Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 16:41

Lundi 13 février 2012

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY

Le cinéma entre en scène

CONSEIL COMMUNAUTAIRE – Deux sujets ont été plus particulièrement développés au conseil communautaire de lundi soir.

20120214-futur-cinéma-240511Le futur complexe cinématographique remplacera l'ancien centre de secours, les deux pavillons étant conservés. PHOTO ARCHIVES BERNARD MAINGOT

En l'absence de Francis Forgeard, la réunion était présentée par Colette Mâchefert, vice-présidente, les rapports du président étant faits par Paul-Henri Denieuil, vice président.

En premier lieu, le projet de construction d'un complexe cinématographique, décidé en mai. Ce complexe est prévu à l'emplacement des anciens locaux « garage Citroën ». La ville possède les bâtiments implantés sur 3 650 mètres carrés aux abords du quartier Voyer, à l'angle des rues Tourneur et Général-Leclerc. Elle avait délibéré pour que cette zone soit dévolue à des activités culturelles et de loisirs. Avec notamment, en fond de parcelle, un complexe cinématographique (trois salles de projection) relevant de la compétence communauté de communes, qui abandonne son projet de construction vers le centre aquatique Atlantys, et un espace complémentaire activités de loisirs type restauration, bar, bowling, billard... relevant de la compétence communale. Devant le cinéma, tourné vers le centre-ville, un parvis piéton d'une dizaine de mètres de profondeur reliera les deux pavillons de l'ancien centre du Sdis qui seront conservés.

Le projet aura donc deux maîtres-d'ouvrage. Pour le complex cinématographique, la Cdc a fait appel à un concours d'architecte. Au terme de cette première phase de consultation et après trois tours de scrutin, le jury de concours, réuni le 5 janvier, a retenu trois lauréats sur les 53 candidatures retenues : le cabinet Pierre Chican (Paris), le cabinet Gilles Imbert (44 Orvault) et le cabinet Métaphore (Bordeaux).

La deuxième phase de la procédure consistera à arrêter le choix de l'architecte/cabinet de maîtrise d'oeuvre chargé du complexe cinéma, les trois lauréats devant bientôt travailler sur le programme défini à la CdC.

Une agence Pôle Emploi en périphérie

20120214-cdc-arcadys-5874L'agence Pôle Emploi ferait face à l'hôtel d'entreprises. PHOTO ARCHIVES BERNARD MAINGOT

Le second sujet où l'on a débattu concernait le parc d'activités Arcadys. La SARL Réaltis Développement (Tours) désire acquérir une parcelle de 2750 mètres carrés au prix de 22 euros le mètre carré (HT), située face à l'hôtel d'entreprises, pour que Pôle Emploi y installe l'agence actuellement située en centre-ville.

« Vous ne pensez pas aux demandeurs d'emploi qui ne sont pas tous motorisés et dont les déplacements sont difficiles », entame Hénoch Chauvreau. « Les deux tiers viennent de l'arrondissement, précise Paul-Henri Denieuil. Là-bas, le bâtiment sera neuf et les conditions de travail bien meilleures. La zone d'activités n'a pas vocation à implanter des entreprises dont l'activité est uniquement environnementale ou à développement durable et n'interdit pas d'insérer Pôle Emploi. La zone est protégée avec un cahier des charges. Nous ne prenons pas tout ce qui vient pour avoir des regrets ensuite sur le projet initial ».

Cette délibération a été adoptée moins une voix, Hénoch Chauvreau votant contre.

Le reste du conseil en bref

De nouveaux délégués sont nommés pour représenter la Cdc au Syndicat mixte du pays des Vals de Saintonge. « Au Pays, je suis appelé à voter pour ou contre le Plan local d'urbanisme et en même temps je vais être commissaire-enquêteur pour le Plu. Je ne peux être juge et partie », déclare Jacques Castagnet, qui était architecte et demande à être relevé du poste de délégué. Le nouveau délégué titulaire sera Robert Dupard et la suppléante Sylvie Salade.

Un projet d'animation commun est mis en place pour les deux réseaux d'assistantes maternelles (Ram) des Cdc de Matha (70 assistantes) et de Saint-Jean-d'Angély (123 assistantes), l'objectif étant de mutualiser les moyens techniques, humains ou financiers tout en initiant une démarche de rapprochement entre les responsables des Ram en Vals de Saintonge. La subvention Caisse d'allocations familiales de 1 500 euros, sera répartie proportionnellement au nombre d'assistantes maternelles, soit 540 euros pour Matha et 960 pour Saint-Jean-d'Angély.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N

C est n'importe quoi de déplacer Pole Emploi, il y a beaucoup de personne qui sont à pied et toutes les personnes qui n'ont pas internet et qui vont réguliérement regarder les offres. Sans
compter ceux qui ont des difficultés pour marcher.
Répondre
B


 


Il semblerait que la politique actuelle de Pôle emploi soit de se déplacer en périphérie
des villes, et, si c'est le cas, cela n'arrange évidemment pas les demandeurs intra-muros qui ne sont pas motorisés.


Pour Saint-Jean-d'Angély, l'argument est aussi que trois-quarts des demandeurs seraient
en provenance de l'extérieur de la ville et que les stationnements seraient facilités.










S

Bis repetita pour le cinéma : le 30 janvier 2007 la CDC avait nommé 3 cabinets (Faurel Fouche, Metaphore et Baudry) déjà !
Répondre
B


Oui, je pense que la première fois c'était pour le projet vers Atlantys.



A

Nos politiques ne se soucient vraiment pas des difficultés que rencontrent certaines personnes non mobiles, comment voulez vous aller à pied à un rendez vous mensuel lorsque vous avez des
difficultés à la marche et que pôle emploi se trouve excentré,on ne peut pas toujours trouver quelqu'un pour vous accompagner,cette pauvre ville de Saint jean d'angély devient vraiment de plus en
plus invivable.J'y suis née et vraiment il y a une dégradation continuelle et notre maire va nous donnez le tourni à force de déplacer toutes les structures comme il le fait (exemple sécurité
sociale,cias)
Répondre

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages