

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Manœuvre de nuit

SAPEURS-POMPIERS – Les sapeurs-pompiers ont effectué une manœuvre de nuit au lycée Blaise-Pascal. Photo E B

20111209-lycBP-pompiers-2431Vendredi 9 décembre, les sapeurs-pompiers volontaires du centre de secours renforcé de Saint-Jean-d'Angély, qui avaient demandé à leur commandement de faire un exercice de nuit, sont intervenus pour effectuer une manœuvre au lycée professionnel Blaise-Pascal.

Vers 20 h 25, après une intervention précédente qui avait retardé le début de leur manoeuvre initialement prévue à 19 h 30, l'exercice consistait à retrouver deux personnes portées manquantes alors qu'un incendie s'était déclaré dans les vestiaires et l'atelier de mécanique Travaux publics, qui abrite également les matériels et engins TP. Une intervention sous le commandement du lieutenant Ferru, secondé par l'adjudant-chef Pubert, chargé de la manoeuvre.

Tandis que les lances arrosent le bâtiment et que la grande échelle surplombe la toiture, le lieutenant Ferru détaille la manœuvre : « Trente hommes sont déplacés pour cette intervention. Ils sont tous sapeurs-pompiers volontaires. En matériel, nous avons deux véhicules FPT (fourgon pompe tonne), une échelle pivotante, un camion citerne en feu de forêt pour alimenter un fourgon, un véhicule léger chef de groupe et une ambulance. À l'appel, il manquait deux personnes que nous devons maintenant retrouver dans les locaux ».

En fait de locaux, l'intérieur était inaccessible au commun des mortels, en raison d'une fumée qui empêchait de voir à un mètre malgré les torches lumineuses. Il faut dire que le chef des travaux du lycée, Élie Bonneau, avait soigneusement préparé les lieux et prévu la présence d'une fumée importante à l'aide de bombes de type gaz lacrymogènes qui s'étaient vidées dans le bâtiment. Deux pompiers, équipés de masques et attachés entre eux pour ne pas se perdre dans la fumée, ont effectué une recherche de corps, guidés par une signalisation peinte au sol.

Pour l'avoir expérimentée, la situation reste assez stressante pour un novice. Ce qui n'est rien à côté d'une situation réelle, avec de vraies fumées. Mais où faut-il donc se diriger pour trouver la sortie avant d'être complètement asphyxié ?

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 07:01

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Ambiances lumineuses

EXPOSITION – Géraldine Éthève expose ses mosaïques à l'office de tourisme

20111219-mosaïque-095À l'office de tourisme, Géraldine Éthève expose jusqu'au 8 janvier un échantillon des créations réalisées pour les Sites en scènes de l'Abbaye royale et qui ont accompagné les Scènes de jardin durant le mois d'août. L'artiste plasticienne a utilisé des  déchets de métaux industriels ; acier, inox, cuivre, laiton et verre fondu (verre de pare-brise, encart publicitaire...) pour réaliser une nouvelle forme de mosaïque qu'elle intitule "mosaïque métallique ". Ces créations sont des pièces qui fonctionnent de nuit, conçues pour l'aménagement de festivals. L'artiste crée un ambiance et laisse passer par la transparence une légère lumière à travers ses oeuvres. Une phrase de Léonard Cohen l'a inspiré : "En tout chose , il y a une fissure et par celle ci que passe la lumière".

Notons que Géraldine Éthève propose des ateliers mosaïque chaque vendredi au Centre de culture européenne, pour tout public (en janvier les 6, 13, 20). 

Contact 05 46 32 60 60 ccesandra@gmail.com

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 07:00

Billet du 5 janvier 2012

"Écrire, c’est une façon de parler sans être interrompu". [Jules Renard] Extrait de son Journal

BLOG 2

Quels souhaits pour 2012 ?

tenir les bonnes résolutions qui sont en nous

Tout d'abord, je vous présente mes vœux pour la nouvelle année : une bonne santé, du bonheur dans vos familles, des satisfactions dans votre travail, moins de soucis à gérer et... des fins de mois avec des excédents de recettes.

Que 2012 soit globalement meilleure dans le monde que l'année passée, avec moins d'événements désastreux, qu'ils soient économiques, politiques, financiers, climatiques... Que les hommes qui détiennent le pouvoir soient moins "idiots" et plus humains (ils deviendront des êtres... humains !), qu'ils s'occupent mieux des peuples qu'ils dirigent, de la paix et de la pauvreté, de la sauvegarde de la planète ; bref qu'ils retrouvent le bon sens sur une Terre qui leur permet d'exister durant leur bref passage : nous ne sommes qu'une poussière dans le temps et l'immensité.

En second lieu, j'avais décidé d'arrêter le blog 2. Vous l'avez constaté depuis 15 jours où je n'ai pas "produit". Le motif est simple : le blog 1 où je n'écris pas depuis un an reçoit 15 000 visites par mois, tandis que le blog 2 où je m'évertue depuis 12 mois voit une faible fréquentation : moins de 5 500 visites* par mois ! De quoi décevoir si on regarde dans le rétroviseur !

Certes j'ai publié moins de 700 articles en un an quand précédemment j'ai fait presque 2400 articles en trois ans sur le blog 1.

Donc envie de jeter l'éponge ou de rendre son tablier. Mais comme je n'ai pas donné mon mois de préavis, j'ai pensé que la politesse devait faire en sorte que le blog 2 continue encore un mois. J'aviserai dans 30 jours. D'ici là, je remercie tous ceux qui sont venus me rendre visite depuis le début.

Mais l'idée d'arrêter reste ancrée en moi. Peut-être devrais-je me lancer dans un blog de bricolage ou de recettes de cuisine, car là ça marche bien, mais ce ne sera pas. Peut-être un blog sur les cartes postales anciennes ou les livres régionaux. L'idée est séduisante. Nous verrons bien ce qu'il en adviendra. Si Dieu le veut. Inch'Allah.

* Provenance des visites : elles proviennent à 50 % du blog 1, à 46 % d'une recherche Google, à 4 % de sites externes. Avec 160 visites par jour, le blog n'intéresse que 2 % de la population angérienne ou 1% du canton.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 07:42

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Deux dons appréciables

GÉNÉROSITÉ – Le Rotaract a fait deux dons de 910 euros aux Restos du cœur et au Secours catholique.

20111213-restos-rotaract-chéque 2De gauche à droite : Aline Debray (Secours catholique), Yohenn Le Doeuff (Rotaract), Bernard Grollier (Restos du coeur) et Aurélie Petitjean (Rotaract).

Le Rotaract est la branche « Jeunes membres » du Rotary club, tout comme Interact est la branche des moins de 18 ans du Rotary. Le « Rotaract Saintonge-Fins Bois » regroupe ainsi les villes de Saintes, Saint-Jean-d'Angély, Pons et Matha. Tout comme le club des plus anciens ou des grands frères, le Rotaract mène des actions humanitaires (brocantes, ventes diverses...) en vue d'en attribuer les recettes à des associations ou oauvres méritantes.

Ainsi, mardi 13 décembre, le président Youenn Le Doeuff a rencontré Les Restos du cœur et le Secours catholique. Autour d'un « dialogue très positif », les deux associations ont présenté leur rôle dans la cité angérienne, leurs projets pour retisser les liens sociaux, l'accompagnement et l'accueil des plus démunis.

Youenn Le Doeuff a ensuite remis deux dons d'un montant de 910 euros chacun. Les deux chèques ont été remis aux Restos du cœur, représentés par Bernard Grollier, et au Secours catholique, représentée par Aline Debray. Les deux présidents d'association ont confié que « ce geste philanthropique avait pleinement atteint sa cible, tant aux Restos du cœur qu'au Secours catholique ».

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 07:41

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Des cartes de vœux

à l'office de tourisme

Voeux – L’office de tourisme a édité trois cartes de vœux. Bonne année 2012 !

20111223-OT-carte-voeux-toursVous aimez les paysages bucoliques et calmes des Vals de Saintonge ? Vous appréciez le patrimoine architectural de Saint-Jean-d’Angély et de sa région ? Vous voulez inciter votre famille, vos amis, vos relations qui habitent ailleurs à profiter de nos richesses ?...

Pour la première fois, l’office de tourisme de Saint-Jean-d’Angély et Saint-Hilaire-de-Villefranche édite des cartes de vœux, qui, tout en transmettant le traditionnel message du Nouvel An, sont une invitation à découvrir ce coin de France qui nous est cher.

Trois visuels ont été choisis, qui symbolisent les trois points forts de notre tourisme : la pierre, avec les tours de l’abbatiale de Saint-Jean qui défient le ciel, l’eau, avec les bords de la Boutonne qui invitent à la promenade, et la vigne, avec l’église romane de Juicq qui se prélasse au fond de son vallon.

20111223-OT-carte-voeux-boutonneCes cartes de vœux sont en vente (deux euros la carte - tarif dégressif à partir de dix) aux bureaux de l’office de tourisme, place du Pilori à Saint-Jean-d’Angély, et 23, avenue de Saint-Jean à Saint-Hilaire-de-Villefranche, ainsi qu’à la Maison de la Presse, rue de la Grosse Horloge ; à La Plume Enchantée, rue des Bancs ; au Tabac-Presse de la Poste, Boulevard Lair ; au Tabac-Presse, rue du général de Gaulle ; à « L’Angérien Libre », avenue du Général Leclerc ; au Mag-Presse, galerie Intermarché ; à l’Espace culturel Leclerc ; enfin, au Tabac-Presse, avenue de Saint-Jean-d’Angély à Saint-Hilaire-de- Villefranche.

20111223-OT-carte-voeux-juicqQue vous soyez entrepreneur, responsable d’association, commerçant ou particulier, en choisissant ces cartes de vœux, vous aiderez l’Office à assurer sa mission au service de la promotion et du développement touristique… et vous ferez aussi un beau geste d’amitié envers ceux qui vous sont chers en partageant avec eux les beautés de notre région.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 07:40

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Les diplômés réunis

ENSEIGNEMENT – Les étudiants post-bac reçus en juin au lycée Louis Audouin-Dubreuil ont reçu leur diplôme lundi 12 décembre.

20111212-lyc-AD-6145-postbacEn présence de Claude Baudemont, proviseur, de Christiane Moreira et Roselyne Allard, professeurs de marketing commercial, 15 des 27 étudiants post bac reçus en juin au lycée Louis Audouin-Dubreuil étaient présents lundi 12 décembre pour recevoir leur diplôme BTS. Ceux qui étaient absents étaient soit en poursuite d'études, soit hors académie ou encore en emploi dans la vie active.

Étaient également présents Jean-Claude Rossignol, Jean-Louis Pétorin et Marcel Bonnin, de l'association EGEE (voir encadré) « Chaque année nous venons à la rencontre des étudiants et les accompagnons bénévolement, en partenariat avec le projet pédagogique leurs professeurs. Ceci concerne les structures qui n'ont pas les moyens financiers de faire appel à des consultants, mais nous ne sommes pas en concurrence », ont-ils commenté.

Roselyne Allard précise que l'association intervient en première année « dans la recherche de stages et lettres de motivation et en deuxième année pour des prestations plus officielles ». Des prestations où la cravate est de rigueur et les erreurs en entretien sont à éviter.

Les étudiants apprécient ce partenariat de confiance et reconnaissent qu'ils apprennent à éviter les pièges. « C'est appréciable de pouvoir bénéficier de l'appui et de l'expérience d'anciens ou chefs d'entreprises », ont-ils confié.

Portes ouvertes et formations

Elles auront lieu le 18 février 2012. Ce sera l'occasion de découvrir différentes formations.

Le BTS management des unités commerciales (MUC), qui remplace le BTS action commerciale, est une formation de deux ans accessible à tout bachelier. Douze à quatorze semaines de stage en entreprise sont réparties sur les deux années, auxquelles il faut ajouter 20 journées professionnelles en entreprise. L'entrée sur le marché du travail est facilité par ce diplôme de niveau Bac+2 prisé par les entreprises : chef de rayon, directeur-adjoint de magasin, animateur de des ventes, chef de caisse... la poursuite d'études est possible en école supérieure de commerce dans le cadre des admissions parallèles.

Le BTS comptabilité gestion et organisation des entreprises (CGO) : c'est un diplôme préparé en alternance (mi-temps entreprise, mi-temps lycée). Ouverte à tout bachelier, la formation au lycée dure 20 à 22 semaines (35 heures de cours par semaine). Le débouché dans la vie active : assistant comptable, conseiller, chargé de clientèle dans des entreprises, dans un cabinet comptable, d'audit ou de conseils.

Le Diplôme de comptabilité et gestion (DCG) se prépare en alternance. La formation (deux ans après le BTS CGO ou trois ans après le baccalauréat) donne un niveau licence (Bac +3). Les titulaires du DCG peuvent devenir collaborateur d'expert-comptable, responsable d'un service comptable, chef comptable en PME/PMI, conseiller financier ou juridique. La poursuite d'études mène au DSCG de niveau master (Bac +5) puis au diplôme d'expertise comptable (DEC, niveau Bac +8).

Entente des générations pour l'emploi et l'entreprise

Créée depuis trente ans, EGEE est une association de bénévolat économique avec une finalité sociale. Elle conseille et accompagne les jeunes, les créateurs, les PME/TPE, les structures publiques, ainsi que les associations sur trois pôles : l'éducation, l'emploi et l'entreprise. Cela va de la simulation individuelle d'entretien d'embauche face à l'employeur dont nous tenons le rôle à la lettre de motivation ou au CV et à la technique de recherche d'emploi..

Les conseillères et conseillers EGEE ont été cadres ou chefs d'entreprises. Ils mettent leur expérience professionnelle et leur passion de transmettre à la disposition des différents publics qui sollicitent leur assistance.

Ainsi, 2 025 conseillers sont en activité dans toutes les régions de France et leurs missions bénévoles sont régies par une charte d'une déontologie stricte, notamment vis-à-vis du secteur marchand.

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 15:50

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Fermeture du CLIC pour Noël

Le CLIC du Pays des Vals de Saintonge, service d'information en faveur des seniors, sera fermé du vendredi 23 au vendredi 30 décembre inclus.

Rendez-vous avec le public lundi 2 janvier 2012.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages