Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 00:37

20120410-SCA-LOTO

Partager cet article
Repost0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 23:08

Le 8 avril 2012

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

La stratégie présentée

AGENDA 21 – Une réunion publique présentant la stratégie Agenda 21 de la municipalité se tiendra mardi 10 avril à 19 heures, dans le salon d'honneur de l'hôtel de ville.

20120305-Reun-publ-diagnostic-Agenda-21.jpg20120410-affichette-stategieAprès avoir exposé le diagnostic de territoire, le maire Paul-Henri Denieuil présentera la stratégie de développement durable que la municipalité de Saint-Jean-d'Angély entend mettre en œuvre à l'échelle de la ville, et d’en débattre avec les Angériens.

Cette stratégie vise à définir les grandes orientations de l’Agenda 21, en tenant compte des forces et faiblesses du territoire évoquées lors de la réunion publique de restitution du diagnostic, le 5 mars dernier.

Une liste des actions à mettre en oeuvre sera ensuite établie à l'occasion des prochaines réunions publiques prévues en septembre 2012.

« Définir une stratégie, c’est faire des choix parce que nous ne pourrons pas tout faire d’un seul coup. Il s'agit d'identifier ce qui est important et urgent de réaliser et d'établir les priorités, de fixer les objectifs pour y parvenir à court, moyen ou long terme,, voici l'exercice auquel va s'adonner notre équipe municipale », explique Paul-Henri Denieuil.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 19:33

Vu dans Sud Ouest du samedi 7 avril 2012

20120406-18C-p23-sjy-agenda-sports

Partager cet article
Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 01:00

Vendredi 6 avril 2012

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

"De pire en rire"

THÉÂTRE – La Comédie de l'Éperon récidive avec un nouveau spectacle et quatre comédies grinçantes "De pire en rire". Première représentation vendredi 13 avril à Saint-Jean-d'Angély.

20120413-theatre1-portefeuille-mirbeau-409Le Portefeuille d'Octave Mirbeau - Comment un portefeuille trouvé sur le trottoir gâchera la soirée d'un brave (?) commissaire de police...

 

« De pire en rire ». C'est le titre du nouveau spectacle de la troupe amateur de la Comédie de l'Éperon. La troupe reste dans le registre de l'humour avec cette année une suite de quatre comédies grinçantes en un acte. Les deux premières représentations auront lieu à Saint-Jean-d'Angély les vendredi 13 et samedi 21 avril prochains.

Trois comédies sont d'Octave Mirbeau (Le Portefeuille, L'Interview et L'Épidémie), la quatrième de Fernando Arrabal (Pique-nique en campagne). Le dénominateur commun en est la satire sociale avec des auteurs qui ont la dent dure. Ils étrillent en bloc, avec une forte dose d'humour, la corruption, l'abus de pouvoir, l'affairisme, le pouvoir des médias, l'absurdité de la guerre, etc.

20120413-theatre4-L'Interview-couleurL'Interview (Octave Mirbeau) - Une journaliste inquisitrice fait irruption dans un modeste débit de boisson. Le propriétaire de l'établissement est incapable de répondre à ses questions... mais a-t-elle bien tout compris ?

 

Trop peu connu, Octave Mirbeau fut, à cheval sur les XIXe et XXe siècles, un auteur de théâtre, de romans, mais aussi journaliste et critique d'art. Sa pièce la plus jouée aura été « Les affaires sont les affaires », sévère critique du monde de l'argent. Quant à ses pièce courtes dont trois sont présentées par la Comédie de l'Éperon, ce sont les plus acides socialement et politiquement, mais aussi probablement les plus drôles... et toujours d'actualité. Plus contemporaine, la pièce « Pique-nique en campagne » de Fernando Arrabal joue sur le même registre : un humour décapant et décalé.

Tous ces textes serons servis par des comédiens amateurs angériens d'expérience, pour une bonne partie issus des fameuses et regrettées Déamfabulations : Jean-Noël Biteau, Marie-Martine Dinh, Gilles Portères, Françoise Robyns, Pamela Roux, Thaïs Ruellan, Karine Turbez et Camille Vally. La mise en scène est assurée, comme l'an passé, par Jean-Louis Bordessoules.

20120413-theatre2-l'épidémie-514-couleurL'Épidémie (Octave Mirbeau) - Réunion exceptionnelle du conseil municipal : la commune est menacée d'un grave danger. Le sens du devoir et la probité des membres du conseil vont se révéler dans toute leur grandeur...

 

Ces deux représentations ne sont que les premières d'une « tournée » qui durera jusqu'à début octobre. Le spectacle sera présenté au total une douzaine de fois à Saint-Hilaire-de Villefranche, Saint-Savinien, Varaize, Loulay, Aulnay-de-Saintonge, Aumagne, à nouveau Saint-Jean-d'Angély... et même Mortagne-sur-Gironde !

Les représentations angériennes des vendredi 13 et samedi 21 avril auront lieu à 20 h 30 dans l'amphithéâtre de la Fondation Robert, 13 rue du Professeur Georges-Texier, face au collège Georges-Texier (la précision est d'importance, l'an passé certains spectateurs ont cherché la salle chaussée du Calvaire à la Fondation Robert elle-même... et n'ont pas vu le spectacle !).

Le prix d'entrée est fixé à 5 € pour les plus de 12 ans. Contact, renseignements et réservation au 05 46 25 06 48.

20120413-theatre3-pique-nique-en-campagne-560Pique-Nique en campagne (Fernando Arrabal) - Papa et Maman Tépan viennent rendre une visite dominicale à leur fille Zapo actuellement sur le front...

Les auteurs

octave-mirbeauOctave Mirbeau (1848-1917), fut un journaliste influent, critique d’art défenseur des avant-gardes, pamphlétaire redouté. Il a été aussi un romancier novateur, qui a contribué à l'évolution du genre romanesque, et un dramaturge, à la fois classique et moderne, qui a triomphé sur toutes les grandes scènes du monde. Littérairement incorrect, il était inclassable, il faisait fi des étiquettes, des théories et des écoles ; également politiquement incorrect, farouchement individualiste et libertaire, il incarnait une figure d'intellectuel critique. Personnalité de premier plan, craint autant qu’admiré, il est reconnu par ses pairs comme un maître : ainsi Léon Tolstoï voit-il en lui «le plus grand écrivain français contemporain » ; Stéphane Mallarmé écrit qu’il « sauvegarde certainement l’honneur de la presse » ;  cependant qu’Émile Zola salue, « Le justicier qui a donné son cœur aux misérables et aux souffrants de ce monde ».

Ardent dreyfusard, c'est aussi lui qui paye de sa poche la grosse amende à laquelle a été condamné Émile Zola pour son «J'accuse ». Parallèlement, Mirbeau se fait le chantre attitré d’Auguste Rodin, de Claude Monet et de Camille Pissarro ; il est l’admirateur de Paul Cézanne, d’Edgar Degas et d’Auguste Renoir, le défenseur d’Eugène Carrière, de Paul Gauguin — qui, grâce à ses articles élogieux, en février 1891, peut payer son voyage à Tahiti —, de Vincent Van Gogh, de Camille Claudel, dont il proclame à trois reprises le « génie », d’Aristide Maillol et de Maurice Utrillo.

Fernando-Arrabal-01Fernando Arrabal est un écrivain et cinéaste né le 11 août 1932 à Melilla (Espagne). Il vit en France depuis 1955 ; "desterrado" est sa définition, qu'on pourrait traduire par mi-expatrié, mi-exilé.Il a réalisé sept longs-métrages. Il a publié une centaine de pièces de théâtre, quatorze romans, huit cents livres de poésie, plusieurs essais et sa célèbre Lettre au général Franco du vivant du dictateur. Il est co-fondateur du mouvement Panique avec Roland Topor, Christian Zeimert et Alejandro Jodorowsky, et Transcendant satrape du Collège de Pataphysique depuis 1990. Un théâtre fou, brutal, clinquant, joyeusement provocateur. Il hérite de la lucidité d'un Kafka et de l'humour d'un Jarry ; il s'apparente, dans sa violence, à Sade ou à Artaud. Mais il est sans doute le seul à avoir poussé la dérision aussi loin. Profondément politique et joyeusement ludique, révoltée et bohème, elle est le syndrome de notre siècle de barbelés et de goulags : une façon de se maintenir en sursis.

Jugé sous le régime franquiste en 1967 il est emprisonné pour son engagement politique à travers son œuvre, et ce malgré le soutien énergique de la plupart des grands écrivains de l'époque, de François Mauriac à Arthur Miller. À la mort du Général Franco il a fait partie du groupe des cinq Espagnols (interdits de retour) les plus dangereux, avec Carrillo, la Pasionaria, Líster et El Campesino. Plus tard la démocratie en Espagne lui permettra d'atteindre une véritable reconnaissance dans son pays.

La Comédie de l'Éperon

Ce spectacle est présenté par la troupe amateur de la Comédie de l'Éperon. Cette association propose également sur Saint-Jean-d'Angély des ateliers enfants et adolescents. Elle produit en outre le festival "Scènes de jardin" chaque été à Saint-Jean-d'Angély et ses environs, et a assuré la création de spectacles professionnels : "Ombre de mon amour" (poèmes d'Apollinaire), "Petites musiques conjugales"  (pièces de Feydeau, Anouilh et Courteline) et "Le pureté vénéneuse d'une cigarette menthol" (de et par Jerôme Berthelot).

La troupe

La troupe présente le 13 avril est composée, par ordre d'entrée en scène, de : Camille Vally (Mme Maltenu, puis le membre de l'opposition, une infirmière), Gilles Portères (Le commissaire, puis l'homme en noir, M. Tépan), Pamela Roux (Flora, puis le docteur Triceps), Karine Turbez (une femme policier, puis le membre de la majorité, Zépo), Françoise Robyns (une femme policier, puis le maire, une infirmière), Jean-Noël Biteau (Jean Guenille, puis un conseiller, Chapuzot), Marie-Martine Dinh (Huguette Bouchaud, puis Mme Tépan), Thaïs Ruellan (Zapo).

Mise en scène : Jean-Louis Bordessoules

Représentations
Vendredi 13 avril : Saint-Jean-d'Angély, amphithéâtre Fondation Robert

Samedi 21 avril : Saint-Jean-d'Angély, amphithéâtre Fondation Robert

Vendredi 11 mai : Saint-Hilaire-de-Villefranche, salle Jean Garnier

Samedi 12 mai : Varaize, salle polyvalente

Jeudi 24 mai : Saint-Jean-d'Angély, amphithéâtre Fondation Robert

Jeudi 31 mai : Saint-Jean-d'Angély, amphithéâtre Fondation Robert

Vendredi 29 juin : Saint-Savinien, salle des Augustins

Samedi 30 juin : Loulay, Foyer rural

Vendredi 5 octobre : Saint-Jean-d'Angély, amphithéâtre Fondation Robert

Samedi 6 octobre :  Aulnay-de-Saintonge, Foyer rural

Vendredi 12 octobre : Aumagne, salle des Fêtes

Samedi 13 octobre : Mortagne-sur-Gironde, au cinéma

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 00:01

Le 30 mars 2012

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Les comptes font les joutes

CONSEIL MUNICIPAL – Jeudi soir, l'ordre du jour comportait aussi le vote des comptes administratif et de gestion 2011, le budget supplémentaire 2012 et des questions orales pour des réponses qui fâchent.

20111110-travaux-rue-jean-moulin-5717

La voie reliant les avenues jacques-Richard et Jean-Moulin a été terminée fin 2011. Le chantier, au coût total de 215 000 euros, a vu évacuer 5 000 mètres cubes de déblais. http://0z.fr/DoC3c 

La présentation des comptes administratif et de gestion 2011 et du budget 2012 (voir encadré) par Gilles Raillard, délégué aux finances et à la communication, a été l'occasion d'échanges copieux entre opposition et majorité municipale.

Jean-Claude Bouron (opposition socialiste), a fait remarquer au fonctionnement qu'avec « une baisse des recettes réelles de 1,4 % (- 137 000 €) et une hausse des dépenses réelles de 1,6 € (+ 126 000 €), le total non négligeable de 263 000 € en moins sur 2011 représentait 6,5 % de la fiscalité ».

Sur le budget 2012, Jean-Claude Bouron critique la constitution de l'excédent de 1 061 000 : « Comme il est trop faible, vous ajoutez donc les excédents des budgets supplémentaires et annexes précédents, où les recettes exceptionnelles ne se reproduiront pas chaque année, et obtenir votre virement de 1 373 000 euros à la section investissement. Ainsi, vous avez à nouveau une insuffisance d'investissement que vous allez chercher en emprunt »

L'opposition s'abstient ou vote contre

Le conseiller d'opposition dresse un procès en règle : « Sur la fiscalité, vous dites que la taxe d'habitation augmente de 0,99 %, le foncier bâti de 1,27 %. La Loi de finances a revalorisé les bases de 1,8 %. Votre enrichissement a donc diminué de 0,9 % en taxe d'habitation et de 0,53 % en foncier bâti. Sur l'emprunt vous terminerez sur un stock de 14 millions. Il manquait dix milliards à l'échelon national pour financer tout l'investissement y compris les hôpitaux publics, ça veut dire que les banques ont fermé le robinet dans ce pays. Un seul terrain vendu à Peugeot sur les zones industrielles. On ne peut pas se contenter de ces chiffres. Donc, nous nous nous abstiendrons sur le compte administratif (2011) et nous ne voterons pas votre budget supplémentaire (2012) ». Ce qui représente six voix.

Dans sa réponse, Gilles Raillard a rappelé que la pénurie en matière d'emprunts obligeait à revoir les investissements à la baisse : « Nous avons la même analyse en fiscalité. Avec ce manque de dynamisme sur l'enrichissement des bases, nous avons réussi à contenir les dépenses qui sont parcimonieuses. Une augmentation est à faire sur les recettes car nous n'augmentons pas la pression fiscale. En ce qui concerne l'endettement, celui-ci est de 11 577 000 € et non pas de 14 millions ». Le maire, Paul-Henri Denieuil, ajoute : « Le vrai juge de paix, c'est le ratio capacité d'autofinancement sur dette. Et quand on a un ratio de cinq et quelques années de remboursement, c'est un ratio très faible ».

Françoise Mesnard, chef de file de l'opposition, a souligné que les comptes laissaient apparaître des choix :« Vous avez dépensé 150 000 € en études et consultants divers. Ils auraient été mieux utilisés pour préserver le tissu associatif de la commune ainsi que le centre social ».

« Je souhaite éviter d'augmenter les impôts en maintenant les taux, maintenir les dépenses de fonctionnement à un niveau raisonnable et continuer à réaliser des investissements », a conclu le maire. Jacques Castagnet a indiqué que tous les terrains seraient réservés en zone industrielle la semaine prochaine, avec des actes et des compromis de vente signés (restaurant La Boucherie, magasin de bricolage, magasin de décoration...).

La discussion a ensuite continué sur les tarifs et les effectifs de l'école municipale de musique, où Françoise Mesnard demande de revoir « la tarification qui pénalise les familles de classe moyenne ». Yolande Ducournau a chiffré la baisse des cotisations, précisant que l'école coûtait 240 000 € par an. La délibération a été adoptée moins sept voix (six de l'opposition et Hénoch Chauvreau)

Les comptes en bref

Le compte administratif 2011 fait ressortir un excédent final et global de 1 061 560 €.

En fonctionnement le résultat de 1 157 980 € s'ajoute à l'excédent 2010 de 1 318 580 € pour donner un résultat cumulé (excédent global final) de 2 476 560 €.

En investissement le résultat déficitaire de 178 240 € s'ajoute au déficit 2010 de 1 332 530 € et aux restes à réaliser de + 95 770 € pour montrer un besoin de financement (déficit) de 1 415 000 €.

L'excédent final de clôture (excédent en fonctionnement diminué du déficit en investissement) s'établit donc à 1 061 560 euros.

Le budget supplémentaire 2012 prévoit des dépenses arrondies à 710 300 € (584 230 en investissement et 126 070 en fonctionnement) et des recettes équivalentes (moins 788 950 € en investissement et 1 499 250 € en fonctionnement)

Les questions orales

En fin de séance, les questions orales ont d'abord concerné des incidents sur le réseau d'eau potable du 23 au 26 mars, où l'eau était jaunâtre.

Le comité des fêtes ne pourra faire sa brocante les 8 et 9 septembre au plan d'eau (deuxième foire aux produits de l’agriculture biologique « la rentrée bio » et quatrième édition du Salon du développement durable). «  Après le Centre Social, pourquoi la Ville s’acharne-t-elle maintenant contre le Comité des Fêtes... », interroge Françoise Mesnard.

Serge Caillaud apporte une longue réponse : « La ville ne s’acharne pas. Elle met simplement fin à une situation héritée du passé qui ne correspond plus aux besoins actuels. L’association occupe gracieusement un local appartenant à la ville alors qu'elle poursuit une activité commerciale avec la location payante de matériels pour des particuliers... Certaines manifestations ont été abandonnées... Les ressources ne sont pas transmises à la ville... L'activité de l’association ne sert plus l’intérêt général. Le nombre d’adhérents était de 20 en 2004 et 12 en 2007. Nous n’avons pas connaissance du nombre d’adhérents à ce jour. Son périmètre d’intervention n’est pas connu... Il n’y a plus de légitimité à ce que l’association soit hébergée gracieusement par la ville ».

Le centre social

Un troisième sujet a mobilisé les échanges : « Contrairement à vos engagements pris à la suite de la fermeture du Centre Social causée par la suppression des subventions municipales, pour quelle raison le CCAS a-t-il fait savoir qu’il n’était pas en mesure de répondre aux demandes des anciens adhérents.. .? » a demandé Françoise Mesnard

Sylvie Salade, vice-présidente du CIAS, et Sylvie Montaud-Lopez, directrice, ont reçu les co-présidentes et les bénéficiaires qui souhaitaient que les enfants continuent à bénéficier des activités de loisir. « ... le Secours Catholique et la Croix Rouge ont été contactés. Une rencontre entre la ville, les associations et les usagers est prévue. Lors du prochain conseil du CIAS, le 30 mars, des propositions pourront être évoquées », répond Sylvie Salade, avant d'ajouter : « Il n’a jamais été question que le CIAS reprenne des actions du centre socioculturel. Les missions et les prérogatives de ces deux entités sont très différentes. Le CIAS intervient au niveau de l’action sociale, le centre gérait des animations ».

L'adjointe précise qu'elle a recensé 161 familles participant aux animations du centre en 2010 et que, pour les enfants bénéficiant du passeport de la CAF, le coût résiduel à payer pour une journée au centre de loisirs de Beaufief est de 4,20 €, repas compris, déduction faite des deux euros pris en charge par le CIAS.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 20:57

Le 4 avril 2012

FONTENET (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY - 17400)

La Chantonge en concert

CONCERT – La chorale internationale « La Chantonge » et les « Saxophones de la Moreau » se produiront pour un concert exceptionnel, jeudi 5 avril à 20 heures à la salle des fêtes de Fontenet. 

20120405-FONTENET-concert-chantonge-6831La chorale La Chantonge donnera un programme de musique sacrée (Saint-Saëns, Elgar, Palestrina, Vivaldi) et profane (Bonnet, Josquin des Près, Jannequin). Les saxophonistes joueront des morceaux de musique traditionnelle, moderne et jazz.

Ce sera également l’occasion d’assister à une première mondiale avec les représentations de « Bonjour le Fleuve », un poème sur la Charente, transposé par Pauline Gordon en un morceau pour saxophone et Chorale ainsi qu’une œuvre composée et jouée par Andy Scott : La Moreau.

L’entrée pour assister à ce concert exceptionnel, qui ouvrira la saison musicale des deux formations, sera gratuite (programme : un euro).

 

La Chantonge

Chef de choeur : Eileen Sharp

Annie Bonnec, Annie Bourgine, Joan Coker, Diane Deleau, Jenny Harmer, Joan Keevil, Wanda McKerchar, Francoise Meynckens, Angela Naylor, Margaret Rogers, Jean (Jeanne) Wood ; Dominique Buisson, Armand du Payrat, Douglas Gibbins, Bernard Kemp, Andy McKerchar, Gerard Smon, Leonard Verey, Grahame Wood.

La chorale La Chantonge a été  créée en 2004 par Caroline Bradley et par le regretté Mike Elliot. Son nom vient de la contraction de « Chanteurs » et « Saintonge ». Elle a toujours été internationale. actuellement, ses membres sont britanniques, hollandais et français. Originellement basée à Saint-Jean-d’Angély (17400), elle répète actuellement dans le proche village de Fontenet ou elle est accueillie en résidence depuis janvier 2012. En mettant à sa disposition une salle de répétition parfaitement adaptée, le maire de Fontenet, Pascal Sagy, a souhaité offrir à cette chorale internationale d’un excellent niveau les meilleures conditions possible pour appréhender cette nouvelle saison musicale.

Le répertoire de la chorale La Chantonge va de l’époque médiévale à la musique contemporaine. La chorale chante en anglais, français, latin, allemand, russe, africain et même en gallois .

Dans ses concerts, elle s'efforce d'obtenir un mélange et un équilibre divertissant pour un public averti ou néophyte, mais loyal et croissant. Mais elle introduit parfois de nouvelles propositions pour surprendre le public et parfois, même, la chorale elle-même.

La Chantonge est ouverte à de nouvelles idées et certaines de ses meilleures réussites lui ont été suggérées par ses amis ou ses supporteurs .

Ses concerts ont généralement lieu dans les cantons de Saint-Jean-d’Angély, Saintes et Matha. Sa collaboration avec la commune de Fontenet lui offre une base de répétition idéale.

 

Les Saxophones de La Moreau 

Tuteur et Directeur : Andy Scott

Andy Blee, Julie Collins, James Cummings, Belinda Fox, Pauline Gordon, Malcolm Hendra,  Steve Huckle, Andrew Neale, Tim Stothert, Zoe and Arden Tomison, Sarah Turner. 

Basé à La Moreau, près de Bercloux (17770), ce groupe se distingue des autres en ne jouant ensemble qu’une semaine par an. Les joueurs se réunissent lors d’un stage de sept jours, mené par Andy Scott, joueur et compositeur de saxophone mondialement reconnu, et organisé par Jenny et Chris Trotter, les fondateurs de Creatives Vacances (www.creativevacances.com), le lieu incomparable pour les stages de musique en France, qui propose une panoplie de séjours pour tout les niveaux. 

 

Andy Scott 

Andy est un joueur et compositeur de saxophone, indépendant, qui initie des projets, mène des groupes de musique et collabore avec beaucoup d’artistes talentueux. Connu pour sa stylistique et sa polyvalence musicale, Andy est une personnalité respectée sur la scène musicale britannique. Lauréat du prix du compositeur britannique, il sépare actuellement son temps entre les représentations et les compositions d’oeuvres musicales. Il joue le saxophone ténor dans le «Apollo Jazz Quartet» qui suscite beaucoup d’éloge, et depuis 2008, il est le compositeur en résidence pour le « Fodens Brass Band ». Il est professeur de Saxophone au « Royal Northern College of Music & Drama ». Andy a formé en 2003 le consortium mondial du Saxophone ténor & est vice-président du comité international du saxophone. 

Depuis trois ans, il a organisé des ateliers de cours de saxophone à Creative Vacances et il a composé un morceau solo rien que pour ce concert. 

Pour plus d’informations, allez voir à www.andyscott.org.uk

 

Pauline Gordon 

Pauline est une professeur de musique qui a commencé sa carrière en tant que compositrice en écrivant des morceaux pour des spectacles d’écoles et des groupes de musique. Après, elle s’est mise au saxophone, et a joué et composé avec plusieurs groupes. L’année dernière, lors d’un séjour à La Moreau, elle a découvert le poème «Bonjour le Fleuve» et a décidé de le transposer en un morceau pour saxophone et chorale. La représentation du 5 avril sera sa première mondiale. 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 18:53

Lundi 2 avril 2012

17400 – COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Un budget toujours dynamique

CONSEIL COMMUNAUTAIRE – Lundi soir 2 avril, le conseil a adopté les comptes administratif et de gestion 2011 et le budget primitif 2012.

20120216-sie-inaug-6655Les locaux réhabilités du service d'insertion par l'environnement (SIE) de Bignay ont été inaugurés le 16 février 2012.

Mars et avril voient sortir les bourgeons aux arbres et fleurir les comptes administratifs et les budgets dans les collectivités locales. Lundi soir, il en était ainsi au conseil communautaire présidé par Francis Forgeard, avec des rapports présentés par le trésorier Michel Paillé.

Les comptes de la communauté de communes reposent sur un budget principal et huit budgets annexes. Soumis à l'approbation des membres, le compte administratif du budget principal reprend globalement les points suivants.

En section investissement, le résultat 2011 est un excédent de 123 103 €, pour des recettes de 1 544 036 € diminuées des dépenses. Ajouté à l'excédent 2010, le résultat à nouveau est de 142 594 €. Cependant, les restes à réaliser, importants en dépenses (450 934 € sur l'hôtel d'entreprises avec un emprunt de 500 000 €), engendrent une clôture d'exercice négative de 208 340 €.

En section fonctionnement, l'excédent 2011 avant imputation est de 1 240 364 €. Diminué de la prise en charge d'Atlantys (493 847 €) et augmenté de l'excédent reporté de 2010 (200 000 €), le résultat 2011 s'établit à 946 516 €.

Huit budgets annexes

Les comptes administratifs des budgets annexes ont ensuite été adoptés : celui d'Atlantys (90 149 €) ; de la Snati (moins 6 917 € en fonctionnement) ; du parc d'activités Arcadys (moins 820 517 € en investissement, mais avec des terrains à céder en contrepartie) ; de l'hôtel d'entreprises (moins 913 380 en investissement et plus 151 870 en fonctionnement, avec en contrepartie des loyers à venir en 2012) ; de la zone artisanale de Saint-Denis-du-Pin (moins 174 576 en investissement) ; de l'atelier-relais garage automobile construit dessus (moins 80 653 €) ; des panneaux photovoltaïques sur l'hôtel d'entreprises (moins 68 900 €) ; du Service d'insertion par l'environnement de Bignay (moins 294 738 € en investissement et le début des loyers du SIE avec 4 741 € en fonctionnement pour les quatre derniers mois de 2011).

À noter, dans les projets structurants, que pour l'atelier-relais garage automobile de Saint-Denis-du-Pin (342 mètres carrés au sol sur une parcelle d'environ 3 000 mètres carrés) , la CdC a attribué le marché de travaux en 14 lots à des entreprises régionales pour un montant de 420 557 € TTC.

Au budget primitif 2012, plusieurs points sont à noter.

Les contributions versées s'élèvent à 291 600 € au Pays des Vals de Saintonge (contre 299 836 € en 2011). Cette baisse s'explique par la contribution par habitant que le Pays a fixé en diminution, passant de 17,40 € à 16,69 €.

En revanche, la contribution au Smictom Vals Aunis augmente de 1 504 094 € en 2011 à 1 522 228 € en 2012. Une augmentation qui se répartit entre les ordures ménagères (1 329 000 €), des prestations spécifiques comme à l'hôpital (47 000) et 145 000 € sur la location de bacs (lesquels sont lavés par la CdC).

Compte tenu des dépenses pour les ordures ménagères (1 329 528 €) et des bases d'imposition prévisionnelles de 15 292 862 €, le taux de taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) reste fixé à 10,30 %.

La taxe foncière sur le bâti reste fixée à 7,75 % comme en 2011, engendrant une recette de 1815 330 €.

Subventions en augmentation 

Des subventions ont été votées :

478 071 € aux associations (sport 8 000 €, cinéma Eden 30 000 €, office de tourisme 176 821 €, A4 et comédie Éperon 16 300 €, collège et lycée 3 850 €, M2E 10 000 €, centre loisirs de Beaufief 177 000 €, Tremplin 17 et foyer-logement jeunes À chacun son toit 45 000 €) ;

320 100 € pour Atlantys, (scolaires, clubs, gratuité) ;

28 000 pour le Plan éducatif local (PEL) ;

10 000 € aux classes d'intégration scolaire ;

298 000 € au centre intercommunal d'action sociale (CIAS) ;

12 412 € en divers (SPA, etc.).

L'augmentation des subventions, de 790 430 € en 2011 à 1 124 171 € en 2012 provient essentiellement de la la nouvelle compétence sociale pour le centre intercommunal d'action sociale (CIAS) et d'une subvention exceptionnelle de rattrapage des salaires sur trois ans au centre de loisirs de Beaufief de 27 000 € (9 000 € pendant trois ans pour mise en conformité avec la convention collective des salariés).

Les prévisions budgétaires 2012 s'établissent en investissements à 317 900 en recettes et à 3 122 760 en dépenses.

En section fonctionnement, elles sont de 5 529 343 € en recettes et de 5 528 804 € en dépenses, ce qui engendre un résultat de 200 539 €. L'autofinancement sera de 746 516 €.

Tous les comptes et budgets ont été adoptés.

La contribution économique territoriale

La taxe professionnelle unique (taxe professionnelle sur les équipements et biens mobiliers) a été remplacée au 1er janvier 2010 par la contribution économique territoriale (CET, plafonnée à 3 % de la valeur ajoutée). Celle-ci est composée de la cotisation foncière des entreprises (CFE), assise sur les valeurs locatives foncières (taux déterminé par les communes ou les EPCI) et de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), prélevée selon un barème progressif et due uniquement à partir de 500 000 € de chiffre d’affaires.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 07:06

Le 4 avril 2012

17400 - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Que la musique soit...

ÉCOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE - Quatre nouveaux rendez-vous de l’école de musique de Saint-Jean-d’Angély sont programmés en avril 2012.

20110608-EdM-guitare-1604D'abord avec l'audition des élèves de la classe de flûte traversière, jeudi 5 avril, à 18 h 30, au musée municipal.

Puis, mercredi 11 avril, à 18 heures, à la chapelle des Bénédictines, ce sera le tour du cours de guitare.

La classe de batterie suivra, vendredi 13 avril, à 18 heures, à l’école de musique.

Enfin, mercredi 18 avril, à 18 heures, les violonistes feront apprécier leur talent à l’Abbaye Royale.

Les rendez-vous suivants auront lieu en juin et clôtureront l’année scolaire.

20110608 ecole musique-concert 1625 220120403-ann-audit-EdM-guitareb

Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 07:05

LA VERGNE (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

Fermeture pascale

La mairie sera fermée du vendredi 6 au mardi 10 avril 2012. En cas d’urgence s’adresser à M. le maire au 06 77 15 25 19, au 1er adjoint au 06 88 75 98 75 ou au second adjoint au 06 11 30 17 01.

20120403-la-vergne-dates.jpg

Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 07:04

Le 3 avril 2012

SAINT-JULIEN-DE-L'ESCAP (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

La chasse aux oeufs

20120403-MATHIS-chasse-oeufs-081.jpgMardi 3 avril, la résidence ORPEA « les Jardins de Mathis » organisait la traditionnelle chasse aux oeufs de Pâques destinée aux enfants de l'école maternelle de Saint-Julien-de-l'Escap. Aidés des résidents, ils ont trouvé la totalité des œufs dissimulés dans la bibliothèque, les différents salons de la résidence et ceux cachés dans les buissons et jardinière du jardin.

A l'issue de cette chasse où ils ont excellé, les enfants ont profité de la pause conviviale du goûter pour se répartir leurs trouvailles et chanter trois chansons aux résidents. Le sourire aux lèvres, ils sont ensuite partis les bras chargés de chocolats,

Vendredi 6 avril, la résidence accueillera de nouveau des jeunes escapiens un peu plus grands pour les écouter dans le cadre du "Prix Chronos" en compagnie de l'association "Lire et faire Lire". À 14 h 30, la lecture sera ouverte à tous....

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages