Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 07:00

Billet du 24 septembre 2011 » Photos Bernard Maingot

SAINT-JEAN-D’ANGÉLY

Une nouvelle caserne

de gendarmerie

GENDARMERIE La nouvelle caserne de gendarmerie, opérationnelle depuis le 21 septembre, héberge en un seul lieu tous les gendarmes de la ville et unités d'intervention sur Saint-Jean-d'Angély : commandement de la compagnie, communauté de brigades, brigade de proximité, peloton de surveillance et d'intervention (PSIG), brigade de recherches et service cynophile.

» Bernard MAINGOT

20100112-premiere-pierre-gendarmerie-045-3

La maquette de la nouvelle caserne présentée en 2010

20110923-caserne-gendarmerie-4576

L'ancienne caserne au 3, rue de dampierre appartient au Conseil général. Quelle sera la nouvelle affectation de ces bâtiments ?

Tous les gendarmes et services qui étaient en place dans l'ancienne caserne de gendarmerie au 3, rue de Dampierre et à la brigade de proximité située face à la salle Aliénor-d'Aquitaine ont maintenant pris possession de la nouvelle caserne, quelques centaines de mètres plus haut, au 62 rue de Dampierre.

Départ de l'ancienne caserne

20110922-caserne-gendarmerie-4501

Dernière descente des couleurs sur la place d'armes de l'ancienne caserne, jeudi 22 septembre.

Jeudi 22 septembre, à 18 h 30, la descente des couleurs a été faite en présence de 23 gendarmes, dans l'enceinte de l'ancienne caserne. « Nous faisons une cérémonie interne au moment de libérer cette belle construction qui date de 1897 et qui appartient au Conseil général », commente le lieutenant-colonel Perrot, chef d'escadron commandant la compagnie de gendarmerie, accompagné du capitaine Deroche, son adjoint au groupe de commandement (voir organigramme ci-après).

Après la fin du bail entre la Société nationale immobilière (SNI) et le département (SEMDAS), le devenir des bâtiments est donc à l'ordre du jour au Conseil général.

20110922-caserne-gendarmerie-4509

Le premier étage était affecté au logement de gendarmes.

« Nous avions ici le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG), avec 14 gendarmes, la brigade de recherches, avec cinq gendarmes, le groupe de commandement (GC) compagnie, avec deux officiers et quatre gendarmes, et le logement des familles, notamment pour ceux qui étaient à l'ancien commissariat devenu gendarmerie, lequel ne comportait pas de logement », précise le commandant de compagnie.

20110923-caserne-gendarmerie-4560

Après la suppression du commissariat de police, les bâtiments - qui ne comportent pas de logements - avaient été occupés par la brigade de proximité de Saint-Jean-d'Angély.

La nouvelle caserne

20110923-caserne-gendarmerie-4514Dès le lendemain matin, vendredi 23 septembre à 8 h 30, une autre cérémonie de levée des couleurs a eu lieu à la nouvelle caserne, sur une place d'armes plus restreinte. Le  bitume que l'on aperçoit est celui de la voie d'accès aux logements des gendarmes. Dans la journée, le portail d'entrée étant ouvert, il peut arriver que des visiteurs en quête de renseignements la confondent avec un parking... 

20110923-caserne-gendarmerie-4523

Le lieutenant-colonel Perrot, commandant de compagnie, et son adjoint le capitaine Deroche.

La nouvelle caserne, qui accueille 50 gendarmes, abrite la compagnie, la communauté de brigades, la brigade de proximité, le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG), la brigade de recherches (BR) et l'état-major du commandant d'arrondissement.

Le soir, l'entrée de la caserne est sécurisée par un code d'accès. À l'intérieur du bâtiment d'administration, trois pièces ne comportent pas de fenêtre : une pièce sert aux auditions , marquée "accueil police judiciaire", deux autres servent aux auditions plus "poussées" (telle la garde à vue) et sont équipées de glaces sans tain permettant l'identification de personnes par des témoins.

20110923-caserne-gendarmerie-4534Une cellule.

20110923-caserne-gendarmerie-4535Trois cellules servent au dégrisement ou à enfermer les suspects pendant 24 h (plus prolongation éventuelle de 24 h du procureur). Des toilettes spécifiques sont conçues pour les détenus et d'autres, appelées "militaires", sont réservées aux gendarmes.

20110923-caserne-gendarmerie-4528.jpgDans le bâtiment principal qui est tout en longueur, le PSIG et la BR sont des unités séparées des autres services par des portes au fond du couloir central. L'accès en est réservé.

20110923-caserne-gendarmerie-4536À l'extérieur du bâtiment principal, un chenil pour "Outche", le chien du maréchal des logis-chef Semelane, maître-chien qui arrive du centre national d'instruction cynophile (CNICG) de Gramat où il a fait de nombreuses spécialisations.

20110923-caserne-gendarmerie-4538Jouxtant le chenil, plusieurs garages sont prévus pour les véhicules de gendarmerie.

20110416 TRAVAUX 9795 caserne gendarmerie-bl

Les logements en cours de construction (16 avril 2011)

Les familles de gendarmes sont logés dans 37 pavillons et 13 studios hébergent les gendarmes-adjoints volontaires. Le logement du commandant de compagnie est plus grand que les autres, car la fonction engendrant des mutations plus fréquentes, il faut pouvoir loger une famille avec cinq enfants.

L'ensemble du site est entouré et sécurisé avec un code d'accès le soir pour entrer à la caserne ou accéder à la résidence.

À quand l'inauguration ?

20100112-premiere-pierre-gendarmerie-prefet-016-2Une cérémonie de pose de la première pierre avait eu lieu le 12 janvier 2010, à laquelle participaient, entre autres, Henri Masse, le préfet en fonction à l'époque, Jean-Louis Frot, vice-président du conseil général, le colonel Courtet, commandant le groupement de gendarmerie (département), le commandant Perrot, devenu lieutenant-colonel...

Mais on ne sait pas pour l'instant si une inauguration de la caserne est prévue. Après la pose de la première pierre qui annonçait le début de la construction, et où chacun avait pu s'exercer au maniement de la truelle, il paraîtrait opportun d'en marquer l'achèvement par une cérémonie officielle où chacun s'exercerait au micro, en rappelant le rôle de la gendarmerie en Charente-Maritime et dans l'arrondissement...

Organigramme : une histoire de brigades

20110923-caserne-gendarmerie-4547 2

Le lieutenant-colonel Perrot, chef d'escadron, commande la compagnie (l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély).

20110923-caserne-gendarmerie-4553

Le capitaine Deroche, adjoint au commandant de compagnie.

La compagnie concerne l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély. Elle comporte trois communautés de brigades qui regroupent des brigades, dites de proximité. Le commandant de compagnie est le lieutenant-colonel Perrot, qui a pour adjoint le capitaine Deroche. L'état-major comprend au total cinq gendarmes.

20110923-caserne-gendarmerie-4532

Le capitaine Renoux commande la communauté de brigades de Saint-Jean-d'Angély.

La communauté de brigades de Saint-Jean-d'Angély est commandée par le capitaine Renoux. Il dirige trois brigades :

- La brigade de Tonnay-Boutonne, commandée par l'adjudante Fontagne (elle a pour adjoint la maréchale des logis-chef Baudry), avec quatre gendarmes. Lire Christelle Castros, une femme d'honneur

- La brigade de Saint-Savinien (six gendarmes, dont le gendarme Depecker, récemment arrivé de Verdun) ;

- La brigade de Saint-Jean-d'Angély (major Bougouin, vingt sous-officiers et quatre gendarmes-adjoints volontaires).

La communauté de brigades d'Aulnay, dirigée par le major Ginguenaud (lire Le retour du major Jean-Claude Ginguenaud), comporte :

La brigade d'Aulnay(adjudant Durroty, revient d'Afghanistan, cinq gendarmes) ; lire aussi l'arrivée du gendarme Dheilly : Mouvement à la gendarmerie  

La brigade de Loulay(adjudant Bonneau, venant de Frontenay Rohan-Rohan, avec six gendarmes). Lire L'adjudant-chef David Phélippeau s'en va à Matha 

La communauté de brigades de Matha(dix gendarmes), commandée par le major Tournois - Lire L'au revoir au lieutenant Sauvey -, comprend :

La brigade de Matha(adjudant-chef Phelippeau et adjudant Guérin, son adjoint)

La brigade de Saint-Hilaire de-Villefranche.

La brigade de recherches est dirigée par l'adjudant-chef Doizy. La BR comporte cinq gendarmes (dont le maréchal des logis-chef Bruder, récemment arrivé), qui sont des spécialistes de la police judiciaire.

Le peloton de surveillance et d'intervention (PSIG, 14 gendarmes) : surveillance dans des zones particulières, interventions en milieux sensibles ou pour des individus particulièrement dangereux.

20110923-caserne-gendarmerie-4555

Le maréchal des logis-chef Semeulane, maître-chien, avec sa chienne Outche. L'obéissance et la dévotion au maître sont totales, comme un boarder-collie avec son maître. "Outche est un chien militaire qui a son matricule et son chenil et qui appartient à la gendarmerie. Mais elle travaille pour son maître. C'est un lien affectif", explique le maître-chien.

Cynophilie : à Saint-Jean-d'Angély, la compagnie dispose d'un chien, une femelle berger belge malinois de trois ans qui répond au nom de Outche. Son maître, le maréchal des logis-chef Semelane, vient d'être affecté au PSIG. Elle a été formée à la recherche de personnes disparues et de stupéfiants et à la défense (neutraliser une personne). Le maître-chien Semelane, qui a 15 ans de cynophilie derrière lui, arrive du centre national d'instruction cynophile (CNICG) de Gramat où il a fait de nombreuses spécialisations après sa formation initiale à la recherche de stupéfiants : recherche des corps, recherche des traces de sang, piste avalanches, patrouille, chien d'intervention, recherche d'accélérateurs de combustion... Le chef Semelane a fait quatre ans de formation et quatre ans dans un groupe particlier.

Des gendarmes méritants

20110923-caserne-gendarmerie-4541Féru d'histoire, le lieutenant-colonel Perrot cite quelques noms de gendarmes méritants : Michel Ruch, qui a commandé la compagnie en 1875-1880 et qui avait fait la guerre du Mexique. Jean Vérines, gendarme résistant, qui a commandé la compagnie gendarmerie de Saint-Jean-d'Angély en 1919. Henri-Ernest Duverdier et André Duqueroix, fusillés par les Allemands le 16 août 1944 (commémorés à Château-Gaillard). Louis Bastard, de Saint-Hilaire de Villefranche, à qui les honneurs de libérer Saint-Jean-d'Angély auraient dû revenir, et qui est à l'origine du monument de Château-Gaillard : il avait pris la suite de Georges-Texier, abattu devant chez lui par les Allemands. Landry, dont le père était inspecteur de police et avait participé aux événements de Château-Gaillard, a également commandé la compagnie en 1970.

20110923-caserne-gendarmerie-4542Le statut de la Gendarmerie nationale

Rappelons que les gendarmes sont des militaires, rattachés depuis 2009 au ministère de l'Intérieur (dont dépendait la police nationale). Le statut militaire de la gendarmerie, passée sous l'autorité budgétaire et opérationnelle de ce ministère, est celui de "force armée", au même titre que l'Armée de l'air, l'Armée de terre ou la Marine nationale. Par ailleurs, le ministère de la Défense demeure compétent au titre de la tutelle statutaire, les gendarmes étant sous statut militaire, notamment en ce qui concerne la formation initiale, la gestion des ressources humaines, la discipline, les gendarmeries spécialisées.

La gendarmerie est chargée de missions de police parmi les populations civiles. En outre, elle exerce des fonctions de prévôté au sein des armées sur les théâtres d'opérations extérieurs .

Les gendarmes sont habituellement chargés de la sécurité dans les zones rurales et périurbaines, alors que la police nationale est chargée des zones urbaines.

La gendarmerie assure des missions diverses qui font sa spécificité :

Missions judiciaires : constatation des infractions, recherche et interpellation des auteurs d'infractions à la loi pénale, enquêtes judiciaires.

Missions administratives : sécurité publique, maintien de l'ordre, assistance et secours, circulation routière.

Missions militaires : police militaire, prévôté et opérations extérieures.

Source Wikipédia

Site officiel de la gendarmerie (ministère de l'Intérieur)

Site officiel de la gendarmerie (ministère de la Défense)

 

Les articles les plus lus sur la Sécurité routière

3.10.2010 Neuf cyclos sur dix roulaient en infraction : le contrôle du 1er octobre 2010 à Saint-Jean-d’Angély

22.11.2009 Rotary-club : campagne « Plus cool sans alcool »

22.06.2009 Un accident spectaculaire sans gravité ! (22 juin 2009 - La Vergne)

22.10.2008 Sécurité routière : Trop d'accidents mortels ! Le contrôle du 17/10/08

Autres articles sur la caserne

12.01.2010 Une nouvelle caserne de gendarmerie dans 18 mois (St-Jean-d’Angély, 12.01.2010)

11.01.2010 Nouvelle gendarmerie à Saint-Jean-d’Angély : pose première pierre mardi 12 janvier 2010

velle

20110923-caserne-gendarmerie-4557L'accueil des personnes. Ici avec le gendarme Martin.

20110923-caserne-gendarmerie-4530Le gendarme Perry intervient aussi dans les écoles primaires pour former les enfants au permis piéton. En ce premier jour d'emménagement dans de nouveaux locaux, les cartons et les dossiers vont faire l'objet d'un important travail de rangement.

20110923-caserne-gendarmerie-4574À l'ancienne caserne, la pierre est gravée au-dessus de la porte qui était autrefois l'entrée principale.

20110923-caserne-gendarmerie-4578Un changement en engendre d'autres : les panneaux indicateurs devront également être revus en ville.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog 2 de Bernard Maingot
  • : Les actualités sur le canton de Saint-Jean-d'Angély (17400) et en Vals de Saintonge
  • Contact

Profil

  • Bernard Maingot 2
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).
  • Correspondant de presse. Curieux et passionné, j'aime la photographie, l'écriture et transmettre aux autres ce qui m'attire. "On se lasse de tout, excepté d'apprendre" (Virgile).

Visiteurs

Recherche

Pages