Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 07:26

SAINT-DENIS-DU-PIN (CANTON DE SAINT-JEAN-D'ANGÉLY)

Sensibiliser les élus

à la santé publique

SANTÉ PUBLIQUE – Le premier des trois rendez-vous pour la promotion de la santé auprès des élus a eu lieu mardi 7 juin à Saint-Denis-du-Pin.

20110607 Santé 1547 Laurent el GhoziLaurent El Ghozi, chirurgien hospitalier et maire-adjoint à Nanterre, est aussi président de quatre associations, dont « Élus, santé publique et territoires ». PHOTO BERNARD MAINGOT

Une quarantaine d'élus et de professionnels de la santé étaient venus hier à la première des trois rencontres de sensibilisation sur la promotion de la santé auprès des élus et des acteurs locaux. Une action portée par le Syndicat mixte du Pays des Vals de Saintonge et l'Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé (IREPS), avec le soutien financier de l'Agence régionale de santé (ARS) avec un module intitulé « Comment promouvoir la santé sur son territoire ? ».

Le Pays était représenté par Maurice Perrier, vice-président, et David Geneau, directeur général adjoint ; l'IREPS Poitou-Charentes par son directeur Julien Tran ; l'ARS par Fabienne Martinet, médecin de santé publique au service Promotion de la santé.

Après une présentation de l'IREPS, du programme de l'après-midi et de de ses interventions, de la promotion de la santé et des enjeux de santé publique régionaux (voir encadré), l'intervention majeure a été celle de Laurent El Ghozi, maire adjoint de Nanterre. Chirurgien hospitalier et président de l'association « Élus, santé publique et territoires », l'intervenant était venu avec force documentation. Après avoir expliqué les différentes et nombreuses instances existant en matière de santé et les difficultés en résultant en matière de concertation (« une usine à gaz de concertation »), il a évoqué les inégalités sociales de santé « qui ne cessent de croître », leurs causes et leurs mécanismes, argumentant que « la démocratie était un facteur de bonne santé ». Il a décortiqué la loi HPST (hôpital patient santé territoire), un contrat ville-État « de transfert de charges sans transfert de fonds », expliqué le Plan stratégique régional de santé et le contrat locaux de santé.

« Les villes n'ont aucune compétence en santé alors qu'elles mènent et doivent mener un tas d'actions sur le sujet et sont responsables du bien-être de la population, dont la santé. (...) Il faut faire rentrer dans la tête des élus que la santé doit être présente à l'esprit dans toutes les politiques et faire en sorte qu'ils se posent la question de savoir si telle action va améliorer la santé. (…) Les élus doivent agir en amont. (…) Les campagnes de prévention doivent être conçues en fonction de cibles prioritaires qui sont souvent souvent les catégories sociales les plus modestes. La réduction des inégalités de santé est donc au cœur de la cohésion sociale »

Il a montré dans un diaporama les chiffres-clés concernant Nanterre, avec une population pauvre et modeste au nord (« près de la Défense »), décortiqué les revenus et l'espérance de vie par quartiers pour pouvoir adapter une politique santé publique géographiquement différente. « Il faut montrer ces cartes et ces diagnostics aux acteurs pour engendrer les bonnes actions sur un territoire ». Comparant avec Nanterre (60 médecins généralistes pour 90 000 habitants), il indique que le Pays des Vals de Saintonge dispose de 54 médecins pour 55 000 habitants (dont 50 % ont plus de 55 ans). « Seulement 3,5 % perçoivent le RMI et 6,5 % la CMU, c'est moins qu'à Nanterre. Globalement il y a un bon état dentaire chez les enfants, peu d'obésité infantile, mais des addictions : tabac, alcool. L'espérance de vie est de 85 ans pour les femmes et de 77,5 ans pour les hommes. 100 décès prématurés par an pourraient être évités (accidents, morts violentes, maladies cardio-vasculaires. Ces indicateurs ne sont pas sans rapport avec le sujet des deux prochaines réunions : la vieillesse et les addictions. »

Deux autre réunions sont donc prévues. La première sur l'espérance de vie, la seconde sur les addictions (voir ci-dessous).

Les interventions

Le programme et ses intervenants, par Christelle Baudrais, chargée de projet IREPS (antenne Charente) ;

Les enjeux de santé publique régionaux, par Fabienne Martinet (ARS) ;

La santé et la promotion de la santé, par Catherine Flora, chargée de projets IREPS (antenne Charente-Maritime) ;

La place de l'élu et le rôle des collectivités territoriales dans la politique de santé publique, par Laurent El Ghozi, chirurgien hospitalier et maire-adjoint à Nanterre, Christiane Gleiz-Santin, élu de la commune d'Hourtin et de la communauté de communes des lacs médocains, Martine Noverraz, directrice du Pays Médoc, assistée de Marjorie Brun, chargée de mission santé social.

Les trois rendez-vous

Sur la promotion de la santé : « Comment promouvoir la santé sur son territoire ? » - Mardi 7 juin, à partir de 13 h 30 à Saint-Denis du Pin, (salle polyvalente de l'Alliance)

Sur l'espérance de vie : « Comment permettre aux personnes âgées de bien vieillir sur notre territoire ? », avec l'intervention du CLIC (centre local d'information du Pays) et de la MSA, mardi 14 juin, à partir de 13 h 30 à Matha (cinéma Le Forum) et une

Sur les addictions : « Comment réduire les souffrances psychosociales ? », mardi 21 juin, à partir de 13 h 30 à Tonnay-Boutonne (salle des fêtes ).

Une rencontre régionale aura ensuite lieu à Cognac en décembre, avec l'intervention du Conseil général.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages