Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 13:00

» Dans cent ans qu'aimeriez-vous que l'on dise de vous ? - J'aimerais que l'on dise : "il se porte bien pour son âge !". [Woody Allen]

» Il vaut mieux avoir l’âge de ses artères que l’âge de César Franck. [Jean Gouyé, dit Jean Yanne]

» Les gens peuvent choisir n'importe quelle couleur pour la Ford T, du moment que c'est noir. [Henry Ford]

Lundi 31 janvier 2011 – Billet 53 » Texte et Photo Bernard Maingot

LANDES (CANTON DE SAINT-JEAN-D’ANGÉLY)

Elle est née avant la Ford T

mais à 103 ans, Suzanne a bon pied bon oeil  

20110131_suzanne_pajot_7844-bl2.jpgSuzanne Pajot a fêté ses 103 ans au centre hospitalier de Saint-Jean-d’Angély. PHOTO BERNARD MAINGOT

Elle ne savait pas encore que Simone-de-Beauvoir ou Jean-Delannoy avaient déjà quelques jours de plus qu’elle en ce monde. Ou encore que cette année-là verrait naître Edgar-Faure, James-Stewart, Ian-Fleming et Salvador-Allende. C’était en 1908, à Mazeray, là où est née Suzanne Picot, un mercredi 29 janvier. Le froid régnait alors partout en France et d’abondantes chutes de neige allaient bientôt se produire en Algérie et au Maroc du 1er au 6 février. Mais, en 1908, le souci de Suzanne Picot devait être d'avoir chaud en doramant et de prendre la tétée à son heure, et non pas la sortie prochaine de la célèbre Ford T ou le rachat du Congo par l’État belge…

Et comme on n’a pas tous les jours vingt ans, elle se marie à 20 a ns, en 1928, le 3 septembre,  avec Rémi Pajot, cultivateur à Villeneuve-de-Mazeray. De cette union naissent deux filles, Yvette en 1930 et Marguerite en 1932. Et Suzanne travaillera toute sa vie à la terre.

En 1939, son mari est mobilisé. Parti "à la guerre", il est fait prisonnier et restera cinq ans en Allemagne. Suzanne élève seule ses deux filles. Elle perdra son mari le 15 novembre 1977. Elle vit alors en alternance chez ses deux filles jusqu’en 1996, où elle décide de rester chez Yvette, à Landes.

Suzanne Pajot a une descendance qui la rajeunit quelque peu : quatre petits-enfants, dix arrière-petits-enfants et douze arrière-arrière-petits-enfants!

Hospitalisée récemment à La Rochelle, puis en convalescence postopératoire à Saint-Jean-d’Angély, Suzanne y a fêté son 103e anniversaire samedi dernier. Sa famille est venue la voir, mais Suzanne n’avait le lendemain qu’une pensée en tête : « Après le plaisir de toutes ces visites qui m’ont "un peu marquée", j’aimerais bien maintenant rentrer à Landes ».

Partager cet article
Repost0

commentaires

G


Je connais bien Madame Picot ainsi que ses filles et ses gendres, principalement son gendre Robert chez qui elle habite à Landes et où elle passe des jours heureux. Bon anniversaire Madame Picot
et vite le retour à Landes comme vous le souhaitez. Je vous embrasse.


Ginette Large


 



Répondre
B


Désolé Ginette, je découvre seulement ce 13 janvier plein de commentaires dont je n'ai pas été prévenus. Je peste comme quelqu'un qui a le sang près de la peau.


Amicalement



Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages