Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 23:36

Samedi 1er octobre 2011 » Photos Bernard Maingot

D'autres articles Santé sur le blog 1 et Santé sur le blog 2

PAYS DES VALS DE SAINTONGE - SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Huit premiers lits ouverts

en hospitalisation à domicile

SANTÉ L'antenne d'hospitalisation à domicile de Saint-Jean-d'Angély démarrera son activité le 3 octobre par l'ouverture de huit lits pour arriver à 15 dans un deuxième temps.

» Bernard MAINGOT

20110930-HAD-4777-Harvoire-Couty-Dourthe-GarinotDe gauche à droite : Lucie Harvoire, cadre de santé coordinateur HAD, Christian-Jean-Marie Couty, infirmier coordinateur, le Dr Christophe Dourthe, médecin coordinateur et Géraldine Garinot, infirmière. PHOTO BERNARD MAINGOT

L'hospitalisation à domicile, expérimentée à Paris dès 1957 par les hôpitaux de l'Assistance publique n'a seulement été instituée par la Loi hospitalière du 31 décembre 1970. « Ce n'est pas encore dans la culture », commentait vendredi dernier Alain Debetz, directeur des centres hospitaliers de Saintonge et de Saint-Jean-d'Angély, en annonçant l'ouverture d'une antenne d'hospitalisation à domicile (HAD) en Vals de Saintonge, avec une autorisation de huit lits à compter du 3 octobre et une finalité de 15 lits ensuite. Un service nouveau qui dépend en intégralité du CH de Saintonge, établissement de recours du territoire de santé Sud et Est de la Charente-Maritime.

Cette nouvelle antenne, basée au centre hospitalier de Saint-Jean-d'Angély, concerne la population des sept cantons de Matha, Saint-Hilaire-de-Villefranche, Saint-Savinien, Tonnay-Boutonne, Loulay, Aulnay-de-Saintonge et Saint-Jean-d'Angély. Un autre secteur existe déjà depuis 2006 en Pays de Saintonge romane (pour Saintes, Saint-Porchaire, Saujon, Gémozac, Pons), avec 12 lits. Une future antenne est prévue en 2012 en Pays de Haute Saintonge, à l'hôpital de Jonzac.

Alain Debetz était accompagné d'une équipe de professionnels au complet. Outre Élisabeth Da Cunha, directrice des soins et coordinatrice au CH de Saintonge et le Dr Jean-Noël Parola, responsable de la commission médicale d'établissement, il a présenté l'équipe de l'antenne de Saint-Jean-d'Angély : le Dr Christophe Dourthe, médecin en gériatrie, qui sera coordinateur (ou référent) HAD de l'antenne en décembre, en relève du Dr Larocca ; Lucie Harvoire, cadre de santé coordinateur des structures HAD ; Éric Bernard, cadre de santé ; Christian-Jean-Marie Couty, infirmier coordinateur recruté pour l'antenne HAD, en poste à l'hôpital de Saint-Jean depuis 1974 ; Géraldine Garinot, infirmière au CH de Saintes.

Qu'est-ce que l'hospitalisation à domicile ?

Alain Debetz explique : « C'est une alternative à l'hospitalisation traditionnelle, une continuité des soins équivalente à celle proposée dans un hôpital, avec une coordination sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Elle concerne des malades atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, qui, en l'absence d'un tel service, seraient hospitalisés en établissement de santé ». Le directeur précise que les soins complexes donnés à ces malades sont formalisés dans un projet thérapeutique clinique et psychosocial, comprenant une coordination des soins, une évaluation médicale, des soins infirmiers (avec intervention éventuelle d'autres professionnels paramédicaux, tel kinésithérapeute, orthophoniste, ergothérapeute...) et une prise en charge sociale.

La prise en charge est subordonnée à une prescription médicale, à l'accord du patient et de l'entourage familial, à celui du médecin traitant et à des évaluations multidisciplinaires (médicale, paramédicale, sociale, logistique, administrative).

Citons quelques cas de prise en charge : assistance respiratoire, soins palliatifs, chimiothérapie, post-chirurgical, transfusion sanguine, surveillance d'aplasie, pansements complexes,... Mais ne peuvent être concernées la maladie d'Alzheimer ou la psychiatrie.

Des avantages reconnus

Les intervenants précisent : « L'hospitalisation à domicile a plusieurs avantages. C'est du sur mesure, avec un contexte adapté au patient. Elle apporte au patient une réduction de son séjour à l'hôpital et une plus grande qualité de vie car il reste dans son milieu. C'est un atout pour un enfant qui sera ainsi près des ses parents ou pour une personne âgée qui ne sera pas déracinée. Cela aide dans une guérison. La famille peut assister son proche au quotidien avec la garantie d'une prise en charge coordonnée. Le médecin traitant est proche de son patient pour assurer la surveillance de cette prise en charge à domicile avec un soutien logistique adapté et un travail en réseau. Le centre hospitalier réduit les durées de séjour hospitaliers, accroît la rotation des patients. La collectivité réduit ses dépenses, améliorant la maîtrise des coûts de santé ».

Ainsi, Alain Debetz précise que le coût entre les deux hospitalisations est réduit dans le rapport de trois à un. L'hospitalisation à domicile semble posséder des avantages indéniables. Ils feront l'objet de trois réunions d'information qui vont se tenir en direction des professionnels de santé de ville, jeudi 13 octobre, dans la salle Noirmoutier au centre hospitalier de Saint-Jean-d'Angély.

Les professionnels paramédicaux y sont conviés au choix de 14 h à 15 h 30 ou de 16 h à 17 h 30, et le corps médical à 20 heures.

Bernard Maingot

20110930-HAD-4779-Parola-DaCunha-Douillard-BernardDe gauche à droite : Jean-Noël Parola, président de la commission médicale d'établissement, Élisabeth Da Cunha, directrice des soins et coordonitrice HAD au CH de Saintonge, Élodie Douillard, responsable de la communication et Éric Bernard, cadre de santé. PHOTO BERNARD MAINGOT

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages