Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 07:01

Le 29 mars2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Du swing et de l'émotion

CAVEAU DE L'ABBAYE - Le Centre de culture européenne accueille le Mayera's trio pour un concert au Caveau de l'Abbaye, vendredi 30 mars à 20 h 30

mayera's-trioDans la lignée des grandes rencontres entre organistes de jazz (Jimmy Smith, Eddy Louis,...) et grands pianistes (Michel Petrucciani, Gene Harris, Oscar Peterson,...), le Mayera's Trio nous fait revivre ces grands moments du Jazz de leurs standards choisis relevés de quelques compositions toujours swinguantes.

Le père, Alain Mayeras, à l'orgue ou au piano, profite de la fougue de la jeune génération (Thomas Mayeras, le fils, au piano et Germain Cornet à la batterie) pour dynamiter le grand répertoire avec pour seuls buts swing et émotion.

Réserver une table : 05 46 32 60 60. 

www.cceangely.org

Le Mayera's Trio
Alain Mayeras, orgue
Germain Cornet, batterie
Thomas Mayers, piano

Partager cet article
Repost0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 07:00

le 30 mars 2012

17500 - JONZAC

Article paru dans Sud Ouest du 29 mars 2012

À lire aussi sur sudouest.fr

Les véhicules du futur ont rendez-vous au sud

Son circuit rassemble ce week-end une cinquantaine de modèles français et étrangers dont certains sont encore des prototypes.

20120329-18C-p21-jonzac

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 18:24

Le 29 mars 2012 - Photos DR

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Des produits régionaux

RESTAURATION SCOLAIRE - Le lycée Blaise-Pascal a participé à la deuxième semaine des produits de terroir et de qualité organisé par le Conseil Régional, du 19 au 23 mars.

20120319-LYCEE-BP-semaine-produits regionaux-002Il s’agissait pour l'équipe de restauration avec cette opération régionale « De la fourche à la fourchette », conduite dans tous les lycées du Poitou-Charentes, de servir à nouveau au self des produits valorisant la notion de terroir, de tradition, d'authenticité et de lien social et de consommer en respectant l'environnement, avec des produits de proximité générant moins d'émissions de dioxyde de carbone (coût réduit du transport).

20120319-LYCEE-BP-semaine-produits regionaux-007

Le farci (ou fard) charentaise est un plat typiquement régional.

Les différents produits sélectionnés et proposés étaient en effet issus de production locale (endives d'Antezant, mouclade charentaise, faisselle bio, gâteau charentais de Beurlay etc.).

20120319-LYCEE-BP-semaine-produits regionaux-003En parallèle, une exposition présentait au centre de documentation et d'information des objets d'art populaire et des ouvrages du XVIIIe siècle à nos jours sur la richesse de la cuisine en Poitou-Charentes. En effet, la diversité des terroirs, la douceur du climat océanique, le savoir-faire des agriculteurs et des éleveurs font de notre région un territoire riche en spécialités culinaires, avec une belle réputationen matière gastronomique... Citons quelques ouvrages et livres de recettes :  Cuisine Rabelaisienne, Recueil de recettes, de Claude-Charles Mathon, Le bien manger en Aunis et Saintonge par Ferdinand Faideau ou encore des livres présentant les productions locales, tel  Saintonge, pays des huîtres vertes, de Michel Grelon.

20120319-LYCEE-BP-expo-gastronomie 001Cette exposition sera visible jusqu'au 31 mars, jour des portes ouvertes du lycée Blaise-Pascal.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 14:54

Le 29 mars 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Un magasin spécialisé

dans le "Made in France" 

COMMERCES ANGÉRIENS – A Saint-Jean-d’Angély (Charente-Maritime), Frédérique et Fabrice Ménard disposent de 1 000 références de produits uniquement fabriqués en France : couteaux Laguiole, poêles minéral B élément De Buyer, Guy Degrenne, jouets en bois du Jura, etc.

Article paru dans la Charente Libre du 29 mars 2012 page 7 

CL-menard-546518 345925982111622 100000826704027 854750 181

Je n'ai pas trouvé le lien pour un renvoi de lecture sur le Web

D'autres articles

Sur le blog du 8 juillet 2011

Un magasin dédié aux produits fabriqués en France (Saint-Jean-d'Angély 8.07.2011)

http://0z.fr/hpth2

 

Sud Ouest 1er février 2012

 Labellisé français

Il s'est autoproclamé premier commerçant à promouvoir le « made in France »
« J'ai commencé par créer un groupe baptisé "sensibiliser un million de personnes à la fabrication française" sur un réseau social », explique le commerçant trentenaire. Le groupe compte actuellement […]

 

Sud Ouest 12 juillet 2011

Que des produits français

Fabrice Ménard a ouvert, avec sa femme Frédérique, un magasin de vente de produits uniquement fabriqués en France, au 26 de la rue Gambetta.
« Je cherchais un trotteur français : il n'y en avait pas dans les magasins ! L'idée est venue. J'ai fait une page sur Facebook pour sensibiliser à la fabrication française. Un million de personnes sont [...] »

 

Ménard fabrications françaises - 26 rue Gambetta - 17400 Saint-Jean-d'Angély

Tél. 05 46 26 92 96www.menard-boutique.fr 

www.facebook.com/fm0007

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 01:55

Le 28 mars 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Des formations pour des débouchés

ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL – La journée portes ouvertes du lycée professionnel Blaise-Pascal aura lieu samedi 31 mars. L'opportunité de découvrir les différentes filières et formations du lycée en journée continue, de 9 heures à 16 heures.

20110209 LYCEE-B-P moissonneuse 008 (2)Outre une moissonneuse-batteuse et trois automobiles neuves (Kangoo, Mégane, 207SW), le lycée possède une voiture électrique Mia, fabriquée par Heuliez à Cerisay. PHOTO DR

Stéphane Allioux, proviseur au lycée professionnel régional Blaise-Pascal l'annonce : 420 jeunes seront scolarisés à la prochaine rentrée. Et la journée portes ouvertes de samedi prochain, qui accueillera collégiens, parents, mais aussi les Angériens qui n'ont pas encore découvert un des fleurons de l'enseignement professionnel situé dans leur ville, constitue l'opportunité de découvrir les formations et la vie à Blaise-Pascal.

Après de fortes mutations, cette offre de formation a vu le développement de la filière prévention-sécurité, la création de la section conduite d'engins de travaux publics et l'implantation de deux sections d'apprentissage dont la section de BTS agro-équipement.

Samedi, avec la découverte de toutes ces formations, les 800 visiteurs attendus découvriront aussi l'historique de l'établissement et les sections de maintenance dans quatre spécialités : la maintenance automobile, de matériel de travaux publics, de motoculture et de matériels agricoles. Ils rencontreront les enseignants de la filière parcs et jardins, visiteront l'atelier de maintenance auto et ses douze véhicules d'application dont trois sont entrés tout récemment (un Kangoo, une Mégane, une 207SW).

Stéphane Allioux commente : « Nous avons aussi des véhicules de trois à six ans d'âge et souhaitons que les élèves maîtrisent la technologie de base que l'on rencontre avec des véhicules genre Dacia. Le secteur construction ou vente automobile connaît des difficultés et doit se restructurer. En revanche, les emplois de service et donc de maintenance semblent avoir un bel avenir ».

20110113 mazeray 030-phot coll SHV-blLes élèves ont travaillé à la réfection du circuit motocross de Mazeray. PHOTO DR

À onze heures, M Ballanger, gérant d'une société de distribution de matériels agricoles, animera une table ronde sur les débouchés professionnels de la filière. L'occasion de reparler de machines à vendanger et de moissonneuse-batteuse, comme celle possédée par le lycée.

Les enseignants de prévention-sécurité présenteront le bac professionnel qui prépare aux métiers de la sécurité publique (police, pompiers, gendarmerie...), le CAP agent de sécurité, les formations Bac Pro de 18 semaines au SDIS17, à l'école nationale de police de Périgueux et à l'école de gendarmerie de Rochefort.

Seront aussi présentés le CAP canalisateurs et le très couru CAP conduite d'engins, avec des navettes emmenant les visiteurs sur le centre d'évolution pratique, site situé sur la commune de Bignay, pour qu'ils y découvrent des élèves en pleine démonstration.

Ceci ne doit pas empêcher de découvrir les salles de cours, les ateliers, la Maison des lycéens, les installations sportives, les internats... et le projet de nouvel internat d'une capacité de 270 places.

Un programme qui sera une formation... à une journée chargée.

Bernard Maingot

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 01:53

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Le cinéma Eden passe au numérique !

Article paru dans Sud Ouest du 27 mars 2012

Lire l'article sur sudouest.fr Du relief pour l'Eden

20120327-18C-p19-Eden

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 01:45

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

La Journée des métiers et de l'entreprise a eu lieu vendredi 23 mars, au complexe du Coi, à Saint-Jean-d'Angély. Voir l'album  Journee-metiers-23.03.2012

Article paru dans Sud Ouest du 27 mars 2012

Lire l'article sur sudouest.fr Des pistes pour l'avenir

20120327-18C-p19-journée-métiers

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 00:52

Le 28 mars 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Un communiqué de la

Caisse d'allocations familiales

« Suite à la liquidation judiciaire entraînant la fermeture du centre social de Saint-Jean-d'Angély, nous n'avons plus la possibilité d'accueillir les allocataires dans notre point d'accueil à partir du 29 mars.

Une solution est actuellement recherchée avec l'appui des partenaires des Vals de Saintonge.

Dans l'attente, les allocataires peuvent retrouver les informations de la caf sur le site internet www.caf.fr sur lequel ils peuvent effectuer les démarches les plus courantes concernant leur compte (suivi des paiements, attestation, accès aux formulaires, simulations de droits, ...) ».

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 00:50

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Loto

L’AAJC Togo organise un loto animé par Olivier, mardi 3 avril à 21 heures, salle Aliénor-d’Aquitaine.

Bons d’achat de 150 €, 60 €, colis spécial congélateur, tablette numérique, table salle à manger, tonnelle, machine hot-dog, plancha électrique, jambons secs, colis viande du chef, couscous, volaille…

53 tirages, le carton 1,50 €, carton-bingo 2 €, tombola 1,50 € la case. Cartons et plaques acceptés.

Buvette, sandwiches, crêpes.

Réservations possibles au 05 46 32 28 83 ou 05 46 32 29 28 (HR).

Ouverture des portes à 19 h 30.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 19:04

Le 26 mars 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Vers la baisse des prélèvements

IRRIGATION – Réunie en assemblée générale lundi dernier, l'association syndicale autorisée "ASA Boutonne" a évoqué les restrictions sur les prélèvements servant à l'irrigation.

20120326-ASA-0201-JY-Moizant-Jean-Yves Moizant, président de l'ASA Boutonne depuis 2002, demande à être remplacé.  "Sur dix étés de présidence, les années 2003 à 2006 puis 2009 à 2011 m’ont fait la vie dure !"

« Cette onzième assemblée générale sera la dernière que je préside. Ce n’est pas une surprise pour le conseil d’administration puisque cela fait deux ans que j'ai annoncé vouloir passer la main », déclarait d'emblée Jean-Yves Moizant, président de l'association syndicale autorisée ASA Boutonne (1), devant 70 membres réunis lundi matin à l'hôtel d'entreprises, au parc d'activité Arcadys. Une assemblée très administrative avec des modifications statutaires pour se conformer aux ordonnances des nouveaux textes de loi qui régissent les ASA, qui a fixé un plafonnement à 5 000 du nombre d'hectares inscriptibles dans le périmètre, correspondant à un prélèvement d'eau de dix millions de mètres cube, afin de pérenniser le socle de l'ASA Boutonne et les activités de ses adhérents.

La proposition la plus importante a concerné la base de répartition des dépenses et un équilibre entre ceux qui seraient raccordés à une réserve de stockage et ceux qui ne le seraient pas, ces derniers étant pénalisés pour irriguer en prélevant dans le milieu en cas d'arrêtés préfectoraux. « Il faut que tous retrouvent les avantages du projet de stockage, les non-raccordés devant payer moins que ceux ne subissant pas de restrictions et qui combleront le manque à gagner. Chaque année, nous appliquerons un coefficient de productivité attribué à ceux qui seront concernés par les arrêtés», précise Jean-Yves Moizant.

20120327-ASA-0195Les présents représentaient 60 % des adhérents à l'ASA Boutonne

Dans son rapport moral, le président a évoqué la sécheresse de l’année 2011 : « Une année référence qui n'a épargné aucune culture, avec des rendements catastrophiques en blé ou blé dur, des orges de brasserie déclassées, des pois minables. Seuls les colzas ont été un peu moins mauvais. Les pluies revenant tardivement, les tournesols ou les maïs avaient déjà souffert. Pourtant c’est le maïs qui s’en sortira le mieux. Serait-il finalement la culture la mieux adaptée à notre région, du moins dans le contexte de 2011 ? Une année démontrant que l’important c’est la diversité, où le maïs a sa place ».

Jean-Yves Moizant a aussi critiqué « l’absence totale de prise en compte de l’intérêt économique dans les décisions prises », des mesures préventives de restriction « dans le seul but de protéger les milieux » en regrettant qu'elles ne concernent que les prélèvements agricoles. « Rien n'est fait pour agir sur les écoulements, rien pour préserver cette ressource d’intérêt général, aucune gestion, aucun programme. On repart chaque année avec les mêmes causes provoquant les mêmes effets, et un bouc émissaire tout trouvé pour maintenir les conflits d’usage. On remet même en cause l'honnêteté des bureaux d'études ».

Et de préciser que dans l'étude faune-flore effectuée, il était reproché au bureau d'étude « de ne pas avoir remarqué des espèces remarquables qui auraient dû être remarquées », ajoutant que « l'espèce du busard remarqué n'était pas précisée » (pour cause d'éloignement) et que des études complémentaires étaient souhaitables...

20120326-ASA-6933-JY-Moizant-"Au lieu d'un vrai programme de mesures, la seule ambition est de diminuer les prélèvements agricoles. C'est bien un constat d’échec !"

On le voit, le sujet de l'irrigation est toujours polémique. Jeudi 22 mars, les irrigants avaient manifesté à La Rochelle leur opposition aux mesures de restrictions que veut imposer l'État dès le printemps (lire ci-après).

« L'arrêté-cadre prévoit déjà des seuils au printemps plus élevés que ceux de l'été en prenant pour référence la courbe 2011 et en traçant un trait au-dessus, ce qui voudrait interdire toute irrigation. Pourquoi, quand aucune restriction n’existe avant le franchissement du débit objectif d'étiage (DOE) dans tous les autres départements de l’Adour-Garonne, veut-on mettre en Charente Maritime des premières mesures à 300% du DOE ?On attendait un vrai programme de mesures, et non une seule ambition qui consiste à diminuer les prélèvements agricoles. C’est bien un constat d’échec. L’irrigation a prélevé cinq millions de m3 en 2011 contre plus de 20 millions à la fin des années 90 et le nombre de jours de franchissement du débit de crise lui ne cesse d’augmenter ! »

 

Contact : Jean-Yves Moizant (président) au 06 43 64 15 81 ; Valentin Pommier (administration) au 05 46 32 68 71. www.asa-boutonne.org/ 

 

(1) L'association syndicale autorisée ASA Boutonne (établissement public administratif), qui regroupe 320 propriétaires de terrains irrigués et 112 exploitants agricoles, est un organisme public gestion des prélèvements de l'eau à usage agricole et la création de nouvelles ressourcessur le bassin de la Boutonne. « Ces exploitations représentent 4 700 hectares inscrits sur le périmètre de l'ASA et neuf millions de mètres cube autorisés », précise Jean-Yves Moizant.

À noter également que, depuis septembre 2010, l'ASA emploie, à plein temps, Valentin Pommier pour s'occuper de l'administration et de l comptabilité.

« L'objectif principal de notre organisme est  de pérenniser le tissu social et économique lié à l’agriculture sur le bassin de la Boutonne en trouvant des solutions face à la diminution de la ressource en eau », précise le site www.asa-boutonne.org/ 

L'ASA Boutonne en chiffres

Un bassin de 30 982 hadont 7 269 ha irrigables ; 320 propriétaires ; 112 exploitationsdont 76 inscritesdans 27 projetsde créations de ressources par substitution ; 2 876 hairrigués liés au projet de stockage, soit 40%des surfaces actuelles ; 8,7 Millions de m3  consommés pour un volume autorisé de 13,5 millions de m3 en 2008 ; projet de stockage de 6,27 millions de m3 (75% de la consommation) et, pour le quart restant : 2,60 millions de m3 prélevables en période estivale et 2,53 millions de m3 au printemps ; 660 000 € d’études réalisées (hydrologie/hydrogéologie, milieu naturel, sites Natura 2000, paysage, patrimoine bâti et archéologique, air, climat, sols, usages de l’eau, voisinage, santé, salubrité, sécurité, foncier, orientation d’urbanisme et infrastructure ; 170 000 € d’études en 2009(incidence Natura 2000, suivi d’impacts et essais de pompage) ; projet mutualisé de stockage = 33,6 millions d’euros dont 15,6 M€ financés par les agriculteurs

 

Vu sur sudouest.fr du jeudi 22 mars 2012

La Rochelle : 200 agriculteurs manifestent ce jeudi matin

Ils protestent contre les mesures de restriction d'usage de l'eau

20120322-agriculteurs-LR-Près de 200 agriculteurs manifestent depuis ce matin à La Rochelle pour protester contre les mesures de restriction d'usage de l'eau.

20120322-agriculteurs-LR-2Devant la direction des territoires et de la mer ils ont mis le feu à des pneus et se sont dirigés ensuite vers la préfecture avec une vingtaine de tracteurs en convoi). A 10 heures, doit s'y tenir un comité quantitatif de l'eau de Charente-Maritime.

La Rochelle : coup de force des agriculteurs

Armés de vingt tracteurs, ils ont bloqué tout le quartier en déversant  des pneus et de la paille. 

20120322-les-agriculteurs-ont-deverse-des-pneus-sur-la-chauAprès avoir décidé de boycotter le comité quantitatif de l'eau jeudi matin à la préfecture, environ 200 agriculteurs de Charente-Maritimemanifestent devant la préfecture à l'appel de la Fnsea 17 et de la Fédération des Jeunes Agriculteurs cependant qu'une délégation a été reçue par la Prefète.

Armés de vingt tracteurs, ils ont bloqué tout le quartieren déversant notamment sur la chaussée des pneus et des bottes de paille. Ils protestent contre le durcissement de l'arrêté-cadre pour l'irrigation de printemps, contre Natura 2000, le classement des marais de Brouage et les contraintes des mesures agroenvironnementales.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages