Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 22:36

Billet 185 du mardi 15 mars 2011

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

La médiation culturelle fait débat

PAYS DES VALS DE SAINTONGE La suppression du poste de médiatrice culturelle à temps plein a été l’occasion d’une passe d’armes au comité syndical du mardi 15 mars

» Bernard Maingot  

20110315 20091022 PVS-stand-economique 8619Françoise Mesnard, vice-présidente de la Région Poitou-Charentes et Francis-Forgeard Grignon, vice-président du Syndicat mixte du Pays des Vals de saintonge, lors de la présentation du stand "Entreprendre en Vals de Saintonge". PHOTO DR

Tout a commencé avec une déclaration de Jean-Claude Godineau, maire de Saint-Savinien et conseiller général, déclarant en préambule à la réunion du Comité syndical : « Je veux rectifier ce qui a été repris dans la presse à mon sujet. Je n’ai pas voté la suppression du poste de médiatrice culturelle au Pays des Vals de Saintonge. J’ai voté une économie de 400 000 euros qui avait été proposée ».

Courte déclaration qui allait mettre le feu aux poudres et relancer un débat qui semblait être attendu depuis le départ de Fanny Lamin, dont le poste de médiatrice culturelle (elle s’est notamment investie dans Le Printemps des Poètes) avait été « supprimé ». Ceci avait engendré l’étonnement et des critiques parmi des élus de l’opposition et des associations.

Paul-Henri Denieuil, président du Pays, reprend alors la main alors que Françoise Mesnard, viec-présidente du Conseil régional, s’élève contre la suppression du poste concerné : « Ce poste culturel est maintenant occupé à mi-temps par Cécilia Guiberteau, qui était à temps plein sur le patrimoine. En 2007, nous avons signé un contrat avec la Région, traitant des projets structurants, du développement durable…, où une enveloppe est destinée au fonctionnement du volet ingénierie quant aux frais de personnel. Nos deux engagements concernaient le recrutement d’une personne pour l’animation du contrat et nous avons ensuite recruté une médiatrice culturelle à temps plein ».

Francis Forgeard-Grignon vient à la rescousse : « J’ai signé ce contrat, où nous devons mettre les moyens en place pour cette mission. Il n’est pas dit d’embaucher une médiatrice culturelle ». Il ajouta que la mission avait été commencée pendant deux ans avec Anne-Guérin-Larribaud et que le Pays « avait subi des pressions » pour recruter un personnel pour la médiation culturelle.                                                                                        

Françoise Mesnard développe ses arguments et donne le point de vue régional : « Les engagements n’ont pas été respectés. Vous n’avez pas déchargé le temps affecté au service patrimoine. Nous enlevons donc de l’enveloppe ingénierie le montant consacré à cette mission et au poste de médiatrice culturelle. Vous ne m’avez pas écouté car je vous ai alerté sur le sujet. Nous ne voulons pas faire d’économie et affectons donc ces 57 000 euros sur les trois ans à venir aux projets structurants ».

Paul-Henri Denieuil, rappelant que le Pays des Vals de Saintonge « n’est pas géré par la Région » intervient alors sur les subventions perçues, citant les 950 000 euros de la CdC, environ 500 000 euros du Conseil général et les 137 000 euros de la Région pour accompagner les projets des CdC. « Madame Mesnard, il n’y a pas lieu d’intervenir dans la façon dont nous gérons le personnel et il y a d’autres Pays qui ont supprimé le poste de médiation culturelle ».

Ce long préambule n’ayant pas l’air de satisfaire toutes les parties, la réunion a commencé  et abordé les points prévus à l’ordre du jour : la stratégie de développement du Pays, le compte administratif 2010, et le vote du budget 2011, composé du budget principal et de trois budgets annexes (Maisons des Formations, Centre accueil entreprises et CLIC).

« Le Pays est la boîte à outils des CdC. Il faut maintenir les savoir-faire et l'expertise technique du syndicat mixte, réinvestir le terrain en accompagnant les CdC dans leurs projets phares et œuvrer pour favoriser la mutualisation des moyens » s’est exprimé Paul-Henri Denieuil.

 

20110315 PVS comité 8966-1Des précisions sur les subventions perçues par le Pays des Vals de Saintonge 

- CDC 973 000 euros (17,58 € x 55 346 habitants)

- Conseil général 430.400 € (fonctionnement, 17 000 euros Revenu de solidarité active, 60 000 euros Clic Centre local d’information et de coordination)

- Conseil régional 172.300 € (dont 137 300 euros pour l’animation et l’ingénierie du CRDD, Contrat régional de développement durable ; 35 000 euros pour l’inventaire du patrimoine*).

- Autres subventions : 111.863 € (Etat, communes et autres organismes).

* Le Pays des Vals de Saintonge a une convention triennale avec la Région et travaille avec le Service Régional de l'Inventaire. Le Pays a lancé son inventaire de 1997 jusqu'en 2002, et l'a relancé en 2004.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages