Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 07:01

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Il est toujours dans le bois

EXPOSITION – Yves Chevalier est une personnage étonnant : ancien charron, il fabrique des maquettes d'avions et a élaboré une 404 Peugeot à gazogène. C'est toujours une histoire de bois.

20110918-asavb-expo-4405-yves-chevalierYves Chevalier habite Les Touches de Saint-Loup. Ce week-end, à l'exposition sur l'histoire de l'aviation à Saint-Jean-d'Angély, organisée par l'Association des sports de l'air Vals de Boutonne (ASAVB), dans le cadre des Journées du patrimoine, il exposait ses maquettes d'avions, des modèles réduits en bois de tilleul qu'il confectionne depuis 15 ans.

Yves Chevalier donne quelques explications : « J'ai commencé voici une quinzaine d'années, à ma retraite. Avant je n'avais pas le temps : j'avais une entreprise de travaux agricoles. Auparavant, j'avais appris le métier de charron. Et comme j'avais fait de l'avion, j'ai eu l'idée de me lancer dans les maquettes. Je savais travailler le bois. Le reste, c'est du temps à passer ».

N'empêche, entre fabriquer des immenses roues de charrettes à cercler et des minuscules pièces en bois de tilleul qu'il faut coller, n'y aurait-il donc qu'un pas de menuisier à franchir ?

20110918-asavb-expo-4407-yves-chevalierMais, à 81 ans, Yves Chevalier ne compte pas à son actif que cette  activité, laquelle pourrait relever du développement durable autant que les années : il roule aussi en 404 Peugeot, équipée d'un moteur à gazogène, une incroyable machine roulante qui ne cesse de créer l'étonnement, surtout parmi les jeunes. Une remorque est attelée à son véhicule, contenant l'équipement nécessaire à fabriquer le gaz combustible (CO, monoxyde de carbone).

Le gazogène brûle du bois de récupération, « ce qui coûte zéro euro à la pompe ». Le système du gazogène avait été mis au point par Georges Imbert pour pallier le manque de carburant, pendant la seconde Guerre mondiale. « J'avais la nostalgie du camion à gazogène que j'avais conduit dans ma jeunesse, et je me suis lancé pour équiper ma voiture. Ma 404, elle est de 1967. Elle n'a que 120 000 kilomètres. J'ai refait le moteur il y a cinq ans, qui a 12 000 kilomètres. Le gazogène est alimenté par du bois que je coupe à la bonne dimension. Le principe est assez compliqué... mais... ça marche », explique Yves d'un ton débonnaire.

Démarrerait-il le moteur d'abord à l'essence ? « Ah non ! répond-il. Je démarre directement sur le gaz. Il faut un ventilateur électrique pour amener le gaz à une qualité capable de s'enflammer. Je pensais l'amener aujourd'hui, mais il tombe des averses. Ce sera pour une autre fois ».

Bernard Maingot

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages