Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 08:18

SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Les rois de la piste

SCCL et Lévrier angérien – La Société Charentaise de Courses de Lévriers et le lévrier angérien organisent une course de lévriers avec pari mutuel dimanche 19 juin au cynodrome de Saint-Jean-d'Angély.

20100530_SCCL_27-phot-DR.jpg

Le départ d'une course de 480 m qui se fait souvent en 27 s 35 centièmes reste toujours impressionnant. PHOTO ARCHIVES BM

Pratique

Dimanche 19 juin, à 14 heures, courses de lévriers avec pari mutuel, cynodrome de Saint-Jean-d'Angély, parc de loisirs de Beaufief. Accès route de Rochefort. Entrée : 4 euros, gratuite jusqu'à 12 ans.

Rens. : Yves Audureau, président des associations Lévriers angériens et et de La SCCL , au 05 46 32 11 80 ou 06 07 96 94 21 yves.audureau@clubinternet.fr

20100425_Beaufief-Levriers-4228-archBM.jpg

Le greyhound, ou lévrier anglais, est la "formule 1" du monde canin : il peut en effet courir à 70 km/h. PHOTO ARCHIVES BM

Entre Paris et Montauban

Le seul cynodrome qui organise des courses de lévriers avec pari mutuel entre Paris et Montauban, est celui de Beaufief, tout près de Saint-Jean-d'Angély. En effet, la piste de Parigné l’Evêque n’est plus utilisée pour les courses de Lévriers avec pari mutuel et la Société de courses de Mont-de-Marsan a été dissoute. Il reste ainsi une douzaine de cynodromes actuellement répertoriés en France, celui de Saint-Jean étant au cœur d’un vaste périmètre. 

Dimanche 19 juin, une course de lévriers aura lieu à 14 heures. L'organisateur local Yves Audureau, qui préside depuis plus de vingt ans l'association Le Lévrier angérien et la Société charentaise de course de lévriers (SCCL) explique que « les champions viennent de toute la France pour participer aux courses au programme ». Evidemment, les écuries de courses de Charente-Maritime, parmi les meilleurs de l'hexagone, seront bien représentées.

Les 344 mètres de piste sont parcourus en une trentaine de secondes. Il faut donc être attentif, entre la sortie des boxes et le passage de la ligne d’arrivée, car la course s’avère d’une rapidité et d’une intensité exceptionnelle. Vitesse, ardeur à la poursuite, adresse et courage, intelligence dans la trajectoire, résistance et capacité à réussir la capture, autant de qualités demandées aux lévriers et de critères déterminants pour les juges qui attribuent les points dans les poursuites à vue sur leurre (simulations de chasse au lièvre artificiel), type d’épreuves qui ont débuté en France dans les années 80. 

20110619_course_levriers_273.jpg

La piste comporte un départ pour une course de 344 m, et, pour les grandes races (Greyhound), un départ pour une course de 480 m. PHOTO ARCHIVES BM

Deux clans

En matière de courses de lévriers, on distingue deux clans. Le premier comprend l'Angleterre, l'Irlande, l'Espagne, les U S A et l'Australie, qui pratiquent principalement les courses avec paris, comme les courses hippiques et utilisent le Greyhound, la Formule 1 du monde canin. Un lévrier présent dès l’Antiquité, dont les qualités de vitesse et de puissance se retrouvent chez les grecs qui organisaient déjà des compétitions et dont la fidélité sera symbolisée sur des gisants de cathédrales, sculpté dans le marbre, aux pieds de son maître.

Les autres pays d'Europe organisent des épreuves purement sportives et des courses paris mutuels avec des enjeux très faibles. Toutes les races de lévrier participent à ces épreuves avec une forte majorité de Whippets, la race la plus répandue en France, nom apparu en France au siècle dernier, mais dont les racines remontent au dix-septième siècle.

Des paris minimes

Pour les non parieurs, ces épreuves ne manquent pas d'intérêt, car le public aime les lévriers, l’alliance d’une  grande élégance à de réelles qualités d'athlète, l'alliance de la grâce et de la puissance musculaire.

Pour les parieurs, l'ambiance des paris mutuels à Beaufief réserve de fortes émotions. La mise est minime (deux euros) et les gains encaissables dans la foulée. Et quand un lévrier gagne, parieurs et entraîneurs ont un point commun : la joie.

Des liens

http://clcif.free.fr/courses/courses.htm

www.lejournalduchien.com/regional.php?region=21&from=55

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


Effectivement une formule 1 le lévrier, exellents articles très variés sur votre blog 1 aussi.


Bonne continuation



Répondre
B


Merci... Le blog 1 me gêne considérablement et empêchent des visites directes du blog 2 depuis la case recherche de Google !


En effet, comme il était le premier et reste toujours bien référencé sur Google (sans écrire depuis cinq mois, il reçoit encore chaque jour 400 visiteurs qui lisent 700 pages) et prend les
premières places dans les réponses au détriment du blog 2 qui ne décolle toujours pas.


Le blog 2, le seul où j'écris depuis le 16 janvier, ne reçoit que 200 visiteurs qui lisent 400 pages. Et encore ces visites viennent du blog 1 (comme vous) ! Je ne peux pourtant pas supprimer le
blog 1, où il reste encore un certain nombre d'article de fond toujours valables en actualité.


C'est donc l'histoire du cadet qui ne pourra jamais supplanter l'aîné !



Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages